La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Pourquoi une évolution du calendrier vaccinal français en 2013 ? Pr Jean-Louis Koeck Centre de vaccinations internationales de lHIA Robert Picqué Ecole.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Pourquoi une évolution du calendrier vaccinal français en 2013 ? Pr Jean-Louis Koeck Centre de vaccinations internationales de lHIA Robert Picqué Ecole."— Transcription de la présentation:

1 Pourquoi une évolution du calendrier vaccinal français en 2013 ? Pr Jean-Louis Koeck Centre de vaccinations internationales de lHIA Robert Picqué Ecole du Val-de-Grâce

2 Plusieurs raisons justifient la révision du calendrier vaccinal Complexité du calendrier vaccinal actuel Nombreuses doses vaccinales Réévaluer le rapport bénéfices/risques Modifications de lépidémiologie des maladies cibles Meilleure connaissance des vaccins/schémas vaccinaux Disponibilité des vaccins Caractère obligatoire de certaines vaccinations

3 Programme damélioration de la politique vaccinale La simplification du calendrier vaccinal, actuellement engagée par le Haut Conseil de la santé publique, a pour objectifs, dune part, doptimiser le nombre dinjections nécessaires pour garantir à chaque personne une protection optimale, dautre part, de le rendre plus lisible et plus facile à mémoriser par les professionnels de santé et le public. Axe n° 1 : Simplifier le calendrier vaccinal et laccès aux données du carnet de vaccination

4 Calendrier de lenfant

5 Calendrier vaccinal : première année

6 Calendrier vaccinal : 13 mois à 18 ans

7 Nombre de doses de D-T chez lenfant dans différents pays européens * Pas de rappel à ladolescence

8 Suppression dune dose de D-T-P-Ca-Hib ?

9 Schéma : risque accru de coqueluche Schéma /12 : pays nordiques, Italie Suède La vaccination dès lâge de 2 mois aurait permis déviter 25 % des cas de coqueluche Danemark Schéma 5 semaines-9 semaines-10 mois schéma : incidence des coqueluches précoces X 3 (de 30 à 90 cas pour Un schéma /12 ?

10 Vaccination contre la coqueluche : rappels chez lenfant et ladolescent ? Durée de protection moindre (5 ans ?) pour le vaccin coquelucheux acellulaire vs vaccin coquelucheux entier Rappel à 6 ans ? Pourrait être nécessaire si schéma à 3 doses chez le nourrisson D-T-Ca-P au lieu du dTP

11 Rougeole-oreillons-rubéole : à quel âge ? 1 ère dose à 9 mois vs 12 mois : séroconversion = 94,6 % vs 98,9 % Etude canadienne du risque déchec vaccinal chez les personnes ayant reçu 2 doses* : X 3 à 4 chez ceux ayant reçu la 1 ère dose à 12 mois par rapport à ceux layant reçue après lâge de 15 mois * Serres G. CID 2012

12 Infections à papillomavirus : avis du HCSP* du 28 septembre ans ---> ans Rattrapage limité à 19 ans révolus * HCSP : Haut Conseil de la santé publique

13

14 Calendrier 2013 enfant-adolescent

15 Rattrapage : 1 à 10 ans

16 Rattrapage : 11 à 25 ans

17 Période de transition

18 Nourrisson de 4 mois et 7 jours

19 Calendrier vaccinal de ladulte

20 Diphtérie, tétanos, poliomyélite : une protection de longue durée Diphtérie : demi-vie des Ac anti-diphtériques = 19 ans Tétanos : plusieurs études montrent que la durée de protection* est dau moins 20 ans jusquà lâge de 65 ans Poliomyélite : risque quasi nul en France Voyageur : prendre en compte le risque plus élevé dexposition à la diphtérie ou à la poliomyélite * Corrélat de protection : 0,01 UI/ml dAc anti-toxine (technique de neutralisation)

21 Rappels D-T en Europe : recommandations

22 Vaccination contre la coqueluche de ladulte Actuellement : « cocooning » + vaccin d-T-P-ca en labsence de vaccination dTP dans les 10 ans précédents, en particulier lors du rappel décennal de ans Prendre en compte la durée de protection moindre conférée par le vaccin acellulaire Difficulté : absence de vaccin monovalent

23 Calendrier vaccinal de ladulte

24 25 ans : détermination du prochain dTP Le délai par rapport au dernier rappel effectué doit être 5 ans Délai < 5 ans : prochain rappel à lâge fixe suivant (n+1) Soit un intervalle maximum de 25 ans ET L'intervalle dernier rappel effectué - prochain RDV à âge fixe (n) pas > 25 ans Délai > 25 ans : rappel immédiat Délai entre ce rappel et le prochain RDV à âge fixe (n) : 5 ans Délai est < 5 ans : recalage différé au RDV à âge fixe suivant (n+1)

25 Exemples Personne de 33 ans, dernier rappel à 30 ans => prochain rappel au rendez-vous vaccinal à âge fixe de 45 ans (n) Personne de 43 ans, dernier rappel à 40 ans => prochain rappel à l'âge fixe de 65 ans (n+1) [et non à 45 ans (n)] Personne de 35 ans, dernier rappel à 18 ans => rappel immédiat. Prochain rappel à l'âge fixe de 45 ans (n) Personne de 43 ans, dernier rappel à 18 ans => rappel immédiat. Prochain rappel à l'âge fixe de 65 ans (n+1) [et non à 45 ans (n)]

26 Rattrapage adultes de 25 à 65 ans

27 Rattrapage adultes > 65 ans

28 Adulte de 43 ans

29 Conclusion Le prochain calendrier vaccinal général sera plus simple et plus lisible Il optimisera le rapport bénéfices-risques des vaccinations Mais les recommandations vaccinales particulières, adaptées aux facteurs de risque des individus, resteront complexes et évolutives par nécessité


Télécharger ppt "Pourquoi une évolution du calendrier vaccinal français en 2013 ? Pr Jean-Louis Koeck Centre de vaccinations internationales de lHIA Robert Picqué Ecole."

Présentations similaires


Annonces Google