La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

1 Centre de documentation sur léducation des adultes et la condition féminine « Chercher et trouver » : la recherche sur le Web Par François Dallaire (514)

Présentations similaires


Présentation au sujet: "1 Centre de documentation sur léducation des adultes et la condition féminine « Chercher et trouver » : la recherche sur le Web Par François Dallaire (514)"— Transcription de la présentation:

1 1 Centre de documentation sur léducation des adultes et la condition féminine « Chercher et trouver » : la recherche sur le Web Par François Dallaire (514) , poste 208

2 2 Objectifs de latelier -Développer des habilités de recherche; -Découvrir la logique de fonctionnement des outils de recherche; -Connaître des trucs et des astuces de recherche; -Connaître les principaux outils de recherche sur le Web et particulièrement ceux qui permettent la recherche documentaire;

3 3 Principes de base -Ce quun ordinateur ne fait pas et ce quil peut faire: possibilités et limites de loutil informatiques; -Bien définir le but de la recherche, le type de document recherché, le choix des outils en dépend; - Importance de léquation de recherche : éviter les recherches avec un seul mot-clé, cest la garantie dun échec; -Choisir adéquatement les mots-clé et prévoir des synonymes;

4 4 Principes de base - Faire attention à lorthographe des mots, ne pas se fier aux correcteurs automatiques; -Raffiner sa recherche à laide de mots-clé géographiques; -Sélectionner les outils de recherche selon le sujet recherché; -Favoriser la forme au singulier de préférence à la forme pluriel; -Après une recherche dans un outil comme Google ou Yahoo, il est généralement inutile de consulter les pages de résultats après la sixième page (classement efficient); -Évaluer la pertinence des informations retrouvées : existence dun contrôle humain ou non ;

5 5 La logique « booléenne » -Comprendre la logique « booléenne », cest comprendre comment fonctionne la recherche sur Internet, dans les catalogues et dans les bases de données; -Définition simple: cest la méthode logique utilisée par les outils de recherche pour retrouver les documents. -99% des outils de recherche utilisent cette logique. -Elle fut inventée au 19em siècle par George Boole ( ), doù le nom de logique « booléenne ».

6 6 La logique « booléenne » Voici le fondateur de la logique utilisée par lensemble des outils de recherche contemporains… George Boole,

7 7 Les opérateurs « booléens » - Le « ET » : Lopérateur le plus utilisé et habituellement cest lopérateur par défaut dans les outils de recherche modernes. Il permet lintersection des résultats et une assez bonne précision dans la recherche. Exemple: exercice ET français : Il faut que le mot « exercice » ET le mot « français » se retrouvent conjointement dans la page Web ou la notice bibliographique. Exercice Et Français ExerciceFrançais Exercice ET Français

8 8 Les opérateurs « booléens » - Le « OU » : Cest un opérateur qui est de moins en moins utilisé vu laccroissement phénoménal de la quantité dinformations disponibles sur le Web, dans les catalogues de bibliothèques et dans les bases de données spécialisées. Il permet de retrouver lensemble des pages Web ou des notices qui ont lun OU lautre des termes recherchés. -Exemple: exercice OU français : Il faut que le mot « exercice » OU le mot « français » se retrouvent dans la page Web ou la notice bibliographique. Exercice OU Français ExerciceFrançais

9 9 Les opérateurs « booléens » - Le « SAUF » : Cet opérateur sert principalement à limiter sa recherche, à restreindre le nombre de résultats. Il permet dexclure un ou plusieurs termes de léquation de recherche. Exemple: exercice SAUF français : Cette recherche permet de retrouver les pages Web ou les notices qui ont le mot « exercice », mais pas le mot « français ». Exercice Et Français ExerciceFrançais Exercice et Français

10 10 Les opérateurs « booléens » - Les guillemets " " : Il est possible de mettre son équation de recherche entre guillemets. Lorsque l'équation est inscrite de cette façon, l'outil de recherche essaie de retrouver l'expression exacte qui est entre les guillemets. Il faut que l'expression soit inscrite exactement de la même manière dans la page Web ou dans la notice bibliographique. - Lorsque l'on utilise les guillemets, il est important de tenir compte des articles, des apostrophes, etc. Il faut se demander comment l'information a été inscrite dans la page Web ou la notice bibliographique. - C'est la façon la plus précise de faire une recherche. Quelquefois cette méthode de recherche est trop précise et ne ramène pas de résultats. - Exemple: "recueil d'exercices de français" : Cette équation retrouvera les pages Web ou les notices bibliographiques qui ont cette expression exacte inscrite.

11 11 Les différents outils de recherche -Les outils de recherche sur le Web: Google, Yahoo!, Exalead, Sympatico MSN, la Toile du Québec, etc.; - Il existe un répertoire d'outils de recherche adapté au contexte québécois : Ce site Web répertorie les principaux outils de recherche disponibles. Il permet de faire directement une recherche dans un outil en particulier. Vous trouverez également dans ce répertoire une courte description des particularités des différents outils de recherche.http://fouineux.com

12 12 Les différents outils de recherche Voici un aperçu des outils accessibles sur

13 13 Les différents outils de recherche - Les catalogues de bibliothèque accessibles sur le Web pour retrouver des documents: le catalogue du CDÉACF, de la bibliothèque nationale du Québec, des bibliothèques universitaires, la bibliothèque nationale de France, etc.; - Les catalogues de bibliothèques contiennent les notices bibliographiques de livres, de vidéos, denregistrements sonores et maintenant aussi de ressources électroniques. Il peut sagir de documents en plein texte ou de sites Web. - Lavantage principal des catalogues de bibliothèque consiste dans le fait quils regroupent des informations sur des documents qui ont été sélectionnés par des humains, habituellement des spécialistes de la documentation. Donc, un catalogue de bibliothèque est contrôlé par des humains, contrairement à un outil de recherche comme Google.

14 14 Les différents outils de recherche - Les outils de recherche spécialisés: Ce sont des bases de données, souvent payantes, qui offrent un contenu bibliographique ou plein texte avec une valeur ajoutée. Contrairement aux outils de recherche généralistes, les outils de recherche spécialisés diffusent des informations sur des sujets bien définis et précis. - Exemple doutils de recherche spécialisés: Repère pour les articles de périodique francophones (http://repere2.sdm.qc.ca/), Eureka.CC pour les articles de journaux (http://www.eureka.cc/), la Bibliothèque virtuelle du CDÉACF pour des documents en texte intégral (http://bv.cdeacf.ca), Dialog pour les articles de périodiques en anglais (http://www.dialog.com), DataBlitz pour les contacts médiatiques (http://www.datablitz.com), etc.;http://repere2.sdm.qc.ca/http://www.eureka.cc/http://bv.cdeacf.cahttp://www.dialog.comhttp://www.datablitz.com - Les outils de recherche spécialisés utilisent généralement la logique booléenne, mais les modalités dabonnement et de paiement varient dun outil à lautre.

15 15 GOOGLE, lincontournable Google est devenu un incontournable pour la recherche de site Web, pourquoi? Ce très puissant outil de recherche effectue un tri des résultats selon les critères principaux suivant : 1)Les mots-clé utilisés : importance de bien faire son équation de recherche en comprenant la logique « booléenne »; 2)La popularité dun site Web : Google affiche en premier les sites les plus populaires, les plus consultés; 3)Le nombre de fois quun site Web est cité par un autre site Web : plus un site Web est référencé par dautres sites Web, plus il se retrouve au début des résultats de la recherche; Par contre, Yahoo! et dautres outils de recherche font la même chose, mais Google a été le premier…

16 16 GOOGLE, lincontournable Voici comment Google applique la logique « booléenne » en recherche avancée:

17 17 GOOGLE, lincontournable Voici comment Google applique la logique « booléenne » en recherche avancée: -Tous les mots suivants = opérateur « ET » -Cette expression exacte = opérateur " " (guillemets) -Au moins un des mots suivants = opérateur « OU » -Aucun des mots suivants = opérateur « SAUF » Dans Google recherche avancée, vous pouvez aussi déterminer le type de document que vous souhaitez retrouver : Word, PDF, HTML, etc.

18 18 GOOGLE, recherche de livres La recherche de livres avec Google? - Google permet de rechercher des livres et d'autres documents dans plusieurs catalogue des grandes bibliothèques. Dans une seule recherche vous pouvez retrouver un document ou des documents sur un sujet en particulier dans plusieurs bibliothèques. - Par après, vous pouvez retrouver la bibliothèque la plus proche de chez vous en indiquant votre code postale. - Vous pouvez avoir un accès direct à la notice bibliographique du document directement à partir de Google Recherche de livres, sauf pour la Bibliothèque nationale du Québec. - Pour accéder à Google Recherche de livres, l'adresse Web est

19 19 GOOGLE, recherche de vidéos La nouvelle recherche de vidéos à laide de Google. Depuis peu et en version « béta », il est maintenant possible de chercher des vidéos sur le Web à laide de Google. La recherche de vidéo utilise le même principe que les autres types de recherche, soit la logique booléenne.

20 20 GOOGLE, les alertes Les alertes Google sont une façon active dassocier la recherche et le courriel. Vous pouvez définir des recherches automatiques dans Google. Cest-à-dire, que vous inscrivez quelques mots clés et Google vous envoie par courriel une fois par jour ou une fois par semaine les résultats de la recherche. Il nest pas nécessaire de sinscrire à un service pour créer des alertes Google, il suffit davoir une adresse de courriel. Par contre, pour modifier une alerte, il faut sinscrire auprès de Google. Vous pouvez créer vos alertes Google à ladresse suivante:

21 21 Les outils disponibles au CDÉACF -Le catalogue du CDÉACF: pour trouver les notices bibliographiques des documents dans la collection du CDÉACF; -Repère: pour trouver et avoir accès à des articles de périodique (accès gratuit aux membres du CDÉACF) dont certains sont en texte intégral; -Espace Alpha: pour trouver des documents en alphabétisation, les coordonnées dorganismes en alphabétisation, des ressources électroniques pour lalphabétisation, etc.; -La Bibliothèque virtuelle du CDÉACF: pour trouver des documents en texte intégral; -Le fonds documentaire FPT : pour trouver des documents qui portent sur la formation professionnelle et technique -LÉtat du monde des IFPCA: cet outil répertorie les projets IFPCA des groupes dalphabétisation et des commissions scolaires

22 22 Les outils disponibles au CDÉACF -Le Répertoire canadien des recherches en alphabétisation des adultes en français (RÉCRAF) : un outil qui sert à retrouver les recherches francophones qui portent sur lalphabétisation; -La base des Projets en prévention : une base de données qui regroupe des projets en prévention de lanalphabétisme; -La base des Projets de recherche : cette base de données regroupe les recherches qui ont été réalisées par les groupes dalphabétisation, les commissions scolaires et dautres organismes québécois dans le cadre des IFPCA;

23 23 Mot de la fin Merci beaucoup et nhésitez pas à nous contacter si vous avez des question au (514) ou , poste 208.


Télécharger ppt "1 Centre de documentation sur léducation des adultes et la condition féminine « Chercher et trouver » : la recherche sur le Web Par François Dallaire (514)"

Présentations similaires


Annonces Google