La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Conception : Richard Boutet c.o. 2003-05-14 Photos : Nicole Morel Accompagner lélève qui apprend Richard Boutet c.o., psychologue Cégep de Rivière-du-Loup.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Conception : Richard Boutet c.o. 2003-05-14 Photos : Nicole Morel Accompagner lélève qui apprend Richard Boutet c.o., psychologue Cégep de Rivière-du-Loup."— Transcription de la présentation:

1 Conception : Richard Boutet c.o Photos : Nicole Morel Accompagner lélève qui apprend Richard Boutet c.o., psychologue Cégep de Rivière-du-Loup La réussite étudiante en enseignement supérieur ACFAS/CAPRES, Rimouski, 2003

2 PLAN DE LA PRÉSENTATION T 1-Éléments dun cadre dintervention T 2- La perspective de lintervention T 3- Accompagner cest... T 4- Une « position pédagogique» T 5- Limpact des mesures T 6- Questions et implications T 7-Un changement de paradigme ? T 8- Échange

3 ÉLÉMENTS DUN CADRE DINTERVENTION T DES INTERVENTIONS STRUCTURÉES des concepts des concepts des lignes directrices des lignes directrices des objets dintervention des objets dintervention

4 ÉLÉMENTS DUN CADRE DINTERVENTION T Des concepts accueil, intégration, réussite accueil, intégration, réussite T Des lignes directrices concertation, rapport de lélève à ses études, continuité concertation, rapport de lélève à ses études, continuité T Des objets dintervention accueil et intégration, étude, orientation, accueil et intégration, étude, orientation,

5 ÉLÉMENTS DUN CADRE DINTERVENTION T DES INTERVENTIONS INSTRUMENTÉES des moyens, des outils, des instruments des moyens, des outils, des instruments T DES INTERVENTIONS SOUTENUES une « structure portante » une « structure portante »

6 Groupes homogènes et réduits : Groupes homogènes et réduits : en français en philosophie Accès aux performances scolaires du secondaire Accès aux performances scolaires du secondaire Programme de tutorat Programme de tutorat Des thèmes spécifiques avec instruments requis : Des thèmes spécifiques avec instruments requis : fiche didentification fiche didentification IAP IAP bulletin de mi-session bulletin de mi-session carnet de route incluant textes carnet de route incluant textes LES MESURESLES OUTILS DES INTERVENTIONS INSTRUMENTÉES

7 Club détude Club détude Inscription à lhoraire de lélève Inscription à lhoraire de lélève Règles de fonctionnement Règles de fonctionnement Projet détude Projet détude Cours sur les méthodes de travail Cours sur les méthodes de travail Plan de cours Plan de cours Notes de cours Notes de cours LES MESURESLES OUTILS Puis, des ateliers Puis rien ! Puis rien ! DES INTERVENTIONS INSTRUMENTÉES

8 T AUTRES MESURES ET INSTRUMENTS des activités daccueil et dintégration des activités daccueil et dintégration des centres daide des centres daide des contrats de réussite des contrats de réussite des collectes de données en cours de session des collectes de données en cours de session des interventions sur lindécision vocationnelle des interventions sur lindécision vocationnelle

9 Conception : Richard Boutet c.o Photos : Nicole Morel LA PERSPECTIVE DE LINTERVENTION PERSPECTIVE NORMATIVE VERSUS PERSPECTIVE DAPPRENTISSAGE

10 … de norma : «équerre, règle» … de norma : «équerre, règle» Formule concrète ou abstraite de ce qui doit être. Programmes détudes : Programmes détudes : évaluation évaluation élaboration élaboration Processus dapprentissage : Processus dapprentissage : les étapes les étapes Stratégies pédagogiques et dévaluation Stratégies pédagogiques et dévaluation Méthodes détude Méthodes détude LE NORMATIF... ISEP : Les sources ISEP : Les sources LES OBJETS

11 LE NORMATIF... Lunivers de «la vie expliquée» Lunivers de «la vie expliquée» Intervention prescriptive Intervention prescriptive Secteur de sur-embauche Secteur de sur-embauche = Vision objective, intellectuelle, au niveau de la connaissance et des idées Vision objective, intellectuelle, au niveau de la connaissance et des idées Condition nécessaire mais non suffisante Intervenir sur le normatif

12 L APPRENTISSAGE... …le fait dapprendre faire son apprentissage sinitier …le fait dapprendre faire son apprentissage sinitier LES OBJETS LES OBJETS Lexpérience de sorienter : Lexpérience de sorienter : la démarche; le processus la démarche; le processus Lexpérience dapprendre : Lexpérience dapprendre : lélève et sa relation aux études lélève et sa relation aux études limpact réel des différents facteurs de réussite en situation dapprentissage limpact réel des différents facteurs de réussite en situation dapprentissage Lexpérience denseigner : Lexpérience denseigner : lenseignant et sa façon de soutenir, daccompagner lélève qui apprend lenseignant et sa façon de soutenir, daccompagner lélève qui apprend limpact ou la résonance sur lenseignant du travail denseigner limpact ou la résonance sur lenseignant du travail denseigner

13 L APPRENTISSAGE... Lunivers de «la vie exprimée» Lunivers de «la vie exprimée» Intervention soutenant lélaboration du sens Intervention soutenant lélaboration du sens Secteur de sous-embauche Secteur de sous-embauche = Vision subjective et expérientielle Vision subjective et expérientielle Condition nécessaire mais non suffisante Intervenir sur le soutien à lapprentissage

14 NÉCESSITÉ DINTERVENIR À LA FOIS SUR LES DEUX ASPECTS parce quil faut : parce que : on ne peut pas faire léconomie de lexpérience dapprendre, denseigner, de sorienter on ne peut pas faire léconomie de lexpérience dapprendre, denseigner, de sorienter UN CADRE DEXIGENCES UN CADRE DE SOUTIEN des outils : des outils : les méthodes détude les méthodes détude les stratégies les stratégies les sources en ISEP les sources en ISEP LAPPRENTISSAGELE NORMATIF un contexte : un contexte : le programme détudes le programme détudes le choix professionnel le choix professionnel

15 LE CHOIX DACCOMPAGNER CEST… … RECEVOIR LÉLÈVE DANS : … RECEVOIR LÉLÈVE DANS : T Ses doutes les trois fragilités les trois fragilités T Le non-sens de ses études, ses échecs

16 ACCOMPAGNER CEST… …RECEVOIR LÉLÈVE DANS : …RECEVOIR LÉLÈVE DANS : T Ses efforts de prise en charge T Ses réussites T Lémergence de sa singularité

17 UNE POSITION PÉDAGOGIQUE : nature et raisons dêtre T Le développement dun rapport... T …comme substrat au choix de : stratégies, méthodes et outils stratégies, méthodes et outils

18 UNE POSITION PÉDAGOGIQUE : nature et raisons dêtre T A) Au plan de lapprentissage : Une position de présence exigeante... Une position de présence exigeante... …qui reconnaît la subjectivité …qui reconnaît la subjectivité de lacte denseigner de lacte denseigner de lacte dapprendre de lacte dapprendre

19 UNE POSITION PÉDAGOGIQUE : nature et raisons dêtre T Être présent cest : devenir lallié de lélève devenir lallié de lélève devenir « un tuteur de développement »... devenir « un tuteur de développement »... (Boris Cyrulnik) ET, (Boris Cyrulnik) ET, augmenter la capacité de « résilience» augmenter la capacité de « résilience»

20 UNE POSITION PÉDAGOGIQUE T DES LIENS AVEC:… Le sentiment defficacité personnelle (Bandura) Le sentiment defficacité personnelle (Bandura) Le premier facteur de réussite selon Perron/Veillette et al. (Écobes) : lestime de soi au plan des habiletés cognitives Le premier facteur de réussite selon Perron/Veillette et al. (Écobes) : lestime de soi au plan des habiletés cognitives

21 UNE POSITION PÉDAGOGIQUE : nature et raisons dêtre T B) Au plan de lidentité : une « position pédagogique » qui reconnaît la singularité de lélève… une « position pédagogique » qui reconnaît la singularité de lélève…...qui favorise une rencontre éducative permettant :...qui favorise une rencontre éducative permettant : de sexpérimenter de sexpérimenter de sobserver dans son unicité de sobserver dans son unicité

22 UNE POSITION PÉDAGOGIQUE : nature et raisons dêtre T La place faite à la singularité cest aussi : linvitation au dépassement pour conjuguer singularité et universalité linvitation au dépassement pour conjuguer singularité et universalité T «[…] cest la singularité elle-même qui nous ouvre à luniversel » (Jean-Claude Guillebaud)

23 UNE POSITION PÉDAGOGIQUE : nature et raisons dêtre T La finalité de léducation, disait Albert Jacquard cest de : « participer aux échanges »… « participer aux échanges »…...« échanges réciproques avec ceux qui [nous] entourent »…...« échanges réciproques avec ceux qui [nous] entourent »…...« échanges univoques avec les humains et les civilisations dautrefois et dailleurs »...« échanges univoques avec les humains et les civilisations dautrefois et dailleurs »

24 LIMPACT DES MESURES EN SAI En 1994 : En 1994 : Cadre dévaluation quasi-expérimental Cadre dévaluation quasi-expérimental Groupe expérimental : MPG<65% Groupe expérimental : MPG<65%

25 LIMPACT DES MESURES EN SAI T Réussite (R) scolaire du gr.expérimental : en français et en philosophie : en français et en philosophie : avec écart MPG de -9% : R= égale avec écart MPG de -9% : R= égale avec MPG égale : R= +14% avec MPG égale : R= +14%

26 LIMPACT DES MESURES EN SAI T Réussite (R) du gr. expérimental : % de réussite de tous les cours : % de réussite de tous les cours : u VS groupe comparable : R= +9% u VS 3 gr. avec MPG de +5% R= -7%

27 LIMPACT DES MESURES EN SAI T IAP : « prétest-postest » « prétest-postest » T Changements dorientation : VS gr. comparable : environ 2 fois plus VS gr. comparable : environ 2 fois plus T Temps détude : perception modifiée de leffort exigé perception modifiée de leffort exigé temps X 3 p/r au secondaire temps X 3 p/r au secondaire

28 LIMPACT DES MESURES EN SAI Automne 2000 : Automne 2000 : S Élèves en SAI : S MPG=<79% ; élèves de 1re session Taux de réussite des cours : 91% Taux de réussite des cours : 91% T Élèves du collège : MPG : tous les élèves, de toutes les sessions MPG : tous les élèves, de toutes les sessions Taux de réussite des cours : 90.6 % Taux de réussite des cours : 90.6 %

29 LE PASSAGE À LA «PPA» ÉVALUATION QUALITATIVE : ÉVALUATION QUALITATIVE : T Enseignants : limites de mandat et de compétences limites de mandat et de compétences inévitable ambivalence inévitable ambivalence T Élèves : « Ça nous donne confiance de réussir »... « Ça nous donne confiance de réussir »... Sensibles aux façons de faire Sensibles aux façons de faire

30 QUESTIONS ET IMPLICATIONS T DANS LENSEIGNEMENT SUPÉRIEUR: T Peut-on considérer lélève comme : une personne unique? (Riccardo Petrella, AQPC 2001) une personne unique? (Riccardo Petrella, AQPC 2001) une personne en développement? une personne en développement? …et ainsi modifier notre rapport à la connaissance, en incluant lélève …et ainsi modifier notre rapport à la connaissance, en incluant lélève

31 QUESTIONS ET IMPLICATIONS T COMMENT LA FORMATION DES MAÎTRES PEUT-ELLE : préparer à travailler avec des êtres subjectifs?… préparer à travailler avec des êtres subjectifs?… …dans une perspective de processus …dans une perspective de processus …en tenant compte du développement de lidentité …en tenant compte du développement de lidentité

32 QUESTIONS ET IMPLICATIONS T COMMENT FAIRE DE LENSEIGNEMENT UN ACTE COLLECTIF? de la solitude au partage de la solitude au partage lidée de soutien lidée de soutien

33 QUESTIONS ET IMPLICATIONS T QUEL EST LE RÔLE DES ÉTABLISSEMENTS ? Mettre en place des « structures portantes »… Mettre en place des « structures portantes »… …de lexpérience denseigner …de lexpérience denseigner …de lexpérience dapprendre …de lexpérience dapprendre

34 Conception : Richard Boutet c.o Photos : Nicole Morel ACCOMPAGNER LÉLÈVE QUI APPREND : UN CHANGEMENT DE PARADIGME ? ACCOMPAGNER LÉLÈVE QUI APPREND : UN CHANGEMENT DE PARADIGME ?

35 SOUTENIR LÉLÈVE QUI APPREND… T Accompagner lélève qui apprend, dans une telle perspective, apparaît contre-culturel en éducation : apparaît contre-culturel en éducation : « Recevoir autant que transmettre » « Recevoir autant que transmettre »

36 SOUTENIR LÉLÈVE QUI APPREND…... accompagner ainsi,... accompagner ainsi, implique de développer implique de développer des relations « intersubjectives » des relations « intersubjectives » (Edgar Morin)… (Edgar Morin)… où chacun est « sujet » où chacun est « sujet »

37 Conception : Richard Boutet c.o Photos : Nicole Morel ÉCHANGE Dans une telle perspective de soutien à lapprentissage et au développement de la singularité, QUEL RÔLE POUVEZ-VOUS JOUER?

38 Conception : Richard Boutet c.o Photos : Nicole Morel Accompagner lélève qui apprend Richard Boutet c.o., psychologue Cégep de Rivière-du-Loup La réussite étudiante en enseignement supérieur La réussite étudiante en enseignement supérieur ACFAS/CAPRES, Rimouski, 2003


Télécharger ppt "Conception : Richard Boutet c.o. 2003-05-14 Photos : Nicole Morel Accompagner lélève qui apprend Richard Boutet c.o., psychologue Cégep de Rivière-du-Loup."

Présentations similaires


Annonces Google