La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Remplissez le SAC! Projet concerté en matière de Sécurité Alimentaire de Charlevoix Présentation adaptée de celle de Sonia Racine Coopérative de consultation.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Remplissez le SAC! Projet concerté en matière de Sécurité Alimentaire de Charlevoix Présentation adaptée de celle de Sonia Racine Coopérative de consultation."— Transcription de la présentation:

1 Remplissez le SAC! Projet concerté en matière de Sécurité Alimentaire de Charlevoix Présentation adaptée de celle de Sonia Racine Coopérative de consultation en développement La Clé 14 e colloque régional en sécurité alimentaire 12 mars 2008 Alexandra Simard, chargée de projet Sécurité Alimentaire Charlevoix Rencontre du comité des partenaires 23 septembre 2009

2 Objectifs de la rencontre Objectif général: Cibler un axe dintervention à travailler pour les deux prochaines années Objectifs spécifiques Connaître le projet concerté en matière de sécurité alimentaire sur le territoire de Charlevoix Comprendre ce quest lalimentation et la sécurité alimentaire Connaître les populations vulnérables à linsécurité alimentaire

3 Plan de la présentation 1. Rappel des objectifs du projet 2. La démarche proposée 3. Lalimentation: un besoin primaire 4. Une question de droits et de responsabilités 5. Les 9 dimensions de lalimentation 6. Définition de la sécurité alimentaire 7. Les populations vulnérables à linsécurité alimentaire 8. Étape 1: LÉtude des sols… … La sélection des semis 3

4 1. Rappel des objectifs du projet Objectif 1 Faire le diagnostic de la situation et des écarts entre les ressources existantes et les besoins en matière de sécurité alimentaire sur le territoire de Charlevoix Objectif 2 Mobiliser des partenaires autour des solutions qui pourraient améliorer la sécurité alimentaire des populations vulnérables du territoire de Charlevoix Objectif 3 Soutenir les actions qui améliorent la sécurité alimentaire de la population de Charlevoix

5 2. La démarche proposée Étape 1 : Étude des sols et sélection des semis Étape 2 : Semer les bonnes graines aux bons endroits Étape 3 : Cultiver Étape 4 : Arroser et engraisser Étape 5 : Ensoleiller Étape 6: Récolter!

6 Étape 1 : Étudier des sols et sélectionner les semis DIAGNOSTIQUER la situation pour déterminer les priorités dactions : La situation actuelle Les besoins à combler Les priorités daction Échéancier: juillet 2009-mars 2010

7 Étape 2 : Semer les bonnes graines aux bons endroits MOBILISER des partenaires autour de solutions qui pourraient améliorer la sécurité alimentaire des populations vulnérables de Charlevoix Échéancier: avril-mai 2010

8 Étape 3 : Cultiver ÉLABORER un plan daction pour trouver des moyens concrets damorcer les changements Échéancier: juin-juillet 2010

9 Étape 4 : Arroser et engraisser METTRE EN OEUVRE le plan daction par le biais de réalisations locales et régionales concrètes Échéancier: août 2010-janvier 2011

10 Étape 5 : Ensoleiller Étape 5 : Ensoleiller SOUTENIR les initiatives qui auront émergé de la prise en charge de la collectivité Échéancier: février-juillet 2011

11 Étape 6: Récolter! Par lentremise de ce projet, que pouvons-nous réaliser?

12 3. Lalimentation: un besoin primaire « Des Martiens en visite sur la Terre pourraient avoir du mal à comprendre la façon dont les habitants de cette planète ont associé nourriture et commerce. Comment les Terriens ont-ils bien pu assujettir lalimentation, qui représente leur besoin le plus fondamental, aux règles du commerce international ? Ils ont fait du commerce une sorte de dieu que rien ne doit gêner, pas même lalimentation. Si un pays veut adopter des lois qui lui permettent de nourrir sa population mais contreviennent au soi-disant « libre » marché, il sera désavoué. Le commerce se voit ainsi conférer la préséance sur lalimentation » (John Madeley, Le commerce de la faim, 2002: 15). 12

13 4. Une question de droits et de responsabilités 13

14 5. Les 9 dimensions lalimentation Des dimensions indissociables et interreliées Des aspects à la fois individuels et collectifs 14 Lalimentation Pouvoir dachat Accès économique Accès physique Innocuité Qualité nutritive Culture liée à lalimentation Diversité alimentaire Pérennité et équité du système alimentaire Pouvoir citoyen

15 POUVOIR DACHAT 15 Il sagit de la capacité économique de chaque personne de pouvoir salimenter convenablement (sur les plans de la quantité, de la qualité nutritive et de la variété), ainsi que sa famille, en tout temps et en toute dignité (par des moyens socialement acceptables). Cette dimension concerne donc directement les revenus des ménages pour leur alimentation Est-ce que la population charlevoisienne a assez dargent pour se nourrir?

16 ACCÈS ÉCONOMIQUE 16 Il sagit du prix des aliments, plus spécifiquement de leur caractère abordable, de manière à permettre que chaque personne, puisse salimenter convenablement, ainsi que sa famille, en tout temps et en toute dignité Est-ce que le prix des aliments permet à la population charlevoisienne de bien se nourrir?

17 ACCÈS PHYSIQUE 17 Il sagit de la disponibilité pour toute personne et sa famille à une alimentation convenable, en tout temps et en toute dignité, à proximité de son lieu de résidence, cest-à-dire sans labsolue nécessité dun moyen de transport motorisé (personnel ou en commun) Est-ce que toute la population charlevoisienne peut se procurer des aliments près de chez elle?

18 INNOCUITÉ 18 Il sagit de la caractéristique dune alimentation qui ne nuit pas à la santé de la population tant à court terme quà long terme Est-ce que les aliments quon nous propose sont dangereux pour notre santé?

19 QUALITÉ NUTRITIVE 19 Il sagit des caractéristiques des aliments (leur composition nutritionnelle) qui favorise le maintient ou lamélioration de la santé Est-ce que les aliments quon nous propose nous permettent de demeurer en santé?

20 CULTURE LIÉE À LALIMENTATION 20 Il sagit de la valorisation, de la transmission et de la possession des connaissances et habiletés nécessaires à une saine alimentation (requises pour salimenter sainement), tant du point de vue individuel que collectif. Cette dimension concerne également la préservation, lenrichissement et la diffusion des us et coutumes alimentaires reflétant la diversité culturelle sur le territoire Est-ce que la population charlevoisienne possède les habiletés et les connaissances pour bien se nourrir?

21 DIVERSITÉ ALIMENTAIRE 21 Il sagit de la disponibilité dune variété daliments permettant de satisfaire les préférences et les goûts alimentaires de toute la population, dans le respect des normes environnementales, sociales et culturelles Est-ce que la population charlevoisienne peut se procurer des aliments diversifiés selon les goûts et préférences de chacun?

22 PÉRENNITÉ ET ÉQUITÉ DU SYSTÈME ALIMENTAIRE 22 Il sagit des caractéristiques dun système alimentaire durable dont la finalité est de répondre au besoin essentiel quest lalimentation, tant pour les générations présentent que futures. Dans cette dimension léconomie constitue un moyen dy parvenir et le respect de lenvironnement une condition essentielle. Est-ce que le système alimentaire actuel fonctionne de façon à préserver lenvironnement pour que nos enfants et nos petits-enfants puissent eux- aussi se nourrir convenablement?

23 POUVOIR CITOYEN 23 Il sagit de la capacité individuelle et collective des citoyennes et citoyens davoir du contrôle sur leur alimentation, de la production à la consommation. Cela nécessite laccès à de linformation simple et fiable qui confère des habiletés pour être en mesure de faire des choix éclairés et dagir en conséquence de façon autonome. Est-ce que la population charlevoisienne a toute linformation et les moyens nécessaires pour avoir le contrôle sur son alimentation?

24 Si vous avez majoritairement répondu OUI à toutes ces questions, cest que la population de Charlevoix tend vers une situation de sécurité alimentaire

25 6. Définition de la sécurité alimentaire Chacun a, à tout moment, les moyens tant physiques quéconomiques daccéder à une alimentation suffisante pour mener une vie active et saine Les aliments sont produits et distribués dune manière respectueuse des processus naturels et, par conséquent, durable La consommation et la production daliments reposent sur des valeurs sociales qui sont à la fois justes, équitables et morales Laptitude de chacun à acquérir des aliments est garantie Les aliments proprement dits sont satisfaisants sur le plan nutritionnel et acceptables sur les plans personnel et culturel Les aliments sont obtenus dune manière qui respecte la dignité humaine Les individus doivent avoir accès à une information simple et fiable qui confère des habiletés et qui permet de faire des choix alimentaires éclairés.

26 À linverse, si vous avez répondu NON à quelques une dentres elles, cest quil y a des populations vulnérables à linsécurité alimentaire

27 les nourrissons, les enfants, les adolescents les femmes (en particulier les chefs de familles monoparentales) les hommes vivant seuls les personnes âgées les personnes sans emploi ou ayant des emplois précaires les personnes vivant des problèmes de santé physique ou mentale les personnes immigrantes les résidents de municipalités éloignées les personnes analphabètes ou peu scolarisées les personnes qui ne savent pas cuisiner 7. Les populations vulnérables à linsécurité alimentaire

28 Dans le cadre dune étude réalisée en 2008 portant sur lidentification des besoins des familles à faible revenu ayant des enfants âgés de 0 à 5 ans vivant dans la région de Charlevoix, 30% des mères interrogées affirment quil leurs arrive, pour des raisons financières ou autres, de ne pas pouvoir répondre à leur propres besoins alimentaires et à ceux de leurs enfants (CSSSC, 2008). Les observatrices de cette étude affirment que les répondants ont pu dissimuler certaines de leurs difficultés, possiblement par fierté, car plusieurs de ces familles sont endettées et bénéficient daide budgétaire et alimentaire (Ibid., 2008).

29 Le Rapport du directeur de santé publique relate que 3.2% de la population charlevoisienne âgée de 12 ans et plus avait, en 2003, manqué de nourriture et 8.4% vécu en situation dinsécurité alimentaire au cours de lannée à cause dun manque dargent (Direction de santé publique de la Capitale-Nationale, Portrait de Santé de la Capitale-Nationale,2008). Cet indicateur ne mesure quune forme dinsécurité alimentaire, à savoir celle associée à un manque dargent. Par exemple, on ne prend pas en compte les déficits fonctionnels qui limitent la capacité dacheter des aliments, situation surtout vécue chez les personnes âgées (Che et Chen, 2001).

30 8. Étape 1: Études des sols et sélection des semis QUELQUES RÉALITÉS CHARLEVOISIENNES

31 Revenu Les revenus de la population charlevoisienne sont inférieurs à ceux de lensemble du Québec (20%), ce qui affecte directement le pouvoir dachat des consommateurs, donc leur capacité de salimenter convenablement. Scolarité Près du tiers de la population ne possède pas de certificat, diplôme ou grade comparativement au quart dans lensemble du Québec. Un manque de connaissances et dhabiletés pour faire des choix éclairés quant à lalimentation peut résulter dune faible scolarisation.

32 Ménages Le nombre des ménages charlevoisiens est en augmentation, tandis que le nombre de personne qui les compose est en diminution. Ce qui laisse présager une baisse des revenus des ménages et une possible augmentation de linsécurité alimentaire à cause dun manque dargent. Familles On observe également une augmentation des familles monoparentales sur le territoire de Charlevoix. Majoritairement dirigée par des femmes, leurs revenus sont inférieurs à ceux des autres types de famille, ce qui explique pourquoi les familles monoparentales souffrent davantage dinsécurité alimentaire.

33 Vieillissement de la population Charlevoix compte de plus en plus de personnes âgées et on estime que cette tendance se poursuivra pour les 20 prochaines années. Le fait de vieillir peut entrainer des limitations fonctionnelles qui peuvent empêcher les individus daccomplir certaines tâches quotidiennes telles que faire à manger, se déplacer ou faire le marché par exemple. Il est donc à prévoir que les besoins en matière de sécurité alimentaire iront en augmentant.

34 Les ressources daide alimentaire La majorité de la population (65%) étant concentrée des les villes de Clermont, La Malbaie et Baie-Saint-Paul, les ressources daide alimentaire y sont plus nombreuses que dans les autres municipalités. Leur offre de services peut cependant se voir limitée à cause dun manque de moyens financiers, humains ou autres. Exemples: Popote de Clermont (entièrement bénévole) Forum Jeunesse Charlevoix-Ouest (limite de service) Association bénévole de Charlevoix (manque de bénévoles)

35 Ruralité 60% de la population charlevoisienne vit dans une région rurale. De ce fait, accéder aux aliments sans labsolue nécessité dun moyen de transport motorisé peut savérer plus difficile voir impossible. Transport collectif et adapté Un très petit nombre de personnes utilise les services des transports collectifs et adaptés dans le but de se rendre à un marché dalimentation. Selon les organismes en question, cela sexplique par le manque despace dans les véhicules de transport obligeant ainsi les usagers à limiter leur nombre de sacs dépicerie.

36 Agriculture locale En tant que réserve mondiale de la biosphère, Charlevoix incite grand nombre déleveurs et dagriculteurs à effectuer leur production dans le respect de de la nature et de lenvironnement, ce qui constitue une force. Afin dassurer la pérennité des entreprises agricoles, les différents modes de productions charlevoisiens se sont davantage développés et spécialisés autour de lindustrie touristique, répondant ainsi à la demande croissante pour les produits du terroir auprès des populations touristiques. Une fois transformés, les produits sont plus coûteux. Par conséquent, ils deviennent économiquement inaccessibles pour une partie de la population.

37 Agriculture locale (suite) Larrivé du Grand Marché de Charlevoix, marque un tournant en ce domaine puisquil est maintenant possible pour la population de se procurer à un même endroit une multitude de produits locaux sensiblement au même prix que ceux vendus en épicerie. Par son mode de fonctionnement inusité (commande via internet et réception aux points de chute de Baie-Saint-Paul et La Malbaie) il répond aux besoins dun certain nombre dindividus. Toutefois, il demeure inaccessible pour une grande majorité de la population en raison de sa distance de marche et/ou de la non-disponibilité ou de la non-connaissance dinternet.

38 Merci de votre attention! Êtes-vous prêts à remplir le SAC?

39 7. Étape 1 (suite) … LA SÉLECTION DES SEMIS: À laide du questionnaire sur les dimensions de lalimentation et les réalités charlevoisiennes qui viennent dêtre présentées, vous devez prioriser un axe dintervention à travailler pour les deux prochaines années Pour vous aider dans votre sélection voici deux questions: 1. Quest-ce qui est prioritaire? 2. Est-ce atteignable dici deux ans?


Télécharger ppt "Remplissez le SAC! Projet concerté en matière de Sécurité Alimentaire de Charlevoix Présentation adaptée de celle de Sonia Racine Coopérative de consultation."

Présentations similaires


Annonces Google