La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

PANDEMIE GRIPPALE H1N1 Préfecture de la Corse du Sud Réunion des maires 11 Septembre 2009.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "PANDEMIE GRIPPALE H1N1 Préfecture de la Corse du Sud Réunion des maires 11 Septembre 2009."— Transcription de la présentation:

1 PANDEMIE GRIPPALE H1N1 Préfecture de la Corse du Sud Réunion des maires 11 Septembre 2009

2 PLAN DE LINTERVENTION Point épidémiologique Stratégie générale Centres de mise à disposition des masques FFP2 Antiviraux et masques chirurgicaux Centres de consultation dédiés (CCD) Centres de coordination sanitaire et sociale (CCSS) Structures intermédiaires Centres de vaccination Plans de continuité dactivité (PCA) Mesures barrières

3 Point épidémiologique Modélisation à personnes infectées suivant le taux dattaque à personnes lors de la 1er vague Maximum de 1800 à 4000 personnes 4ème semaine 300 à 700 personnes hospitalisées lors de la 1er vague

4 Point épidémiologique Vitesse de propagation jamais observée Très contagieux, peu pathogène 177 pays touchés

5 STRATEGIE GENERALE Organiser et adapter le système de santé Organiser la continuité de laction de lEtat, de la vie sociale et économique et maintien de lordre public Organiser la communication Maintenir un consensus social et des principes éthiques

6 STRATEGIE SANITAIRE Depuis le 23 juillet 2009, les patients sont traités et confinés à domicile Les cas graves sont hospitalisés dans des services dédiés à haute densité virale Chaque acteur sanitaire connaît sa mission : Dispositif ambulatoire Dispositif hospitalier : plan blanc Secteur médico-social : plan bleu

7 STRATEGIE VIE SOCIALE ET ECONOMIQUE Priorisation des activités essentielles Plan de continuité dactivité Mesures de protection du personnel Solidarités

8 CENTRES DE MISE A DISPOSITION DES MASQUES (1) Masques FFP2 et masques chirurgicaux à destination des : professionnels de santé libéraux établissements de santé Établissements médico-sociaux Plateforme logistique départementale 5 centres de mise à disposition

9 CENTRES DE MISE A DISPOSITION DES MASQUES (2) Ouverts les mardi et jeudi Pour Ajaccio, ouverts les lundi, mercredi et vendredi De 9 h à 13 h et de 15 h à 19 h Sites protégés par gendarmerie, police ou police municipale masques FFP2 par jour

10 ANTIVIRAUX ET MASQUES CHIRUGICAUX Toutes les pharmacies sont approvisionnées en antiviraux et masques chirurgicaux Les antiviraux ne sont pas donnés systématiquement mais suivant le degré de gravité et pour les personnes à risque Les antiviraux de forme pédiatrique sont délivrés à lhôpital La plateforme pharmaceutique départementale (CHA) délivre les antiviraux aux établissements de santé Le grossiste répartiteur délivre les antiviraux et les masques chirurgicaux aux officines

11 CENTRES DE CONSULTATION DEDIEE 8 CCD Soulage la médecine libérale Pour les personnes grippées sans autre pathologie Dans des établissements denseignement Délivrance dune ordonnance adaptée

12 CENTRES DE COORDINATION SANITAIRE ET SOCIALE 2 CCSS (Ajaccio et Sartène) Missions : Coordonner lorganisation des professionnels de santé, médico- sociaux et sociaux Répondre aux sollicitation des médecins libéraux, professionnels de santé, de laide à domicile, des maires Rechercher des réponse en cas dimpossibilité de prise en charge de lentourage ou des partenaires Composition : un directeur, des standardistes, des secrétaires, du personnel logistique et dentretien, un coordonnateur médical, un représentant paramédical, un coordonnateur social et de laide à domicile Ouvert tous les jours de 8 h à 22 h.

13 STRUCTURES INTERMEDIAIRES 8 structures intermédiaires Pour les personnes isolées ou fragiles, les handicapés, les personnes âgées qui sont grippées sans signe de gravité et volontaires

14 STRUCTURES INTERMEDIAIRES POUR GRANDS EXCLUS 2 à 3 centres Pour les sans domiciles fixes

15 PLAN DE VACCINATION (1) Les objectifs : Réduire la morbidité et la mortalité Contenir la circulation du virus Limiter limpact de la pandémie sur lactivité économique et social du pays Déclinaisons : Offrir à lensemble de la population la possibilité dune vaccination Terminer la vaccination avant fin décembre, avant 2ème vague Obtenir une couverture vaccinale dau moins 50%

16 CENTRES DE VACCINATION 5 centres de vaccination A moins de 1h de route CVM : 360 pers./jour CVSN : 700 pers./jour CVSR : pers./jour CVGCN : pers./jour 9h – 13 h et 15 h – 19 h

17 CENTRES DE VACCINATION Armement des centres de vaccination : Accueil et orientation, questionnaires médicaux, traitements des questionnaires, consultation médicale, préparation des injections, vaccination, sortie administrative et supervision 10 équipes de 4 h, soit 50 administratifs, 60 paramédicaux (élèves), 20 infirmiers diplômés, 20 médecins par jour

18 PLAN DE CONTUINITE DACTIVITE Repérer les tâches indispensables qui doivent être maintenues Taux dabsentéisme de 25 % à 40 % en pic Déterminer le nombre dagents nécessaires Instaurer une rotation des agents sur les tâches repérées (3 agents pour 1 ETP) Mise à disposition des agents sur dautres tâches Mesures de protection du personnel

19 Transmission du virus A(H1N1) MESURES BARRIERES Transmission du virus A(H1N1) Voie aérienne (30 à 40%) la toux, les éternuements disséminent dans lair des postillons chargés de virus qui contaminent les personnes < 2 métres qui se déposent sur les surfaces Contact (60 à 70%) mains salies par les virus objets et surfaces contaminés Facteur favorisant la vie en collectivité

20 MESURES BARRIERES Obstacle à la diffusion de lagent infectieux mouchoirs masques protection collective Associées aux mesures dhygiéne lavage des mains nettoyage Leur efficacité dépend : du bon niveau dinformation des agents pour un comportement quotidien responsable de chacun

21 Les masques antiprojection dit chirurgicaux Evitent la propagation des agents infectieux projetés par la toux et les éternuements Pour être efficace, un masque doit être Stocké dans un endroit tempéré et sec Placé correctement sur le visage et attaché La barrette nasale ajustée Le bas du masque abaissé sous le menton Changé toutes les 4 heures et dès quil est humide Jeté après chaque utilisation dans une poubelle avec sac Porté si la distance de sécurité sanitaire en groupe ne peut pas être respectée

22 Les masques de protection FFP2 Prot è gent des risques de contamination pour les personnes directement expos é es au virus : personnel soignant au contact des malades gripp é s personnes qui côtoient le public : accueil personnel de gestion des d é chets agents expos é s au virus (inspection)

23 Lavage des mains Geste essentiel de protection Les micro-organismes se propagent par les mains

24 Quand se laver les mains? Le plus souvent possible Après sêtre mouché ou avoir toussé, éternué ou craché Après être allé aux toilettes Après le retrait dun masque Après avoir manipulé des déchets Avant de manger En sortant des transports En rentrant au bureau et au domicile

25 Comment se laver les mains? 1- Savonnage avec du savon ou du gel hydroalcoolique 2- Frottage durant 30 secondes les ongles et le bout des doigts Les paumes des mains Entre les doigts Le dos des mains et les poignets 3- Rinçage à leau courante 4- Séchage avec une serviette en papier à usage unique

26 Nettoyage individuel des bureaux Chaque agent disposera de produit désinfectant en aérosol pour désinfecter clavier, souris, bureau, poignées de porte et fenêtre, téléphone, etc. Aérer les locaux Nutiliser pas les objets, ni le poste de vos collègues

27 Gestion des déchets par les agents Le virus survit 3 à 4 heures en milieu extra corporel Tous les déchets sont contagieux Jeter les déchets dans une poubelle équipée dun sac plastique à clapet pour les lieux collectifs ordinaire pour les bureaux dédiés Chaque soir fermer le sac hermétiquement en retirant lair Se laver les mains

28 Mesures collectives de prévention

29 Rôle de la direction Le nettoyage des objets et surfaces est fondamental pour ne pas se contaminer par contact : mains, objets et surfaces salis Les agents disposeront des moyens nécessaires de protection et dhygiène La propreté des espaces de travail sera renforcée En prévision de la charge de travail supplémentaire, les contrats avec lentreprise de nettoyage seront modifiés

30 Les espaces communs Nettoyage quotidien renforcé aires communes: accueil, rampes, poignées de porte, interrupteurs, boutons d ascenseurs, photocopieurs, etc. installations sanitaires : lavabos, WC surfaces et équipements de travail : bureau, machines à café, distributeurs d eau, manettes, etc. voitures de service Elimination des déchets dans un grand sac plastique avec les ordures ménagères Port de gants et masque FFP2 pour les agents de nettoyage

31 Les réunions et rendez vous physiques Seront si possible supprimés ou différés Remplacés par la messagerie électronique, les entretiens téléphoniques, la visioconférence Eviter les contacts physiques: pas dembrassade ni poignée de main conserver une distance de sécurité de 2 mètres ou mettre un masque chirurgical Eviter les ascenseurs Eviter les déplacements

32 Les réunions obligatoires Désinfecter les tables avant Choisir une grande salle Limiter le nombre de participants Espacer les chaises au maximum (1 sur 2 ou 3) ou porter un masque chirurgical Limiter la durée

33 La restauration La cantine devrait continuer à fonctionner Avec des aménagements des accès : circulation des consommateurs des plages horaires douverture des horaires de passage en espaçant les convives Le personnel de cuisine et dintendance appliquera des mesures dhygiéne renforcées

34 La grippe au travail Si vous déclarez des signes de grippe sur les lieux du travail : fièvre, courbatures, asthénie, toux Mettre un masque chirurgical Informer la hiérarchie Quitter rapidement le travail Consulter votre médecin

35 Merci de votre attention


Télécharger ppt "PANDEMIE GRIPPALE H1N1 Préfecture de la Corse du Sud Réunion des maires 11 Septembre 2009."

Présentations similaires


Annonces Google