La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Jeunes, web 2.0 et réseaux sociaux Séquence 1. 1- Le web 2.0 Séquence 1 Simple évolution technique… …mais révolution des usages Tout internaute peut produire.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Jeunes, web 2.0 et réseaux sociaux Séquence 1. 1- Le web 2.0 Séquence 1 Simple évolution technique… …mais révolution des usages Tout internaute peut produire."— Transcription de la présentation:

1 Jeunes, web 2.0 et réseaux sociaux Séquence 1

2 1- Le web 2.0 Séquence 1 Simple évolution technique… …mais révolution des usages Tout internaute peut produire du contenu Le Web devient communautaire

3 2- Les réseaux sociaux Séquence 1 Réseau social (sur Internet) = application en ligne fondée sur la philosophie et la technologie du Web 2.0 et permettant la création et léchange de contenu généré par les utilisateurs

4 Séquence 1 Principaux réseaux sociaux en France

5 Après avoir renseigné son profil, chaque utilisateur peut entrer en relation avec dautres membres du site et échanger avec eux : des messages publics ou privés, des liens hypertextes, du contenu multimédia des applications collaboratives La mise en relation se fait grâce à une fonction dajout d amis ou de contacts. Comment ça marche ?

6 3- Les jeunes et le Web social Séquence 1

7 Tous connectés ! Séquence 1 97% de la population des ans est internaute* Seuls 3% des jeunes nont pas Internet à leur domicile* 73% des jeunes ne savent pas quand leur foyer sest doté dInternet ou bien considèrent que cette technologie a toujours été présente chez eux.* [* « Comprendre le comportement des enfants et adolescents sur Internet pour les protéger des dangers » Fréquence écoles - mars 2010]

8 Usages et représentations Séquence 1 90% des jeunes vont au moins une fois par semaine sur Internet. Environ la moitié se connecte tous les jours ou presque.* Les adolescents entre 12 et 17 ans passent en moyenne 16 heures sur Internet chaque semaine, contre 14 heures devant la télévision.* Internet continue de garder un caractère « magique » [* « Comprendre le comportement des enfants et adolescents sur Internet pour les protéger des dangers » Fréquence écoles - mars 2010]

9 Les réseaux sociaux et les jeunes Séquence 1 25% des 9-12 ans ont un profil sur un site internet de réseau social (le chiffre monte à 82% pour les ans et à 78% pour les ans)*. Parmi les étudiants, 85% sont présents sur Facebook**. Parmi les moins de 25 ans, 45 % des utilisateurs des réseaux sociaux vont sur leur profil tous les jours**. Enfin, 36 % des moins de 25 ans inscrits sur un réseau mettent à jour leurs informations tous les jours**. [*Social Networking, Age and Privacy, enquête menée auprès de jeunes européens - avril 2011 ; ** Observatoire des réseaux sociaux, IFOP – octobre 2010]

10 Daprès Serge Tisseron et selon Michael Stora, cinq explications principales : 1.Le désir de ne pas être oublié, de laisser une trace 2.Le désir de se montrer ou de se cacher à sa convenance 3.Le désir dubiquité 4.Le désir dinstantanéité 5.Le désir de régression (retrouver son passé) Le succès des réseaux sociaux Séquence 1

11 Chez les adolescents, ce succès est renforcé du fait que les réseaux sociaux : 1.sont plus interactifs que les blogs, 2.permettent de « partager » plus facilement et plus rapidement, 3.offrent une apparente sécurité, 4.restent à labri du regard des parents, 5.permettent de créer des groupes sur tout et nimporte quoi. Séquence 1

12 Les jeunes seraient: 67,5% à donner leur adresse , 23,6% à confier leur adresse postale, 43,7% à publier des photos, 34,7% à dresser la liste de leurs amis. Et du côté des parents ? 74,7% inscrivent sur Internet leur adresse postale, 85,7% notent leur date danniversaire, 51,3% mettent leurs photos en ligne. Prudence ou inconscience ? Séquence 1 [Étude Opinion Matters pour Trend Micro, menée auprès de 526 parents denfants âgés de 10 à 16 ans, et de 500 enfants de 10 à 16 ans – Février 2010]

13 Le Web social, un merveilleux terrain miné Séquence 2

14 1- Addiction, cyberdépendance Séquence 2

15 2- Mal-être, dépression Séquence 2

16 3- Cyberdélinquance Séquence 2

17 4- Harcélement, intimidation Séquence 2

18 5- Exposition à des contenus violents ou pornographiques Séquence 2

19 6- Préjudices sexuels, cyberprédateurs Séquence 2

20 7- Usurpation didentité, cybersquatting Séquence 2

21 8- Evaporation des données privées Séquence 2

22 « Les hommes n'ont plus le temps de rien connaître. Il achètent des choses toutes faites chez les marchands. Mais comme il n'existe point de marchands d'amis, les hommes n'ont plus d'amis. » [Antoine de Saint-Exupéry, le Petit Prince, 1943 ] Séquence 2

23 Séquence 2

24 9- e-réputation Séquence 2

25 « L'important n'est pas ce qu'on dit de vous, mais ce que Google dit de vous ». [Chris Anderson, Wired ] Séquence 2

26 10- Virtuel/IRL : du rire au drame Séquence 2

27 Lidentité numérique Séquence 3

28 1- Définition et enjeux Séquence 3

29 Définition Séquence 3 I.N. = identité dune personne (morale ou physique) constituée par lensemble des données la concernant disponibles sur Internet.

30 Enjeux Séquence 3 « Les gens ne sont pas prêts pour la révolution technologique qu'ils vont subir…. Si j'ai suffisamment de vos messages à disposition et que je connais les endroits où vous vous trouvez, je peux, en utilisant de l'intelligence artificielle, prédire où vous allez aller. Montrez nous 14 photos de vous et nous pouvons vous identifier. » [Eric Schmidt, PDG de Google, août 2010 lors de la conférence Techonomy]

31 2- Les composantes de lidentité numérique Séquence 3

32 Données personnelles = données qui permettent l'identification directe ou indirecte d'une personne physique ou morale : nom, prénom, adresse , numéro de téléphone, date de naissance, etc. Données personnelles = données qui permettent l'identification directe ou indirecte d'une personne physique ou morale : nom, prénom, adresse , numéro de téléphone, date de naissance, etc. Données sensibles = données qui permettent de déterminer les origines raciales, les opinions politiques, philosophiques ou religieuses, les appartenances syndicales ou les moeurs d'une personne. On peut y ajouter également les données concernant la santé. Données sensibles = données qui permettent de déterminer les origines raciales, les opinions politiques, philosophiques ou religieuses, les appartenances syndicales ou les moeurs d'une personne. On peut y ajouter également les données concernant la santé. Traces numériques = peuvent être accidentelles ou intentionnelles. Elles comprennent également ce que dautres ont déposé à notre sujet ! Traces numériques = peuvent être accidentelles ou intentionnelles. Elles comprennent également ce que dautres ont déposé à notre sujet !

33 3- Médias sociaux et identité numérique Séquence 3 Données de services Données divulguées Données confiées Données fortuites Données comportementales Données dérivées Données dappréciation

34 Contrôler et gérer son image numérique Séquence 4

35 Pour vivre heureux, vivons cachés ? Séquence 4

36 En 2008, le projet de mise en place du fichier EDVIGE (Exploitation documentaire et valorisation de l'information générale) provoque une levée de boucliers. Il devait recenser dès 13 ans les personnes «susceptibles de porter atteinte à lordre public ». Séquence 4 Le grand paradoxe

37 Les Français sur la bonne voie ? Séquence 1 44% des Français font de la protection de leur identité numérique sur les réseaux sociaux une priorité. 38% des Français connectés ne partagent aucune information personnelle ou professionnelle. Seulement 2% partagent leurs informations sans se préoccuper de qui pourra y avoir accès. 40% des Français inscrits sur les réseaux sociaux ne publient jamais rien. [Source : sondage ZDNet.fr de mars 2011]

38 1- Gérer son image numérique : la démarche Séquence 4

39 1.1- Etablir un diagnostic Séquence 4

40

41

42

43 Poser des alertes Séquence 4 1- Utiliser les alertes Google : 2- Un site prometteur :

44 Les outils de veille Séquence 4

45 Recherche de personnes Séquence 4 s/traces/signature.html s/traces/signature.html

46 1.2- Mesures préventives : être présent sur Internet Séquence 4 « Moins vous êtes présent sur la Toile, plus vous dépendez de ce que les autres disent de vous. Aujourd'hui, il n'est plus possible de subir son image numérique et d'attendre que l'algorithme de Google la définisse à votre place » [Alexandre Villeneuve et Edouard Filias, auteurs du blog e-reputation.org]

47 Séquence 4 Pourquoi devrais-je être présent sur le web ? Quelle image de moi mes profils et traces doivent- ils refléter ? Quelles informations puis-je accepter de livrer ? A qui ? Mon objectif est-il plutôt personnel ? Professionnel ? Quelles peuvent être les répercutions de ma présence en ligne dans la vraie vie ? Analyser et/ou définir sa présence en ligne :

48 Séquence 4 Coût : environ 7 par extension (.fr,.com,.eu,.net) Chez : Enregistrer son nom de domaine

49 Séquence 4 Sites permettant de vérifier la disponibilité dun pseudo : Bien choisir ses pseudos, avatars et mots de passe

50 Séquence 4 Sidentifier, sauthentifier

51 Séquence 4 Cookies : ies.php ies.php Navigation privée : aq/27425-navigation-privee aq/27425-navigation-privee Adresses mail jetables : ail/index.html Faire attention aux traces générées par lordinateur

52 Séquence 4 Sinscrire sur les principaux médias sociaux

53 Séquence 4 Vérifier le paramétrage de la confidentialité

54 1.3- Mesures curatives Séquence 4

55 Demander un droit de rectification Séquence 4 « Toute personne physique justifiant de son identité peut exiger du responsable dun traitement que soient, selon les cas, rectifiées, complétées, mises à jour, verrouillées ou effacées les données à caractère personnel la concernant, qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées, ou dont la collecte, lutilisation, la communication ou la conservation est interdite. » [Article 40 de la loi du 6 janvier 1978 relative à linformatique, aux fichiers et aux libertés]

56 Riposter Séquence 4

57 Implorer Google… Séquence 4

58 Produire du contenu positif Séquence 4

59 Faire appel aux nettoyeurs du web Séquence 4 Exemples:

60 2- Bien paramétrer son compte Facebook Séquence 4

61 [Source

62 Séquence 4 [Source février 2011] Répartition par tranche dâge des utilisateurs de Facebook dans la population française

63 Trois outils pour vérifier votre compte Séquence 4

64 2.1- Paramètres de confidentialité Séquence 4

65 Contrôler son audience 2 possibilités : Au cas par cas avec le Sélecteur daudience Les paramètres de confidentialité par défaut

66 Séquence 4 Autres paramètres de confidentialité

67 Séquence 4 Remplacer « Tout le monde » par « Amis seulement » Lien n°1 ETAPE 1

68 Séquence 4 Trois étapes : 2 ETAPE 2

69 Séquence 4 Lien n°2

70 Séquence 4 Lien n°2 Dans « Ce que je partage » passer en « Amis seulement »

71 Séquence 4 Lien n°2 Dans « Ce que dautres partagent » : « Moi uniquement» « Désactivé»

72 Séquence 4 Lien n°2 Dans « coordonnées » : A ne pas oublier :

73 Séquence 4 Trois étapes : 3 ETAPE 3

74 Séquence 4 Lien n°3 Désactiver Décocher tout Informations accessibles par lintermédiaire de vos amis

75 Séquence 4 Lien n°3 « Amis seulement » ou « Moi uniquement » Désactiver. Pas forcément disponible sur tous les comptes. Au choix

76 2.2- Paramètres du compte Séquence 4

77

78 Deux étapes : 12

79 Séquence 4 Onglet « Sécurité du compte » ETAPE 1

80 Séquence 4 ETAPE 2 Onglet « Publicités Facebook » Mettre sur « Personne »

81 Séquence 4

82 Créer des listes damis Séquence 4


Télécharger ppt "Jeunes, web 2.0 et réseaux sociaux Séquence 1. 1- Le web 2.0 Séquence 1 Simple évolution technique… …mais révolution des usages Tout internaute peut produire."

Présentations similaires


Annonces Google