La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Lacupuncture et sa place dans la prise en charge des syndromes douloureux chroniques, en 2004 Docteur Philippe CASTERA.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Lacupuncture et sa place dans la prise en charge des syndromes douloureux chroniques, en 2004 Docteur Philippe CASTERA."— Transcription de la présentation:

1

2 Lacupuncture et sa place dans la prise en charge des syndromes douloureux chroniques, en 2004 Docteur Philippe CASTERA

3 Une place existante 3000 médecins acupuncteurs en France dont une soixantaine danesthésistes. Un DIU de 7 universités. Des acupuncteurs dans la plupart des unités de traitement de la douleur. Une cotation à la CCAM technique. Mais une place validée?

4 Des difficultés de recherche documentaire Medline très peu exhaustif. Cochrane plus performant. Acudoc 2 – ECR le plus complet. Plus de 2364 ECR en Novembre Mais des revues et des méta-analyses non exhaustives.

5 Evolution du nombre des ECR (daprès J. Nguyen et O. Goret)

6 Origine des ECR (étude en 2000) (daprès J. Nguyen et O. Goret)

7 Langue de publication (2003) 49% des ECR sont publiés en chinois: – Obstacle de la langue. – Méthodologie souvent critiquable, mais de plus en plus performante. 44% des ECR sont publiés en anglais. 7% en dautres langues.

8 Les pathologies étudiées (daprès J. Nguyen et O. Goret)

9 Donc: Une recherche clinique en croissance exponentielle, Avec une très large diffusion géographique, Sur un vaste champ dapplications cliniques, dont la douleur à la meilleure place. Mais une recherche qui démontre quoi?

10 Conférence de consensus NIH 1997 Efficacité de lacupuncture démontrée dans: – Les nausées et vomissements post-opératoires et des chimiothérapies, chez ladulte, – Les douleurs dentaires post-opératoires.

11 Conférence de consensus NIH 1997 Lacupuncture est une alternative acceptable ou un traitement complémentaire possible, dans: – Les addictions, – La rééducation, – Les céphalées, – Les syndromes menstruels, – Le tennis elbow – Les fibromyalgies et douleurs myofasciales, – Les arthrites, – Les lombalgies, – Le syndrome du canal carpien, – Lasthme

12 Conférence de consensus NIH 1997 « Les preuves sont suffisantes sur la validation de lacupuncture pour étendre son utilisation au sein de la médecine conventionnelle et pour encourager des études supplémentaires sur ses mécanismes et sa validation clinique. »

13 Et en 2004? 43 revues structurées publiées en anglais ou français sont retenues, Elles concernent 25 pathologies. Et sont susceptibles dapporter une preuve de niveau 1, le plus élevé. 18 concernent des affections douloureuses. daprès Leggett-Tai 2002, actualisé par Gerlier en 2004.

14 Les revues positives Douleurs dentaires et de larticulation temporo-mandibulaire: Ernst 1998 et Rosted Céphalées idiopathiques: Linde Migraines: Zhang Fibromyalgies: Berman Gonalgies: Ezzo 2001.

15 Preuves insuffisantes Douleurs chroniques : 2 revues. Dysménorrhées: 1 revue. Cervicalgies et lombalgies: 6 revues. Epicondylite: 1 revue. Ostéo-arthrose: 1 revue. Polyarthrite rhumatoïde: 1 revue.

16 Que conclure ? La qualité méthodologique et la puissance des essais a tendance à augmenter, permettant des conclusions dun meilleur niveau de preuve. Au fil des années, le nombre dindications validées de lacupuncture a tendance à augmenter. La recherche clinique en acupuncture ne reçoit aucun financement, en France.

17 Penser à lacupuncture En première intention, dans les indications validées. En première intention, en labsence dautres traitements validés ou avec un rapport bénéfice/risque discutable. En deuxième intention, en cas déchecs ou deffets secondaires des autres traitements.


Télécharger ppt "Lacupuncture et sa place dans la prise en charge des syndromes douloureux chroniques, en 2004 Docteur Philippe CASTERA."

Présentations similaires


Annonces Google