La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est faite par Elvira Andreevna Gontcharova Université pédagogique L.N.Tolstoï Faculté des langues étrangères 4-ème année.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "La présentation est faite par Elvira Andreevna Gontcharova Université pédagogique L.N.Tolstoï Faculté des langues étrangères 4-ème année."— Transcription de la présentation:

1 La présentation est faite par Elvira Andreevna Gontcharova Université pédagogique L.N.Tolstoï Faculté des langues étrangères 4-ème année

2 Sophie Rostopchine est une femme de lettres française d'origine russe. Elle est neé le 1 er août 1799 à Saint-Pétersbourg, dans une grande famille aristocratique d'origine princière. La petite Sohie a passé son enfance dans le domaine de Voronovo près de Moscou. Sa mère, la comtesse Catherine Protassova, a été ancienne demoiselle d'honneur de Catherine II. Son père, Fedor Rostoptchine, a été lieutenant- général puis ministre des Affaires étrangères du tsar Paul 1 er. Fedor Rostoptchine le domaine de Voronovo

3 Sophie a reçu l'éducation des enfants de l'aristocratie russe, qui privilégie l'apprentissage des langues étrangères, du français en premier lieu. Adulte, elle était une polyglotte, connaissant cinq langues.

4 En 1812, lors de l'invasion de la Russie par la Grande Armée, son père est gouverneur de Moscou. Il a lancé des pamphlets contre Napoléon, a fait évacuer les pompes à incendie et a libèré des prisonniers avec la mission de mettre le feu chacun à un quartier. Fédor Rostoptchine a été disgracié par le tsar. Il préfère sexiler, seul avec simplement un domestique, en Pologne en 1814, puis en Allemagne, en Italie et, enfin, en France en Alors Sophie avait seulement 12 ans.

5 Il fait venir sa famille à Paris et c'est là que Sophie rencontre Eugène de Ségur ( ), petit-fils du maréchal de Ségur, ambassadeur de France en Russie Eugène de Ségur

6 Le 14 Juillet 1819, Sophie épouse Eugène de Ségur à Paris. En 1821, le jeune couple achète le château et la terre des Nouettes à Aube. Dès lors, et jusqu'en 1872, le château des Nouettes va devenir "... un lieu de bonheur pour la Comtesse de Ségur qui y passa les plus beaux moments de son existence" (J.M. Ergal et M.J. Strich - la Comtesse de Ségur ).

7 Ils ont huit enfants, et Eugène aurait surnommé son épouse « la mère Gigogne ». Préférant son château aux mondanités parisiennes, elle reporte toute son affection sur ses enfants et, plus tard, ses petits-enfants Comtesse de Ségur

8 A cinquante-sept ans, en 1856, la Comtesse de Ségur a fait son entrée dans la littérature, devenant l'auteur vedette de la Bibliothèque Rose, célèbre collection de la Librairie Hachette. Les Nouettes, Aube et la Normandie occupent une place de première importance dans ses écrits. Le cas de la comtesse de Ségur montre quune vocation très tardive décrivain peut être particulièrement réussie! Elle a en effet écrit son premier livre à plus de cinquante ans.

9 La comtesse de Ségur a commencé à se consacrer à la littérature en notant les contes quelle racontait à ses petits- enfants et en les regroupant pour former ce qui sappelle aujourdhui Les Nouveaux Contes de fées.

10 Elle signe son premier contrat en octobre 1855 pour seulement francs. Le succès des Nouveaux Contes de fées lencourage à composer un ouvrage pour chacun de ses autres petits-enfants.

11 Eène de Ségur a accordé à Louis Hachette le monopole de la vente dans les gares de livres pour enfants. En 1860, Louis Hachette a institué la collection de la Bibliothèque rose où sont désormais publiés les ouvrages de la comtesse de Ségur. Par la suite, elle a obtenu les droits d'auteur.

12 En 1866 elle devient tertiaire franciscaine, sous le nom de sœur Marie-Françoise, mais continue à écrire. Son veuvage et l'effondrement consécutif des ventes de ses livres loblige à vendre Les Nouettes en 1872 et à se retirer à Paris, au 27, rue Casimir-Périer, à partir de Elle meurt à cette adresse à 75 ans, entourée de ses enfants et petits-enfants. Elle est inhumée à Pluneret (Morbihan), près de son avant-dernière fille Henriette, épouse du sénateur Fresneau habitant le château de Kermadio.

13 Ses œuvres présentent souvent les clichés xénophobes de l'époque : Écossais avares sordides, Arabes méchants sabreurs, Polonais buveurs et sales, Russes knoutant leurs femmes, serfs et bonnes, etc

14 Les romans de la comtesse de Ségur, fortement moralisateurs, ont été influencés par la relecture et les corrections faites par son fils aîné. Le juste et linjuste sopposent pour bien faire comprendre ce quest le droit chemin et combien il est dans lintérêt de tous dêtre courageux, doux et sans mauvaises intentions. Dans les romans de la comtesse de Ségur, léducation est un facteur déterminant dans lévolution de lindividu. Les mauvaises influences et un environnement répressif peuvent pousser les enfants à être méchants. Trop de laxisme et dindulgence les rendent égoïstes et vicieux.

15 C'est en 1980 que se situe la création de l'Association des Amis de la Comtesse de Ségur dont l'objectif principal a été l'organisation du Musée rassemblant des documents sur l'écrivain, sa famille et ses amis, et sur son œuvre. L'Association développe autour du Musée des activités culturelles destinées à faire découvrir ou redécouvrir lauteure.

16 Les sources : %D0%A1%D0%BE%D1%84%D1%8C%D1%8F_%D0%A4%D1%91%D0%B4% D0%BE%D1%80%D0%BE%D0%B2%D0%BD%D0%B0

17


Télécharger ppt "La présentation est faite par Elvira Andreevna Gontcharova Université pédagogique L.N.Tolstoï Faculté des langues étrangères 4-ème année."

Présentations similaires


Annonces Google