La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Conseil Municipal -Lundi 17 décembre 2007- Synthèse du rapport jeunesse.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Conseil Municipal -Lundi 17 décembre 2007- Synthèse du rapport jeunesse."— Transcription de la présentation:

1 Conseil Municipal -Lundi 17 décembre Synthèse du rapport jeunesse

2 Phase dEvaluation = RAPPORT Phase de Réactualisation Redéfinir une politique jeunesse Etat des lieux en matière de jeunesse sur la Ville Partie 1 du Rapport Mesure des Ecarts Partie 3 du Rapport Partie 2 du Rapport Un Questionnaire Jeunesse Passer au crible les Résultats du Questionnaire jeunesse Définir les Objectifs Généraux Les élus Traduire en Actions Les services de la Ville avec ses partenaires Synthèse du rapport jeunesse –Conseil municipal du 17 décembre 2007-

3 La Répartition de la population cherbourgeoise par quartier Les moins de 25 ans sont au nombre de dont ans sur une population de ( INSEE 99) La population se concentre dans les quartiers du centre- Ville et des Provinces-Amont Quentin. Quartier Centre Ville : habitants de moins de 25 ans dont âgés de ans Quartier Provinces/Amont -Quentin : habitants de moins de 25 ans dont âgés de ans Quartier Sud- Est/Brèche du Bois : habitants de moins de 25 ans dont 863 âgés de ans Synthèse du rapport jeunesse –Conseil municipal du 17 décembre Les jeunes sont plus nombreux dans les quartiers où se concentre la population.

4 Les moins de 25 ans représentent 35,47% de la population de la Ville et la population des ans, 19.75% ( La moyenne nationale des moins de 25 ans est de 31% et celle du Département de 30%). Lextrême jeunesse de la population cherbourgeoise Cette extrême jeunesse est davantage marquée dans les quartiers des Provinces-Amont Quentin et Sud-Est de la ville. Synthèse du rapport jeunesse –Conseil municipal du 17 décembre ,62% de la population des Provinces/Amon t Quentin a moins de 25 ans 41,97% de la population du quartier Sud- Est/Brèche du Bois a moins de 25 ans 29,75% de la population du quartier Val- de-Saire a moins de 25 ans

5 En 1999, lINSEE recensait sur le bassin cherbourgeois jeunes actifs dont 783 étaient âgés de ans ( soit 1.42% de la population active et 4 226, âgés de ans ( 8.53% des actifs)). Les ans sont majoritairement scolarisés Synthèse du rapport jeunesse –Conseil municipal du 17 décembre 2007-

6 Les jeunes âgés de 12 à 25 ans ayant répondu au questionnaire habitent la ville ou bien y poursuivent une formation.

7 Le LogementCitoyenneté Les Sports La Culture Structure jeunesse La Santé Les équipements Les acteurs 5 Maisons de la jeunesse 2 centres daccueil 1 maison de la nature et de lenvironnement 6 EPNBN Un point information jeunesse (BIJ) 1 école de cirque 26 salles de sports 11 terrains extérieurs. Foot/rugby 3 piscines 1 patinoire 1 école de voile 1 mur descalade 1 golf 1 jardin darc 1 terrain de baseball 1 médiathèque et son annexe 1 Scène nationale à trois plateaux 1 conservatoire de musique 1 école supérieure dart 3 musées 1 artothèque 1 centre dart photographique 1 centre régional des arts du cirque Monuments Historiques 2 cinémas dont 1 art et essai Centre de santé communautair e Jean Bruder 2 centres médico-social Parc de logements 1 FJT 1 Marché Socio- Educatif OCLVO MJC MPTLL ASCAQ Solaire = association gestionnaire de lécole de cirque 1 service de Prévention spécialisée 108 associations licenciés (80% jeunes –25 ans) Ecole municipale de natation Ecole municipale de patinage 6 conseils de Quartier 124 associations Fréquentations équipements: inscrits bibliothèque spectateurs théâtres/arts cirque visiteurs musées 850 élèves conservatoire 550 élèves beaux-arts Associations, Cores Atelier Santé Ville, SIHS, Service de prévention spécialisée CPAM, établissements hospitaliers, établissements scolaires, etc… Bailleurs, CUC, FSL, FJT, CAF, Synthèse du rapport jeunesse –Conseil municipal du 17 décembre m² déquipements sportifs Soit 1.04 m²/ habitant m² déquipements culturels Soit 0.71m²/ habitant m² déquipements à destination de la jeunesse Soit 0.92m²/ habitant de moins de 25 ans Près de 250 associations 5 écoles municipales

8 67 % des jeunes interrogés déclarent pratiquer une activité sportive hors de lécole. Parmi ceux qui pratiquent une activité sportive : 78.8% déclarent une pratique encadrée 21.8 % déclarent avoir une pratique de rue (hors encadrement) Les jeunes pratiquent principalement des activités sportives dispensées au plus près de chez eux. Les jeunes des quartiers de la ZUS semblent avoir une pratique sportive via les structures jeunesse. Alerte : Logique de proximité = Repliement sur le quartier Parmi ceux ayant une pratique encadrée : 84.56% en club 9.14 % en structure jeunesse 6.30% en sports vacances Synthèse du rapport jeunesse –Conseil municipal du 17 décembre 2007-

9 2.-Parmi ceux qui fréquentent les sports vacances, 41.18% sont inscrits en club. 1.- Parmi ceux qui exercent des activités sportives au sein des structures jeunesse, 28.23% sont inscrits en club. Lémancipation des jeunes cherbourgeois dans leur pratique sportive Synthèse du rapport jeunesse –Conseil municipal du 17 décembre Les variations selon les quartiers qui laissent supposer que certaines structures sont davantage dans un projet démancipation des jeunes quelles accueillent alors que dautres ont tendance à les garder Quelles sont les missions des structures jeunesse de la Ville ? Les sports vacances promeuvent la découverte du tissu associatif sportif cherbourgeois. Les résultats traduisent leur réussite sauf pour les quartiers du Val-de Saire et Sud-Est : 2 quartiers peu, voire pas pourvus déquipements sportifs Est-ce pour autant que les jeunes de ces quartiers ne pratiquent pas de sport ?

10 Les pratiques sportives extra-ville des jeunes cherbourgeois octevillais Les pratiques sportives hors commune des jeunes cherbourgeois Synthèse du rapport jeunesse –Conseil municipal du 17 décembre Les jeunes du Val de Saire et du quartier Sud/Est développent une pratique sur Tourlaville Les jeunes des quartiers Ouest vont sur Equeurdreville- Hainneville Selon leur secteur dhabitation, certains jeunes du centre ville vont plutôt sur les Provinces ou vers Tourlaville et dautres vers Equeurdreville Ces mouvements sont toujours motivés par une logique de proximité facilité par le réseau des transports urbains. Des déplacements dautant plus motivés du fait quil y a peu, voire pas déquipements sportifs dans ces quartiers.

11 Les territoires des pratiques sportives Synthèse du rapport jeunesse –Conseil municipal du 17 décembre Majoritairement, les jeunes pratiquent des activités sportives au plus près de chez eux. Toutefois, les jeunes de la CUC et de la périphérie urbaine développent une pratique sportive sur Cherbourg-Octeville % des jeunes CHRG vont vers les communes périurbaines pour pratiquer des sports non dispensés sur la Ville et nécessitant des caractéristiques paysagères particulières

12 Les raisons de la non pratique sportive Elle concerne 33% des jeunes consultés Synthèse du rapport jeunesse –Conseil municipal du 17 décembre ère raison des moins de 19 ans est le manque de temps 1ère raison des ans est le coût des activités (licences, matériel,…)

13 Garantir une pratique de rue / hors encadrement en toute sécurité Définir les rôles et les missions de chacun des acteurs : Qui fait Quoi? Qui possède le savoir faire ? Renforcer la spécificité des territoires Revoir lensemble des conditions en terme de tarifs et aides au financement, horaires, moyens, transports, et médiation Les Sports Mieux faire connaître ce qui se fait sur la Ville Synthèse du rapport jeunesse –Conseil municipal du 17 décembre 2007-

14 50 % des jeunes interrogés déclarent pratiquer une activité culturelle. Parmi ceux qui pratiquent une activité culturelle : % déclarent une pratique encadrée % déclarent avoir une pratique hors encadrement 3.61 % déclarent avoir une pratique culturelle uniquement à lécole Les jeunes pratiquent principalement des activités culturelles dispensées au plus près de chez eux. Les jeunes des quartiers des Provinces/Amont Quentin pratiquent au sein des structures jeunesse, quant aux jeunes du Val-de-Saire et du Centre Ville, davantage dans les équipements municipaux = Logique de proximité. Parmi ceux ayant une pratique encadrée : 31.07% en association culturelle % en structure municipale % en structure jeunesse 5.78% Cours particuliers Synthèse du rapport jeunesse –Conseil municipal du 17 décembre 2007-

15 Les territoires des pratiques culturelles Synthèse du rapport jeunesse –Conseil municipal du 17 décembre Majoritairement, les jeunes pratiquent leurs activités au plus près de chez eux. Tout comme les pratiques sportives, les jeunes de la CUC et de la périphérie urbaine sont nombreux à développer une pratique culturelle sur Cherbourg- Octeville. Par contre, les jeunes cherbourgeois octevillais développent peu de pratiques culturelles hors commune. Un phénomène dû au fait que les équipements destinés à la pratique culturelle se concentrent sur la Ville

16 La fréquentation des équipements culturels Synthèse du rapport jeunesse –Conseil municipal du 17 décembre La fréquentation des bibliothèques est souvent commandée par des travaux scolaires Aller au théâtre est davantage laffaire des jeunes en formation générale ou en classe préparatoire et concerne davantage les jeunes filles que les garçons.

17 Elle concerne 50% des jeunes consultés Les raisons de la non pratique culturelle Notons également que les ans citent davantage que les autres groupes dâges le fait de ne pas oser comme un facteur limitant leur pratique culturelle. Synthèse du rapport jeunesse –Conseil municipal du 17 décembre Les 1ère raisons des moins de 19 ans sont le manque de temps et le manque dintérêt. Les 1ère raisons des ans sont le manque de temps et le coût des activités (licences, matériel,…)

18 La Culture Garantir une pratique hors encadrement en toute sécurité Renforcer la spécificité des territoires Développer un partenariat avec les établissements scolaires Conforter les structures centrales Les Sports Définir les rôles et les missions de chacun des acteurs : Qui fait Quoi? Qui possède le savoir faire ? Revoir lensemble des conditions en terme de tarifs et aides au financement, horaires, moyens, transports, et médiation Mieux faire connaître ce qui se fait sur la Ville Equilibrer les moyens sur le bassin de vie Synthèse du rapport jeunesse –Conseil municipal du 17 décembre 2007-

19 1.- Les sorties (1/3) Synthèse du rapport jeunesse –Conseil municipal du 17 décembre Le cinéma est la sortie la plus populaire et ce, dans toutes les tranches dâges Les sorties culturelles sont plus diversifiées Les randonnées et les balades sont citées par les plus jeunes et les plus de 21 ans ayant des enfants. Lassistance aux rencontres sportives est populaire auprès des ans, et davantage masculine que féminine. Les sorties nocturnes et des concerts sont davantage citées par les plus de 16 ans.

20 Les plus de 18ans insistent sur le peu dévénements en soirée, leurs coûts élevés quand il y en a ainsi que sur labsence de transports de nuit pour rentrer chez soi. 1.- Les sorties (2/3) Synthèse du rapport jeunesse –Conseil municipal du 17 décembre Avec les jeunes sortent-ils ? Les plus jeunes partagent encore des loisirs avec leurs parents. Bien sûr, au fur et à mesure quils avancent dans lâge, les sorties avec les parents se font de plus en plus rares au bénéfice des sorties entre amis puis en couple puis à nouveau, en familles lorsque les jeunes deviennent à leur tour de jeunes parents. Les établissements scolaires et les structures jeunesse sont cités par quelques jeunes comme étant des moyens daccès aux sorties (cinéma, théâtre, spectacles). Les structures jeunesse le sont dautant plus pour les jeunes des quartiers dans lesquels elles sont implantées. Le financement des sorties et activités : Les parents Petits boulots Passeport jeune Bourses détude Ces résultats varient selon la situation du jeune : Les salariés financent la totalité de leurs loisirs. Le passeport jeune est très largement connu par les moins de 19ans. Cependant, proportionnellement, les plus de 19 ans le possèdent davantage que les moins de 19ans.

21 Les vecteurs dinformations des sorties et des activités : Les parents Le bouche à oreille et les amis Lécole Ces résultats varient selon la situation du jeune : Les actifs prennent connaissance des sorties et activités davantage par leurs amis et le bouche à oreille que leurs parents. Pour les étudiants, létablissement universitaire est le principal vecteur dinformation et ceci est dautant plus vrai pour les étudiants arrivant sur Cherbourg-Octeville. Les structures jeunesse sont très peu citées par les jeunes comme étant un relais de ce qui se fait et existe sur la Ville. 1.- Les sorties (3/3) Synthèse du rapport jeunesse –Conseil municipal du 17 décembre 2007-

22 Les EPNBN sont principalement fréquentés par les jeunes des quartiers dans lesquels ils sont implantés, voire même, exclusivement par les jeunes adhérents des structures gestionnaires de ces espaces. Les activités pratiquées sur Internet sont fonction des lieux de connexion : Les établissements scolaires : Recherches commandées par des travaux scolaires Espaces Numériques Publics : jeux en réseaux, chat,... Autres : consultation messagerie, démarches administratives, Internet Mais les écarts sont importants selon le quartier dhabitation des jeunes cherbourgeois. Val de Saire et Bourg d Octeville respectivement, 75 et 72% Centre Ville et Quartier Ouest respectivement, 65 et 63% Quartiers Sud-Est, 50% Provinces-Amont-Quentin, 35% 55% des jeunes cherbourgeois-octevillais déclarent accéder à Internet depuis son domicile. Les lieux d accès à Internet hors du domicile : Etablissements scolaires : 57% Les Espaces Numériques : 15% Autres : 28% 39% des jeunes salariés possèdent un accès depuis leur domicile et seulement 25% des jeunes en recherche demploi. Ces deux catégories accèdent majoritairement à Internet depuis des lieux dits autres : Centres de formation, lieux de travail, espaces privés, chez un tiers. Synthèse du rapport jeunesse –Conseil municipal du 17 décembre 2007-

23 La Culture Les Sports Garantir une pratique hors encadrement en toute sécurité Renforcer la spécificité des territoires Développer un partenariat avec les établissements scolaires Conforter les structures centrales Le Temps Libre Définir les rôles et les missions de chacun des acteurs : Qui fait Quoi? Qui possède le savoir faire ? Revoir lensemble des conditions daccès en terme de tarifs et aides au financement, horaires, moyens, transports, et médiation Mieux faire connaître ce qui se fait sur la Ville Diversifier limplantation des lieux dinformation et de communication Equilibrer les moyens sur le bassin de vie Synthèse du rapport jeunesse –Conseil municipal du 17 décembre 2007-

24 1.-Définition de la citoyenneté par les jeunes Les lieux et moyens dexpression Les plus jeunes souhaiteraient pouvoir débattre au sein de leur établissement scolaire. Les plus âgés ne manifestent pas de préférence : Certains manifestent lenvie de sengager dans une démarche plus participative alors que dautres estiment quil faudrait revaloriser le vote comme un moyen de faire entendre sa voix. Synthèse du rapport jeunesse –Conseil municipal du 17 décembre Les moins de 15 ans estiment quêtre citoyen passe par le respect de la loi et de lenvironnement naturel et matériel, ainsi quune participation à la vie de son quartier Ces trois champs sestompent avec laccroissement de lâge au bénéfice du fait de voter, respecter les autres ainsi que la défense dune cause.

25 19.80% des jeunes déclarent avoir un engagement associatif. 2.-Lengagement associatif (1/3) Synthèse du rapport jeunesse –Conseil municipal du 17 décembre L'engagement est plus fort pour les jeunes cherbourgeois octevillais habitant les quartiers hors ZUS : Les quartiers du Centre-Ville, Val-de-Saire et Bourg d'Octeville

26 2.-Lengagement associatif (2/3) Synthèse du rapport jeunesse –Conseil municipal du 17 décembre Les jeunes des quartiers prioritaires de la politique de la Ville sengagent davantage par envie d'aider et de participer à la vie de leur quartier Les plus jeunes motivent davantage que leurs ainés un engagement par envie dêtre avec ses amis et de participer à la vie de leur quartier L'engouement pour le quartier se manifeste également chez des jeunes déscolarisés dès le collège et les jeunes salariés vivant en couple Dès que les jeunes sont scolarisés hors de leur quartier d'habitation, la nature de leur engagement concerne de moins en moins le quartier. Ils sont davantage préoccupés par des questions davenir et de devenir

27 Le domaine 1 de lengagement des jeunes est le sport. 2.-Lengagement associatif (3/3) Synthèse du rapport jeunesse –Conseil municipal du 17 décembre Les domaines dengagement très liés aux raisons de lengagement : sport : être avec ses amis, Santé et Humanitaire : envie daider) Les jeunes des quartiers de la ZUS sont davantage engagés dans : Lhumanitaire La santé le social Lanimation locale Les conseils de quartier = Mesure des effets de la politique de la Ville et des actions des structures jeunesse et centres sociaux. Les jeunes déclarant un engagement sont des jeunes ayant des pratiques régulières et pérennes.

28 Citoyenneté La Culture Les Sports Le Temps Libre Définir les rôles et les missions de chacun des acteurs : Qui fait Quoi? Qui possède le savoir faire ? Revoir lensemble des conditions daccès en terme de tarifs et aides au financement, horaires, moyens, transports, et médiation Garantir une pratique hors encadrement en toute sécurité Renforcer la spécificité des territoires Développer un partenariat avec les établissements scolaires Conforter les structures centrales Mieux faire connaître ce qui se fait sur la Ville Diversifier limplantation des lieux dinformation et de communication Construire des repères dans et hors Ville faire une place à la jeunesse Avoirs des référents Equilibrer les moyens sur le bassin de vie Synthèse du rapport jeunesse –Conseil municipal du 17 décembre 2007-

29 Les 4 premières préoccupations sanitaires des jeunes : SIDA et MST Les accidents de la route Le mal-être et le suicide Le tabagisme On constate une banalisation des drogues et de lalcool Le mal-être et le suicide, 2ème préoccupation des jeunes filles. = Préoccupations qui correspondent aux campagnes de prévention du moment faut-il faire peur ? Pour les plus jeunes, le médecin nest pas celui auprès de qui, ils osent parler de leurs préoccupations. Il est celui qui soigne les petits maux de la vie quotidienne. Les plus jeunes souhaiteraient pouvoir trouver des réponses à leurs préoccupations davantage au sein des établissements scolaires et ils regrettent que linfirmière scolaire ne soit pas plus présente. Synthèse du rapport jeunesse –Conseil municipal du 17 décembre Les parents sont les premiers sollicités par leurs enfants, viennent ensuite les professionnels de la santé et les médias, puis les amis. Les associations de la santé sont peu, voire pas identifiées comme une source dinformation ( 0,99%) Les modes de sensibilisation sont fonction des âges et des situations. Alors que certains souhaiteraient être sensibilisés au travers de journées de prévention, dautres optent davantage pour des rencontres avec les professionnels et ce, davantage dans leur établissement scolaire et centres de formation.

30 Citoyenneté La CultureLes Sports Le Temps Libre Définir les rôles et les missions de chacun des acteurs : Qui fait Quoi? Qui possède le savoir faire ? Revoir lensemble des conditions daccès en terme de tarifs et aides au financement, horaires, moyens, transports, et médiation Garantir une pratique hors encadrement en toute sécurité Renforcer la spécificité des territoires Développer un partenariat avec les établissements scolaires Conforter les structures centrales Mieux faire connaître ce qui se fait sur la Ville Diversifier limplantation des lieux dinformation et de communication Construire des repères dans et hors Ville Faire une place à la jeunesse Avoirs des référents La Santé Privilégier une image de soi orientée sur le bien être plutôt quune démarche préventive Diversifier le rôle des associations santé pour venir en renfort ou en complément des infirmières scolaires Faire prendre conscience aux jeunes quils construisent leur capital santé Permettre aux parents de repérer les douleurs et les troubles de leurs enfants Equilibrer les moyens sur le bassin de vie Synthèse du rapport jeunesse –Conseil municipal du 17 décembre 2007-

31 92% des jeunes de 12 à 25 ans consultés vivent chez leurs parents Synthèse du rapport jeunesse –Conseil municipal du 17 décembre Les ans ne vivant pas ou plus au domicile parental vivent uniquement en foyer Les plus de 18 ans vivent : 72% chez parents 24% en logement autonome 4% en foyer Les jeunes vivent de plus en plus tard chez leurs parents et ceci alors même quils travaillent : 42% des jeunes salariés vivent encore chez leurs parents.

32 Parmi les jeunes déclarant vivre hors du domicile parental : 16,53% en foyer 83.47% en logement indépendant dont :42.80% vivent seul 19.07% vivent en colocation 21.61% vivent maritalement Les types de logement recherchés par les jeunes sont très dépendants des modes dhébergement et de la situation des jeunes : Létudiant seul = F1 Le jeune couple en recherche demploi = F1 voire F2 Le jeune avec un enfant = F3 Le jeune salarié = F2 et F3 Colocation et famille avec au moins deux enfants = F4, F5 et Plus Trois raisons pour lesquelles les jeunes quittent le domicile parental : Larrivée sur le bassin cherbourgeois pour la poursuite détude, loin du domicile des parents, Lentrée dans la vie active quand le jeune peut répondre aux conditions daccès au logement, La vie en couple et la naissance dun enfant. Les étudiants du bassin cherbourgeois poursuivant leurs études sur Cherbourg-Octeville restent à vivre chez leurs parents. La colocation est un mode dhébergement principalement utilisé par les étudiants. Synthèse du rapport jeunesse –Conseil municipal du 17 décembre 2007-

33 Laccessibilité au logement est plus difficile pour : Les jeunes salariés ne pouvant pas répondre aux conditions ( caution et cautionnaires,…) Les jeunes scolarisés ayant moins de 18 ans et dont létablissement dans lequel ils poursuivent leur enseignement ne possède pas dInternat ou bien que le nombre de lits en internat ne couvre pas la demande. Ceux qui acceptent dy loger 33,5% des jeunes connaissant le FJT acceptent dy loger. La première des motivations est un loyer peu cher, suit le fait de vivre auprès dautres jeunes. Le FJT Ceux qui nacceptent pas dy loger Les raisons évoquées par les 66,5% des jeunes qui connaissent le FJT mais qui refusent dy loger sont : 1. La manque dindépendance et notamment le fait de devoir partager les sanitaires et les douches 2. Une mauvaise image 3. La vétusté des chambres Synthèse du rapport jeunesse –Conseil municipal du 17 décembre 2007-

34 Citoyenneté La CultureLes Sports Le Temps Libre La Santé Le Logement Définir les rôles et les missions de chacun des acteurs : Qui fait Quoi? Qui est compétent pour faire ? Revoir lensemble des conditions daccès en terme de tarifs et aides au financement, horaires, moyens, transports, et médiation Garantir une pratique hors encadrement en toute sécurité Renforcer la spécificité des territoires Développer un partenariat avec les établissements scolaires Conforter les structures centrales Mieux faire connaître ce qui se fait sur la Ville Diversifier limplantation des lieux dinformation et de communication Construire des repères dans et hors Ville Faire une place à la jeunesse Avoirs des référents Privilégier une image de soi orientée sur le bien être plutôt quune démarche préventive Diversifier le rôle des associations santé pour venir en renfort ou en complément des infirmières scolaires Faire prendre conscience aux jeunes quils construisent leur capital santé Permettre aux parents de repérer les douleurs et les troubles de leurs enfants Créer des logements collectifs qui répondent aux besoins des jeunes Elargir les conditions daccès aux logements étudiants Promouvoir la colocation Rendre plus visible les lieux dinformations Equilibrer les moyens sur le bassin de vie Synthèse du rapport jeunesse –Conseil municipal du 17 décembre 2007-

35 Le Logement Citoyenneté La CultureLes Sports Le Temps Libre La Santé Définir les rôles et les missions de chacun des acteurs : Qui fait Quoi? Qui possède le savoir faire ? Revoir lensemble des conditions en terme de tarifs et aides au financement, horaires, moyens, transports, et médiation Garantir une pratique hors encadrement en toute sécurité Renforcer la spécificité des territoires Développer un partenariat avec les établissements scolaires Conforter les structures centrales Mieux faire connaître ce qui se fait sur la Ville Diversifier limplantation des lieux dinformation et de communication Construire des repères dans et hors Ville faire une place à la jeunesse Avoirs des référents Privilégier une image de soi orientée sur le bien être plutôt quune démarche préventive Diversifier le rôle des associations santé pour venir en renfort ou en complément des infirmières scolaires Faire prendre conscience aux jeunes quils construisent leur capital santé Permettre aux parents de repérer les douleurs et les troubles de leurs enfants Créer des logements collectifs qui répondent aux besoins des jeunes Elargir les conditions daccès aux logements étudiants Promouvoir la colocation Rendre plus visible les lieux dinformations Compétences et Territorialité Parcours du jeune et Complémentarité des acteurs Accessibilité et Mobilité Information et Communication Equilibrer les moyens sur le bassin de vie Synthèse du rapport jeunesse –Conseil municipal du 17 décembre Revoir loffre du passeport jeunes / Carte Une politique tarifaire Mettre en place des animateurs référents Mise en place de transports en soirée Adapter les horaires selon le temps libre des jeunes contractualisation dun schéma de complémentarité des acteurs Une structure de pilotage avec des tableaux de bord, ( suivi des actions, des budgets, des marchés…) Un forum des associations Création dun portail jeunesse qui rassemblerait lensemble des informations et liens par thématique Dispositifs daccompagnements spécifiques Restructuration du FJT Favoriser la mise en place de buanderie dans immeubles


Télécharger ppt "Conseil Municipal -Lundi 17 décembre 2007- Synthèse du rapport jeunesse."

Présentations similaires


Annonces Google