La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

1. Étymologie / Définitions 2. Notions / Concepts: Léternité, cest toujours quoi ? 3. Questions / Discussion: 3 questions (20 mn environ par question).

Présentations similaires


Présentation au sujet: "1. Étymologie / Définitions 2. Notions / Concepts: Léternité, cest toujours quoi ? 3. Questions / Discussion: 3 questions (20 mn environ par question)."— Transcription de la présentation:

1 1. Étymologie / Définitions 2. Notions / Concepts: Léternité, cest toujours quoi ? 3. Questions / Discussion: 3 questions (20 mn environ par question). 4. En guise de conclusion Réunion préparée avec Didier-David Fernandez et Elian Roux

2 Étymologie et définitions Étymologie : Étymologie : Substantif déternel, issu du latin aeternus composé de aetas, lage, le temps et de la terminaison ernus, qui renferme, qui contient ; le temps contenu dans léternité. Définitions : Définitions : : Le Robert : a.Durée qui na ni commencement ni fin. b.Durée ayant un commencement et pas de fin (léternité future, léternité passée) c.Caractère de ce qui est éternel (pérennité). Léternité de lesprit, de la matière. Dictionnaire La philosophie de A à Z : Dictionnaire La philosophie de A à Z : a.Caractère de ce qui est en dehors du temps. b.Contrairement au temps qui comporte lidée de succession, léternité serait un temps sans commencement ni fin. c.On distinguera léternité qui serait le propre de la divinité et lintemporalité, caractère qui nest pas de lordre de la durée (par exemple, les vérités mathématiques ou même les vérités de la raison en général).

3 Notions /concepts 1.« Sempiternité » et intemporalité Quelle soit linéaire ou cyclique (léternel retour) léternité définie comme une durée indéfinie, sans commencement ni fin fait plutôt référence à la « sempiternité », à la perpétuité de lunivers. Cette notion soppose à celle, plus philosophique, qui assimile léternité à lintemporalité, à ce qui se soustrait au devenir. En ce sens Platon dit que le temps nest que limage mobile de léternité immobile. Cette notion soppose à celle, plus philosophique, qui assimile léternité à lintemporalité, à ce qui se soustrait au devenir. En ce sens Platon dit que le temps nest que limage mobile de léternité immobile. 2.Phénoménologie et structuralisme Comme dit-on, le sage spinoziste expérimente léternité par la raison, chacune à leur manière, les écoles philosophiques suivantes y tendent aussi. Comme dit-on, le sage spinoziste expérimente léternité par la raison, chacune à leur manière, les écoles philosophiques suivantes y tendent aussi. La phénoménologie(étude des phénomènes, autrement dit de ce qui apparaît à la conscience) essaie de retrouver limage de léternité à travers le temps vécu dans « un éternel présent » dont les trois modalités pour la conscience seraient « le présent du passé, le présent du présent et le présent de lavenir »La phénoménologie (étude des phénomènes, autrement dit de ce qui apparaît à la conscience) essaie de retrouver limage de léternité à travers le temps vécu dans « un éternel présent » dont les trois modalités pour la conscience seraient « le présent du passé, le présent du présent et le présent de lavenir » Le structuralisme(penser les phénomènes humains et lhomme lui-même comme effet de structures plutôt que comme création ou subjectivité) fait à sa manière une approche de léternité en privilégiant la relation des évènements entre eux (synchronie) sur lévolution (diachronie).Le structuralisme (penser les phénomènes humains et lhomme lui-même comme effet de structures plutôt que comme création ou subjectivité) fait à sa manière une approche de léternité en privilégiant la relation des évènements entre eux (synchronie) sur lévolution (diachronie). Léternité ne peut-elle pas se penser de deux façons ? : Selon létendue : léternité ne fait quun avec le devenir ? Selon létendue : léternité ne fait quun avec le devenir ? Ou selon la pensée : léternité ne fait quun avec la vérité ? Ou selon la pensée : léternité ne fait quun avec la vérité ?

4 QUESTIONS 1.Léternité : un temps infini ou labsence de temps ? 2.Léternité suppose-t-elle limmuabilité ? 3.Eternité et immortalité sont-elles liées ?

5 1.Léternité : un temps infini ou labsence de temps ? Animation Didier-David Fernandez Quest-ce que le temps : une durée ou une dynamique (continuation) ? Léternité : une durée infinie ou une éternelle absence de durée, lêtre-temps ?

6 1. Léternité : un temps infini ou labsence de temps ? 2.Léternité : une durée infinie ou une éternelle absence de durée, lêtre-temps ? La durée nest-elle nécessaire quà lesprit mais point au monde ou à la nature ? Le temps de lâme (ou de lesprit) nest-il pas quune abstraction, une distension entre le passé et lavenir, un temps de lordre de la subjectivité quon appelle la temporalité ? Le temps de la nature, quune tension, un effort (conatus) ou un acte (energia), dans le présent ? Non pas une pensée ou une abstraction, mais lêtre lui-même, ce quACS appelle lêtre-temps ? Le temps est-il durée ou continuation : abstraction ou acte; pensée ou devenir; non-être ou être même ? 1.Quest-ce que le temps ? Une durée,laiôn des stoïciens ? Conçue ordinairement comme la somme du passé, du présent et de lavenir La durée nest en pratique que la somme du passé et de lavenir puisque le présent na pas dépaisseur, de durée, car sil durait on pourrait toujours le diviser en passé et avenir Par conséquent, la durée nest-elle pas un temps abstrait qui nexiste pas dès lors que le passé nexiste plus et que lavenir nexiste pas encore. Ou la continuation indéfinie de lunivers (le Tout), le chronos des stoïciens ? Non pas la somme dun passé et dun avenir, mais la perduration du présent. Non pas un temps abstrait, mais au contraire un temps concret, celui de la nature et de lêtre Si léternité au sens dune durée infinie est une abstraction, un non-être; lêtre-temps de léternel présent nest-il pas léternité même ? Le temps, dans sa vérité, nest-il pas celui de la nature: un perpétuel, quoique multiple et changeant maintenant : lêtre-temps ?

7 2. Léternité suppose-t-elle limmuabilité ? Animation Elian Roux Si tout change en permanence, léternité peut-elle se confondre avec limmuabilité ? Sinon, léternité cest toujours quoi ?

8 2. Léternité suppose-t-elle limmuabilité ? 1.Eternité / immuabilité de lêtre ? Est immuable ce qui ne change pas. Limmuabilité ne suppose-t-elle pas un temps infini de lêtre au sens de sa durée ? Or, tout ce qui est nest-il pas en perpétuel changement ? Lêtre nest-il pas un éternel présent qui change ? On ne confondra pas léternité avec limmuabilité puisque tout change en permanence. Mais le présent lui-même, lieu de tous les changements nest-il pas léternité même du réel et du vrai tout à la fois ? 2.Eternité / immuabilité de quoi ? Si léternité nest pas limmuabilité de lêtre, cest le toujours de quoi ? Avec Spinoza et ACS, ne peut-on pas penser léternité de deux façons : selon létendue ou selon la pensée ? Selon létendue (la matérialité), léternité ne fait-elle pas quun avec le devenir : cest le toujours présent du réel (être, cest-être maintenant) ? Selon la pensée (ordre de lesprit), léternité ne fait quun avec la vérité : cest le toujours présent du vrai (une vérité nest jamais future ou passée : ce qui était vrai lest encore, ce qui le sera lest déjà) On ne confondra pas léternité avec limmuabilité de lêtre. Que tout change toujours, nest-il pas une vérité éternelle ? Léternité nest-elle pas le toujours présent du réel et du vrai ?

9 3.Eternité et immortalité sont-elles liées ? Quest-ce quêtre immortel ? Immortalité et éternité sont-elles du même ordre ?

10 3. Eternité et immortalité sont-elles liées ? 1.Immortalité ? Est immortel ce qui ne peut mourir : ainsi lâme selon Platon, ou Dieu selon les croyants. Une idée grecque ? En partie seulement dit CS car si elle avait été si répandue, Epicure naurait pas consacré autant dénergie à la combattre. Epicure y voyait en effet moins une espérance quune source intarissable de craintes (malheurs, châtiments, répétitions, lassitude…). Pour lui la mortalité qui ne nous expose quau néant, vaut mieux. Est immortel ce qui ne peut mourir sans nécessairement avoir toujours existé. Cest comme une demie éternité, mais sur la fin ! Si limmortalité est du même ordre que le temps-durée, nest-elle pas comme lui une abstraction et dun autre ordre que léternité ? Limmortalité nest-elle pas seulement la négation dune discontinuité entre passé et présent quon appelle la mort ? 2.Immortalité et éternité sont-elles du même ordre ? Est éternel ce qui a toujours existé et existera toujours. Mais si tout change inexorablement au fil du temps, léternité nest-elle pas hors du temps (intemporelle comme la vérité) ou le temps même (lêtre-temps) ? Limmortalité nest-elle pas de lordre de la durée dès lors quelle retient le temps ? Nest-ce pas en effet au concept de temps-durée (aiôn) que limmortalité renvoie, plutôt quà léternité du présent de lêtre en devenir (chronos) ? Les notions dimmortalité et déternité ne coïncident-elles que si lon confond le temps-durée (aiôn) avec le temps-évolution (chronos) ?

11 Limmortalité nest elle pas dun autre monde ? Limmortalité nest elle pas dun autre monde ? Léternité, la vérité de celui-ci ?

12 Mardi 9 novembre : « Histoire » + choix des sujets du 1er trim 2011 Mardi 9 novembre : « Histoire » + choix des sujets du 1er trim 2011 Mardi 14 décembre : « Paix » Mardi 14 décembre : « Paix » Prochaines réunions À la Maison des Savoirs de 18h30 à 20h Toutes les informations et documents sont disponibles sur :


Télécharger ppt "1. Étymologie / Définitions 2. Notions / Concepts: Léternité, cest toujours quoi ? 3. Questions / Discussion: 3 questions (20 mn environ par question)."

Présentations similaires


Annonces Google