La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Docteur Diane Francoeur CHU mère-enfant Sainte-Justine Université de Montréal Docteur Diane Francoeur CHU mère-enfant Sainte-Justine Université de Montréal.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Docteur Diane Francoeur CHU mère-enfant Sainte-Justine Université de Montréal Docteur Diane Francoeur CHU mère-enfant Sainte-Justine Université de Montréal."— Transcription de la présentation:

1 Docteur Diane Francoeur CHU mère-enfant Sainte-Justine Université de Montréal Docteur Diane Francoeur CHU mère-enfant Sainte-Justine Université de Montréal

2 OBJECTIFS Développer la meilleure approche pour aborder le sujet de la grossesse Conseiller objectivement sur les différents choix possibles Respecter son choix et le soutenir Aborder le futur

3 POURQUOI LA GROSSESSE? Phénomène multifactoriel: –Ménarche à un jeune âge –Valorisation de la sexualité des très jeunes ados –Déni de la sexualité des adolescents –Expression de conflits inconscients et conscients –Coïtarche à un très jeune âge

4 LE DÉBUT DES ACTIVITÉS SEXUELLES Âge moyen: –À 15 ans: 35% garçons, 20% filles –À 17 ans: 80% garçons, 50% filles Variations ethniques, religieuses et socio- économiques Influence des pairs Absence de contraception dans les 6 premiers mois

5 IDENTIFICATION DES FACTEURS DE RISQUE Mauvaise performance scolaire Aucun projet futur Faible estime de soi Utilisation de tabac, d alcool et de drogue Famille dysfonctionnelle Mère adolescente ou monoparentale Abus sexuel antérieur (30%)

6 FACTEURS DE RISQUES Père absent Niveau socio-économique défavorisé Décès ou maladie chronique dans la famille Apparence physique «Sexual acting out» «Survival sex»

7 LES PIÈGES CLASSIQUES La jeune ingénue et le vieux chum Leffet surprise avant de planifier une contraception Trouver enfin sa voie… Avoir quelquun qui va les aimer

8 LES ÉCHECS DE CONTRACEPTION Développement cognitif inapproprié Connaissance limitée de leur corps Pensée magique Accès limité à la contraception Activités sexuelles sporadiques Effets secondaires des médias Effets secondaires des médicaments

9 LA MEILLEURE APPROCHE… Chaque consultation est un moment privilégié pour discuter Favoriser une vision positive de la sexualité Respecter son intimité et ses craintes Réviser les scénarios durgence Prescriptions généreuses Ce nest pas votre fille…

10 PROCESSUS DÉCISIONNEL Évaluation initiale: –Évaluation précoce –Identification du problème réel –Reconsidérer toutes les options –Peser les pour et les contre –Permettre lambivalence –Laider à prendre des actions pour renforcir sa décision –Approche multi-individuelle

11 GROSSESSES SUBSÉQUENTES Incidence: –1 ère année: 17 à 40% –2 e année: 28 à 50% Raisons: –Complications médicales –Décision influencée par les parents ou le copain –Deuil non résolu –Bénéfices secondaires –Irrécupérables

12 CONSULTATIONS TARDIVES Déni Ambivalence Crainte de se faire avorter contre son gré Abus physique ou sexuel Cycles irréguliers Les échecs de la contraception

13 QUELS SONT SES CHOIX? Lavortement Garder le bébé Ladoption

14 LAVORTEMENT Les techniques Laspect légal La conscience tranquille

15 CELLES QUI DEMANDENT UN I V G Race blanche Classe socio-économique favorisée < 15 ans Stabilité familiale Partenaire plus jeune Projets à long terme Bons résultats scolaires

16 CELLES QUI DEMANDENT UN I V G Verbalise davantage sur son choix Échec de contraception Bon support familial Religion non omniprésente

17 POURSUIVRE LA GROSSESSE Aspects obstétricaux: –Risque accru de mortalités infantiles, de retards de croissance et de bébés prématurés chez les moins de 15 ans, peu importe le statut socio- économique –Augmentation de PE, de malnutritions et de dystocies –Diminution du taux de césariennes Am J Public Health 2002;92:

18 AUTRE CARACTÉRISTIQUES OBSTÉTRICALES Impact dramatique du niveau socio- économique: –Peu de visites prénatales –Abus de drogues et d alcool Augmentation de la prématurité: –Noires –Consommatrices –ITS non traitées – RCIU –Malnutrition

19 CONSOMMATION ET GROSSESSE En général, incidence de consommation comparable avec et sans grossesse (11%-52%) Progression dans la consommation: –Tabac:12,4 ans –Alcool:13,8 ans –Pot:14,3 ans –Autres drogues:15,2 ans

20 CONSOMMATION ET ADOS Corrélation positive avec amis et membres de la famille Plus fréquente chez les blanches 64% arrêteront de consommer mais continuent de fumer

21 LACCOUCHEMENT Expérience positive Préparation individuelle Analgésie à demande Faible incidence de césarienne

22 À LONG TERME Pauvreté Misère sociale Isolement Faible proportion reprendrons lécole sérieusement Sous-stimulation de lenfant et négligence Importance de la famille

23 LADOPTION Doit être un choix définitif Rôle du père Focus sur les heureux parents

24 AU NIVEAU DU SUIVI Suivi étroit, nombre illimité de visites Accès rapide doit être disponible Cours prénataux orientés pour les ados Confidentialité Organisation avec TS sur le terrain Estime de soi à travailler: cesser tabac, etc.

25 Y A-T-IL DE L AVENIR? Taux de grossesses à travers le monde: –Très bas (<20 / 1000) Hollande, Japon, Irlande, Belgique –Bas (20-39,9 / 1000) Danemark, Israël, Norvège, Suède, France –Modéré (40-69,9 / 1000) Australie, Canada, Nouvelle-Zélande, Angleterre –Élevé (70-99,9 / 1000) USA, Bulgarie, Roumanie –Très élevé (100 et plus / 1000) Russie

26 LEXPÉRIENCE CANADIENNE Taux de fertilité chez les ans (Stat Can 1997) –Canada:20,2 –Maritimes:25,2 –Québec:15,6 –Ontario:17,2 –Manitoba:36,6 –Saskatchewan:38,0 –Alberta:26,2 –B.C.:17,7 –Yukon:31,1 –NWT: 158,6

27 ORIENTATIONS FUTURES Prévention des grossesses non désirées Éducation sexuelle rigoureuse et intra- familiale Accessibilité élargie aux programmes pour adolescents Prise en charge sociale précoce des enfants de mères adolescentes défavorisées

28 À NE PAS OUBLIER Peu importe le motif, chaque visite est un moment privilégié pour discuter de la contraception Le respect et lidentification de leurs besoins leur permettra de faire les meilleurs choix


Télécharger ppt "Docteur Diane Francoeur CHU mère-enfant Sainte-Justine Université de Montréal Docteur Diane Francoeur CHU mère-enfant Sainte-Justine Université de Montréal."

Présentations similaires


Annonces Google