La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

OSTEOPOROSE à LADOLESCENCE Congrès SFP – NANCY 2003 E. MALLET (Rouen)

Présentations similaires


Présentation au sujet: "OSTEOPOROSE à LADOLESCENCE Congrès SFP – NANCY 2003 E. MALLET (Rouen)"— Transcription de la présentation:

1

2 OSTEOPOROSE à LADOLESCENCE Congrès SFP – NANCY 2003 E. MALLET (Rouen)

3

4 OS NORMAL OSTEOPOROSELOSTEOPOROSE

5 OSTEODENSITOMETRIE DEXA

6 Gain de masse osseuse au niveau lombaire durant ladolescence G. Thientz and al. J Clin Endocrinol Metab 1992 ; 74 :

7 Prediction of bone density from vitamin D receptor (VDR) alleles. A. Nigel and al. Nature 1994 ; 367 :

8 Principaux déterminants du pic de masse osseuse à ladolescence GENETIQUE ETHNIQUE NUTRITION (calcium) ENVIRONNEMENT Pic de masse osseuse à ladolescence Immuables Modulables Adaptables FACTEURS MECANIQUES HORMONES Masse osseuse

9 E.P. SMITH and al. Estrogen resistance caused by a mutation in the estrogen-receptor gene. N Engl J Med 1994 ; 331 :

10 ETUDE DU POLYMORPHISME VDR DE LA POPULATION ROUENNAISE PAR RAPPORT à DAUTRES POPULATIONS Suarez and al. J Clin Endocrinol Metab 1997 ; 82 : Centre Population totale (n) Sujets BB n (%) BB n (%) bb n (%) Rouen23649 (21)115 (49)72 (30) Paris (ref 1) (14)274 (47)230 (39) Lyon (ref 3) (17)97 (51)60 (32) Genève (ref 4) (14)167 (45)150 (41) NS

11 Taux sérique de lIGF1 chez 34 enfants ou adolescents ayant un retard statural supérieur à –2 DS, comparés à lenveloppe des valeurs de référence. Noter lévolution pubertaire caractéristique de la zone de référence.

12 APPORTS MOYENS Nutrition / Calcium

13 MOUVEMENT DE CALCIUM CHEZ LENFANT & LADOLESCENT

14 F. Zeghoud and al. Arch Pediatr 1995 ; 2 : Nutrition / Vit.D

15 M. Garabedian. Métabolisme phosphocalcique normal et pathologique chez lenfant. Flammarion 1993 ; Paris. Nutrition / Vit.D

16 EXEMPLE DE RACHITISME ADOLESCENT

17

18 SIGNES CLINIQUES Nutrition / Vit.D Rachitisme de lenfant : résultats dune étude multicentrique E. Mallet, et coll. Arch Pediatr 1998 ; 5 :

19

20

21 NUTRITION & PATHOLOGIE OSSEUSE Lanorexie mentale : ostéopénie = complication majeure avec risque de fracture P. ALVIN et coll. Arch Pediatr 1994 ; 1 : Importance de la malnutrition IGF1 Âge de début et durée de lanorexie et de laménorrhée E2 + Adynamie ostéoblastique

22 Ostéocalcine sérique avant et en cours de renutrition dans lanorexie mentale de ladolescent J0J10J30J45témoins Ostéocalcine11.9* Transthyretine0.25* * p = 0.01 entre J0, J 30 et témoins GFHGNP - Nancy Renutrition entérale nocturne NEDC

23 JS. Finkelstein and al. N Engl J Med 1992 ; 9 : RETARD DE CROISSANCE & DE PUBERTE 1

24 RETARD DE CROISSANCE ET DE PUBERTE Z score vertébral « Anciens »moyenne 18 ans (n = 18)-0.96 DS Actuels moyenne 15 6/12 ans (n = 10)-2.3 DS Correction âge osseux-1.2 DS N. Vesier, C. Lecointre, E. Mallet. Arch Ped 1998 ; 5 :

25 Développement pubertaire (filles âgées de 12 à 14 ans) GE. Theintz and al. Int J Sports Med 1989 ; 10 : RETARD DE PUBERTE CHEZ LES SPORTIVES

26 ENVIRONNEMENT / TABAC « La densité osseuse est diminuée chez le fumeur (10%) selon une étude réalisée chez des adolescentes jumelles, les unes étant fumeuses ». JL. Hopper and al. N Engl J Med 1994 ;

27 RECOMMANDATIONS 300 insuffisant 1300 excessif 1200 mg/jour recommandé Nutrition / Calcium

28

29 INTERVENTION

30 Nutrition / Vit.D

31 JF. Duhamel, B. Boudailliez, M. Odievre, E. Mallet. Arch Pediatr 2000 ; 7 : Prophylaxie de la carence en Vit D chez ladolescent : étude interventionnelle Nutrition / Vit.D

32

33


Télécharger ppt "OSTEOPOROSE à LADOLESCENCE Congrès SFP – NANCY 2003 E. MALLET (Rouen)"

Présentations similaires


Annonces Google