La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

LA REANIMATION INITIALE DU BRÛLE De loxygène, de leau, du sel, de la chaleur, de la morphine.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "LA REANIMATION INITIALE DU BRÛLE De loxygène, de leau, du sel, de la chaleur, de la morphine."— Transcription de la présentation:

1

2 LA REANIMATION INITIALE DU BRÛLE De loxygène, de leau, du sel, de la chaleur, de la morphine.

3 Réanimation hydro électrolytique Avant 1930: 90 % de décès si surface > 20 % Après 1940: début de la réanimation I.V. 1947: surface léthale 50 = 50 %

4 Réanimation hydro électrolytique BUT Restaurer précocement et efficacement la volémie

5 Importance de la réanimation hydro-électrolytique initiale Barrow et coll. (Resuscitation 2000 : 45:91) Enfants brûlés >50% SC 83 enfants perfusés avant 2ième heure. 50 enfants perfusés après la 2ième heure.

6 Réanimation hydro- électrolytique Urgence absolue dés que la surface brûlée dépasse 10% de la surface corporelle Sa précocité et son importance conditionnent le devenir du brûlé.

7 Réanimation hydro électrolytique LES SOLUTES Cristalloïdes: Ringer, G. 5% + NACL Sérum salé iso ou hyper tonique Colloïdes: Naturels : Albumine iso ou hypertonique Synthèse: Dextrans Amidon

8 Réanimation hydro électrolytique LES SOLUTES Colloïdes Franchissent la barrière capillaire altérée au début Donc accusés daggraver les oedèmes Mais, si utilisés après la 8 ème heure: restauration de la volémie avec moins de liquide perfusé (maintien de Pression oncotique et limitation des oedèmes)

9 Réanimation hydro électrolytique « FORMULES DE REANIMATION » Nombreuses Avec colloïdes : Moore (1947), Evans (1952), Broocke (1953) Sans colloïdes : Baxter (1968), Monafo (1970) 2 à 4 ml X Kg poids corporel X % surface brûlée Aucune parfaite, sinon il ny en aurait quune…!

10 Réanimation hydro électrolytique Actuellement, dans les Centres de Brûlés Formule dEVANS, avec colloïdes après H8 (2ml X Kg X %) ml de base J1: 1 ml X Kg X % cristalloïde 1 ml x Kg X % colloïde + volume de base J2: 0,5 ml X Kg X % cristalloïde 0,5 ml x Kg X % colloïde + volume de base Exemple: 70 Kgs, brûlé sur 50% surface corporelle J1= 9000 ml J2 = 6000 ml PERFUSER LA MOITIE DE H0 à H6

11 Réanimation hydro-électrolytique CONCRETEMENT: Mise en route rapide : inutile de se poser trop de questions. Les formules classiques tendent à sous-estimer les apports initiaux. Apports quantitatifs : une seule formule simple 20 à 30 ml/kg pour la première heure. Apports qualitatifs : Solution de Ringer-lactate Solution de colloïdes (albumine de préférence) : toutes les études sauf celle de Goodwin (1993) sont en faveur de l utilisation de colloïdes qui est conseillée si SB > 30 % (Conférence de consensus 1995) APRES H8

12 Surveillance de la réanimation Vérifier lefficacité: Adulte : –fréquence cardiaque < 100 –TA systolique > 120 mmHg –Diurèse > 1ml/kg/h Enfant : –fréquence cardiaque < 140 –TA systolique > 100 mmHg –Diurèse > 1ml/kg/h

13 QUI HOSPITALISER ? Adulte > 10% Enfant > 5% Brûlures profondes : face, cou, tronc Problème respiratoire patent ou contexte évocateur Brûlures électriques Nouveau né ou personne âgée

14 Conclusion Trois volets fondamentaux dans la prise en charge initiale du brûlé grave : –Prévention et traitement de lhypoxie –Remplissage vasculaire précoce et efficace –Prévention de l hypothermie


Télécharger ppt "LA REANIMATION INITIALE DU BRÛLE De loxygène, de leau, du sel, de la chaleur, de la morphine."

Présentations similaires


Annonces Google