La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Counselling DIU 2013 Par : Mr Philippe CISHAHAYO Mme Sylvana KANKINDI 21/05/20141.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Counselling DIU 2013 Par : Mr Philippe CISHAHAYO Mme Sylvana KANKINDI 21/05/20141."— Transcription de la présentation:

1 Counselling DIU 2013 Par : Mr Philippe CISHAHAYO Mme Sylvana KANKINDI 21/05/20141

2 2 Plan de lexposé Objectifs Introduction Définition Les étapes du counselling Conclusion

3 Objectif A la fin de la séance les participants doivent être capable de faire un bon counselling en matière du VIH 3 21/05/2014

4 4 Introduction Le sida est une maladie chronique qui préoccupe toute personne, quelle soit affectée et/ou infectée. Une des premières causes de mortalité dans le monde La PTME reste le seul moyen davoir une génération sans VIH

5 5 21/05/2014. Définition du Counselling VIH/SIDA. LOMS définit le counselling « un dialogue confidentiel entre un client et un personnel prestataire de service en vue de permettre au client de surmonter le stress et de prendre des décisions personnelles » Le counselling devrait conduire à une prise de décision.

6 6 21/05/2014 il sadresse à toute personne mais surtout : Aux personnes désireuses de connaître leur sérologie Aux personnes ayant des pratiques à risque Aux victimes des violences sexuelles Aux séropositifs avec leurs partenaires ; famille et entourage Aux personnes cliniquement suspectes dinfection par le VIH(counselling à linitiative du prestataire) Aux donneurs de sang Aux femmes enceintes et allaitantes Qui bénéficie du counselling?

7 7 21/05/2014 Qui fait le counselling? Médecin assistant social médiateur de santé psychologue Infirmier(e) ….. * Mais une formation préalable est nécessaire

8 8 21/05/2014 ETAPES DU PROCESSUS DU counselling VIH Laccueil Le conseil pré-test Le conseil post-test

9 9 21/05/ Accueil Présentation Demander au client les raisons de sa visite Rassurer client quand au respect de la confidentialité Expliquer la démarche à suivre pendant la séance Identification du client

10 Etapes du pre-test 1. Accueil Évaluation des connaissances 3. Evaluation du risque 4. Plan de réduction du risque 5. Obtenir le consentement éclairé. 6. Proposition et explication du test 7. Démonstration du port du préservatif 8. Rendez- vous 21/05/201410

11 11 21/05/ Le counsellig post-test *Résultat négatif Accueil et annonce du résultat à un individu: Souhaiter la bienvenue au client et le féliciter dêtre venu pour son résultat Sinformer sur la période dattente du résultat Demander au client sil est prêt à recevoir son résultat Communiquer le résultat dun ton neutre Laisser le client réagir

12 12 21/05/2014 Les exigences du counselling Attitudes appropriées du conseiller : garder le contacte visuel assurer une écoute attentive garantir la confidentialité.

13 13 21/05/2014 Les exigences du counselling :(Suite) Les qualités dun bon conseiller : la clarté ;la simplicité du message et du langage la disponibilité et lattention la compréhension mutuelle au niveau du message aptitude à lécoute créer la confiance mutuelle entre le conseiller et le client capacité damener le client (patient) à parler de ses problèmes sans inhibition

14 14 21/05/2014 Les exigences du counselling :(Suite) Préalable pour un service de dépistage volontaire. Avoir un endroit qui rassure la confidentialité Avoir un personnel formé en la matière Disposer dun laboratoire et des réactifs

15 15 21/05/2014 B. Le couple : On procède de la même manière que pour le counselling individuel, sauf qu on les reçoit séparément pour évaluation des risques

16 16 21/05/2014 On les reçoit encore ensemble pour : Déterminer un plan de réduction de risque en couple Démonstration du port correct des préservatifs Remise dune documentation disponible Convenir dun rendez vous pour le résultat

17 17 21/05/2014 Le counsellig post-test : *Résultat négatif * Accueil et annonce du résultat à un couple : - Souhaiter la bienvenue aux clients et les féliciter dêtre venu pour leur résultat - annoncer les résultats individuellement - Sinformer auprès de chacun sil veut toujours partager son résultat avec son partenaire - Si oui ; leur expliquer quils doivent le faire en présence du conseiller pour que le résultat soit valable - Si non ; les encourager à le faire en leur expliquant les avantages de partager les résultats ou non - Ne pas les obliger ; respecter leur décision

18 18 21/05/2014 Résultat positif : A. Accueil et annonce du résultat à une personne : Souhaiter la bienvenu au client et le féliciter dêtre venu pour son résultat Sinformer sur la période dattente du résultat Demander au client sil na pas de question à poser Demander au client sil est prêt à recevoir son résultat Communiquer le résultat dun ton neutre Laisser le client réagir Essayer de gérer les réactions et lorienter pour une PEC

19 19 21/05/2014 Le counsellig post-test : 1. Résultat positif au sein du couple: Accueil Souhaiter la bienvenue au couple et le féliciter dêtre venu pour son résultat Annoncer les résultats individuellement Sinformer auprès de chacun sil veut toujours partager son résultat avec son partenaire Si oui ; leur expliquer quils doivent le faire en présence du conseiller pour que le résultat soit valable Si non ; les encourager à le faire en leur expliquant les avantages de partager les résultats ou non Ne pas les obliger ; respecter leur décision

20 Quelques réactions à lannonce Le déni La peur La colère Le sentiment de culpabilité La dépossession Le choc, la paralysie, les pleurs, les sueurs, la dyspnée,lagitation psychomotrice,…… 21/05/201420

21 Le déni: Cest le refus du statut sérologique : Le client ne croit pas au résultat « Cela ne peut pas lui arriver, Cest certainement une erreur » 21/05/201421

22 La peur Sentiment qui assaille le plus les patients séropositifs. Peur de mourir, dêtre rejeté, de laisser leur famille sans ressources, peur de contaminer les enfants et partenaire etc Rassurer, convaincre, donner des témoignages; 21/05/201422

23 LA COLERE COLERE CONTRE SOI OU CONTRE « LAUTRE » Le conseiller doit rester calme, patient. Expliquer et rassurer 21/05/201423

24 Sentiment de culpabilité Se sent coupable davoir contaminé dautres personnes(son conjoint et ses enfants). 21/05/201424

25 La dépossession Le client a limpression davoir tout perdu, sa santé, son travail,ses ambitions, ses relations,ses projets 21/05/201425

26 26 21/05/2014 Les bonnes conduites pour le conseiller: Écoute attentive Etre calme et neutre Etre accueillant Eviter de mentir Maîtriser ses émotions croire en la sincérité du client même sil savère que ce quil dit nest pas sincère

27 27 21/05/2014 Quelques cas particuliers Une femme enceinte. un enfant (immaturité cognitive) et un adolescent( perturbations biologiques) Un couple en général et sérodifférent en particulier( annonce du résultat à son partenaire, partage de la sérologie ) Une personne présentant une barrière de communication (le swahili, langlais ect..)

28 Counselling- type:Enfant et adolescent Quand faire le counselling: Pour le dépistage VIH Pour lannonce de la séropositivité Pour laccompagnement psychosocial ou thérapeutique A chaque étape,implication des parents /tuteurs 28 21/05/2014

29 Difficultés à surmonter Réticences des parents pour les raisons suivantes: Peur daggraver létat psychologique de lenfant Sentiment de culpabilité Divulgation du secret lié au VIH Questions sur la contamination des parents 29 21/05/2014

30 Difficultés (suite) Capacité de lenfant à comprendre Montrer aux parents les avantages dune révélation progressive de la séropositivité de lenfant 30 21/05/2014

31 Informer lenfant/adolescent Enjeu important car: Ressent et appréhende le non- dit familial La peine et lanxiété se trouvent accentuées face à un questionnement sans réponse Lobservance thérapeutique et la gestion de la maladie en dépendent 31 21/05/2014

32 Informer (suite) Crée un rapprochement avec le parent/tuteur Facilite la gestion de la sexualité pour prévention Parents déchargés du secret Peur dune révélation brutale( dispute/colère) Désinvestissement du parent car mensonges 32 21/05/2014

33 Qui fait le counselling? Le conseiller doit accompagner dabord le parent/tuteur(processus) Si parent/tuteur se propose de le faire, cest mieux: le couple En présence du conseiller, cest lidéal 33 21/05/2014

34 Quand et comment le faire? Processus évolutif sous forme déchanges/dialogue Etat de santé des parents/tuteurs Partir des dessins faits ou outils pédagogiques adaptés Informations adaptées à la maturité(cfr âge) Une attitude sereine et réconfortante du parent/conseiller rassure lenfant Lieu calme et confidentiel 34 21/05/2014

35 Accompagnement psychologique Suivi de lenfant après avoir nommé le VIH Faire le counselling individuel sur la santé et/ou autres sujets Groupe de parole pour enfants ou parents: pair-éducation Activités de loisirs Assistance matérielle ou référence 35 21/05/2014

36 36 21/05/2014 Conclusion Le dépistage volontaire est la porte dentrée pour la prévention et la prise en charge. Le counselling mal conduit présage une non intégration à la prise en charge Implication des adultes dans la prise en charge des enfants Processus dannonce progressif pour enfants

37 37 21/05/2014 Nous vous remercions De votre attention


Télécharger ppt "Counselling DIU 2013 Par : Mr Philippe CISHAHAYO Mme Sylvana KANKINDI 21/05/20141."

Présentations similaires


Annonces Google