La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

REPÉRAGE SYSTÉMATIQUE ET INTERVENTION PRÉCOCE : un maillon en émergence dans lintégration des services en toxicomanie par Hélène Simoneau, Ph.D., chercheur.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "REPÉRAGE SYSTÉMATIQUE ET INTERVENTION PRÉCOCE : un maillon en émergence dans lintégration des services en toxicomanie par Hélène Simoneau, Ph.D., chercheur."— Transcription de la présentation:

1 REPÉRAGE SYSTÉMATIQUE ET INTERVENTION PRÉCOCE : un maillon en émergence dans lintégration des services en toxicomanie par Hélène Simoneau, Ph.D., chercheur Monick Coupal, conseillère

2 CONTINUUM DE CONSOMMATION ABSTINENTSBUVEURS Buveurs nexcédant pas les directives Buveurs excédant les directives de consommation à faible risque Buveurs à risques Buveurs rapportant au moins un problème Buveurs problématiques Abus ou dépendance 2

3 MODÈLE DE TRAITEMENT À NIVEAUX: intensité du traitement correspond à la gravité du problème Résidentiel, intensif Externe, spécialisé Externe, général Repérage, i. brève Prévention Groupe de travail sur la stratégie nationale sur le traitement (2008). Approche systémique de la toxicomanie au Canada : Recommandations pour une stratégie nationale sur le traitement. Ottawa : Cadre national daction pour réduire les méfaits liés à lalcool et aux autres drogues et substances au Canada. 3

4 MODÈLE DE TRAITEMENT À NIVEAUX DÉFIS Repérer Favoriser lintervention précoce Coordonner les différents services (intégration) 4

5 OBSTACLES AU REPÉRAGE SYSTÉMATIQUE CHEZ LES INTERVENANTS Manque de connaissance Attitudes, valeurs et croyances Limites de temps 5

6 OBSTACLES AU REPÉRAGE SYSTÉMATIQUE CHEZ LES GESTIONNAIRES Peu détudes Allocation des ressources (en période de restriction) Les personnes les plus souffrantes (mortalité) Efficacité des programmes Perception de responsabilité non attribuable à lindividu 6

7 OBSTACLES AU REPÉRAGE SYSTÉMATIQUE CHEZ LES USAGERS Peur de la stigmatisation réduite demande daide Embarras, honte, incapacité à partager les problèmes (internalisation du stigmate) Famille et entourage Expérience avec les professionnels (soutien vs stigmate) 7

8 OBSTACLES AU REPÉRAGE SYSTÉMATIQUE STÉRÉOTYPES ET ÉTAT DES CONNAISSANCES Refus de répondre aux questions sur la consommation (0 à 16 % selon les études) Sous-déclaration (drogues: opiacées, BZD et marijuana)(65 ans et plus) Contexte de déclaration (conséquences au dévoilement) Absence de motivation au changement (motivation au changement proportionnelle à la gravité de la consommation) 8

9 PISTES DE SOLUTION DÉ-STIGMATISER AFIN : de réintégrer socialement les personnes dépendantes; quelles ne souffrent plus de politiques sociales discriminatoires; quelles aient un accès égal aux soins de santé, aux services sociaux, à lhébergement et à lemploi; que ces services soient offerts de façon humaine, avec dignité et respect. 9

10 PISTES DE SOLUTION Campagne « marketing social » : promotion et coût associé à la stigmatisation; Chez les médecins (et professionnels): éducation formelle, modeling, miser sur les valeurs; Suivi post-formation; Recherche participative, entre autres, pour favoriser le transfert des connaissances. 10

11 REPÉRAGE ET INTERVENTION PRÉCOCE AU QUÉBEC Les 94 Centres de santé et de services sociaux ont une responsabilité à légard de la santé et du bien-être de la population de leur territoire. Ils doivent identifier : les besoins de santé et de services sociaux de la population, l'offre de services requise pour satisfaire ces besoins, les modes d'organisation et les contributions attendues des différents partenaires de leur réseau local. 11

12 REPÉRAGE ET INTERVENTION PRÉCOCE AU QUÉBEC Dans le domaine des toxicomanies, les CSSS doivent offrir des services de première ligne (2e niveau du modèle) pour : Contribuer au repérage des problèmes de toxicomanie; Favoriser la détection chez les usagers fréquentant leurs services de première ligne ; Intervenir précocement à travers ces différents services clientèle; Orienter les personnes toxicomanes ou alcooliques vers les établissements offrant des services spécialisés. 12

13 UN EXEMPLE EN MATIÈRE DE CONSOMMATION DALCOOL: ALCOCHOIX + Un programme québécois de gestion de la consommation dalcool ; Intervention précoce (niveau 2) destinée aux buveurs à risque ou problématiques (sans diagnostic dabus ou de dépendance); 6 semaines en format individuel, de groupe ou autonome; Combinaison des approches cognitivo-comportementale, motivationnelle et humaniste; Au printemps 2013, offert dans toutes les régions du Québec à lexception dune seule (16 régions, 74 CSSS sur 94). 13

14 UN EXEMPLE EN MATIÈRE DE CONSOMMATION DALCOOL: ALCOCHOIX + BÉNÉFICES : Première ligne - réduit la stigmatisation; Catalyseur dintégration (intervenants voient les besoins de formation et la pertinence de la collaboration interservices); Arrimage facilité par la personnalisation du lien; Recherche crée un contexte favorable aux échanges entre les acteurs dune même région. 14

15 CONCLUSION Conceptualiser la toxicomanie sur un continuum de gravité amène à concevoir loffre de services sur un continuum adapté aux besoins de lindividu; Implique le repérage, lintervention précoce et lintégration des services; Plusieurs obstacles au repérage systématique; Plusieurs pistes de solution à lintégration passent par la dé-stigmatisation; Limplantation dun maillon manquant dans la chaîne de services peut savérer un catalyseur pour favoriser lintégration des services. 15

16 RÉFÉRENCES Groupe de travail sur la stratégie nationale sur le traitement (2008). Approche systémique de la toxicomanie au Canada : Recommandations pour une stratégie nationale sur le traitement. Ottawa : Cadre national daction pour réduire les méfaits liés à lalcool et aux autres drogues et substances au Canada. Simoneau, H. (2012). Repérage systématique et intervention précoce : un maillon en émergence dans lintégration des services en toxicomanie. In S. Brochu, M. Landry et C. Patenaude (éds.) Lintégration des services en toxicomanie, pp Presses de lUniversité Laval. Simoneau, H., Landry, M. et Tremblay, J. (2009). Alcochoix +, manuel de l'intervenant et de lintervenante, Ministère de la Santé et des Services sociaux du Québec, 109 pp. Simoneau, H., Landry, M. et Tremblay, J. (2004). Alcochoix +, un guide pour choisir et atteindre vos objectifs, Ministère de la Santé et des Services sociaux du Québec, 116 pp. 16


Télécharger ppt "REPÉRAGE SYSTÉMATIQUE ET INTERVENTION PRÉCOCE : un maillon en émergence dans lintégration des services en toxicomanie par Hélène Simoneau, Ph.D., chercheur."

Présentations similaires


Annonces Google