La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

LE CADRAGE EN PHOTGRAPHIE. Pour se consacrer pleinement à la composition des images, le photographe doit d'abord maîtriser parfaitement la technique pure.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "LE CADRAGE EN PHOTGRAPHIE. Pour se consacrer pleinement à la composition des images, le photographe doit d'abord maîtriser parfaitement la technique pure."— Transcription de la présentation:

1 LE CADRAGE EN PHOTGRAPHIE

2 Pour se consacrer pleinement à la composition des images, le photographe doit d'abord maîtriser parfaitement la technique pure (profondeur de champs, zone de netteté, vitesse d'obturation...). Faire une photo, cest vouloir exprimer un instant de la vie, pour en montrer sa propre vision, aux autres

3 1 – Comprendre la photographie - Les éléments dun appareil - Indices et chiffres 2 – Le cadrage Schéma du cours Les notions et termes techniques de base sont indispensables à la compréhension de la photographique et à la pratique quotidienne de la photographie

4 Photographier cest enregistrer de la lumière sur une surface sensible Pour atteindre cette surface sensible la quantité de lumière est calibrée par le DIAPHRAGME Pour quantifier cette quantité de lumière il y a LE TEMPS DOUVERTURE DU DIAPHRAGME Cette quantité de lumière sera subordonnée à la SENSIBILITÉ DE LE PELLICULE OU DU CAPTEUR

5 Une photo est subordonnée à 3 éléments : Le diaphragme Qui va laisser rentrer la lumière La surface sensible Qui va recevoir la lumière Le temps dexposition Qui va régler le temps dentrée de la lumière

6 Le diaphragme Sur les appareils réflex le diaphragme est toujours ouvert, il se ferme lorsque la commande de la prise de vue est faite. Le choix de louverture du diaphragme est automatique dans les programme automatique. Le choix peut être choisi : - Soit en Manuel - Soit en programme priorité ouverture Les ouvertures des diaphragmes sont : La plus grande possible « 1 » Chaque ouverture suivante représentera la moitié de la surface de la précédente , ,8 – 3,5 – 4 – 5,6 – 8 – 11 – 16 – 22 – 32 – 64. Ce calcul il faut le savoir est la surface dun cercle donc nous passons par le signe « Pi » 1

7 Présentation dun diaphragme dappareil photographique Mathématiquement le DIAPHRAGME est un cercle composé de lamelles qui vont, sécarter ou se resserrer pour laisser entrer plus ou moins de lumière dans la chambre noire.

8 La profondeur de champ, zone de netteté La profondeur de champ est définie par la largeur de la zone comprise entre le premier et le dernier plan net de l'image De nombreux paramètres conditionnent cette profondeur de champ : -- la focale : plus la focale est élevée, plus la profondeur de champ diminue. Ainsi, une profondeur de champ importante est obtenue plus facilement avec un objectif de 28 mm qu'avec un téléobjectif de 300 mm -- le diaphragme: plus l'ouverture du diaphragme est petite et plus la profondeur de champ augmente. La profondeur de champ sera plus importante avec une ouverture égale à f/11 qu'avec une ouverture égale à f/2. -- la distance: la profondeur de champ augmente avec la distance. Plus le sujet photographié est proche, plus la profondeur de champ sera faible pour un diaphragme et une focale donnée et inversement. La zone de netteté dépend de la distance sur laquelle la mise au point est effectuée : elle se situe pour un tiers devant cette distance et pour deux tiers derrière cette distance.

9 Le diaphragme permet dajuster la profondeur de champ Forte ouverture 2,8 Ouverture 5,6 Faible Moyenne Grande Ouverture 11

10 La netteté Il y a plusieurs possibilités de système de mesure : La netteté dun sujet sur une photo est directement liée à la profondeur de champ. La plupart des appareils photographiques daujourdhui sont doté de télémètres automatiques qui se chargent dévaluer la distance du sujet par rapport au plan du film. ( Cest toujours le niveau du plan film qui sert de référence à la distance. Certains appareils portent la position du plan film avec le sigle ) La mesure EVALUATIVE plusieurs capteurs vont évaluer les différents paramètres sur lensemble de la partie qui va être photographié. (Mesure de base de la plus part des appareils numériques) La mesure INTEGRALE à prédominance centrale. Les capteurs vont évaluer les différents éclairages avec un point particulier pour la partie centrale. La mesure SELECTIVE vous allez choisir un seul capteur, en principe celui du centre pour évaluer la distance, léclairage, la position du sujet principal de votre photo. (Exemple dutilisation de la mesure sélective dans les exemple à la fin du diaporama)

11 LE TEMPS douverture ( Vitesse dobturation) PRINCIPE. En fonction de louverture du diaphragme, la vitesse dobturation sera calculée pour que seule la quantité de lumière nécessaire atteigne la surface sensible Entièrement liée à louverture du diaphragme, les vitesses sont étalonnées pour aller du simple au double. 1s – 15ème -30ème – 60ème – 125ème – 250ème – 500ème – 1000ème – 2000ème – 4000ème de seconde 2

12 Le couple Diaphragme – Vitesse se nomme Indice de lumination Ou simplement I.L. Une photo faite avec un couple I.L. 5, ème de seconde Pourra être refaite avec le couple I.L. 8 – 125ème Ou le couple I.L. 4 – 500ème. Les expositions des photos seront identiques seule la profondeur de champ jouera

13 La sensibilité de la pellicule ou du capteur 3 ASA Abréviation de « American Standards Association » DIN Sigle de « Deutsche Industrie Norm » ISO Échelle de sensibilités des émulsions photographiques, adoptée comme standard international en remplacement des échelles ASA et DIN. Les sensibilités des support photographiques sont régies par une norme internationale la norme ISO, par habitude nous utilisons souvent ou plutôt toujours la norme ASA Léchelle des sensibilités suit la même échelle que celle des diaphragmes et celle des temps. Les supports vont toujours du simple au double. 100 asa – 200 asa – 400 asa – 800 asa – 1600 asa – 3200 asa

14 Distance focale La distance focale est définie par la distance en mm qui sépare le plan du film du centre optique de l'objectif. (Le centre optique correspond au diaphragme) La taille de l'image enregistrée sur le film est proportionnelle à la focale de l'optique utilisée. Ainsi, un objectif de 200 mm de focale permet de grossir deux fois plus un objet situé à une distance donnée qu'avec un objectif de 100 mm de focale. La distance focale est intimement liée à l'angle de champ. Plus la focale augmente, plus l'angle de champ se réduit. Par exemple, en 24 X 36, une focale de 50 mm correspond à un angle de champ de 46 degrés.

15 Lhyperfocale Définition: L'hyperfocale est définie comme la distance la plus courte à laquelle un sujet sera net lorsque la mise au point est réalisée sur l'infini. Par exemple, avec un objectif de 28mm, en fermant le diaphragme à f/11 et en faisant la mise au point à l'infini, l'hyperfocale est à 2,16m. En d'autres termes, tous les sujets situés entre 2,16m et l'infini seront nets. Application pratique: Voici la marche à suivre pour régler votre appareil sur l'hyperfocale: - Mettre l'appareil en mode manuel ou priorité au diaphragme - Choisir un diaphragme de f/8 à f/16 pour une profondeur de champs satisfaisante - Déplacer le repère "infini" (¥) sur le repère de mise au point - Pour ceux qui n'ont pas de bague de profondeur de champs sur leur objectif (ce qui est de plus en plus courant) il suffit de calculer de façon théorique l'hyperfocale en utilisant le programme page suivante.

16 Calcul de lHyperfocale H = F 2 /(fxc) H=distance hyperfocale en mm F=longueur focale de l'objectif (28, 50mm...) f =diaphragme choisi c=cercle de confusion=0,033mm en 24x36, 0,05mm en 6x6. Cercle de confusion En numérique (300D) = divisé par 1,6 = Cliquez sur « Calculateur » ou mettez le lien ci-dessous sur votre ligne de commande de votre serveur Internet. Cercle de confusion (ou de diffusion) Chaque point objet donne un point d'un certain diamètre sur le film dans le cas d'une image "floue". On considère que l'image est "nette" lorsque le diamètre de ce point est inférieur à une tolérance de netteté. Pour un appareil 24 x 36, on utilise une tolérance égale à 0,033 mm, si c'est un appareil 6 x 6, la tolérance est égale à 0,05 mm. Calculateur

17 Langle de Champ Focale 28mm 35mm 50mm 85mm 135mm 180mm Angle de champ 75° 64° 47° 28° 18° 13,5°

18 Conclusion Une photo est le mariage harmonieux Dune ouverture Dun temps Dune sensibilité Nota : En numérique il a été possible daffiner les normes des ouvertures de diaphragme. Chaque constructeur sest donné certaines libertés. Certains appareils travaillent au quart de diaphragme. Pour ne pas ségarer il faut essayer de conserver la bonne échelle d ouverture.

19 Le Cadrage à la prise de vue Définition : Le cadrage dune photo doit en permettre la lecture. Les règles de lectures sont analysées par le regard de chacun. Pour comprendre la lecture dune photo il faut souvent effacer sa sensibilité pour ne regarder que la construction de la photo. Dans une photo il y a des lignes de lecture, des lignes directionnelles, des points forts, des points creux. Théoriquement la lecture dune photo se fait en suivant des critères bien précis. Cest le but de ce qui suit.

20 Lecture dune photo Photo Jean-Paul LEMARCHAND Point de départ Point darrivée En partant du bas droit le regard part en zigzag il va rencontrer la main, suivre le bras gauche, rencontrer le bras droit pour atteindre le visage.

21 Lignes de force et les points forts Les lignes de force, en rouge, divisent le photo en 3 tiers horizontaux et 3 tiers verticaux Les points forts, en noir, se situent aux intersections des lignes de force Les yeux dun personnage devront être sur la ligne de force du haut. Le centre de limage nest pas un point fort.

22 Démonstration Lutilisation des lignes de force et des points forts sur cette photo est flagrante. Jean-Paul nous entraîne au cœur de la musique. Points forts Ligne de force

23 Les proportions La règle d'or en matière de division des espaces en parties inégales a été définie à l'origine par l'architecte romain Marcus Vitruvius Pollio ( siècle d'Auguste 63 av. JC - 14 ap. JC). Selon lui une telle division (certes dissymétrique) paraîtra agréable et esthétique à notre œil si : "Le rapport entre la plus petite et la plus grande partie équivaut au rapport entre la plus grande partie et le tout". Je vous fais grâce des opérations Conclusion : Le respect de cette proportion engendre des images dissymétriques mais beaucoup plus agréables à l'œil. Nous restons toujours dans la règle des tiers.

24 Démonstration Rapport entre la plus petite partie du sujet et sa plus grande partie. La main à droite et la tête du sujet 1 pour 4 (environ) Equivaut au rapport entre le sujet et la totalité de limage. Le chef dorchestre représente environ le rapport 1 pour 4 de limage Cette équivalence est dure à réaliser. Le principe est pourtant simple. Un sujet sur une photo doit au moins remplir le tiers de limage.

25 Eléments constitutifs de limage Les lignes brisées provoquent une impression d'instabilité. On peut combiner des courbes ou des cercles avec des lignes droites et construire une image plus complexe. Les lignes courbes, expriment la douceur. C'est le cas des lignes en ellipse, en S ou encore en cercle Pour composer l'image, le photographe dispose d'éléments simples qui permettent pourtant d'exprimer de nombreuses impressions. Les lignes (droites, brisées, courbes...) constituent un élément primordial. Les diagonales créent une impression de profondeur, d'énergie, de mouvement dans l'image. Diagonale basée sur la division par le nombre d'or: impact important.

26 Exemple de lignes qui dynamisent une photo Nous entrons dans limage par le coin bas droit --- La ligne de travail a une légère inclinaison vers la gauche, elle nous conduit au chasse neige --- Il barre la route dans un point fort et nous fait revenir vers le bord inférieur de la photo presque au centre ou nous oblige à passer sur sa gauche car la hauteur de neige est moindre ---- Nous sommes arrêtés par le belle ligne courbe de la neige éjectée ---- Le groupe de personnages est au centre il nous échappe sauf la petite note rouge ---- derrière ces personnages notre regard suit la route pour arriver au col en laissant la difficulté de lescalade de la montagne à droite. Mais le regard poursuit la route il cherche à voir la maison qui est peut-être une étape…. Ligne arrondie Ligne brisée Ligne droite Cliché André FOUCHER

27 Assemblage de lignes brisées Cette photo est un assemblage de lignes brisées qui nous font cheminer La rentrée dans limage se fait par le coin supérieur gauche, le regard est attiré par la plus grosse masse de glace. Elle est bien située dans le tiers haut au point fort haut gauche. Le regard descend vers le tiers central occupé par quelques glaçons. En dernier il chute vers le tiers inférieur, la partie sombre qui nous a, volontairement ou involontairement, obligé de rentrer par le point gauche haut.

28 Comparaisons de cadrage Sur cette photo Marianne a regardé ce quelle photographiait. Son sujet est bien mais en plein centre le limage. Seul le mariage des couleurs nous attire. Ce peut-être une idée de cadrage… Là, Marianne a regardé ce quelle photographiait, sa composition est harmonieuse, les lignes de force sont occupées.

29 Lignes convergentes, lignes courbes, diagonales Le regard est attiré par cette double entrée de lignes convergentes. Les deux diagonales nous conduisent vers le haut de la photo sur plusieurs séries de lignes courbes puis en S au niveau de la route Les traverses, plus sombres, sont autant de barreaux déchelle pour notre regard. Et là, même si le cœur de laiguille est en plein centre il nest que le croisement qui fait changer la valeur des lignes. Lignes droites Lignes en S Lignes courbes

30 Exemples de mauvais cadrage à la prise de vue Le sujet, le papillon est en plein centre. Il ne représente que le 15ème de la surface Correction le papillon est rentré dans un point fort de la photo il a grandi, cest simplement un travail de mise en page Point Fort Point neutre

31 Exemples de mauvais cadrage à la prise de vue Le village est au centre, il bloque le regard. Image simplement recadrée, le bois du premier plan est réduit, le village se trouve sur un point fort en bas à droite, il regarde de paysage au lieu dy être enfermé. Le vignoble, le plan deau retrouvent leur importance. Les lignes courbes nous font cheminer au milieu des vignes. Lassemblage dissymétrique des parcelles réveille notre instinct de recherche. Presque tous les points forts sont utilisés.

32 Bon cadrage … Mais … Travail classique, mais un bon cadrage. Le sujet représente le tiers de la photo. Son regard est tourné pour nous faire rentrer dans son action. Petit bémol… Les yeux sont trop bas. Le très bon cadrage est celui situé dans le cadre ajouté. Les points forts sont presque tous utilisés. Les règles des tiers aussi et les yeux se trouve sur la partie supérieure. Espace qui napporte rien à la photo puisque le regard va vers les mains.

33 Etude de netteté : phase 1 Létude de la mise au point netteté ou flou part de cette photo. Suite

34 Etude de netteté : phase 2 Photo de gauche, le capteur central a été dirigé vers la rive opposée de la Sarthe. Lherbe au premier plan qui nest pas dans lhyperfocale est floue. Sur le gauche la touffe dherbe dans leau se situe dans lhyperfocale elle est nette. Photo de droite, le capteur central a été dirigé sur un brin dherbe du premier plan. La profondeur de champ a fortement diminué puisque le sujet est tout près de lappareil. Tout ce qui est net sur la première photo devient flou.

35 Conclusion Le cadrage est une affaire dobservation. Pour faire un bon cadrage il faut impérativement regarder ce qui va être sur lensemble de la photo, et oublier le sujet qui vous a suggéré la photo. Toutes les photos peuvent être recadrées, vous ne ferez simplement que ce quavant nous faisions sous les agrandisseurs. Recadrer nest surtout pas interdit, mais ne jamais rogner une photo. Travaillez vos photos, travaillez votre prise de vue, cadrez bien, mais surtout laissez-vous la place pour les retravailler. Noubliez pas quun bon cadrage à la prise de vue est très difficile à obtenir mais avec un peu dacharnement vous y arriverez.

36 Conception, réalisation Guy GIRAUD Pour Photo Vidéo septembre 1999


Télécharger ppt "LE CADRAGE EN PHOTGRAPHIE. Pour se consacrer pleinement à la composition des images, le photographe doit d'abord maîtriser parfaitement la technique pure."

Présentations similaires


Annonces Google