La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

LHISTOIRE DES ARTS A LA RENAISSANCE Le Printemps (Primavera) à la Galerie des Offices de Florence Artiste Sandro Botticelli,1482, Dimensions (H × L) 203.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "LHISTOIRE DES ARTS A LA RENAISSANCE Le Printemps (Primavera) à la Galerie des Offices de Florence Artiste Sandro Botticelli,1482, Dimensions (H × L) 203."— Transcription de la présentation:

1 LHISTOIRE DES ARTS A LA RENAISSANCE Le Printemps (Primavera) à la Galerie des Offices de Florence Artiste Sandro Botticelli,1482, Dimensions (H × L) 203 cm × 314 cm

2 Présentation générale Période de renouveau artistique, littéraire et scientifique, la Renaissance débute au XIV e siècle en Italie du Nord. Véritable révolution de la pensée et de tous les champs artistiques, ce mouvement diffuse rapidement ses modèles dans toute lEurope, où il domine jusquà la fin du XVI e siècle. La Renaissance artistique succède à lesthétique médiévale, dont il remet en cause les codes et les canons. Cette nouvelle forme de culture se caractérise en premier lieu par le regard porté sur lAntiquité.

3 Importance de lindividualisation du peintre : Apparition de « lartiste » On assiste au développement du marché de lArt dès le XIVème avec un élargissement social de la demande et lapparition de grands réseaux commerciaux et bancaires. On passe commande à lArtiste et on attend quil fasse la preuve de sa technicité en réalisant lœuvre préalablement décrite. Lapparition de la gravure permet aux peintres de faire connaître leurs œuvres plus facilement et lactivité artistique devient lucrative. On note le développement des ateliers qui assurent la formation et la commercialisation ainsi que celui du Mécénat. Ceux-ci se spécialisent pour une optimisation des savoir-faire, de grandes rivalités émergent et des « dynasties » se constituent. Laurent le Magnifique, Benozzo Gozzoli, 1459/1461, Palazzo Medici Riccardi à Florence, détail de la chapelle des Mages

4 Les peintres deviennent des courtisans et leur sort est souvent lié à la générosité du Prince protecteur, cest la genèse de lartiste moderne associée à laffirmation des Cours comme Botticelli associé aux Médicis. On reconnaît leur statut de créateur, la singularité de leur activité, la dignité de leur statut et une véritable Histoire de lArt fait son apparition. Les artistes sont regroupés en corporations fondées sur une hiérarchie entre maîtres et compagnons qui avaient pour but de maintenir des équilibres entre les différents ateliers et de veiller à la qualité de la production. Les diverses collections constituées, pontificales, cardinales, princières, souvrent pour partie et plus ou moins largement au public et en tout cas aux artistes qui venaient ainsi sy former, dans une attitude qui est en un sens déjà celle du « musée ».

5 LE RENOUVELLEMENT DE LIMAGE 1.La religion On note tout dabord laffirmation de la présence du Christ et de lEucharistie avec comme finalité de rendre plus présent le divin mais aussi dinstruire les ignorants aux préceptes de la foi et démouvoir par les souffrances des martyrs. Au retable se substitue le tableau, et limage de la dévotion est de plus en plus présente. Le jugement dernier, Michel-Ange, , Fresque, 1370 x 1220 cm, Chapelle Sixtine, Vatican

6 2. Parallèlement, liconographie profane se développe également Les techniques : La peinture à fresque est un moyen de décoration très répandu et la peinture à huile qui vient des Flamands se répand, elle favorise les retouches et donne de léclat aux couleurs. Lutilisation des lois de la perspective saffirme, elle ordonne le tableau géométriquement en fonction dun point de fuite et donne limpression de profondeur. Au XVIème siècle, on utilise de plus en plus le support de la toile qui permettait de rendre le travail plus transportable

7 Plusieurs grands thèmes se dégagent : Limitation de la Nature : construction de lillusion pour limitation de la Nature mais aussi place est faite à la fantaisie et à limagination. Développement du paysage qui vient des Flamands souvent sous la forme dune mise en scène champêtre et bucolique où la vie se déroule paisiblement. Joachim PATINIR ou PATENIER, Saint Jérôme dans le désert, Vers 1515 Huile sur panneau, H. : 0,78 m. ; L. : 1,37 m, musée du Louvre

8 Linspiration de lAntiquité : Sous la forme de copies dœuvres existantes ou de reconstruction consciente de lœuvre antique disparue. Artistes et amateurs prennent des leçons de beauté devant les monuments romains redécouverts, les statues gréco-romaines collectionnées par les nouveaux mécènes, mais aussi à la source des textes latins et grecs. Des fouilles de sites antiques sont ouvertes partout, et en particulier à Rome. LÉcole dAthènes, de Raphaël, fresque, 440x770 cm, 1509, Stanza delle Signatura, Palais pontifical, cité du Vatican, Rome)

9 Linspiration rhétorique et néo-platonicienne : Cest la volonté de faire de la peinture un équivalent de la poésie, elle instruit plus quelle ne divertit ; il faut raconter une histoire, trouver une unité. Le langage symbolique devient de plus en plus complexe et lœuvre est parfois une énigme à déchiffrer comme le « Printemps » de Boticceli. Le Printemps (Primavera) à la Galerie des Offices de Florence, Sandro Botticelli,1482, Détail

10 La représentation de la nudité se multiplie : Il a une valeur morale et allégorique = représentation de lhomme et de la femme tels quils ont été créés par Dieu. Mais aussi le « nu » est porteur dune charge érotique évidente qui est largement associée au regard que lon porte sur la femme et au rapport entre les sexes. Vénus dUrbino, Titien, 1538, Huile sur toile, 119 × 165 cm Galerie des Offices, Florence

11 Le développement du Portrait : Il correspond aux attentes du commanditaires et exalte souvent la magnificience du Prince dans la mise en scène du pouvoir. Il a pour objectif de rendre présent une absence, servir dexemple, faire connaître. Il est souvent un compromis entre lidéalisation et le réalisme La Joconde, Leonard De Vinci, Vers H. : 0,77 m. ; L. : 0,53 m, musée du Louvre

12 Conclusion Redécouverte de lidéal humaniste, politique, philosophique et artistique de lAntiquité, mouvement de rupture avec le gothique, la pensée médiévale et lassujettissement à Dieu, la Renaissance installe de nombreux fondements de la pensée moderne et de lhistoire de lart. Lartiste de la Renaissance est un artiste complet, souvent peintre et orfèvre, sculpteur et architecte, théoricien et poète, comme létaient Léonard de Vinci ou Michel-Ange. Lartiste devient un savant, qui utilise les traités, connaît les règles de la perspective et sattache à la connaissance du corps humain. Son statut social évolue au cours du XV e siècle, au fur et à mesure que la dimension intellectuelle de lœuvre créée est reconnue.

13 Bibliographie : P. Brioist, La Renaissance , Edition Atlande, Coll. Clefs concours, Histoire Moderne, 2003 P. Burke, La Renaissance européenne, Edition du Seuil, coll. Points Histoire, juin 2000 G. Chaix, La Renaissance des années 1470 aux années 1560, Editions CNED-Sedes, 2002 G. Legrand, Lart de la Renaissance, Larousse éditions, coll. Connaître – Comprendre, 2002 Sitographie :


Télécharger ppt "LHISTOIRE DES ARTS A LA RENAISSANCE Le Printemps (Primavera) à la Galerie des Offices de Florence Artiste Sandro Botticelli,1482, Dimensions (H × L) 203."

Présentations similaires


Annonces Google