La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Analyse de séquence Geneviève Merlin. Lanalyse permet de passer dune réception première et naïve à une réception plus complète et à linterprétation Geneviève.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Analyse de séquence Geneviève Merlin. Lanalyse permet de passer dune réception première et naïve à une réception plus complète et à linterprétation Geneviève."— Transcription de la présentation:

1 Analyse de séquence Geneviève Merlin

2 Lanalyse permet de passer dune réception première et naïve à une réception plus complète et à linterprétation Geneviève Merlin

3 De lobservation à linterprétation 1.Privilégier le fragment 2.Travailler avec les outils du cinéma au niveau du plan au niveau de la séquence 3.Construire un projet de lecture : Poser 3 cadres Emotions Narration Procédés Les articuler en vue délaborer un projet de lecture de lextrait Geneviève Merlin

4 Une méthode Quoi ? (décrire) Comment ? (analyser) Pourquoi (signifier) Geneviève Merlin

5 1. Description Observer lensemble de la séquence Observer chacun des plans Geneviève Merlin

6 Le PLAN est le principe constitutif essentiel de la question cinématographique : il fédère les éléments fondateurs du langage des images et des sons : espace durée narration traitement des personnages de la lumière de la matière sonore etc.. Il est à la fois le visible donné dans le cadre et lorganisation de ce visible Geneviève Merlin

7 La séquence est un ensemble de plans, ou un plan unique, formant une unité narrative Geneviève Merlin

8 Observer la séquence Construction de la séquence : Nombre de plans et Variété des valeurs de plans Durée des plans et de la séquence Enchaînements des plans Narration : relevé des actions organisées dans les plans et des dialogues Décors et costumes Jeu des acteurs : Gestuelle, voix, diction Bande son: Musique, paroles, bruits Son in et off Musique diégétique, extradiégétique Voix off et voice over Format et genre du film Geneviève Merlin

9 Observer le plan Paramètres techniques Echelles Angles Profondeur de champ Son, lien image et son Composition plastique : Lignes dominantes et volumes Lumière et ombres Couleur: noir et blanc Picturalité Fixité et mouvement du champ : fixe; panoramique; travelling. dans le champ: déplacements, entrées et sorties de champ Durée du plan et organisation de laction dans le plan Geneviève Merlin

10 Méthodologie Le plan et la prise de vue –Le cadrage –Le champ et le hors champ –Les angles, hauteurs et échelles –Les mouvements –La durée du plan : le plan long –La profondeur Geneviève Merlin

11 Le plan et la mise en scène –Les acteurs –Le décor –Les costumes, le maquillage –La lumière –Les mouvements dans le champ –Lespace –Le temps Geneviève Merlin

12 Les plans entre eux –Dun plan à lautre : les raccords –Le montage : variations visuelles, rythmiques, spatiales, temporelles –Le montage alterné : continuité et discontinuité Geneviève Merlin

13 Le son –Les matières sonores –Les relations images et sons : son diégétique, extradiégétique, in, off –Les fonctions du son Geneviève Merlin

14 2. Analyse Le récit La mise en scène La question du genre Le montage Geneviève Merlin

15 Le récit filmique Construction de la diégèse Structure Ouverture et fermeture Continuité et ruptures Point de vue Système des personnages Dialogue et narration Statut de la parole Voice over Geneviève Merlin

16 La mise en scène Geneviève Merlin

17 Le dispositif de tournage Lieux réels ou studio Dispositif technique : lourd; léger Décors: dispositions et matières Lumière : construction Lespace filmique: l espace imaginaire Distance ou proximité Fixité ou mouvement Profondeur du et de champ; focale Champ et Hors-Champ: visible et invisible; vue densemble et fragmentation Champ/ contre-champ et Hors-Champ La durée filmique Durée du plan : plan séquence; plan court; plan long Durée du film : segmentation; ponctuation Lacteur: Professionnel ( voire star), amateur, non-professionnel Le corps et la voix La direction dacteur: répétitions; improvisations; voix, gestuelle Geneviève Merlin

18 Dispositifs scénographiques Mise en scène en profondeur Espace filmé latéralement Espace montré de façon circulaire Espace filmé librement, sous tous les angles: caméra qui explore et jeu sur diversité de points de vue Organisation en champ-contrechamp: rapport entre des personnages, conséquence dune action sur le personnage Geneviève Merlin

19 Le montage Geneviève Merlin

20 Le montage est à la fois une opération technique et un principe de création, une écriture du film. Le montage désigne le principe qui régit lorganisation des éléments filmiques visuels et sonores en les juxtaposant, en les enchaînant, en réglant leur durée. Létude du montage dun film sattache à la double dimension Diachronique : le montage désigne lensemble des agencements visuels et sonores entre et dans les plans qui contribuent à raconter lhistoire Synchronique : le montage désigne la façon dont on passe dun plan à lautre, en recourant à des figures de montage et à des signes de ponctuation ou effets. Le montage dun film séclaire par la mise en perspective avec des conceptions et théories qui ont marqué lHistoire du cinéma. Geneviève Merlin

21 Le montage et la narration Le montage désigne lensemble des agencements visuels et sonores entre et dans les plans qui contribuent à raconter lhistoire : Entre les plans Montage alterné Montage parallèle Montage invisible Montage court Montage dit cubiste Montage par leitmotiv Dans le plan ( cf mise en scène) : Double scène : traitement en profondeur de champ de deux actions qui pourraient être montées en champ-contrechamp Procédés contribuant à rendre limage composite : surimpression… Geneviève Merlin

22 Lenchaînement des plans Le montage désigne la façon dont on passe dun plan à lautre Raccords de plan assurant cohésion et homogénéité du récit Raccords dans laxe Raccords de direction Raccords de mouvements et de geste Raccords de regard Raccords plastiques faisant jouer: Métonymie ( rapport de contiguïté) Métaphore ( rapport symbolique) Faux Raccords Dans le cinéma moderne les enchaînements ne se plient plus aux règles classiques et laissent des intervalles entre les plans Effet de jump cut Raccords son Geneviève Merlin

23 Méthodologie Le montage envisagé dun point de vue diachronique, en lien avec le cours du film : larchitecture du film selon le ou les types de montage Le montage envisagé de façon synchronique, détaché du cours du film, en observant le passage dun plan à lautre : les raccords Geneviève Merlin

24 3. Sens et enjeux Geneviève Merlin


Télécharger ppt "Analyse de séquence Geneviève Merlin. Lanalyse permet de passer dune réception première et naïve à une réception plus complète et à linterprétation Geneviève."

Présentations similaires


Annonces Google