La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Répétitoire I. Cadrage II. Contenus. I. Cadrage 1. La sociologie des religions, cest dabord de la sociologie 2. Comme tout objet sociologique, la religion.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Répétitoire I. Cadrage II. Contenus. I. Cadrage 1. La sociologie des religions, cest dabord de la sociologie 2. Comme tout objet sociologique, la religion."— Transcription de la présentation:

1 Répétitoire I. Cadrage II. Contenus

2 I. Cadrage 1. La sociologie des religions, cest dabord de la sociologie 2. Comme tout objet sociologique, la religion ne peut être étudiée de manière fructueuse que sur la base de fondements théoriques 3. Dans un cours dintroduction, on ne peut pas traiter de tout: on fait des choix qui éclairent une démarche plutôt que de chercher à couvrir un domaine de manière exhaustive

3 1. La sociologie des religions, partie intégrante de la sociologie générale L1: Comme toute réalité sociale, la religion peut être vue comme système dinteraction ou comme système institutionnalisé de modes de comportement L2: Berger & Luckmann veulent replacer la sociologie des religions au cœur de la sociologie générale L2: On étudie la religion en appliquant le principe de symétrie, comme quand on étudie la science L3 et L4: Durkheim et Weber sont les deux pères fondateurs de la sociologie L5: Le champ religieux est un sous-champ du champ des rapports de classe, comme tout autre champ chez Bourdieu L10: Stark & Bainbridge inscrivent leur théorie dans le cadre plus large des théories de léchange (sociologie utilitariste)

4 2. Une structure fondamentale: la complémentarité entre théorie et empirie Les premières leçons (L1 – L5, L10): plutôt théoriques La deuxième moitié du cours (L6 – L11): plus concrète, avec souvent des résultats de recherches empiriques

5 3. Lacunes les plus manifestes Genre Islam Sectes Théories de la sécularisation Religion et jeunesse Religion, maladie et fin de vie

6 II. Contenus 1. Un fil conducteur imposé: religion et modernité 2. La religion, un phénomène multidimensionnel 3. Quelques points de vue théoriques essentiels 4. Principale orientation empirique: les typologies, qui permettent de réfléchir sur la variété du phénomène religieux sans ramener cette variété à un variété de religions A lintérieur de cette approche: la référence répétée aux variables explicatives, manière concrète de montrer que croyances, pratiques et affiliations religieuses sexpliquent de manière causale

7 1. Fil conducteur principal: religion et modernité L1: Comte et sa loi des trois états L3: La citation de Durkheim L4: Protestantisme et capitalisme chez Weber L7: Religion et individualisme L8: Destins différenciés des protestantismes libéral et conservateur face à la modernité chez Bruce L9: Boy: les religiosités parallèles sont un sous-produit de la modernité et du système éducatif L10: La théorie de Stark & Bainbridge sattache à expliquer la perte de pouvoir des religions dans le monde moderne L11: La religion en mouvement est typique dune société ouverte en mutation permanente

8 2. La religion, un phénomène social multidimensionnel L2-3: Nous avons commencé par sa dimension cognitive (forme de connaissance): croyances, valeurs, etc. chez Berger & Luckmann et chez Durkheim L3: Lune des étymologies de religion renvoie à la dimension rituelle L4: Le rapport à la conduite de vie concrète est mis en évidence par Weber L5 et 8: La dimension sociale: insertion dans un champ relationnel chez Bourdieu, dans une communauté de vie concrète chez Lambert en Bretagne L9: Le rôle de lémotion est évident dans les religions effervescentes L5 et L11: Chez Bourdieu et chez Hervieu-Léger, présence de la dimension esthétique

9 3. Eclairages théoriques dont la fertilité a été mise en évidence de manière répétée dans le cours L3: La notion deffervescence collective chez Durkheim L4: Le lien entre protestantisme et capitalisme chez Weber – et plus largement, le lien entre conditions dexistence concrètes et orientation religieuse L5: Le lien entre intérêts matériels et spirituels chez Bourdieu (dans le prolongement de Weber) L7: Les niveaux de transcendance chez Luckmann

10 4. Un usage récurrent des typologies, destinées à marquer la complexité du paysage religieux L7: Roof et les trajectoires spirituelles opposées de Mollie Stone et de Linda Kramer L11: Donegani, Campiche, Hervieu-Léger, des manières danalyser la religion de manière horizontale (en mettant entre parenthèses la religion proprement dite: catholicisme, islam, etc.)

11 Quelques variables socio-culturelles présentes de manière récurrente Bourdieu: Les différentes formes de capital typiques de la classe moyenne (capital culturel vs. capital économique). Roof: La socialisation, le niveau déducation, lorientation politique Boy: Lâge, le niveau culturel, le libéralisme culturel, lorientation politique Donegani, Campiche & Hervieu-Léger: Lâge, la profession, lorientation politique Lenoir: Lâge, le niveau déducation, la profession, lorientation politique


Télécharger ppt "Répétitoire I. Cadrage II. Contenus. I. Cadrage 1. La sociologie des religions, cest dabord de la sociologie 2. Comme tout objet sociologique, la religion."

Présentations similaires


Annonces Google