La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Prévention contre le dopage et les conduites dopantes chez les jeunes.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Prévention contre le dopage et les conduites dopantes chez les jeunes."— Transcription de la présentation:

1 Prévention contre le dopage et les conduites dopantes chez les jeunes

2 Contexte Culte de la performance Dans le milieu sportif: -dépistage prématuré des jeunes élites -incitation dès le plus jeune âge à la compétition -pressions, exigences, manipulation des jeunes Dans la vie quotidienne des individus: -monde professionnel -image du corps parfait Peur de léchec, perte de la confiance en soi, stress Dopage dans le milieu sportif des jeunes et augmentation des conduites nocives de performance (automédication) dès le plus jeune âge.

3 Données des enquêtes nationales Enquête réalisée en 2005 auprès de jeunes compétiteurs de lUNSS 3 à 5% des adolescents sportifs ont déclaré avoir utilisé des substances interdites au moins une fois au cours de leur vie. 4% des adolescents interrogés disent avoir été incités à prendre des produits interdits aux sportifs. Plus de la moitié dit avoir consommé le produit proposé. Les incitateurs avancent 2 types darguments: -Lamélioration de la performance -La lutte contre la fatigue, lanxiété et la douleur

4 Enquête sur lattitude à légard du dopage parmi les jeunes sportifs ayant une pratique intensive(2005) 95.2% des jeunes sportifs reconnaissent que le dopage est malhonnête et dangereux pour la santé, et quil expose au risque de sanction. 52.8% souligne les bénéfices attendus du dopage en terme defficience sportive, ou de réussite sportive ou extrasportive. On observe une corrélation entre les attitudes à légard du dopage et les motivations pour lactivité physique chez les jeunes sportifs (à noter dans lexplication)

5 Aspects psychopathologiques de lexercice physique intensif, chez lenfant et ladolescent Les troubles du comportement alimentaires avérés sont plus fréquents chez les sportifs comparés aux non sportifs. La prise de produits dopants chez les jeunes sportifs est parfois associée à la prise de compléments nutritionnels, de substance à usage « récréatif » comme lalcool ou le tabac, ou surtout chez les filles, à visée de perte de poids. Les pressions parentales inappropriées à légard du jeune sportif sont au premier plan des facteurs de stress.

6 Objectifs: 1. Aider le jeune à construire sa vie dadulte responsable. 2. Accompagner lélève et létudiant dans une démarche globale déducation pour la santé. 3. Permettre au jeune de développer des capacités à mobiliser ses ressources internes.

7 3.Accéder à la pratique dune activité sportive consciente et adaptée à ses possibilités physiques et mentales. 4. Redonner aux jeunes sportifs le plaisir de la pratique et le goût de leffort.

8 Conduite nocives de performance: Lorsquune substance (vitamine, médicament, stupéfiant,etc) est utilisée dans le but de surmonter un obstacle, que celui-ci soit réel ou supposé, à des fins de performance et/ou lorsquun individu adopte des comportements dangereux pour sa santé : - perte de poids accélérée et incontrôlée - manque de sommeil Définitions

9 Dopage: Ne concerne que les sportifs. « Cest lusage de substances qui ont pour but soit de modifier artificiellement les capacités dune personne exerçant une activité physique, soit de masquer lemploi de substances ayant cette propriété. Ces substances sont énumérées dans un arrêté interministériel du 2/02/2000. Un sportif peut recourir au dopage soit directement à loccasion dune compétition, soit lors de la préparation à une épreuve, par exemple pour accroître le volume et lintensité des efforts réalisés à lentraînement ou pour réduire des phases de récupération. » (afld)

10 Nul nest censé ignorer la loi!!! Le dopage est un délit…. Les produits interdits sont inscrits sur une liste réactualisée tous les ans. Avant de prendre tous médicaments ou compléments, le sportif doit donc lire attentivement la notice

11 Quelques exemples de produits dopants…. Les stimulants: Consommés pour accroître la concentration et lattention, réduire la sensation de fatigue Effets nocifs sur lorganisme: augmentent lagressivité Font perdre du poids Interviennent sur le système cardiovasculaire et neurologique (troubles psychiques) Peuvent provoquer des états de faiblesse allant jusquà lépuisement voire même la mort Ex: amphétamine, cocaïne, éphédrine et produits dérivés

12 Les agents anabolisants: Ont pour but de développer les tissus de lorganisme: les muscles, le sang. Permettent daugmenter la force, la puissance, lendurance et lagressivité Certains peuvent diminuer les douleurs articulaires Effets nocifs sur lorganisme: Tendinites Acné majeure Maux de tête Saignements de nez Déchirures musculaires Troubles du foie pouvant évoluer vers des cancers et des troubles cardiovasculaires Peuvent entraîner une dépendance physique Ex: dérivés de la testostérone

13 Les gluco-corticostéroïdes Action psycho-stimulante et anti-inflammatoire Augmentent la tolérance à la douleur (permettent de poursuivre un effort qui serait insupportable dans des conditions normales) Effets nocifs sur lorganisme: Fragilité des tendons Déchirures musculaires Infections Peuvent entraîner une dépendance physique

14 Les narcotiques: Assouplissent et engourdissent la sensibilité et provoquent une impression de bien-être. Effets nocifs sur lorganisme: Risques de dépression respiratoire Accoutumance et dépendance physique Diminution de la concentration et de la capacité de coordination

15 Les cannabinoïdes: Ont des effets sur le stress, la douleur et la perception Effets nocifs sur lorganisme: Malaise Intoxication aigue: tremblements et vomissements Impression de confusion, détouffement Angoisse Problèmes respiratoires -Ex: cannabis, haschish, marijuana

16 Les bétabloquants Régulent et ralentissent le rythme de la fréquence cardiaque Diminuent les tremblements Effet antistress Effets nocifs sur lorganisme: Chute de la tension artérielle Crampes Risque de dépression Risque dimpuissance sexuelle ne sont pas interdits dans tous les sports: voir liste

17 Les Compléments alimentaires Nécessitent une vigilance particulière car ils peuvent contenir des substances dopantes qui ne figurent pas sur la composition du complément. La société Wall a mis en place la labellisation de certains produits de laboratoire pour clarifier auprès des sportifs la composition des compléments alimentaires.

18 Conduites à tenir en cas de maladie du sportif -Demander une autorisation pour usage à des fins thérapeutiques, à lAgence Française de lutte contre le dopage. (selon lArticle L232-2 du code du sport).une autorisation pour usage à des fins thérapeutiques -Si cette autorisation est acceptée, le sportif devra lavoir en permanence sur lui.

19 Les contrôles antidopage… -Ils peuvent survenir à tous les niveaux de pratiques, pendant les entraînements ou les compétitions -Déroulement dun contrôle antidopage Récupération de la vidéo sur le site de lAFLD

20 Les modes dentrée dans le dopage (daprès la classification du Dr S. PROYA- psychiatre) Le dopage par expérimentation : souvent sous linfluence du groupe de pairs Le dopage par idéalisation affectueuse : dans le but de partager un moment de gloire avec son idole. Le dopage par identification esthétique : ex: les bodybuilders Le dopage par la relation demprise : souvent sous linfluence de lentraîneur, du médecin ou des parents Le dopage comme pare-excitation : pour pallier aux excitations physiologiques du corps

21 Les alternatives au dopage Lhygiène de vie: -un sommeil régulier et en quantité suffisante -une alimentation saine et variée -labsence de prise de toxiques -une programmation des révisions et des entraînements bien conduite Un environnement favorable: -permettre aux jeunes de parler de leur expérience tant positive que négative Être à lécoute de son corps: -être attentif à la fatigue et à la douleur

22 Des ateliers pouvant être proposer aux jeunes Jeux de rôle Jeu de la « cacahuète » Braimstorming Photolangage Programme pédagogique: « décode le monde! De linfluence des médias sur la santé » Tous les ateliers permettant de travailler les compétences psychosociales. Le dopage est une réponse à un mal être du jeune quil faut arriver à identifier.

23 Les sites internet : informations, vigilances et sécurisation de la production des compléments alimentaires et produits de la nutrition sportive. antennes médicales de prévention du dopage : pour relever le défi « vivre sport » et participer à la prévention du dopage et des conduites dopantes : agence française de lutte contre le dopage: informations sur la règlementation, les sanctions, les AUT :agence mondiale antidopage, la liste des substances et procédés interdits, la recherche des outils éducatifs


Télécharger ppt "Prévention contre le dopage et les conduites dopantes chez les jeunes."

Présentations similaires


Annonces Google