La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Difficultés à analyser les suicides liés au travail: les individus sont réticents à en parler… Etiologie du suicide au travail = nécessité dentrer dans.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Difficultés à analyser les suicides liés au travail: les individus sont réticents à en parler… Etiologie du suicide au travail = nécessité dentrer dans."— Transcription de la présentation:

1

2 Difficultés à analyser les suicides liés au travail: les individus sont réticents à en parler… Etiologie du suicide au travail = nécessité dentrer dans lintimité de la personne ce qui se révèle ardu, aussi bien sur un plan personnel que professionnel. Suicide = crise dans lévolution dune dépression? Causalité psychologique et rôle du travail contingent? Or, le suicide sur le lieu de travail ne peut être anodin = message adressé à autrui. Le travail est forcément en cause, surtout que le phénomène était avant inexistant. Texte: nouvelle forme de servitude et suicide

3 Suicide au travail = expression dune souffrance au travail. Suicide révélateur dune déstructuration des liens sociaux au travail? Suicide révélateur dune solitude psychologique et affective? solitude au milieu de la multitude… Mais cela ne signifie pas que le suicide soit le fait dindividus marginalisés = souvent, au contraire, ils sont adapté et efficace… La solitude doit donc atteindre linsupportable. Texte: nouvelle forme de servitude et suicide Lauteur propose une analyse de cas informations parcellaires, interprétations potentiellement multiples, zones dombres…

4 La cas étudié: Mme V.B., 43 ans, cadre dans une entreprise high-tech, matheuse de formation, possède une maitrise dinformatique, intellectuellement curieuse, appréciée au travail. Travail au départ dans la création doutils informatique, puis dans un service de statistiques, puis formation à lIAE et poste dans un service RH dune multinationale (est bilingue). A refusé des offres: ne veut pas séloigner de sa famille (3 enfants). Activité professionnelle diversifiée et reconnue: prend la direction du service formation (1997). Texte: nouvelle forme de servitude et suicide Puis adoption dun enfant (1999) et demande de passage à mi-temps (2000).

5 ½ temps mal vu… Repasse rapidement à 80% (2001). Evènement marquant: départ de son supérieur suite à un conflit, volonté de faire pression sur les salariés qui était en bonne relation avec le démissionnaire. A partir de là, déclassement progressif: perd ses responsabilités, travail en dessous de ses compétences, etc. Au final, est rétrogradé… Victime de brimade et dhumiliations: travail inutile, réunions reportées, sabotage de la formation ESSEC, passage de tests « débutants » après demande de mutation Texte: nouvelle forme de servitude et suicide Subie sans broncher ni se révolter = résultats congé maladie avec traitement psychiatrique ambulatoire (2002).

6 Début 2003: retour arrêt maladie pas de tâche à effectuer nouvel arrêt tâche subalterne au retour. Suicide courant janvier. La lettre = « Si je me suicide aujourdhui cest que, comme je lai souvent exprimé et à plusieurs personnes qui pourront en témoigner, je ne peux pas supporter lidée de réintégrer mon poste dans les conditions proposées, cest-à-dire exactement les mêmes que celles qui mont fait craquer et que je subis depuis janvier 2002, placardisation, manque de respect, humiliation (publique), souffrance morale, aucune reconnaissance professionnelle. Je paie beaucoup trop cher mon temps partiel (pris entre autres et surtout pour moccuper des enfants à Lenval, ma sensibilité, lattachement à mes valeurs humanistes et de respect envers autrui, quel quil soit (même un DP, même un membre du CE qui soppose à la Direction), mon refus dêtre un bon soldat (je suis pacifiste), mon refus dêtre traitée brutalement (eh oui, jai un affectif). Texte: nouvelle forme de servitude et suicide

7 Bien sûr, je manque dambition professionnelle, de volonté de faire carrière, je ne cherche pas à être chef à la place du chef, jai dautres choses dans ma vie qui équilibrent linvestissement que jai dans mon travail. Mais vous savez tous combien mon travail compte pour moi (jai abrégé mon congé dadoption), cela fait un mois que je trépigne pour reprendre le travail. Mais, à travers ce travail, surtout aux RH, jai envie de soulager la souffrance humaine et non pas den créer, jai besoin dêtre utile à lentreprise et non de travailler sur des projets qui naboutissent jamais par changement constant de décision des chefs. Je naccepte pas de mes chefs : le manque dintelligence professionnelle : sur quoi juge-t-on : sur les résultats et les compétences ou à la tête du client et aux phrases mal comprises ? Me faire attendre 15 jours pour laisser le temps de ré-organiser, 15 jours après on me propose (impose, je nai pas le choix) exactement le même poste que javais avant, avec priorité, finir les job descriptions, alors quon sait très bien quelles ne seront jamais finies ! On me remet dans le même contexte avec les mêmes pièges alors quon ma bien fait sentir que lon nétait pas content de mes résultats ; cest pas ce quon attend dun manager. 1. On na quà me donner à faire ce quon attend de moi. 2. Je ne suis pas un manager : ni dans les responsabilités qui me sont données, ni dans la reconnaissance de ma valeur, ni dans la position où on me met (voir lorganigramme !). Texte: nouvelle forme de servitude et suicide

8 Veut-on me mettre en situation déchec ? Ou est-ce un manque dintelligence impardonnable à ce niveau (de salaire !!!)? Le manque dintelligence humaine : doit-on forcément être brutale pour que lentreprise fonctionne mieux ? Pour être respectée, reconnue au RH ? Pourquoi ce manque de respect ? Pourquoi humilier ? Pourquoi faire passer des tests après 10 ans de boîte ? Pour connaître les compétences ?!?!? Et qua-t-on fait de ces tests ? (i.e. : tu nécoutes jamais rien, tu nen fais quà ta tête). Alors que je ne connais personne de plus docile que moi, pourquoi tu nas pas pris tes RTT comme tout le monde ? Bien sûr que je les ai pris, tu es trop sensible, ce nest pas ce quon demande à un manager. Heureusement quil existe des managers sensibles ! Il ne faut pas daffectif au travail. Je ne suis pas une machine et XXX quand elle pleure ce nest pas de laffectif ? Pourquoi na-t-on jamais dexcuses quand on est blessée et que la personne qui a blessé le sait ? Alors je dis non, je ne reviendrai pas, certains acceptent lhumiliation, certains sont soumis, certains fuient dans dautres services, lambiance du service est pleine de frustration (honnêtement qui, aux RH, ne cherche pas un poste ailleurs ?). Moi jarrête tout, car je ne crois pas quune amélioration soit possible. Jaime beaucoup trop mes collègues et mon travail pour accepter ces conditions. Je regrette de faire ce geste pour mes enfants, mais je ne leur imposerai pas une maman frustrée, humiliée. Ce nest pas par hasard si je fais ce geste ici devant Amadeus… Texte: nouvelle forme de servitude et suicide

9 Eléments de la personnalité de Mne V.B.: Très intelligente voire surdouée, dotée dune énergie exceptionnelle. Adaptable et possédant un excellent relationnel, passe pour une personne stable et de confiance. Fait également du bénévolat et tradition chrétienne dentraide et de solidarité. Texte: nouvelle forme de servitude et suicide A priori, pas de difficulté au niveau familial = 3 grands enfants sans problème, famille soudée. Pugnace et volonté de surmonter les difficultés = tend vers une certaine rigidité.

10 Ainsi, refuse de jeter léponge fait à ladversité et à ce quelle subit. Sur lentreprise et le management: Structure passant de la PME à une entreprise de 1200 salariés en Travail soutenu en flux tendu, salarié « impliqué », entreprise qui cherche à rester attractive. Texte: nouvelle forme de servitude et suicide Management musclé mais syndicalisation faible = pas de tradition de solidarité. Pourtant: salarié de 38 nationalités différentes (tendance à être surdimensionnés), langue de référence anglais, services multiples de lentreprise convivialité.

11 Mais il sagit dune convivialité sans solidarité elle est stratégique (guidée par la peur, les enjeux de carrière…) « aggravée » par le surdimensionnement. Jeu social: se faire bien voir, « être dans les petits papiers ». Donc relation structurée par la concurrence et non la solidarité le conformisme est donc strictement respecté… Texte: nouvelle forme de servitude et suicide Aux obsèques: pas de membres de lentreprise: rupture du conformisme + condamnation du suicide. Réaction défensive? Zoom sur cette convivialité stratégique: issue des nouveaux types de management importés du modèle anglo-saxons.

12 Discours contrasté des cadres, entre satisfaction et souffrance. Adhésion aux valeurs (qui pourrait expliquer le blocage de la parole) ou efficacité des stratégies défensives? Convivialité stratégique = conspiration du silence. Elle englobe travail et hors- travail entreprise pourvoyeuse demploi et de confort de vie = la condition de cadre est alors une nouvelle forme de servitude. Texte: nouvelle forme de servitude et suicide A la lumière de ces considérations: tout commence avec la demande de mi-temps (et ensuite le refus dune promotion en Espagne) signifie quautre chose que lentreprise compte, là où le travail doit être la priorité. Cette « trahison » déclenche lhostilité des autres managers représailles. Ce nest jamais son travail qui est remis en cause mais sa soumission à la norme lenjeu du conflit est la servitude..

13 « Le tort de Madame V. B. est sans doute davoir voulu jouer ses valeurs altruistes et compassionnelles contre celles de lentreprise. Sa raideur sur ses engagements sociaux explique peut-être que, malgré les représailles dont elle était victime, elle nait pas voulu croire que lon pourrait rayer dun trait de plume tous les services rendus à lentreprise et toutes les compétences professionnelles quon lui avait largement reconnues depuis des années. » Texte: nouvelle forme de servitude et suicide La déstabilisation psychologique est menée sciemment, à partir des résultats de tests de personnalité et de motivation même si Mme V.B. est dans les 1% de cadre les plus efficients, les tests révèlent ce qui peut la démotiver en particulier les valeurs… Etiologie du suicide: Vulnérabilité psychologique: altruisme et activisme qui confère une certaine rigidité et une forte exigence vis-à-vis delle-même.

14 Ainsi, face à la pression pourtant difficile, elle fait preuve dune rigidité morale pathologique. Texte: nouvelle forme de servitude et suicide Au-delà de cela, difficulté à désinvestir ce qui la été pendant des années et à céder à cette flagrante injustice… Si limplication subjective est désavouée, on a limpression quelle na servi à rien, que les récompenses étaient feintes, que lon sest fait rouler… Mais plus encore, cela montre que lon sest trompé. « Au lieu de reconnaissance et démancipation, Madame V. B. trouve exactement le contraire : au bout de sa contribution à leffort économique de lentreprise et au bout du succès, il y a le retour implacable de linjonction à la soumission qui devient bientôt un ordre de dégager le plancher. » Travail de qualité = engagement de la subjectivité Dejours parle dêtre habiter par son travail, ce qui rend vulnérable mais permet en même temps de saccomplir.

15 « La faille psychologique, la vulnérabilité, ne peuvent donc pas être considérées seulement comme un obstacle au travail. Elles sont aussi ce qui confère à lintelligence son génie (sublimation). Cétait aussi le cas pour Madame V. B. Sa raideur morale était aussi ce qui faisait delle une professionnelle particulièrement brillante et appréciée. » Texte: nouvelle forme de servitude et suicide Concrètement cette faille, cette vulnérabilité peut être utilisée comme puissance de travail mais aussi comme vecteur de déstabilisation psychologique. Mme V.B. ne donne pas son potentiel dans son travail car en est empêchée échec par rapport à ses exigences progressive perte de confiance, destime de soi impuissance à surmonter la crise sentiments de honte et dindignité impact sur sa vie familiale encore + de culpabilité suicide comme délivrance + épuisement. Effet désastreux de labsence de solidarité face à linjustice pas de soutien solitude et chacun pour soi.

16 Texte: nouvelle forme de servitude et suicide Pour lauteur, il sagit dune culture de la performance qui donne vie à de nouvelles formes de servitudes « La culture de la performance se nie elle-même ici par son propre dépassement. Si lon déstabilise Madame V. B., ce nest pas parce quelle nest plus performante, ce nest pas parce quelle serait devenue inutile. Cest parce quelle nest pas suffisamment soumise. La servitude allant jusquà la soumission comme enjeu de lorganisation du travail est plus importante que le travail et la rentabilité. Son indépendance desprit est intolérable et il faut quelle cède à tout prix. Elle na pas seulement cédé, elle a cassé et elle sest suicidée. Le suicide de Madame V. B. est, de façon certaine, le résultat des nouvelles pratiques de la domination. »


Télécharger ppt "Difficultés à analyser les suicides liés au travail: les individus sont réticents à en parler… Etiologie du suicide au travail = nécessité dentrer dans."

Présentations similaires


Annonces Google