La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Conception dune Base de Données Passage au Schéma Relationnel.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Conception dune Base de Données Passage au Schéma Relationnel."— Transcription de la présentation:

1 Conception dune Base de Données Passage au Schéma Relationnel

2 2 Conception dune BD : les niveaux conceptuel logique physique externe schéma physique schéma conceptuel schéma logique R1 R2 Utilisateurs

3 3 Conception dune BD : les étapes Monde Extérieur Modélisation (UML) Schéma Conceptuel : DC Produits (IdPro, désignation, poids) Fournir(IdPro, IdFour, PrixAchat) Fournisseurs(IdFour, RaisonSociale, adresse) Schéma Logique ou Relationnel Règles de passage Normalisation ? Mise en œuvre de la BD Schéma Physique

4 4 Schéma Logique : Schéma Relationnel Présentation Base théorique du langage SQL Modèle basé sur les valeurs –D i = {valeurs atomiques} Attribut –a i prenant sa valeur dans D i Relation –R[a 1,..., a n ] définie sur les domaines D 1,..., D n –R sous-ensemble du produit cartésien D 1 *D 2 *...*D n ETUDIANT (INE, NOM,ADRESSE) INE = {100, 200, 300} NOM = {Sylvie,Patrick} ADRESSE = {Toulouse,Montauban}

5 5 Schéma relationnel Concepts et Terminologie Relation : nom de la structure tabulaire regroupant les informations de même nature Tuple ou N-Uplet : ligne dune relation Attribut : nom du domaine Clé primaire : attribut(s) permettant didentifier dune manière unique une ligne Clé étrangère : attribut(s) permettant didentifier dune manière unique une ligne dune autre relation (correspondant à une clé primaire) Clé candidate : attribut(s) pouvant se substituer à la clé primaire

6 6 Schéma relationnel Exemple 10Informatique2 20Achats3 IdSer SERVICE NomSer NombreEmp 100Michel Sylvie Bernard Claude Thomas10400 EMPLOYE IdEmp NomEmp IdSer IdEmp_Resp Clés Primaires Clés ÉtrangèresClé Candidate

7 7 Schéma relationnel Quelques postulats Clé primaire –Obligatoire pour toutes les relations –Peut être composée de plusieurs attributs –Ne peut pas avoir de valeur indéfinie (NULL) Clé étrangère –Aucune ou plusieurs par relation –Peut être composée de plusieurs attributs – Contrainte dIntégrité Référentielle Clé candidate –Accès rapide dans le schéma physique

8 8 Passage du S. Conceptuel au S. Relationnel Les règles de passage Règle n°1 : Classes normales –Chaque classe devient une relation –Lidentifiant de la classe devient la clé primaire de la relation Règle n°2 : Classes dAssociations 1-N (Mère-Fille) –Cette classe disparaît –La clé de la relation mère glisse dans la relation fille Clé Étrangère Règle n°3 : Classes dAssociations N-M (et n-aires) –Cette classe devient une relation –La clé primaire est composée des clés associées (clé primaire composée) Règle n°4 : Classes dAssociations 1-1 –Cas particulier : expliqué plus loin Règle n°5 : Généralisation et Spécialisation –Expliqué plus loin

9 9 Association 1-N : Exemple Diplome Etudiant IdDip NomDip RespDip IneEtudiant NomEtudiant AdrEtudiant *1 Inscrire DIPLÔME (IdDip, NomDip, RespDip) ETUDIANT (IneEtudiant, NomEtudiant, AdrEtudiant, IdDip#)

10 10 Association N-N sans attribut : Exemple EtudiantStage IneEtudiant NomEtudiant AdrEtudiant IdStage ThémeStage Entreprise RespStage 1..** Choisir ETUDIANT (IneEtudiant, NomEtudiant, AdrEtudiant) CHOISIR (IneEtudiant#, IdStage# ) STAGE (IdStage, Thèmestage, Entreprise, RespStage)

11 11 Clé primaire composée : postulats Autant de composants que de classes associées (N-aires) Composée entièrement de clés étrangères Lordre des composants na pas dimportance (pour le schéma relationnel) ETUDIANT (IneEtudiant, NomEtudiant, AdrEtudiant) CHOISIR (IneEtudiant#, IdStage# ) STAGE (IdStage, Thèmestage, Entreprise, RespStage)

12 12 Association N-N avec attributs : Exemple Fournisseur Produit IdFour NomFour AdrFour IdProduit NomProduit QtéStock *1..* Fournir Prix DélaiLiv QtéMin FOURNISSEUR(IdFour, NomFour, AdrFour) FOURNIR (IdFour #, IdProduit#, Prix, DélaiLiv, QtéMin ) PRODUIT (IdProduit, NomProduit, QtéStock)

13 13 Association de type N-aires : Exemple Fournisseur Produit IdFour NomFour AdrFour IdProduit NomProduit QtéStock Fournir Prix DélaiLiv QtéMin Conditionnement IdCond LibCond 1..* * *

14 14 Association de type N-aires : Exemple FOURNISSEUR(IdFour, NomFour, AdrFour) PRODUIT (IdProduit, NomProduit, QtéStock) CONDITIONNEMENT (IdCond, LibCond) FOURNIR (IdFour #, IdProduit#, IdCond#, Prix, DélaiLiv, QtéMin )

15 15 Association 1-N réflexive : Exemple Enseignant IdEns NomEns Fonction Est responsable de A pour responsable * 0..1 ENSEIGNANT (IdEns, NomEns, Fonction, IdEns_Resp#) (nul autorisé)

16 16 Association N-N réflexive : Exemple Produit IdProduit LibProduit Prix Est composé de Entre dans la composition de * * Composer Qté PRODUIT (IdProduit, LibProduit, Prix) COMPOSER (IdProduitComposé#, IdProduitComposant#, Qté)

17 17 Reprise de classe dassociation : Exemple Joueur Tournoi IdLicence NomJoueur Classement IdTournoi NomTournoi Ville Date ** Participer Résultat Amende IdAmende Montant ** Recevoir Prix IdPrix Montant Obtenir 0..1 *

18 18 Reprise de classe dassociation : Exemple JOUEUR (IdLicence, NomJoueur, Classement) TOURNOI (IdTournoi, NomTournoi, Ville, date) PARTICIPER (IdLicence#, IdTournoi#, Résultat, IdPrix#) PRIX (IdPrix, Montant) AMENDE (IdAmende, Montant) RECEVOIR (IdAmende#,(IdLicence,IdTournoi)#) (nul autorisé) 2 clés étrangères

19 19 Associations de type symétrique (1-1) Règle N°4 : 3 cas possibles C1C2 IdC1IdC2 Association 1 1 C1 (IdC1, ……., IdC2#) C2 (IdC2, ………..) C1 (IdC1, …….) C2 (IdC2, ……….., IdC1#) C1 (IdC1, …….) C2 (IdC2, ………..) Association (IdC1#, IdC2#) UNIQUE Valeurs nulles autorisées ou pas selon les valeurs minimums Dans le cas dune association optionnelle

20 20 Associations de type 1-1 : Exemple EtudiantStage IneEtudiant NomEtudiant AdrEtudiant IdStage ThémeStage Entreprise 0..1 Effectuer ETUDIANT (IneEtudiant, NomEtudiant, AdrEtudiant) STAGE (IdStage, ThèmeStage, Entreprise) EFFECTUER (IdStage#, IdEtudiant#) UNIQUE

21 21 Généralisation et Spécialisation : Règle N°5 Chaque classe devient une relation Une super classe peut contenir un attribut de spécialisation Chaque relation de lensemble possède la même clé primaire La vraie spécialisation avec lhéritage correspondant sera pris en charge avec les SGBD Objet-Relationnel

22 22 Généralisation et Spécialisation : Exemple Personnel IdPers Nom Indice Chercheur Spécialité Laboratoire Enseignant Section Titre HeuresCours Ingénieur Grade Fonction Domaine

23 23 Généralisation et Spécialisation : Exemple PERSONNEL (IdPers, Nom, Indice, TypePers) INGENIEUR (IdPers, Grade, Fonction, Domaine) ENSEIGNANT (IdPers, Section, Titre, HeuresCours) CHERCHEUR (IdPers, Spécialité, laboratoire) Attribut de Spécialisation


Télécharger ppt "Conception dune Base de Données Passage au Schéma Relationnel."

Présentations similaires


Annonces Google