La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Lautoréglementation des activités audiovisuelles DRT 6906.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Lautoréglementation des activités audiovisuelles DRT 6906."— Transcription de la présentation:

1 Lautoréglementation des activités audiovisuelles DRT 6906

2 Lautorégleme ntation fait référence aux normes volontairement développées et acceptées par ceux qui prennent part à une activité Pierre TRUDEL, « Les effets juridiques de lautorèglementation » ( ) 19 R.D.U.S. 247

3 Autoréglementation Sa place dans les stratégies de régulation

4 Lautoréglementation dans le domaine audiovisuel Les codes du National Association of Broadcasters (USA) Radio Code Television Code Le « Children s advertising Review Unit « (CARU) Lautoréglementation publicitaire

5 Le NAB [National Association of Broadcasters] Formé dans le but de résoudre les conflits au sujet des droits d auteur et du partage des fréquences! En 1927, il paraît évident que l autoréglementation ne fonctionne pas: cest le Radio Act

6 « Radio Code » et « TV Code » Peu appliqué jusquen : création du Code Authority par le Nationa Association of Broadcasters (NAB) On s occupe surtout de la publicité

7 Les attaques contres les Codes du NAB Patricia BROSTERHOUS, « United States v. National Association of Broadcasters: The Deregulation of Self Regulation, » 35 Fed. Com. L.J Allégations de « State Action » Antitrust

8 Au Canada Association canadienne des radiodiffuseurs Crée en 1926 Met en place un « code déthique » En 1988, institue le Conseil canadien des normes de la radiodiffusion (CCNRT)

9 Le recours à lautoréglementation par le CRTC Les 6 lignes directrices de la politique de 1988 CRTC, Avis public , 29 janvier 1988, Lignes directrices applicables à l'élaboration de normes gérées par l'industrie

10 1.l'industrie doit veiller à ce que la norme proposée traite de façon adéquate des préoccupations qui ont amené le Conseil à demander l'élaboration d'une norme et énoncer le ou les buts de la norme. Il pourrait s'agir, par exemple, de sensibiliser ou d'informer les membres de l'industrie et le public, de servir de guide dans tout processus d'approbation préalable, d'améliorer le contenu des émissions, de traiter de questions sociales ou de répondre aux plaintes

11 2.l'industrie doit définir le genre de norme à élaborer, préciser à qui la norme s'appliquera et établir les moyens et les critères de conformité à la norme;

12 3.l'industrie doit détailler le degré de participation du public à l'établissement de la norme et aux modifications importantes, de quelle façon la norme sera appliquée, les sanctions appliquées et les mesures correctives prises dans le cas de non-conformité et tout mécanisme d'appel

13 4. processus de consultation juste la norme de l'industrie et toute modification ont été élaborées à la suite d'un processus de consultation juste. les membres du public sont consultés lorsque l'on décide du respect de la norme;

14 5. approbation du CRTC la norme de l'industrie et toute modification subséquente doivent être soumises au CRTC pour fins d'approbation

15 6.un rapport...des progrès des titulaires relativement à l'application de la norme de l'industrie, y compris le règlement de toute plainte, doit être soumis au Conseil tous les ans.

16 La politique de supervision du CRTC décennie 1980: le CRTC a fait de + en + souvent renvoi à des normes autoréglementaires dans ses décisions énonçant les conditions de licence des entreprises. Met au point des lignes directrices pour guider l'élaboration des normes gérées par l'industrie

17 Le CCNRT En 1988, l'Association canadienne des radiodiffuseurs (ACR) institue le Conseil canadien des normes de la radiodiffusion (CCNRT) pour administrer certaines normes volontaires.

18 Le CCNRT constitué d'un bureau national et de cinq conseils régionaux (Atlantique, Québec, Ontario, Ouest, Colombie-Britannique) prévoit la participation de consommateurs dans ses délibérations. le bureau national est composé de 12 personnes dont six proviennent du public.

19 Les codes Code de déontologie de l'ACR code concernant la violence à la télévision et codes concernant les stéréotypes sexuels à la radio et à la télévision

20 Les processus de plaintes Toute plainte reçue par le CCNRT est transmise au diffuseur concerné. Ce dernier doit s'efforcer de régler la plainte formulée. Si il ne peut disposer de la plainte à la satisfaction du plaignant, le diffuseur doit informer ce dernier de la façon de procéder afin de saisir le CCNRT. La plainte est alors étudiée par le Conseil régional de la région d'où provient la plainte. Si le Conseil décide en faveur du plaignant, le diffuseur doit diffuser la décision sur ses ondes.

21 Un diffuseur membre qui refuse de se plier à la décision du Conseil régional peut se voir expulser du CCNRT pour une période d'au moins un an le CCNRT a l'obligation de communiquer toutes ses décisions aux médias de la région si un plaignant demeure insatisfait, on doit lui rappeler qu'il a le droit de s'en référer au CRTC

22 Certains genres démissions engendrent plus de plaintes Les émissions dites de tribunes dans lesquelles un animateur vedette énonce ses points de vues sur diverses questions controversées suscitent souvent des plaintes. Les propos sexistes ou racistes, notamment à lendroit de personnes appartenant à des minorités sont aussi nombreuses.

23 Importance du contexte de la diffusion de lémission contestée. Le contexte humoristique est souvent invoqué. Les impératifs de la formule de lémission peuvent être pris en considération. Les comités du CCNRT apprécient habituellement le comportement des diffuseurs à la lumière des usages propres au type démission et des règlements et autres principes et standards.

24 Conditions de lefficacité de lautoréglementation Lindustrie doit y consacrer lexpertise nécessaire et y être incitée par une instance publique en mesure dexercer une surveillance et éventuellement un rôle dinstance dappel. Les expériences dautorégulation les plus réussies impliquent des entreprises sur lesquelles sexerce une régulation étatique ou une menace à cet effet.

25 Importance des pressions étatiques Dès lors que la menace ou les pressions en faveur de la régulation étatique se relâchent… les incitatifs à lautorégulation paraissent moins évidents à certains acteurs de lindustrie.

26 Un autre facteur : le nombre de joueurs et le degré de cohésion entre eux. Lindustrie canadienne de la radiodiffusion est concentrée entre les mains dune demi douzaine dentreprises. La capacité dy générer des consensus y est élevée.

27 Selon Campbell, plus la régulation repose sur des standards flous, plus elle semble difficile dapplication. MAIS…. Lexpérience du Conseil canadien des normes de la radiotélévision tend à infirmer une telle hypothèse. Le CCNRT applique des standards faisant régulièrement référence aux usages de lindustrie et aux tendances dans le monde de la radio et de la télévision.

28 Avantages et limites de lautoréglementation Une norme privée: donc échappe au contrôle de la conformité constitutionnelle

29 Effets juridiques Un indice de lexistence dun usage, dune pratique « du métier » Élément pris en compte dans lévaluation des devoirs de prudence et diligence Mais la déontologie découlant de la Loi sur la radiodiffusion est-elle la même que celle attendue de tout média au plan de la responsabilité civile?


Télécharger ppt "Lautoréglementation des activités audiovisuelles DRT 6906."

Présentations similaires


Annonces Google