La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

1 LA FATIGUE en CANCEROLOGIE Partenariat Essononco Formation médecins,pharmaciens, infirmiers libéraux Octobre 2005.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "1 LA FATIGUE en CANCEROLOGIE Partenariat Essononco Formation médecins,pharmaciens, infirmiers libéraux Octobre 2005."— Transcription de la présentation:

1 1 LA FATIGUE en CANCEROLOGIE Partenariat Essononco Formation médecins,pharmaciens, infirmiers libéraux Octobre 2005

2 2 La fatigue Définitions : « Sensation de lassitude causée par leffort, lexcès de dépense physique ou intellectuelle » « La fatigue (liée au cancer) est un symptôme subjectif et désagréable,intégrant lensemble des sensations corporelles, allant de la lassitude à lexténuation, qui créent un état général tenace affectant les capacités de fonctionnement normal de lindividu ». * * Daprès REAM et al. INT J. NURS. STUD. 1996

3 3 La fatigue Causes multiples : Le cancer par lui-mêmeLe cancer par lui-même Les traitements : chimiothérapie - radiothérapieLes traitements : chimiothérapie - radiothérapie AutresAutres Son origine est multifactorielle: Son origine est multifactorielle: biochimique, biochimique, physiologique physiologique psychologique, psychologique, psycho - sociales psycho - sociales comportementales comportementales

4 4 Les symptômes les plus fréquents chez les patients atteints de cancer* évaluation sur 913 questionnaires La fatigue est le symptôme lié au cancer le plus ressenti par ces patients * Ashbury FD et coll Journal of Pain and symptom management. nov 1998

5 5 Prévalence de la fatigue en cancérologie. Le plus commun des symptômes ressenti par le patient atteint de cancer. Dépend du traitement : 60 à 95% des patients traités en -Chimiothérapie (60 à 96%) -Radiothérapie (60 à 93%) -En post opératoire. Fonction de lâge, du sexe, du stade invasif de la maladie et de létat général du patient

6 6 CAUSES ET MECANISMES

7 7 Origine multifactorielle – aspects multidimensionnels * Facteurs Facteurs innés Facteurs innés Evènements de la vie, facteurs sociaux, environnementaux Evènements de la vie, facteurs sociaux, environnementaux Constitution, facteurs psychologiques Constitution, facteurs psychologiques Symptômes Symptômes Traitement Traitement Facteurs métaboliques Facteurs métaboliques Alternance activité/repos Alternance activité/repos Rythme veille/sommeil Rythme veille/sommeil Type de maladie Type de maladie * Daprès PIPER, 1987 Manifestations Sensorielles Sensorielles Affectives Affectives Emotionnelles Emotionnelles Physiologiques Physiologiques Biochimiques Biochimiques Comportementales Comportementales Cognitives Cognitives

8 8 FACTEURS CONTRIBUANT A LA FATIGUE LIEE AU CANCER

9 9 Effets directs du cancer et/ou du traitement Anémie (hémorragies, hémolyse, carences en fer, acide folique, vit B12, réduction de la synthèse dEPO, envahissement médullaire, inflammation Anémie (hémorragies, hémolyse, carences en fer, acide folique, vit B12, réduction de la synthèse dEPO, envahissement médullaire, inflammation, traitements anti-tumoraux), Cachexie (malnutrition = carences vitaminiques ou protéiques), Cachexie (malnutrition = carences vitaminiques ou protéiques), Infection, Infection, Hypercalcémie, hypokaliémie, hyponatrémie, hypomagnesémie. Hypercalcémie, hypokaliémie, hyponatrémie, hypomagnesémie.

10 10 Production de cytokines (TNF, IL1, IL2, IL6) = syndrome inflammatoire, Production de cytokines (TNF, IL1, IL2, IL6) = syndrome inflammatoire, Altération du métabolisme musculaire (hypercatabolisme), Altération du métabolisme musculaire (hypercatabolisme), Hypothyroïdie, insuffisance cardiaque, diabète, insuffisance rénale, respiratoire Hypothyroïdie, insuffisance cardiaque, diabète, insuffisance rénale, respiratoire Chimiothérapie, Chimiothérapie, Radiothérapie, Radiothérapie, Hormonothérapie, Hormonothérapie, Chirurgie. Chirurgie.

11 11 Symptômes physiques causés par le cancer ou son traitement Douleur (et son traitement)Douleur (et son traitement) Nausées, vomissementsNausées, vomissements Lésions de la muqueuse buccaleLésions de la muqueuse buccale Dyspnée, touxDyspnée, toux Altération du cycle veille / sommeilAltération du cycle veille / sommeil

12 12 SYMPTOMES EMOTIONNELS liés au cancer ou son traitement Stress,Stress, AnxiétéAnxiété DépressionDépression IMMOBILITE, DECONDITIONNEMENT PHYSIQUE MALADIES PRE-EXISTANTES, PATHOLOGIE ASSOCIEE

13 13 Caractéristiques et conséquences de la fatigue en cancérologie

14 14 Prévalence et durée de la fatigue en cancérologie prévalence de la fatigue en fonction de sa durée (pourcentage en nombre de réponses) Chaque jour 50% Quelques jours par semaine 25% Pratiquement jamais 25% Fatigue quotidienne ressentie par 33% des femmes 22% des hommes

15 15 Evolution de la fatigue au cours de la journée courbe dévolution de la fatigue au cours de la journée* * A. Glauss Assessment of fatigue in cancer and non cancer patients and Healthy individuals. Supportive care Cancer 93 Score moyen

16 16 Conséquences de la fatigue 1/ Sur le plan physique -diminution des performances physiques -sensation de faiblesse -besoin inhabituel de repos

17 17 Conséquences de la fatigue 2/ Sur le plan affectif -perte de motivation -Absence dénergie -Tristesse -Retentissement familial, social 3/ Sur le plan cognitif -Difficulté de concentration -Troubles de la pensée 4/ Sur le plan professionnel

18 18 EVALUATION

19 19 CRITERES DIAGNOSTIQUES (Cella D. 1998) Au moins 6 des symptômes suivants, quotidiennement durant 2 semaines : Au moins 6 des symptômes suivants, quotidiennement durant 2 semaines : Fatigue significative (baisse énergie, besoin accru de repos) Fatigue significative (baisse énergie, besoin accru de repos) Faiblesse généralisée, lourdeur des membres Faiblesse généralisée, lourdeur des membres Diminution de la concentration et de lattention Diminution de la concentration et de lattention Diminution de lintérêt et de la motivation Diminution de lintérêt et de la motivation

20 20 Insomnie ou Hypersomnie Insomnie ou Hypersomnie Sommeil ni Réparateur, ni Reposant Sommeil ni Réparateur, ni Reposant Lutter pour surmonter la tendance à linactivité Lutter pour surmonter la tendance à linactivité Réaction émotionnelle (tristesse, frustration, irritabilité) Réaction émotionnelle (tristesse, frustration, irritabilité) Difficulté dans les tâches quotidiennes Difficulté dans les tâches quotidiennes Troubles de la mémoire à court terme Troubles de la mémoire à court terme Mal-être après un exercice physique Mal-être après un exercice physique

21 21 Les symptômes dalerte de fatigue Lenteur des gestes et déplacements Lenteur des gestes et déplacements Essoufflement Essoufflement Voix faible Voix faible Regard éteint Regard éteint Pâleur Pâleur Faciès douloureux Faciès douloureux Sensation dépuisement Sensation dépuisement Somnolence Somnolence Renfermement sur soi-même Renfermement sur soi-même Perte de lappétit Perte de lappétit

22 22 « Fatigue: les mots pour le dire » un mot, des maux « je suis … » Démotivé Démotivé Épuisé Épuisé Manque dénergie Manque dénergie Ennui Ennui Faible Faible Déprimé Déprimé Coup de pompe Coup de pompe Nous traduisons « fatigabilité » Asthénie Asthénie Lassitude Lassitude Diminution des performances physiques Diminution des performances physiques Diminution des capacités intellectuelles Diminution des capacités intellectuelles

23 23 Méthodes pour évaluer la fatigue Hétéro-évaluation : pratiquée par le médecin ou linfirmière Performance status (Karnofsky, OMS)Performance status (Karnofsky, OMS) Auto-évaluation : pratiquée par le patient lui- même Echelle de cotation verbale : de « pas du tout » à « énormément » : échelle visuelle analogiqueEchelle de cotation verbale : de « pas du tout » à « énormément » : échelle visuelle analogique Echelle numérique ( de 0 à 10, ou de 0 à 4)Echelle numérique ( de 0 à 10, ou de 0 à 4) Pour des évaluations plus poussées de la fatigue et de la qualité de vie:Pour des évaluations plus poussées de la fatigue et de la qualité de vie: QLQ-C30 (EORTC), FACT, FLIC QLQ-C30 (EORTC), FACT, FLIC

24 24 Hétéro-évaluation : évaluation de létat général Karnofsky. Echelle de 0 à 100% 100 Normal, pas de plainte, pas de symptôme évident de la maladie 90 Apte à reprendre une activité normale. Quelques signes et symptômes mineurs de la maladie 90 Apte à reprendre une activité normale. Quelques signes et symptômes mineurs de la maladie 80 Activité normale avec peine. Quelques signes et symptômes de la maladie 80 Activité normale avec peine. Quelques signes et symptômes de la maladie 70 Subvient à ses propres besoins, incapable de poursuivre une activité normale ou un travail actif 70 Subvient à ses propres besoins, incapable de poursuivre une activité normale ou un travail actif 60 Nécessite une aide occasionnelle mais est capable de subvenir à la plupart de ses besoins 60 Nécessite une aide occasionnelle mais est capable de subvenir à la plupart de ses besoins 50 Nécessite une aide importante et des soins médicaux fréquents 50 Nécessite une aide importante et des soins médicaux fréquents 40 Incapable de subvenir à ses besoins, nécessite une aide et des soins spéciaux 40 Incapable de subvenir à ses besoins, nécessite une aide et des soins spéciaux 30 Totalement incapable, dans certains cas, hospitalisation conseillée, bien que la mort ne soit pas imminente 30 Totalement incapable, dans certains cas, hospitalisation conseillée, bien que la mort ne soit pas imminente 20 Très gravement malade, traitement actif nécessaire 20 Très gravement malade, traitement actif nécessaire 10 Moribond, irréversible 10 Moribond, irréversible 0 Mort 0 Mort

25 25 Hétéro-évaluation : indice de performance OMS échelle de 0 à 4 0 Activité normale sans restriction par rapport à létat 0 Activité normale sans restriction par rapport à létatantérieur. 1 Restriction des efforts physiques importants. Activité ambulatoire et travail sédentaire possibles. 1 Restriction des efforts physiques importants. Activité ambulatoire et travail sédentaire possibles. 2 Aucun travail nest possible mais le patient peut se déplacer et subvenir à ses besoins personnels. 2 Aucun travail nest possible mais le patient peut se déplacer et subvenir à ses besoins personnels. 3 Activité limitée au minimum (soins personnels). Lit et 3 Activité limitée au minimum (soins personnels). Lit et fauteuil 50% de la journée. 4 Aucune activité même pour les besoins personnels. Le 4 Aucune activité même pour les besoins personnels. Le patient est confiné au lit ou au fauteuil

26 26 PRISE EN CHARGE

27 27 PATIENT Médecin Psychologue Diététicienne Assistante sociale Aide ménagère Aide à la toilette Matériel paramédical Famille Les « aidants » Kinésithérapeute Repas à domicile Aménagement du domicile Prise en charge multidisciplinaire de la fatigue Infirmière

28 28 Prise en charge de la fatigue Adapter le traitement antalgiqu Adapter le traitement antalgiqu Corriger les troubles métaboliques Corriger les troubles métaboliques Traiter une hypothyroïdie, un diabète Traiter une hypothyroïdie, un diabète Traitement symptomatique dune dyspnée Traitement symptomatique dune dyspnée Modifier les traitements si fatigue iatrogène Modifier les traitements si fatigue iatrogène Apports nutritionnels adaptés, hydratation Apports nutritionnels adaptés, hydratation Prise en charge de lanémie : EPO, fer, transfusion Prise en charge de lanémie : EPO, fer, transfusion

29 29 Prise en charge de la fatigue Si origine psychologique : Si origine psychologique : discuter un traitement ou suivi spécifique (bien différencier fatigue et dépression) Moyens médicamenteux : Moyens médicamenteux : CorticothérapieCorticothérapie Hormonothérapie (progestatif forte dose)Hormonothérapie (progestatif forte dose) Facteurs de croissance (GR,GB)Facteurs de croissance (GR,GB) Compléments nutritionnelsCompléments nutritionnels Psychostimulants (Ritaline ®, Modiodal ®)Psychostimulants (Ritaline ®, Modiodal ®) Hospitalisation de répit Hospitalisation de répit Fatigue physique et morale de lentourage du patient Fatigue physique et morale de lentourage du patient (évaluation globale du cadre de vie du patient) (évaluation globale du cadre de vie du patient) Hygiène du sommeil Hygiène du sommeil Exercice physique mesuré et régulier Exercice physique mesuré et régulier Education du patient et de sa famille: ergothérapeute, aménagement domicile, etc Education du patient et de sa famille: ergothérapeute, aménagement domicile, etc

30 30 Anémie présente chez plus de 50% des patients Altération de la qualité de vie sur le plan physique, psychique et socio - professionnel Altération de la qualité de vie sur le plan physique, psychique et socio - professionnel Fatigue Fatigue Faiblesse Faiblesse Somnolence Somnolence Incidence psychologique ou trouble de la mémoire Incidence psychologique ou trouble de la mémoire Détresse respiratoire Détresse respiratoire Décompensation cardiaque Décompensation cardiaque

31 31 Principes du traitement (1) Avant tout traitement, rechercher le mécanisme de lanémie et, si possible, entreprendre un traitement étiologique. Evaluer le retentissement et la rapidité dapparition

32 32 Principes du traitement (2) Traitement martial Traitement martial EPO EPO Transfusion Transfusion

33 33 « La fatigue est partout « La fatigue est partout La fatigue dure toute la journée La fatigue, cest peiner toute la journée La fatigue … on peut tout en faire La fatigue, ce nest pas si grave Personne ne voit quon est fatigué Etre fatigué, cest faire semblant de rien Etre fatigué, cest soupirer en cachette Etre fatigué, cest dire à quelquun ce quil sait déjà Etre fatigué, cest beaucoup dormir et … se réveiller fatigué La fatigue ne cesse jamais On ne parle pas de la fatigue » Un patient cancéreux


Télécharger ppt "1 LA FATIGUE en CANCEROLOGIE Partenariat Essononco Formation médecins,pharmaciens, infirmiers libéraux Octobre 2005."

Présentations similaires


Annonces Google