La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Die historische Entwicklung literaturwissenschaftlicher Methoden 8. Lanson – Spitzer – Croce.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Die historische Entwicklung literaturwissenschaftlicher Methoden 8. Lanson – Spitzer – Croce."— Transcription de la présentation:

1 Die historische Entwicklung literaturwissenschaftlicher Methoden 8. Lanson – Spitzer – Croce

2 Methodenpluralismus Strömungen parallel, einander überschneidend, übergreifend Positivismus in verschiedenen Modifikationen Spät- oder Neo- und Adjektive wie kritisch nach wie vor aktuell Überwindung von Teilbereichen des Positivismus Gustave Lanson, Leo Spitzer und Benedetto Croce

3 Gustave Lanson gegen den Begriff des literarischen Gesetzes La complexité des éléments est telle dans les sciences morales que lon nest jamais assuré davoir déterminé toutes les conditions de la production des phénomènes. Aussi les lois ne peuvent-elles être – ou du moins ne sont-elles actuellement – que les formules du contenu dun groupe de faits, un groupe voisin pouvant donner une formule différente. Ce ne sont pas des contradictions: cela veut dire quil y a dans un cas des conditions, parfois insoupçonnées, qui nexistent pas dans lautre. Leau gèle à 0°: mais une certaine eau ne gèle pas à 0°. Cest de leau de mer, de leau salée. Le savant le sait; et la loi de la congélation de leau à 0° subsiste. Notre malheur, à nous, en littérature, cest que nous navons pas toujours le moyen de savoir si leau que nous regardons congeler est salée, ou non.

4 Rückbesinnung auf den Text Lanson: Histoire de la Littérature française, 1894 Ernest Renan: Létude de lHistoire littéraire est destinée à remplacer en grande partie la lecture directe des œuvres de lesprit humain. Leo Spitzer: Die Philologen sollten zuerst einmal nichts als ihren Text lesen, allerdings gründlich lesen, d.h. so lesen wie der Dichter es verdient hat, gelesen zu werden. Lanson: Jamais on ne connaîtra un vin, ni par une analyse chimique, ni sur rapports dexperts, sans y avoir goûté soi-même. En littérature aussi, rien ne peut remplacer la dégustation. gesammelte Fakten aussagelos Beziehung von einem Interpreten gesehen Sinn in diesen Daten gefunden

5 Der Stil Nous observons des faits qui ne se mesurent ni ne se pèsent, mais, de plus, des faits qui ne se répètent. Chaque fait est unique en son espèce, non par accident, mais par essence: cest ce qui fait la différence du texte littéraire et du document darchives. Lanson: Méthodes de lHistoire Littéraire, 1925 [...] les chef-dœuvres sont devant nous, non point comme les documents darchives, à létat fossile; mais comme les tableaux de Rubens ou de Rembrandt, toujours actifs et vivants, capables encore dimpressionner les âmes de notre temps. Zitat von Wellek in Einleitung die persönlich geprägte, schön erscheinende Form, in der sich die Originalität des Autors verwirklicht

6 Unser subjektives Empfinden Kant: das ästhetische Urteil beruht jedenfalls auf einer Empfindung, die mit Lust oder Unlust verbunden ist Geschmacksurteil subjektiv [...] rien ne pouvant ici remplacer la réaction du sentiment esthétique, il y aura toujours dans nos études une part fatale et légitime dimpressionnisme. Unterschied zwischen savoir und sentir [...] à la vérité que nous élaborons, si relative et si provisoire, si imprécise et si incertaine, un peu de la solidité, de la loyauté au moins, du savoir scientifique. Les ennemis vraiment à craindre, pour nous, ne sont pas au dehors, ils sont au dedans de nous: ce sont nos ignorances, nos fantaisies et nos passions.

7 Ignoranz und Leidenschaften Trennung von savoir und sentir Toutes nos méthodes sont instituées pour neutraliser les puissances trompeuses qui sont en nous et nous préserver de la séduction tyrannique des puissances trompeuses qui sont dans les autres hommes. die subjektiven Elemente von der objektiven Erkenntnis trennen Fragen an den Text Fortschritt gegenüber Sainte-Beuve: Fragen nicht mehr an den Autor das subjektive Empfinden als notwendiges Instrument der Erkenntnis

8 Fragen an den Text 1° Le texte est-il authentique? 2° Le texte est-il pur et complet, sans altération ni mutilation? 3° Quelle est la date du texte? 4° Comment le texte sest-il modifié de lédition princeps à la dernière édition donnée par lauteur? 5° Comment le texte sest-il formé, du premier canevas à lédition princeps? 6° Quel est le sens littéral du texte? 7° Quel est le sens littéraire du texte? 8° Comment lœuvre sest-elle faite? De quel tempérament réagissant à quelles circonstances? De quels matériaux? 9° Quel a été le succès, et quelle a été linfluence de lœuvre?

9 Explication de texte vom unvorbereiteten Leser zum aufmerksamen Leser alles was dort ist, und nur das, was dort ist grammatikalische Analyse Verständnis des Wortschatzes und der Syntax Details aus dem Text (und nur aus dem Text) Aucune de ces interprétations na droit dexclure les autres. Aucune nest complètement vraie, ni complètement fausse. die Originalität der Form eines Autors Mais il ne faut pas perdre de vue deux choses: lhistoire littéraire a pour objet la description des individualités; elle a pour base des intuitions individuelles.

10 Balzacs Vorzüge Balzac eut des parties dadmirable artiste: cest une nature vulgaire, robuste, exubérante. Il a un besoin fiévreux dactivité. Dabord clerc de notaire, cest là quil prend lidée et le goût de ces plaisanteries odieuses quil a si prolixement étalées dans ses romans; puis il sassocie avec un imprimeur. Il a limagination des affaires: il passe son temps à inventer des combinaisons qui contiennent des fortunes. Un ou deux ans avant sa mort, il senflamme pour lidée damener chênes de Pologne en France: il voit francs à gagner là-dedans. Il lui manquait le sens pratique: il ne réussit quà sendetter pour une partie de son existence. Cette imagination, périlleuse dans la réalité, devint une grande qualité littéraire pour représenter par le roman une société où les affaires et largent tenaient tant de place.

11 Balzacs Mängel Les défauts sont énormes et sautent aux yeux. Dabord le style manque: [...] il étale une phraséologie pompeuse, ornée de métaphores boursouflées ou banales. [...] Puis, Balzac est un penseur: [...] Il se croit une lumière des esprits, tout au moins un médecin qui, gravement, tâte le pouls au siècle. [...] Puis, Balzac, comme George Sand, manque de sobriété. Même où il excelle, il en met trop, sans goût et sans mesure. [...] Puis, absence totale du sentiment de la nature: [...] devant les champs et les bois, ce grand peintre a des émotions de commis-voyageur. En un sens, il est de la tradition classique: il ny a que lhomme qui lintéresse, et tout ce qui accompagne ou révèle lhomme. Si on le prend où il est lui-même, il est exclusivement peintre des relations sociales et des natures humaines.

12 Balzacs Mängel Mais, ici encore, il faut dabord marquer des défauts et des lacunes. Balzac est déplorablement romanesque: la moitié de son œuvre appartient au bas romantisme, par les invraisemblables ou insipides fictions quil développe sérieusement ou tragiquement. Mélodrame, roman- feuilleton, tous les pires mots sont trop doux pour caractériser lécœurante extravagance des intrigues que combine lourdement la fantaisie de Balzac. La littérature est destinée à nous fournir un plaisir, mais un plaisir intellectuel, attaché au jeu de nos facultés intellectuelles, et dont ces facultés sortent fortifiées, assouplies, enrichies. Roland Barthes: Le Plaisir du texte, 1972

13 Das Eingeständnis eigener Fehler Jai peut-être exagéré autrefois limportance de lintelligence (entendez la capacité danalyse et délaboration des idées abstraites), dans la littérature, et jai été peut-être trop dur à certains artistes dont lesprit, inhabile à labstraction, nopérait jamais que sur des images et des symboles sensibles. Il ny a que les imbéciles que ne changent pas dopinion. der gedankliche Aspekt im Vordergrund Literatur ein geistesgeschichtliches Phänomen La littérature est, dans le plus noble sens du mot, une vulgarisation de la philosophie.

14 Leo Spitzer Fragen des Stils als bestimmendes Element Sprachstile und Stilsprachen Sprachstile = die stilistischen Ausprägungen gewisser Geisteshaltungen in der Gemeinsprache Nihil est in syntaxi quod non fuerit in stilo Stilsprachen = Ausdruckssysteme, Individualsprache Invidualsprache aus den Anlagen der Gemeinsprache Stil = das Resultat für den Hörenden Prozess des Verstehens = Zirkelschluss Das Hin und Her des Forschers zwischen sprachlicher Erscheinung und innerem Sein des sich äußernden Dichters oder Volkes macht eben die Amplitüde des Verstehens aus.

15 Der Kreis des Verstehens Induktion und Deduktion Partir, dans létude du style dune œuvre, dun auteur ou dune époque, dun détail bien observé, ensuite en induire une vue densemble hypothétique (dordre psychologique), qui ensuite devra être contrôlée par dautres observations de détail – au fond le procédé de tout homme de science (étymologiste, physicien – et, depuis des temps immémoriaux, du bon critique littéraire). Exemple: le rythme saccadé, bégayant dans un passage caractéristique de Diderot, que je reconduis à un rythme intérieur (dordre érotique) dans lâme de cet écrivain – étape inductive de linvestigation, pour ensuite vérifier mon hypothèse à laide de beaucoup dautres passages – étape déductive. Tout ici est observable, contrôlable et, je suppose, raisonnable.

16 Der philologische Zirkel vom Mikroskopischen zum Makroskopischen Elise Richter exemplarische Würdigung von Einzelphänomenen

17 Der Botenbericht aus Phèdre Jai vu, Seigneur, jai vu votre malheureux fils Traîné par les chevaux que sa main a nourris. Il veut les rappeler, et sa voix les effraie; Ils courent. Tout son corps nest bientôt quune plaie. De nos cris douloureux la plaine retentit; Leur fougue impétueuse enfin se ralentit: Ils sarrêtent, non loin de ces tombeaux antiques Où des rois ses aïeux sont les froides reliques. Jy cours en soupirant, et sa garde me suit. De son généreux sang la trace nous conduit: Les rochers en sont teints; les ronces dégouttantes Portent de ses cheveux les dépouilles sanglantes. Jarrive, je lappelle, et me tendant la main Il ouvre un œil mourant quil referme soudain.

18 Der Botenbericht aus Phèdre La timide Aricie est alors arrivée. Elle venait, Seigneur, fuyant votre courroux, A la face des Dieux laccepter pour époux. Elle approche: elle voit lherbe rouge et fumante; Elle voit (quel objet pour les yeux dune amante!) Hippolyte étendu, sans forme et sans couleur. Elle veut quelque temps douter de son malheur, Et ne connaissant plus ce héros quelle adore, Elle voit Hippolyte, et le demande encore. Mais trop sûre à la fin quil est devant ses yeux, Par un triste regard elle accuse les Dieux, Et froide, gémissante, et presque inanimée, Aux pieds de son amant elle tombe pâmée.

19 Der Botenbericht aus Phèdre jai vu, elle voit, ses yeux, son œil und un regard eine Vision des Boten ein Vorgang des Erkennens der ordnende Verstand Versuchung durch die Augen = Ausgangspunkt des Dramas Sehen des jungen Mannes und Erkennen ihres Schicksals je le vis, mes yeux ne voyaient plus, le voyant sans cesse, mes yeux le retrouvaient, jai revu und je reconnus Vénus

20 Der Botenbericht aus Phèdre Theseus: den trügerischen Beistand der Götter grenzenlose Leidenschaft und strenge Verstandesanalyse rationale Dämpfung des Ausdrucks Einsatz des Oxymorons Demonstrativa (ce héros) und Epitheta (malheureux fils, cris douloureux usw.) Parenthese quel objet pour les yeux dune amante! flamme noire, funeste plaisir, funestes bienfaits Traîné par les chevaux que sa main a nourris. Il veut les rappeler, et sa voix les effraie. Par un triste regard elle accuse les Dieux.

21 Der Botenbericht aus Phèdre Meine dreifache Unterteilung der Stiluntersuchung des Berichts des Théramène sollte zeigen, wie die Wirklichkeit von der Ratio durchdrungen wird, wie den Ausbruch der Gefühle die klassische Dämpfung begleitet, wie das Leben als Konflikt polarer Gegensätze gesehen wird. Wir haben auch zu zeigen versucht, daß frühere Kritiker sich nicht von den Worten des Dramas selbst zu seinem inneren strukturellen Zusammenhang haben führen lassen, sondern dass sie lieber Beziehungen herstellten zwischen gewissen unverbundenen Details in der Tragödie und apriorischen Kriterien, die mit dem Drama nichts zu tun haben.

22 Die philologische Textkritik Überwindung der positivistischen Gesetzesgläubigkeit und der Faktensammlerei In dem leidigen Streit zwischen Idealisten und Positivisten, in dem jene auch positiv arbeiten zu können, diese nie die Ideen vergessen zu behaupten, möchte ich einen positiven Idealismus oder idealistischen Positivismus verfechten, der das Handwerklich-Technische am Philologen nicht verachtet [...], aber allerdings auch nicht vor lauter Akribie und Vorsicht zur Ausschaltung des Geistes und Gemütes und zur Mechanisierung einer bestimmten Einzeltradition gelangen darf. Intuition

23 Benedetto Croce Kunst als intuitive Erkenntnis, als Rhythmus des Geistes, als theoretische Form des Gefühls die Charakteristik des einzelnen Künstlers und seines Werkes die den Gesetzmäßigkeiten widerstrebende Individualität René Wellek in The Fall of Literary History: Most insistently Benedetto Croce [...] argued that works of art are unique, individual, immediatly present and that there is no essential continuity between them. Geschichte der Kunst = Darstellung ihrer Ausdrucksformen liricità della poesia im autonomen Kunstwerk nicht letteratura sondern nur poesia

24 Eine besondere Erkenntnisform die begriffslose Anschauung Kritik als Erlebnis der Teilhabe intuitiver oder ästhetischer Moment mit philosophischem oder geschichtlichem Moment Vico: Der Mensch kann die Geschichte erkennen, weil er sie macht. Croce: Der Mensch kann die Kunst erkennen, weil sie seine ideale Lebensform ist Breviario di estetica sakraler Charakter des Gegenstandes Che cosè larte?

25 Vision oder Intuition Lartista produce unimmagine o fantasma; e colui che gusta larte volge locchio al punto che lartista gli ha additato, guarda per lo spiraglio che colui gli ha aperto e riproduce in sé quellimmagine. Intuizione, visione, contemplazione, immaginazione, fantasia, figurazione, rappresentazione, e via dicendo, sono parole che ritornano di continuo quasi sinonimi nel discorrere intorno allarte, e che tutte sollevano la nostra mente al medesimo concetto o alla medesima sfera di concetti, indizio di universale consenso. nicht physisch, nicht nützlich, nicht moralisch und auch nicht philosophisch

26 Una conoscenza concettuale eine autonome Form der Erkenntnis jedes Werk einzigartig und nicht klassifizierbar Sprache = besonderes Instrument der Kunst perpetua creazione – Vorstufe zur poesia Grade oder Niveaus der schöpferischen Tätigkeit in der Sprache [...] i poeti di vena, le grandi opere e le grandi pagine – ossia tutto quello che solo conta nella storia della poesia – non soggiacciono alla malattia o alla tendenza generale. [...] e sono tutti classici, nel senso migliore della parola, che è, a mio avviso, in una particolare fusione del primitivo e del coltivato, della ispirazione e della scuola.

27 Ausgewogenheit Natur und Kultur, Genie und Schule classicismo und romanticismo [...] perché, quantunque sia vero che lespressione immediata e violenta e rozza è assai frequente presso i popoli germanici, come quelli che hanno avuto più breve corso di sociale affinamento, essa è, in realtà, una disposizione genericamente umana, che appare in tutti i tempi e luoghi; e storicamente, in forma intensa e come fenomeno di massa, si è manifestata in ogni parte di Europa. a) der Kritiker als Pädagoge der Kunst artisti mancati b) der Kritiker als Richter c) der Kritiker als Kommentator oder Interpret

28 Das Feuer der Fantasie Anzitutto, essa è tutte tre insieme le cose che io ho finora chiarite; vale a dire, tutte e tre quelle cose sono le sue necessarie condizioni, senza cui essa non sorgerebbe. Senza il momento dellarte (e arte contro arte, è in certo senso, come si è visto, quella critica che si afferma produttiva e aiutatrice di produzione o reprimente talune forme di produzione a vantaggio di talune altre), mancherebbe alla critica la materia sopra cui esercitarsi. Senza gusto (critica giudicatrice), mancherebbe al critico lesperienza dellarte, larte fattasi interna al suo spirito, scevarata dalla non arte e goduta contro quella. E mancherebbe, in fine, codesta esperienza senza la esegesi, ossia senza che si tolgano gli ostacoli alla fantasia riproduttrice, fornendo allo spirito quei presupposti di conoscenze storiche, di cui ha bisogno, e che sono le legna che bruceranno nel fuoco della fantasia.

29 Una critica estetica critica storica dellarte […] e dovrà ampliarsi ed innalzarsi a quella che si chiama spiegazione In effetto, la vera e compiuta critica è la serena narrazione storica di ciò che è accaduto; e la storia è la sola e vera critica che si possa esercitare sui fatti dellumanità, i quali non possono essere non-fatti, dacché sono accaduti, e non sono dominabili dallo spirito in altro modo che con lintenderli. August Buck: Benedetto Croces Literaturkritik Croces Dichtungsgeschichte = Anleitung zum richtigen Lesen critico famoso: la critica è larte dinsegnare a leggere interpretazione, comento o esegesi


Télécharger ppt "Die historische Entwicklung literaturwissenschaftlicher Methoden 8. Lanson – Spitzer – Croce."

Présentations similaires


Annonces Google