La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Comment lapprentissage de la lecture modifie-t-il les circuits cérébraux? Stanislas Dehaene Collège de France Unité INSERM-CEA de Neuroimagerie Cognitive.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Comment lapprentissage de la lecture modifie-t-il les circuits cérébraux? Stanislas Dehaene Collège de France Unité INSERM-CEA de Neuroimagerie Cognitive."— Transcription de la présentation:

1 Comment lapprentissage de la lecture modifie-t-il les circuits cérébraux? Stanislas Dehaene Collège de France Unité INSERM-CEA de Neuroimagerie Cognitive Service Hospitalier Frédéric Joliot CEA, Orsay

2 Entrées visuelles Aire occipito-temporale ventrale (forme visuelle des mots) Quel circuit cérébral mobilise-t-on pour lire? Apprendre à lire consiste à - créer une représentation visuelle abstraite des mots écrits - la mettre en connexion avec les aires cérébrales codant pour les sons et les sens

3 Y a-t-il de grandes différences dune personne à lautre? Non. Le cerveau semble ne disposer quune seule solution pour apprendre à lire Tous les bons lecteurs activent la région occipito-temporale gauche (ici, sept personnes différentes) Z=-12 patienteParticipants normaux Inversion de laire de la forme visuelle des mots En cas de lésion, la lecture est détériorée (mais la région droite prend en partie le relais) Toutes les écritures du monde font appel à la même région (avec de petites variations) (ici, lecture en japonais, Kanji ou Kana) Activation plus forte en anglais quen italien

4 Comment ce circuit se développe-t-il? Son développement est lent et semble étroitement lié à lacquisition progressive dune expertise pour les mots écrits. Lactivation se focalise progressivement vers la région occipito-temporale gauche entre 6 et 10 ans. Le développement semble continuer même après ladolescence (« on apprend à lire… en lisant »). La quantité dactivation occipito-temporale gauche prédit les scores de lecture. Lactivation remonte après une rééducation spécifique. Enfants normaux Dyslexiques avant lentraînement Différence avant-après lentraînement Lactivation est anormalement faible chez lenfant dyslexique.

5 Que fait la région occipito-temporale ventrale gauche? Elle apprend -À reconnaître les lettres et les mots dans une écriture donnée -Quelle que soit la position et la police -En faisant progressivement abstraction de la forme visuelle MOTS Elle existe chez tous les primates, où elle intervient dans la reconnaissance des objets, des visages, des lieux… La région code de façon identique: ministère, MINISTERE, MiNiStErE

6 Quapprend-elle exactement? Cela nest pas encore bien connu – peut-être une pyramide hiérarchique de neurones codant pour les lettres, les graphèmes, les bigrammes, les morphèmes Invariance pour langle de vue Combinaisons de traits selon une configuration et un angle de vue défini Accroissement des champs récepteurs Taille des champs récepteurs (en degrés) Taille et structure du champ récepteur Exemples de stimuli préférés En vraiment COMMENT + -- E

7 Que peut-on en conclure pour lapprentissage de la lecture? Quelques conclusions fortes: Lapprentissage de la lecture mobilise un circuit cérébral similaire chez tous. Il doit donc être possible didentifier des méthodes optimales et universelles denseignement. La région occipito-temporale ne fonctionne pas par « reconnaissance globale du mot ». Ni la forme globale ni le contour des mots ne semblent utilisés. Il y a une illusion de lecture globale, liée au fait que la lecture devient progressivement parallèle (indépendante du nombre de lettres). En réalité notre système visuel décompose les mots écrits en fragments abstraits (lettres, graphèmes, bigrammes, morphèmes). Ces fragments gagnent sans doute à être enseignés explicitement (rôle possible de lattention visuelle et du geste décriture). Quelques nuances cruciales: Les données des neurosciences sont compatibles avec une grande variété de méthodes denseignement. Pas de conclusion évidente concernant méthodes analytiques versus synthétiques Utilité dun enseignement conjoint de la phonologie et de la morphologie. Les neurosciences cognitives ne doivent pas servir dalibi à une politique denseignement. En dépit dune certaine fascination pour la neuroimagerie, ses conclusions sont fragmentaires et son utilité pratique limitée. La priorité doit être dutiliser les méthodes de la psychologie cognitive afin de mesurer limpact de différentes stratégies denseignement. Cette recherche doit être développée en français, qui pose des problèmes spécifiques. Nombre de lettres Temps de lecture


Télécharger ppt "Comment lapprentissage de la lecture modifie-t-il les circuits cérébraux? Stanislas Dehaene Collège de France Unité INSERM-CEA de Neuroimagerie Cognitive."

Présentations similaires


Annonces Google