La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Cette chapelle a fait lobjet dun premier diaporama racontant lhistoire de sa création. Le premier titre de ce diaporama était "La chapelle aux Icônes",

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Cette chapelle a fait lobjet dun premier diaporama racontant lhistoire de sa création. Le premier titre de ce diaporama était "La chapelle aux Icônes","— Transcription de la présentation:

1

2

3 Cette chapelle a fait lobjet dun premier diaporama racontant lhistoire de sa création. Le premier titre de ce diaporama était "La chapelle aux Icônes", et certains antivirus ont pris le mot de "icônes" comme un spam, refusant douvrir le diaporama. Jai donc changé le titre, et vous mets le lien ci- dessous, pour permettre à chacun de repren- dre à son début la passionnante histoire de cette chapelle… Les textes ci-après ont été écrits par lAbbé Courtelarre, lui qui a pensé et créé cette chapelle dans sa tête avant de parvenir à sa réalisation. Ils sont arrivés jusquà moi, pres- que miraculeusement, grâce aux moines de lAbbaye de Belloc, à Urt (64), que je ne remercierai jamais assez. Pour visiter cette magnifique chapelle : La Chapelle aux Icônes, rue de la Bergerie, à Cambo les Bains (64) - France Je vous rappelle que ces magnifi-ques peintures sont loeuvre de M.Albert Proux peintre à Urt

4 La Chapelle – devenue elle-même une vaste icône baignant dans la lumière - possède son symbolisme propre, qui est exprimé par le choix et la disposition des tableaux. En entrant dans la chapelle - geste qui représente lentrée dans la vie - le visiteur se trouve pris, envahi par latmosphère de jaune et dor, qui symbolise le divin : cela signifie que, dès son entrée dans la vie, lhomme est plongé en Dieu. A droite et à gauche de la chapelle, le visiteur verra les mystères joyeux de lAnnonciation et de la Nativité, primant la joie de tous les commencements. Puis à mesure que le chrétien avance dans la chapelle – cest à dire dans la vie - il rencontre la souffrance, exprimée par les icônes, qui rappellent le jeudi saint et le vendredi lEucharistie et la Passion.

5 Pour arriver à la rencontre du Christ ressuscité, (qui se trouve dans le chœur), il aura besoin de la prière de toute léglise- sym- bolisée par les 3 icônes qui entourent lautel du sacrifice, et quon appelle "Deisis" ou la grande intercession ainsi il parviendra au but. Enfin, en sortant de la cha- pelle, cest à dire en quittant la vie, il passera sous licône de la Dormition : icône de la mort et lAssomption de la Vierge Marie : modèle parfait ce qui devrait être notre mort … Une belle sortie dans lEspé- rance. Sur les mur de la chapelle figurent les quatre évangélistes : ici Mat- thieu et son symbole, un homme avec des ailes.

6

7 DEISIS Entourant lautel du sacrifice se trouve la Deisis…ou grande intercession. "La grande prière" qui comprend trois éléments : Au centre, le Christ Pantocrator : cest à dire Maitre du Monde. Il se trouve dans une mandorle (cercle ou ovale qui entoure le Christ, et qui symbolise lunivers). Ce Christ – chef dœuvre de toutes les peintures de la cathédrale de CEFALU, près de Palerme, se trouve dans la coupole de la voûte : doù ses proportions. La taille du Christ, qui dépasse celle de tous les autres person- nages, exprime la souveraineté de Celui qui gouverne le monde : la présence de lénergie divine. Le Christ bénit : le pouce rejoignant les deux derniers doigts – rap- pel de la Trinité – tandis que lindex et le majeur, levés, symbolisent les deux natures du Christ. Le livre porte le texte "je suis la Résurrection et la vie – celui qui croira en moi ne mourra jamais". Sa robe est couleur dor (symbole de la divinité) revêtu dun manteau plus sombre, signe de lhumanité. Il est, en effet, Dieu et homme tout ensemble.

8

9 Christ en Majesté Dans le chœur, nous voyons le Christ dans sa gloire. Cest la reproduction – modifiée – dune icône en émail, de la fin du XII° siècle, qui se trouve au musée de Cluny (71). Le Christ est entouré de sa mandorle : la mandorle, cest le rond ou lovale, qui entoure souvent les représentations du Christ. Cest le symbole de la gloire divine, du ciel mais aussi le symbole de lUnivers. Le Christ est celui qui remplit lUnivers. Elle exprime encore que le Christ est supérieur à toutes créatures, donc séparé. Le Christ est revêtu de bleu - signifiant lhu- manité. Il est ressuscité et monté au ciel, en tant quhomme, et il entraîne lhumanité à sa suite, ce qui est exprimé par le vêtement vert qui lentoure. "Car, nous avons été sauvés, mais cest en espérance".

10

11 Symbolisme des attitudes A) Le christ est souvent représenté assis à la droite du Père : A la fois comme intercesseur et comme juge. "Le grand-prêtre que nous avons, sest assis à la droite du Père… et il intercède pour nous". Hébreux (6) "Il est toujours vivant pour intercéder en leur faveur". Hébreux (7) Ce rôle dintercesseur est exprimé par son geste de bénédiction. Intercesseur, aujourdhui ; Il sera juge, demain. Il est assis, en tant que juge des vivants et des morts. Il tient sa main gauche sur lÉvangile pour nous rappeler que nous serons jugés sur la conformité de notre vie à la parole de Dieu, exprimée dans lÉvangile. Les traits sont graves : son visage cuivré lui donne un aspect sévère, et un jugement est toujours redoutable. Mais son geste est rassurant… cest un geste de bénédiction ; Il bénit ceux quil est appelé à juger. Au-delà des apparences et… souvent caché par elles, il y a lAmour : son jugement sera un jugement dAmour.

12 - Outre la présence divine, licône exprime aussi la béatitude à laquelle chacun de nous est appelé "ouverture vers le ciel" "fenêtre sur l éternité" "Licône révèle la lumière à tous : Prières… elle purifie et transforme à son image celui qui la contemple. Mystères… elle enseigne quil y a là, le silence habité, la joie du ciel sur la terre, léclat de lau-delà (P. Eudo- kimov - Enfin licône exerce un rôle denseignement : elle constitue le langage des petits, de ceux qui ne savent pas lire, et qui apprennent, par leur regard, les principales véri- tés de la foi.

13 B) A la droite du Seigneur : la Vierge Marie en attitude dOrante. Celle qui a été choisie par cette "Déïsis" est une vierge de la catégorie "des Vierges à lEmmanuel" ou "Vierges du signe" annoncé par le prophète Isaïe : une vierge enfantera (parce quon voit dans son sein, le Fils de Dieu). Cest la Vierge appelée la grande Pagnanis : cest à dire, la Toute Sainte, symbolisée par la couleur rouge et or, qui la recouvre toute entière. Cest une peinture du XII° siècle - Ecole de Kiev - actuellement à la galerie de Tretiakov – Moscou. On lappelle aussi la Platytera, cest-à-dire "Plus large". On disait que le sein de la Vierge Marie était plus large que lunivers : (symbolisé par le cercle ou mandorle) dans lequel se trouve le créateur de lunivers.

14 La Vierge est en attitude de "priante" : ses bras étendus semblent prolonger ceux du Christ en elle. Lenfant quelle porte dans son sein a laspect dune personne dâge mûr : il est Dieu depuis toujours et Maître du monde : ce qui est rappelé par les 3 lettres de sa couronne ; On peut voir sur la tête et les épaules de Marie 3 étoiles signe quelle est Vierge, avant, pendant et après la naissance de Jésus. Saint Jean et son symbole, à peine visible, laigle.

15 C ) – A gauche du Christ Pantocrator, à la place occupée habituellement par St Jean- Baptiste, en tant que représentant de lAncien Testament, nous avons placé li- mage de St Michel Garicoitz – prêtre bas- que, qui a exercé pendant deux ans com- me vicaire à Cambo – et à qui la Chapelle a été dédiée. Il symbolise la prière des Saints au Maître du monde. "La grande intercession" nest pas seulement la prière de Marie et des Saints, au Christ…mais cest aussi la prière du Christ et de ses membres, à Dieu le Père, prière qui est renouvelée sur lautel du sacrifice de la Messe, placé en dessous.

16

17 NATIVITE I - Les iconographes avaient lhabitude dintégrer dans le même tableau, les diverses scènes dun même mystère. I°) LEnfant Jésus est emmailloté de langes qui rappellent les bandelettes des morts. Il repose dans une crèche qui ressemble à un catafalque ou un tombeau, comme pour indiquer quil est venu au monde pour mourir. Il a une figure dadulte : il est lÉternel et il porte sur sa couronne les 3 lettres O. W. N…Initiales qui signifient quil est "celui qui est". 2°) La Vierge Marie… étendue sur un coussin, ne regardant pas son Fils… mais le monde auquel le "Fils est donné"… Elle se tourne vers les hommes, en qui elle reconnaît son enfant. Ses mains semblent le protéger. 3°) La grotte…obscure, représente le monde plongé dans les ténèbres, et que le Christ vient éclairer… 4°) Daprès certains Pères, lâne et le bœuf représentent respectivement les païens et les juifs, cest-à-dire lhumanité.

18

19 II – 2° tableau : sur le haut à gauche : Larrivée des Mages… guidés par létoile. III – 3° tableau : au bas à gauche : St Joseph : Son attitude reflète la perplexité devant le mystère de la naissance. Vêtu de bleu, il représente lhumanité vouée au doute tandis quà côté de lui, on voit un personnage, de dos, cest le démon tentateur. IV - En bas à droite : les sages-femmes préparent la toilette de lEnfant… exprimant ainsi quil est réellement un homme : - la vasque a la forme des fonts baptismaux - et le bain rappelle le baptême. Si le Fils de Dieu sest fait homme… cest pour que par le bap- tême, les hommes deviennent, à leur tour, enfants de Dieu. V - Sur la droite : Un ange apporte aux bergers la Bonne Nouvelle de la naissance du Sauveur. Sur le haut, les Anges chantent : "Gloire à Dieu, aux cieux Et Paix aux hommes, sur terre".

20

21 COMMUNION DES APOTRES Cette icône est la reproduction dun fragment de porte sainte à deux vantaux, du début du XVI° siècle - et qui proviennent du monastère de lArchange Michel, région dArkhangelsk. Chaque vantail de porte représente la communion des Apôtres, sous chacune des deux espèces. La table du repas ressemble à un autel où le Christ célèbre. La communion au Précieux Sang a une particularité : le Christ semble verser son sang dune sorte de gargoulette : sang que les Apôtres au nombre de onze viennent recueillir" Judas est déjà parti : Après le repas pascal des juifs et avant linstitution de lEucharistie.

22

23 AUTEL DU SAINT SACREMENT Pour exprimer la Présence Eucharistique dans le tabernacle et ladoration perpétuelle quelle réclame, on sest inspiré de la vision dIsaïe et dEzechiel, où il est écrit : Des Séraphins se tenaient devant Lui ; ils avaient chacun six ailes : de deux ils se couvraient la face ; de deux, ils se couvraient les pieds et de deux, ils volaient ; et ils disaient lun à lautre : "Saint, Saint, Saint, est le Dieu des armées". Les Séraphins portent chacun le bâton de voyage : Signe de disponibilité… et tout leur corps est rempli dyeux, pour indiquer quils sont les messagers de Celui qui voit tout.

24

25 ANNONCIATION Le tableau représenté est inspiré de la reproduction dune icône du XV° siècle – aujourdhui à la galerie Tretiakov de Moscou. Les maisons représentent la ville de Nazareth (mais larchi- tecture ne tient pas compte des proportions). Le voile rouge signifie que la scène se passe à lintérieur. Ce voile recouvre, dun côté, un livre de prières posé sur son coussin, et placé sur une colonne… et va jusquau dessus de la Vierge, pour signifier quelle est en prière. Dans les Annonciations, lange est toujours à gauche. Les ailes de lange sont encore déployées, pour signifier quil vient à peine darriver. Il tient à la main gauche un bâton de voyage. "Son bras tendu vers la Vierge met en valeur lattitude humble de la Vierge". (M. Donadeo)

26 En Occident, dans les Annonciations, on trouve souvent des vierges à genoux. En Orient, elle est ou debout, ou assise car elle est - en tant que Mère de Dieu – supérieure à lArchan- ge Gabriel. A côté delle, il y a le monogramme en cyriaque de "Mère de Dieu". Un voile-manteau (appelé Malforion) de couleur sombre où brillent les 3 étoiles – de la virginité – lenveloppe tout entière. Ces étoiles signifient quelle est vierge, avant, pendant et après la conception. Saint Marc : son symbole est un lion ailé.

27

28 CRUCIFIXION : Cette icône est le fruit dune composition a) La croix et les anges pleureurs sont extraits dune icône du XVIII° siècle dEmmanuel Lombardos (aujourdhui à Venise, dans léglise Saint Georges des Grecs). b) Lencadrement est inspiré dune icône du XVI° siècle (Musée de Sanok, Pologne). La croix est dressée hors des murailles de Jérusalem quelle domine : les condamnés à mort étaient, en effet, exécutés hors de la ville. La croix est plantée sur le Golgotha – ou lieu du crâne -. Le crâne que lon trouve au pied de la croix, symbolise celui du premier homme, dont le péché a entraîné la mort. Le Christ na rien dun être tordu par la souffrance, il présente un visage plein de sérénité – la tête ne porte pas de couronne dépines – le corps nest pas affaissé, mais reste droit – les bras sont étendus, les mains nullement crispées, mais ouvertes, en signe de don ou doffrande volontaire. Les filets de sang qui coulent de ses pieds descendent jusquaux profondeurs de la terre, pour rejoindre la mort. "Par sa mort il a vaincu la mort". La mort a triomphé : "Je le vois crucifié, et je l appelle Roi" écrira Saint Jean Chrysostome.

29 Sur le côté, une Piéta… la Mère des douleurs qui accueille sur ses ge- noux "son petit", est lœuvre dune religieuse bénédictine dOzon. Elle repose sur un socle de bois, dont la croix semble être le prolongement. Dans la liturgie orthodoxe, une prière spéciale est adressée à la Mère du crucifié : "Très Sainte Mère de Dieu, de mon âme soigne les plaies : Guéris les blessures du péché… Lave-les au flot qui jaillit du côté transpercé de ton Fils ; Cest vers toi que je crie, Vers toi, je me réfugie, pleine de grâces Et jinvoque ton nom".

30

31 TRIOMPHE DE MARIE Ce tableau est un fragment dune icône du XVII° siècle, destinée à illustrer lhymne à Marie, intitulée "Nous te célébrons, nous texaltons" œuvre de Poulakis de la Camée – actuellement à Patmos, monastère de St Jean le Théolorien). La Vierge est présentée comme Reine du ciel et Reine de la terre. Reine du ciel : elle est reine des anges dont elle est entourée, Et reine des saints, parmi lesquels on reconnaît des Patriarches – Evêques – moines et rois. Reine de la terre : Elle se penche vers les humains, comme pour accueillir ceux qui viennent à elle. Ses bras ne sont pas élevés en crainte, mais ten- dus vers la terre. Ses mains sont ouvertes pour répandre ses grâces.

32 Par sa main droite, paume élevée, elle implore, tandis que, par sa main gauche – paume retournée vers le sol, elle protège ses enfants. Ses vêtements expriment sa dignité. Elle porte une robe de couleur bleue symbole de lhumanité. Elle est dabord, une créature. Mais elle est recouverte dun manteau dor, symbole de la divinité. Marie est limage type de la créature sanctifiée par la grâce. Sur son manteau… les 3 étoiles signifient sa virginité, avant, pendant et après la conception de Jésus-Christ.

33

34 DORMITION ou MORT et ASSOMPTION de LA VIERGE MARIE Etant donné lespace mural à recouvrir, il a fallu construire en sinspirant de plusieurs icônes. Cette fresque représente plusieurs scènes : Au-dessus de la porte, la mort de la Sainte Vierge. La mort étant séparation de lâme et du corps.. a été rendue visible : a) On voit dabord le corps de la Vierge, couché sur son lit de mort. Le visage commence à prendre une teinte cireuse. Ce corps reçoit les honneurs de la liturgie – le cierge allumé, rappelle les funérailles. Pierre encense le corps. Jean lui donne "le dernier baiser", selon le rite funéraire byzantin. Les évêques récitent les prières des morts ou chantent les louanges de Marie. Les anges se précipitent pour venir emporter ce corps au ciel. Ils ont les mains cachées, pour montrer quils ne sont pas dignes de le toucher.

35 b) Derrière le corps, nous voyons le Christ… dans la mandorle, accueillant dans ses bras, lâme de sa mère, représentée par un petit bébé emmailloté, pour montrer quelle commence une nouvelle vie dans le ciel. c) Tout à fait en haut du tableau, la Vierge est représentée, arrivée au ciel – elle est assise, et a pris une attitude de priante. Elle est environnée danges. Les édifi- ces à droite et à gauche repré- sentent léglise. Les apôtres et les fidèles tour- nent leurs regards vers Marie et les Saints en marche, semblent sécarter… laissant un sillage, dans lequel nous sommes comme aspirés… pour rejoindre Marie dans son Assomption. Saint Luc et son symbole, le taureau ailé.

36 La Vierge nous attire. La porte du paradis est ouverte.

37 Photos : Yvonne Peintures de M.Albert Proux retrouvez-le à son atelier dart : Rue Catherine Aguirre, Ciboure Texte : M. lAbbé COURTELARRE Musique : Zato Izpiritua (Invocation à lEsprit) par le chœur des Moines de lAbbaye de Belloc (64) Diaporama de Jacky Questel, ambassadrice de la Paix


Télécharger ppt "Cette chapelle a fait lobjet dun premier diaporama racontant lhistoire de sa création. Le premier titre de ce diaporama était "La chapelle aux Icônes","

Présentations similaires


Annonces Google