La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Les programmes de sevrage tabagique pour les jeunes: efficacité et enrôlement Jean-François E T T E R Dr sci. polit., privat docent, maître d'enseignement.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Les programmes de sevrage tabagique pour les jeunes: efficacité et enrôlement Jean-François E T T E R Dr sci. polit., privat docent, maître d'enseignement."— Transcription de la présentation:

1 Les programmes de sevrage tabagique pour les jeunes: efficacité et enrôlement Jean-François E T T E R Dr sci. polit., privat docent, maître d'enseignement et de recherche Institut de médecine sociale et préventive Faculté de Médecine - Université de Genève AT - 22 novembre 2005

2 Consommation cigarettes / habitant Guindon E, Boisclair D. Past, current and future trends in tobacco use. Geneva: WHO-TFI, February Suisse: 4 ème plus forte consommation de cig. sur 73 pays (2000)

3 Monitoring tabac,

4 Tous ans

5 Monitoring tabac, Parmi les fumeurs quotidiens

6 20-70% adolescents fumeurs sont dépendants 2 / 3 ont des symptômes de manque lors de larrêt 3 / 4 trouvent « vraiment difficile » darrêter 5% croient quils seront encore fumeurs dans 5 ans, mais en fait 75% seront encore fumeurs Jeunes fumeurs

7 Sussman.Tob Induced Diseases 2002;1: Synthèse 17 études prospectives sur arrêt spontané Intervalle moyen départ-suivi = 4 ans Age au départ ans Arrêt par soi-même chez adolescents

8 Peu de fumeurs parmi amis + famille Moindre durée du tabagisme Faible dépendance au tabac (-3.2% darrêt pour chaque cigarette / j. en plus) Intention darrêter Opinion que la société doit contrôler tabagisme Après 8 mois, 36% de rechutes chez adolescents, alors que chez adultes, taux de rechute 70% Prédiction de larrêt chez adolescents Sussman 2002

9

10 Coût-efficacité traitt. dép. tabac : US$ / année de vie Pas remboursé ! 500 interventions Teng et al. Risk Analysis 1995; 15(3):369-90

11 Beaucoup moins détudes que chez les adultes Sussman Tob Induced Diseases 2002;1:35-81 Revue de 66 études sur programmes arrêt adolescents Dont seulement 15 essais randomisés Résume 25 ans de recherche Nest pas une méta-analyse Compare des groupes pas toujours comparables Interventions doublent les taux darrêt en moyenne Efficacité

12 Conclut quil existe de bonnes preuves scientifiques en faveur de lefficacité des programmes daide à larrêt chez adolescents Preuves les plus fortes pour programmes basés sur: - renforcement de la motivation - récompenses si arrêt - programmes darrêt dans la classe décole Mais la qualité des programmes est variable, donc attention aux généralisations Efficacité: Sussman 2002

13 Efficacité, après un an (Sussman 2002) Mais: Pas de test statistique, pas dintervalle de confiance Pas de effect size, ni de risque relatif Pas une méta-analyse Groupes pas comparables (pas randomisés)

14 Efficacité, selon théorie (Sussman 2002) Moins que groupe témoin (7%)

15 Efficacité, selon nombre de séances

16 Efficacité, selon méthode (Sussman 2002) Pas + que groupe témoin (7%)

17

18 Essai randomisé: Stop-tabac.ch Tous: n= ans, n=150 Tous fumeurs Arrêt tabac, 7 mois après entrée dans programme = aucune bouffée tabac 7 derniers jours Tous, p< ans, p=0.02 Archives Intern Med 2001;161:2596

19 Essai randomisé: Stop-tabac vs TIP Tous, n= ans, n=492 Fumeurs et ex-fumeurs Abstinence, 3 mois après entrée dans programme = aucune bouffée tabac 7 derniers jours Tous: Odds ratio = 1.44 p< ans: Odds ratio = 1.92 p=0.20 JMIR 2005;1:e2

20 Smokingzine.org vs website témoin Adolescents grades ans Non-fumeurs: diminue intention de fumer Fumeurs: pas deffet après 6 mois Harvey Skinner, personal communication Smokingzine.org

21 Garrison, Am J Prev Med 2003;25:363 Revue systématique des essais contrôlés Seules 6 études répondent aux critères dinclusion Ne trouvent aucune étude à long terme Suivi: toutes <= 5 mois 3 études = pas deffet 3 études dans écoles montrent un effet sur arrêt (dont seulement un essai randomisé) Concluent quil y a peu de bases scientifiques démontrant lefficacité progr. arrêt chez adolescents Efficacité

22 Backinger Tobacco Control 2003;12-Sup.IV:iv46 Programmes dans les écoles: inefficaces pour freiner initiation Arrêt du tabac chez adolescents et jeunes: pas assez détudes Efficacité

23 Youth Tobacco Cessation Collaborative (YTCC) CDC, NCI, Legacy, ACS, NIDA, RWJF, Canada Revue de littérature, 20 études de liste Sussman Ne peut recommander aucune intervention spécifique 9 / 20 études montrent efficacité, toutes cognit-comport Modèle cognitivo-comportemental = le plus prometteur - rendre conscient, augmenter la motivation - préparer larrêt - stratégies pour éviter la rechute Enrôlement: volontaire Lieu où intervention est réalisée: preuves insuffisantes Type dintervenant (provider): preuves insuffisantes Efficacité McDonald. Am J Health Behav 2003;25(Suppl.2):S144.

24 Efficacité: « N-O-T » N-O-T = « Not on Tobacco » N = 6130, 489 écoles, USA Selon recommandations YTCC Fumeurs quotidiens, ans, volontaires Arrêt en groupes de pers, à lécole Basé sur théorie 14 sessions dune heure Journal of Adolescent Research 2005 Novembre;20:

25 Efficacité: « NOT » P<.001 Pas un essai randomisé Beaucoup ont choisi de participer à NOT Contrôle: matched, choisissent de ne pas participer Intention-to-treat Journal of Adolescent Research, 2005 Nov.; 20:

26 5% des adolescents fumeurs utilisent NRT (Klesges USA, 4078 élèves high school) 2 études ouvertes patch = pas deffet sur abstinence (Hurt 2000, Smith 1996) 2 essais randomisés, patch vs placebo: pas deffet (Hanson 2003, Stotts 2003: spit tob) Zyban: RCT patch + Zyban vs patch + placebo = pas deffet (Killen. J Consult Clin Psychol 2004) Substituts nicotine chez adolescents

27 Essai randomisé N=120, ans, => 19 cig./j., FTND = 7, comorbidité psy.: généralisable ? Traitement cognitivo-comport. Suivi après 6 mois (=3 mois après fin du traitement) Arrêt confirmé CO Patch + gomme: Moolchan 2005 Pediatrics. 2005;115:e

28 Revues de littérature: peu de certitudes Peu dessais randomisés YTCC: approche cogntitivo-comportementale Mais 2 études récentes montrent efficacité: - NOT: arrêt dans les écoles, basée sur théorie - Patch + gomme + soutien psychol, basée sur théorie Nécessité de conduire plus de recherche, aussi en Suisse Conclusions sur efficacité

29 Fumeurs quotidiens ans décidés arrêter 30 jours Intérêt pour aide Leatherdale + McDonald Addictive Behaviors 2005;30:1614. « Would definitely use »

30 Age, STOP-TABAC.CH Etter JF. Int J Medical Informatics, Aug. 2005

31 Fumeurs quotidiens adultes, Canada, n=616 78% = autant de chances seuls quavec aide Connaissances méthodes (adultes) Hammond Addiction 2004;99:1042.

32 Focus groupes N=48 fumeurs + ex-fumeurs Âge ans Peu de connaissances sur programmes + traitements Pas intéressés par traitements + aide professionnels Stratégies darrêt: avec laide damis Aucun navait essayé lignes tél arrêt Opinions négatives Rechute = le plus souvent entre amis lors de soirées Intérêt pour aide Balch et al. Nicotine & Tobacco Research 2004;6:9.

33 Revue: Sussman 2002, 66 études Méthode les + utilisées, par fréquence: 1 = flyers, affiches, journaux TV, radio 27 études 2 = en personne 16 x 3 = annonces en classe 16 x 4 = récompenses $ 15 x 5 = screening (dossiers, interviews, 11 x 6 = référés par profs ou camarades 10 x 7 = obligatoire 6 x 8 = class credits 5 x Plusieurs de ces moyens: 42 / 61 études Enrôlement

34 Taux enrôlement = participants / personnes contactées Ce taux est indiqué dans 46 études: moyenne = 61% Consultations (clinics) daide à larrêt dans écoles. 21 études : taux denrôlement moyen = 34%. Si présentation par responsable clinique= 39%. Si en plus récompense $ = 74% Rétention dans les programmes darrêt: 39 études,. le + souvent dans écoles. taux moyen = 78% Taux denrôlement

35 Quelques programmes sont efficaces, pas tous Programmes efficaces = sophistiqués, basés sur théorie Approches cognitivo-comportementales (YTCC) En labsence de guideline, risque que des interventions inefficaces soient institutionnalisées Sans attendre, produire de la recherche de qualité sur: - comment enrôler les jeunes dans programmes arrêt - efficacité des programmes + traitements chez jeunes Conclusions

36 Ce.PPT sur STOP-TABAC.CH


Télécharger ppt "Les programmes de sevrage tabagique pour les jeunes: efficacité et enrôlement Jean-François E T T E R Dr sci. polit., privat docent, maître d'enseignement."

Présentations similaires


Annonces Google