La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

LE CHAMP VISUEL LE CHAMP VISUEL... quand la PIO n'est pas le seul facteur de risque Eric SELLEM (Lyon) Eric SELLEM (Lyon) LE CHAMP VISUEL LE CHAMP VISUEL...

Présentations similaires


Présentation au sujet: "LE CHAMP VISUEL LE CHAMP VISUEL... quand la PIO n'est pas le seul facteur de risque Eric SELLEM (Lyon) Eric SELLEM (Lyon) LE CHAMP VISUEL LE CHAMP VISUEL..."— Transcription de la présentation:

1 LE CHAMP VISUEL LE CHAMP VISUEL... quand la PIO n'est pas le seul facteur de risque Eric SELLEM (Lyon) Eric SELLEM (Lyon) LE CHAMP VISUEL LE CHAMP VISUEL... quand la PIO n'est pas le seul facteur de risque Eric SELLEM (Lyon) Eric SELLEM (Lyon)

2 considérer les déficits considérer les déficits périmétriques du GPN périmétriques du GPN les comparer aux cas où les comparer aux cas où la PIO est forte la PIO est forte "…bien plus qu'un intérêt académique" (S. DRANCE) "…bien plus qu'un intérêt académique" (S. DRANCE) considérer les déficits considérer les déficits périmétriques du GPN périmétriques du GPN les comparer aux cas où les comparer aux cas où la PIO est forte la PIO est forte "…bien plus qu'un intérêt académique" (S. DRANCE) "…bien plus qu'un intérêt académique" (S. DRANCE)

3 pas de différences pas de différences PHELPS et HAYREH PHELPS et HAYREH DRANCE DRANCE (et MOTOLKO; et KING) (et MOTOLKO; et KING) pas de différences pas de différences PHELPS et HAYREH PHELPS et HAYREH DRANCE DRANCE (et MOTOLKO; et KING) (et MOTOLKO; et KING)

4 différences significatives différences significatives HITCHINGS HITCHINGS GREVE GREVE CAPRIOLI CAPRIOLI SPAETH SPAETH LEVENE LEVENE AULHORN AULHORN GRAMER … GRAMER … différences significatives différences significatives HITCHINGS HITCHINGS GREVE GREVE CAPRIOLI CAPRIOLI SPAETH SPAETH LEVENE LEVENE AULHORN AULHORN GRAMER … GRAMER …

5 CV identique dans GPAO et GPN Phelps et Hayreh Phelps et Hayreh GPAO GPAO - 94 GPN - 94 GPN avec NOIA avec NOIA CV identique dans GPAO et GPN Phelps et Hayreh Phelps et Hayreh GPAO GPAO - 94 GPN - 94 GPN avec NOIA avec NOIA

6 Seules différences dans le groupe NOIA: CV plus souvent altéré CV plus souvent altéré dans sa partie inférieure dans sa partie inférieure scotomes centraux scotomes centraux plus fréquents plus fréquents Seules différences dans le groupe NOIA: CV plus souvent altéré CV plus souvent altéré dans sa partie inférieure dans sa partie inférieure scotomes centraux scotomes centraux plus fréquents plus fréquents

7 CV identique dans GPAO et GPN Motolko et Drance (1983) Motolko et Drance (1983) GPAO GPAO GPN GPN King et Drance (1986) King et Drance (1986) - 23 GPAO - 23 GPAO - 23 GPN - 23 GPN CV identique dans GPAO et GPN Motolko et Drance (1983) Motolko et Drance (1983) GPAO GPAO GPN GPN King et Drance (1986) King et Drance (1986) - 23 GPAO - 23 GPAO - 23 GPN - 23 GPN

8 Vraiment aucune différence, même en cas de crise hémodynamique Vraiment aucune différence, même en cas de crise hémodynamique

9 Asymétrie de la PIO > 1 mmHg D > G D = G D < G Asymétrie des déficits périmétriques D > G D = G D < G 4 3 O O O 1 9 Crichton et Drance, 1989

10 CV différent dans le GPN les déficits du CV sont les déficits du CV sont plus près du point de plus près du point de fixation fixation CV différent dans le GPN les déficits du CV sont les déficits du CV sont plus près du point de plus près du point de fixation fixation

11

12 au moment du diagnostic, au moment du diagnostic, 94% des GPN (n = 30) ont 94% des GPN (n = 30) ont un déficit dans les 5° centraux, un déficit dans les 5° centraux, contre 20% des GPAO (n = 160) contre 20% des GPAO (n = 160) (LEVENE, 1980) (LEVENE, 1980) 30 GPAO vs 30 GPN: 30 GPAO vs 30 GPN: dans les cas de GPN, aucun dans les cas de GPN, aucun scotome n'est éloigné de plus scotome n'est éloigné de plus de 10° du point de fixation de 10° du point de fixation (HITCHINGS, 1983) (HITCHINGS, 1983)

13

14 CV différent dans le GPN la profondeur des la profondeur des scotomes est plus grande scotomes est plus grande CV différent dans le GPN la profondeur des la profondeur des scotomes est plus grande scotomes est plus grande HITCHINGSGRAMERCAPRIOLISPAETH

15

16 CV différent dans le GPN la pente des scotomes la pente des scotomes du GPN est globalement du GPN est globalement plus raide plus raide CV différent dans le GPN la pente des scotomes la pente des scotomes du GPN est globalement du GPN est globalement plus raide plus raide HITCHINGSGRAMERCAPRIOLISPAETH

17

18 2,43° ± 1,87 dans le GPN 2,43° ± 1,87 dans le GPN 4,35° ± 3,02 dans le GPAO 4,35° ± 3,02 dans le GPAO (HITCHINGS, 1983) (HITCHINGS, 1983)

19

20 CV différent dans le GPN l'atteinte périmétrique l'atteinte périmétrique atteint plus souvent atteint plus souvent l'hémi-champ supérieur l'hémi-champ supérieur CV différent dans le GPN l'atteinte périmétrique l'atteinte périmétrique atteint plus souvent atteint plus souvent l'hémi-champ supérieur l'hémi-champ supérieur GREVE et GEIJSSEN GRAMERPHELPS

21

22

23 Dans le GPAO prédominance prédominance supérieure 50% supérieure 50% prédominance prédominance inférieure 50% inférieure 50% Dans le GPAO prédominance prédominance supérieure 50% supérieure 50% prédominance prédominance inférieure 50% inférieure 50% GREVE et GEIJSSEN

24

25 CV différent dans le GPN les yeux avec GPN les yeux avec GPN n'ont pas habituellement n'ont pas habituellement de dépression diffuse de dépression diffuse dans l'hémi-champ opposé dans l'hémi-champ opposé aux scotomes ( GPAO) aux scotomes ( GPAO) CV différent dans le GPN les yeux avec GPN les yeux avec GPN n'ont pas habituellement n'ont pas habituellement de dépression diffuse de dépression diffuse dans l'hémi-champ opposé dans l'hémi-champ opposé aux scotomes ( GPAO) aux scotomes ( GPAO) CHAUHANDOUGLASAIRAKSINEN

26

27 Classer les tracés: en déficits diffus en déficits diffus en déficits localisés en déficits localisés Classer les tracés: en déficits diffus en déficits diffus en déficits localisés en déficits localisés

28 PIO moyenne: 27,6 mmHg si diffus 27,6 mmHg si diffus 22,4 mmHg si localisés 22,4 mmHg si localisés PIO moyenne: 27,6 mmHg si diffus 27,6 mmHg si diffus 22,4 mmHg si localisés 22,4 mmHg si localisés CAPRIOLI

29 DISCUSSION

30 1- La PIO crée des altérations plus diffuses des fibres optiques que d'autres facteurs causals éventuels 1- La PIO crée des altérations plus diffuses des fibres optiques que d'autres facteurs causals éventuels

31

32 2- Les mécanismes non pressionnels atteindraient plus volontiers les fibres maculaires avant les fibres périphériques 2- Les mécanismes non pressionnels atteindraient plus volontiers les fibres maculaires avant les fibres périphériques

33

34 3- La partie inférieure de nerf optique serait plus sensible à une altération non pressionnelle (vasculaire?)3- La partie inférieure de nerf optique serait plus sensible à une altération non pressionnelle (vasculaire?)

35 ?


Télécharger ppt "LE CHAMP VISUEL LE CHAMP VISUEL... quand la PIO n'est pas le seul facteur de risque Eric SELLEM (Lyon) Eric SELLEM (Lyon) LE CHAMP VISUEL LE CHAMP VISUEL..."

Présentations similaires


Annonces Google