La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

1 Architecture Web Introduction Cours 1 : Architecture Web Introduction TuanLoc Nguyen.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "1 Architecture Web Introduction Cours 1 : Architecture Web Introduction TuanLoc Nguyen."— Transcription de la présentation:

1 1 Architecture Web Introduction Cours 1 : Architecture Web Introduction TuanLoc Nguyen

2 2 Objectif du cours Objectif : Objectif : Architecture, évolution du Web Architecture, évolution du Web Tendances du Web Tendances du Web Pre-requis Pre-requis HTML /HTTP HTML /HTTP MySQL/Php/Apache MySQL/Php/Apache SQL Server/ASP/IIS SQL Server/ASP/IIS

3 3 Contenu 1. Architecture Web 2. Web et BD 3. Architectures intelligentes & Script 4. Web dans lentreprise

4 4 1. Le World Wide Web Système hypermédia distribué fonctionne sur TCP/IP Système hypermédia distribué fonctionne sur TCP/IP Simple à utiliser : I.E, Netscape, Mozilla Simple à utiliser : I.E, Netscape, Mozilla Portable Portable Faible coût Faible coût Mobilité Mobilité Sans frontièreSans frontière Standard Standard HTTP, URL, HTML, XMLHTTP, URL, HTML, XML Distribué : ActiveX,COM,CORBA,EJB,WebServices Distribué : ActiveX,COM,CORBA,EJB,WebServices

5 5 Modèle du Web (Cours 2)

6 6 Impact du Web Client/serveur universel Client/serveur universel Un seul outil pour la communication intra- et interentreprise Un seul outil pour la communication intra- et interentreprise Intranet, extranet (les partenaires), internet (tous)Intranet, extranet (les partenaires), internet (tous) Accès aux bases de donnéesAccès aux bases de données Adopté par toute lindustrie du logiciel Adopté par toute lindustrie du logiciel Nombreux produits, nombreux fournisseurs De nombreux serveurs Web De nombreux serveurs Web Information et services Le fondement de la société de linformation Le fondement de la société de linformation

7 7 Applications e-business E-business = utilisation professionnelle du Web E-business = utilisation professionnelle du Web – Au sein de lentreprise : B2E – Avec les clients : B2C – Avec les partenaires : B2B Applications majeures Applications majeures – Intranets – Portails dinformation dentreprise – Commerce électronique – Publication en ligne

8 8 Intranet Serveur Web pour les besoins internes de lentreprise Serveur Web pour les besoins internes de lentreprise – Réseau privé avec accès sécurisé à Internet firewalls firewalls – Utilisateurs connus Services avancés : visio-conférence Services avancés : visio-conférence – Services internes Publication dinformation et workflow Publication dinformation et workflow Forum de discussion, et groupware Forum de discussion, et groupware Réduit les coûts de communication et améliore lefficacité Réduit les coûts de communication et améliore lefficacité Problème : Problème : – Intégration avec les sources de données de lentreprise

9 9 Portail dinformation dentreprise Porte daccès à linformation de lentreprise Porte daccès à linformation de lentreprise – Vue uniforme dinformation agrégée à partir de sources de données hétérogènes Applications existantes Bases de données Systèmes documentaires – Pour des utilisateurs spécifiques Décideurs, employés, clients, fournisseurs Problème : Problème : – Difficile daccéder à toute linformation de lentreprise – Confiance

10 10E-commerce Elimination des procédures manuelles (papier) entre les partenaires dun commerce Elimination des procédures manuelles (papier) entre les partenaires dun commerce Au minimum : B2C Au minimum : B2C – Sites très connus, (Amazon.com, Dell Computers, etc.) – Gestion de la relation client – Intégration avec les bases de données – Transactions électroniques sécurisées pour commander Cartes de crédit, monnaie électronique, E-check Cartes de crédit, monnaie électronique, E-check – Pas dautomatisation du côté client Pleine puissance : B2B Pleine puissance : B2B – Intégration de la chaîne de distribution avec dautres fournisseurs

11 11 Gestion dinformation Gestion de linformation indépendamment de tout programme, y compris celui qui la créé. Gestion de linformation indépendamment de tout programme, y compris celui qui la créé. Principe = indépendance des données Principe = indépendance des données – du stockage – de la présentation Présentation Vue logique stockage

12 12 Fonctionnement du Web Pour consulter un document (ex: 1. Le navigateur demande à son DNS (Domain Name Server) de lui renvoyer ladresse IP du serveur demandé dans lURL (Uniform Ressource Locator) 2. Le navigateur envoie une requête à ladresse IP pour demander la page.html précisée dans lURL. 3. le serveur envoie la page au client. 4. le navigateur interprète la page et laffiche. HTTP : protocole de transfert permettant de demander un fichier au serveur ainsi quune description de types des données associées. IP : Internet Protocol

13 13 2. Couplage BD et Web Pourquoi coupler ? Deux domaines qui se sont développés indépendamment mais qui ont de nombreux points communs : Deux domaines qui se sont développés indépendamment mais qui ont de nombreux points communs : - Ensemble important de données (modélisation, stockage, indexation) - Interrogation (langage déclaratif) - Multi-utilisateurs - Performances - Fiabilité

14 14 Données du Web Données hétérogènes, fortement corrélées, évoluant souvent Données hétérogènes, fortement corrélées, évoluant souvent La gestion de ces données avec un SGF et un système dexploitation pose des problèmes : La gestion de ces données avec un SGF et un système dexploitation pose des problèmes : gestion des liens difficile gestion des liens difficile gestion de lévolution (pas dindépendance logique-physique) gestion de lévolution (pas dindépendance logique-physique) performances moyennes (pas ou peu dindex) performances moyennes (pas ou peu dindex)

15 15 Apports des SGBD Gestion de gros volumes dinformation Gestion de gros volumes dinformation Bonnes performances daccès (index, stockage, gestion du disque) Bonnes performances daccès (index, stockage, gestion du disque) Fiabilité des données (cohérence, sûreté de fonctionnement, sûreté daccès) Fiabilité des données (cohérence, sûreté de fonctionnement, sûreté daccès) Partage et accès concurrents (transactions) Partage et accès concurrents (transactions) Productivité (indépendance physique-logique, réutilisation, outils) Productivité (indépendance physique-logique, réutilisation, outils) Evolutivité (évolution du schéma) Evolutivité (évolution du schéma) Langage de requêtes et optimisation Langage de requêtes et optimisation

16 16 Accès base de données 1. Le client http lance une demande de page Web (URL statique ou dynamique) vers le serveur. URL dynamique : contient un appel au programme applicatif + paramètres. La connexion est fermée dès que le client obtient la réponse. 2. Le serveur http est en attente permanente. En cas de demande dynamique, il lance le programme applicatif avec les paramètres, en suivant un protocole : CGI : Common Gateway Interface CGI : Common Gateway Interface ASP, ASPx, PHP, JSP ASP, ASPx, PHP, JSP 3. Le programme applicatif : a. extrait les données nécessaires du SGBD b. produit la page HTML incluant ces données 4. Le SGBD … fait son travail de SGBD (reçoit des requêtes et renvoie les résultats) Solutions du marché : solutions SGBD +/- intégrées (+ : Oracle, Informix, - : Sybase, DB2) solutions SGBD +/- intégrées (+ : Oracle, Informix, - : Sybase, DB2) solutions + générales : ASP (MS-Windows), JSP (JAVA), … solutions + générales : ASP (MS-Windows), JSP (JAVA), …

17 17 Limitations du couplage HTML-BD Solutions propriétaires Solutions propriétaires Pas de protocole pour publier les données Pas de protocole pour publier les données – SQL nest pas conçu pour le Web Pas de format déchange de données standard : Pas de format déchange de données standard : HTML est un format de présentation : – Mélange présentation et contenu – Pas de structure, pas de sémantique, pas de contrainte dintégrité – Perd la structure (schéma) provenant de la BD

18 18 Amélioration La règle dor : le contenu doit être abstrait et indépendant du stockage et de la présentation La règle dor : le contenu doit être abstrait et indépendant du stockage et de la présentation – Permet lintégration uniforme de données hétérogènes – Permet des applications dynamiques La présentation peut être différente selon le médium, La présentation peut être différente selon le médium, le temps, la requête ou le profil de lutilisateur le temps, la requête ou le profil de lutilisateur

19 19 Primary programming technology Low-level programming ( machine code, Assembler ) 1950 High-level programming ( Fortran, Cobol, Basic, …) Structured programming ( Pascal, C, C++, …) Object-Oriented Programming ( C++, Java, Delphi...) Component Oriented Programming ( COM, JavaBeans, …) Component Oriented Web Programming ( C#, Forte Java, …) Service-Assemblage/Creation Programming ( Web Services…)

20 20 Primary programming - OS models Low-level programming ( IBM Mainframe OS ) 1950 High-level programming ( IBM Mainframe OS… ) Structured programming ( Unix … ) Object-Oriented Programming ( Unix, MS DOS,... ) Component Oriented Programming ( Windows, Unix, Linux, …) Component Oriented Web Programming ( DotNET, JEEE, …) Service-Assemblage/Creation Programming (…)

21 21 Intelligence dans larchitecture x-tiers Application to application (B2B/ B2C) Web services XML/SOAP Architecture n-tiers Evolution de larchitecture Person to person (C2C) Data echange PC Architecture 1-tier Application to person (B2C) Web server Web browser HTTP/HTML Architecture 2-tiers Architecture 3-tiers Web browser Application to person + (B2C) HTTP/HTML Web server Databases

22 22 XML pour léchange de données universel Le langage XML (Extensible Markup Language) Le langage XML (Extensible Markup Language) – Standard du W3C – Décrit le contenu, pas la présentation Structure, type, schéma, requêtes, etc. Structure, type, schéma, requêtes, etc. – Une base forte : XML est un sous-ensemble de SGML – Fournit lindépendance des données au stockage et à la présentation : supporte la règle dor Facilite léchange de données entre applications Facilite léchange de données entre applications

23 23 Web Services UDDI (seek Web Services- Xlink/XPath) SOAP (how to call via XML) WSDL (call syntactic &semantic – XML Schema) Call semantic (message passing-RPC) SOAP message (HTTP/XML) Un Web Services est une unité logique applicative accessible en utilisant les protocoles standard dInternet, indépendamment de plate-forme et peut être réutilisé. Web Services

24 24 Page serveur dynamique Script Script ASP ASP PHP PHP JSP JSP Aspx Aspx

25 25 Couplage HTML-bases de données Serveur HTTP dynamique Serveur HTTP dynamique – Basé sur CGI – Serveur Web dédié aux BD Oracle WebDB, VersantWeb, etc. Oracle WebDB, VersantWeb, etc. Pages serveurs dynamiques Pages serveurs dynamiques – MS Active Server Page (ASP) – Java Server Page (JSP) – PHP, ASPx,

26 26 Accès Base de donées Script Script Problème : Problème : Passer à léchelle Passer à léchelle Solutions propriétaires Solutions propriétaires

27 27 IIS Composants ADO Base de données Browser HTML Serveur Web Windows (NT,Y2K) Moteur de script (VB Script) ASP (Active Server Page) Access SQL Server … HTTP COM Presentation logic Business logic Data Data services HTTP HTML ASP

28 28 HTML author Content, layout, design Today's trade summary for: Today's trade summary for:

OpenCloseVolume
Time of report: Time of report: NASDAQ Systems developer Component and database development VB Script Expressions Script writer <% TSym=Request.QueryString("TickerSymbol") TSym=Request.QueryString("TickerSymbol") SetNObj=Server.CreateObject("NASDAQ.TickerObj") SetNObj=Server.CreateObject("NASDAQ.TickerObj") if NObj.GetCompany(TSym)=False then if NObj.GetCompany(TSym)=False then Server.Redirect("ticker/entryform.htm") Server.Redirect("ticker/entryform.htm")%> Component invocation Active Server Pages Development flow

29 29 Fonctions MySQL Base de données Browser HTML Serveur Web Windows (NT,Y2K,Linux) Moteur de script (PHP Script) PHP Hypertext Preprocessor MySQL Access … Apache Presentation Business logic Data Data services (IIS) HTTP HTML PHP

30 30 ASP versus JSP ASP ASP – combinent HTML, VB Scripts et ActiveX – efficace avec les ActiveX Data Objects (ADO) Interface DCOM pour laccès BD via ODBC ou OLE-DB Interface DCOM pour laccès BD via ODBC ou OLE-DB – Outils de développement intégrés JSP JSP JSP – Combinent HTML, Java et Java Beans – Accès aux composants EJB (serveurs) Interface JDBC Interface JDBC – Standard, proposé par tous les serveurs dapplications J2EE

31 31 Java Server Page Servlet - JSP Java Server Page Now almost everyone using servlets has heard about Java Server Pages (JSP), a Sun-invented technology built on top of servlets. (Sun) -The programer write an out.println() call per HTML line, became a serious problem for real servlet use -Content creators had to ask developers to make all content changes

32 32 ASPx : une approche composant ASP.NET ASP.NET est basé sur un modèle composant coté serveur est basé sur un modèle composant coté serveur repose sur le Framework.NET (coté serveur) repose sur le Framework.NET (coté serveur) prend en compte les différentes capacités des navigateurs (support JavaScript, DHTML, …) prend en compte les différentes capacités des navigateurs (support JavaScript, DHTML, …) Ne nécessite rien de particulier sur le client Ne nécessite rien de particulier sur le client ComposantsASPX.NET HtmlIE HtmlOpéra Serveur Client

33 33 Les pages ASP.NET sont compilées Les pages ASP.NET sont compilées Le contenu et le traitement sont séparés Le contenu et le traitement sont séparés Les développeurs et les graphistes peuvent, en standard, travailler indépendamment Les développeurs et les graphistes peuvent, en standard, travailler indépendamment Form1.asp Form1.aspx Form1.aspx.vb code code Fichiers distincts / séparation logique Un seul fichier ASP / PHP ASP.NET code code Form1.aspx ASPx vs ASP/PHP classique

34 34 4. Web dans lentreprise Serveur applicatif dans lentreprise Simple = serveur Web Simple = serveur Web – Petites applications, pas de transactions Serveur dentreprise = serveur Web + Serveur dentreprise = serveur Web + – Support des grandes applications, distribuées standard – Support des transactions – Support des composants – Support de XML – Outils de développement -> Création de services à valeur ajoutée

35 35 Serveur applicatif Call manager SGBD Réseau TCP/IP Environnement de Création de Services ToIP 24/32 Exemple : Web dans lentreprise IP

36 36 Serveur applicatifServeu Web (HTTP) 3. Dial Appel à partir du Web Call manager 1. Browser HTML SGBD 2. Make Call

37 37 Accès aux données à distance via Web Serveur applicatif SGBD Réseau TCP/IP TPSSGBDPC lire données mettre à jour lire Données : Répertoire personnel : lire et MAJ Profil de renvoi : lire et MAJ Configuration de touches (une par une): lire et MAJ Journal : lire

38 38 Appel Sortant / Appel Entrant Serveur applicatif Call manager Réseau TCP/IP Réseau téléphonique


Télécharger ppt "1 Architecture Web Introduction Cours 1 : Architecture Web Introduction TuanLoc Nguyen."

Présentations similaires


Annonces Google