La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Des outils à disposition des enseignants Ketty de Larrinaga, IEN Laurence Maillet, Eric Morand, CPC.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Des outils à disposition des enseignants Ketty de Larrinaga, IEN Laurence Maillet, Eric Morand, CPC."— Transcription de la présentation:

1 Des outils à disposition des enseignants Ketty de Larrinaga, IEN Laurence Maillet, Eric Morand, CPC

2 « Lobjectif essentiel de lécole maternelle est lacquisition dun langage oral riche, organisé et compréhensible par lautre. » Programme de lécole maternelle, MEN, 2008

3 « Le langage oral est le pivot des apprentissages de lécole maternelle. » Programme de lécole maternelle, MEN, 2008

4 1. Présentation des ressources nouvelles 2. Lien avec les compétences du socle commun 3. Quelques apports théoriques o Langue et langage – Fonctions du langage o Les stades du développement du langage : repères et indicateurs de vigilance 4. Visionnement de séquences du DVD o Parler pour agir o Le lexique o La dictée à ladulte

5 Apprendre à parler - DVD MEN, coll. Ressources pour faire la classe, Scérén, Le langage à lécole maternelle MEN, coll. Ressources pour faire la classe, Scérén, 2011.

6 Les chercheurs Agnès Florin Laboratoire Education, cognition, développement – Université de Nantes Evelio Cabrejo Parra Phoniatrie et pathologie de la communication, Université de Paris VII Michel Fayol Laboratoire de psychologie sociale de la cognition, Université Blaise-Pascal de Clermont-Ferrand

7 Les 15 séquences filmées en classe Echanger, sexprimer : GS/CE2 – 2 en MS/GS – GS Comprendre : 2 en MS – MS/GS Progresser vers la maîtrise de la langue française : GS - 3 en PS Découvrir les supports de lécrit : MS/GS Découvrir la langue écrite : MS Contribuer à lécriture de textes : PS – GS Distinguer les sons de la parole : 2 en GS Aborder le principe alphabétique : GS

8 Langue et langage à lécole maternelle Trois parties conformes à lorganisation des programmes : Sapproprier le langage Découvrir lécrit : se familiariser avec lécrit Découvrir lécrit : se préparer à apprendre à lire et à écrire Elèves aux besoins particuliers Annexes : Situations dapprentissage par niveau ; Tableaux vocabulaire et syntaxe /domaines dapprentissage

9 Compétence 1 - La maîtrise de la langue française Dire Sexprimer clairement à loral en utilisant un vocabulaire approprié Participer en classe à un échange verbal en respectant les règles de la communication Dire de mémoire quelques textes en prose ou poèmes courts

10 Compétence 1 - La maîtrise de la langue française Lire Lire seul et écouter lire des textes du patrimoine et des œuvres intégrales de la littérature de jeunesse adaptés à son âge

11 Compétence 1 - La maîtrise de la langue française Lire … écouter lire des textes du patrimoine et des œuvres intégrales de la littérature de jeunesse adaptés à son âge Lire seul et comprendre un énoncé, une consigne simple

12 Compétence 1 - La maîtrise de la langue française Lire … écouter lire des textes du patrimoine et des œuvres intégrales de la littérature de jeunesse adaptés à son âge … comprendre un énoncé, une consigne simple Dégager le thème dun paragraphe ou dun texte court Lire silencieusement un texte en déchiffrant les mots inconnus et manifester sa compréhension dans un résumé, une reformulation, des réponses à des questions

13 Compétence 1 - La maîtrise de la langue française Lire … écouter lire des textes du patrimoine et des œuvres intégrales de la littérature de jeunesse adaptés à son âge … comprendre un énoncé, une consigne simple Dégager le thème dun paragraphe ou dun texte court … manifester sa compréhension dans (un résumé), une reformulation, des réponses à des questions

14 Compétence 1 - La maîtrise de la langue française Étude de la langue - vocabulaire Utiliser des mots précis pour sexprimer Donner des synonymes Trouver un mot de sens opposé Regrouper des mots par familles ? Commencer à utiliser lordre alphabétique ?

15 Compétence 1 - La maîtrise de la langue française Étude de la langue - grammaire Distinguer le présent du futur et du passé Étude de la langue - orthographe Écrire en respectant les correspondances entre lettres et sons et les règles relatives à la valeur des lettres Orthographier correctement des formes conjuguées, respecter laccord entre le sujet et le verbe, ainsi que les accords en genre et en nombre dans le groupe nominal

16 Compétence 1 - La maîtrise de la langue française Étude de la langue - grammaire Distinguer le présent du futur et du passé Étude de la langue – orthographe (Faire) orthographier correctement …les accords en nombre dans le groupe nominal

17 La langue : un produit social et culturel non figé un système dassociation et de coordination de signes se réalisant dans des signes phonétiques (parole) et dans des signes graphiques (écriture alphabétique pour le français). Les régularités sont acquises par « imprégnation » au cours des interactions précoces.

18 Le langage : produit dune activité, spontanée ou réfléchie selon le cas en étroite relation avec lesprit, la pensée, lintelligence, les représentations mentales. Deux formes de langage : le langage intérieur le langage extériorisé

19 Lapprentissage du langage est ancré dans la communication j e u e x p l o r a t i o n a c t i o n a i d e a u l a n g a g e

20 Instrument de représentation du monde Objet dobservation et de manipulation ratonchocolat – lapin – pinceau – soleil jeton croutonun chat – des chats – mon chat – le chat chatte – chaton - chatière

21 Roman Jakobson, linguiste russe (Moscou Boston 1982)

22 Compétences langagières Type de discoursFonction du langage raconter, décrire, inventorier, comparer, commenter, illustrer Narratif Descriptif Explicatif Référentielle (sujet du message)

23 Compétences langagières Type de discoursFonction du langage questionner, répondre, donner son avis, se souvenir Dialogal Narratif Émotive ou Expressive (émetteur)

24 Compétences langagières Type de discoursFonction du langage conseiller, recommander, convaincre, défendre, affirmer, ordonner, demander Prescriptif Argumentatif Injonctif Conative ou impressive (destinataire)

25 Compétences langagières Type de discoursFonction du langage Produire des messages pour établir, prolonger, ou interrompre la communication Tout type de discours Phatique (destinataire) ALLÔ ! Eh bien voilà …!

26 Compétences langagières Type de discoursFonction du langage Décrire, expliquer la langue et son fonctionnement Explicatif : discours spécifique ou autre Métalinguistique Le verbe manger est un verbe du premier groupe. Chaîne référentielle : le Petit Chaperon rouge ; la fillette ; une petite fille ; la petite fille ; elle ; la (manger) ; (il) lui (demanda) ; t(embrasser) ; ma fille ; mon enfant, c'est du japonais

27 Compétences langagières Type de discoursFonction du langage Jouer avec les mots, créer, inventer, imaginer NarratifPoétique Je suis belle, ô mortels, comme un rêve de pierre Et mon sein, où chacun s'est meurtri tour à tour est fait pour inspirer au poète un amour éternel et muet ainsi que la matière C.Baudelaire Longtemps, je me suis couché de bonne heure. Parfois, à peine ma bougie éteinte, mes yeux se fermaient si vite que je navais pas le temps de me dire : «Je mendors.» M. Proust Pierre passa prendre Paulette, passa par Pantin, puis partit à petits pas vers Paris.

28 Quelques repères relatifs au développement du langage Annexe I Indicateurs de vigilance chez des enfants normalement scolarisés Annexe XXII

29 Apparition de phrases simples Compréhension et dénomination de lentourage avec usage darticles Fin de lécholalie Début de dialogue Capacité à entrer dans de petits jeux, à écouter et suivre de courtes histoires

30 Vocabulaire de plus en plus abondant ; articulation parfois très approximative Phrases de plus en plus longues et complexes tout en étant correctement architecturées Maniement adapté du JE Commencement de lutilisation dun vocabulaire traduisant émotions et sentiments.

31 Les enfants ne paraissent pas comprendre. Ils ne posent pas de questions et ne donnent que peu de signes dintérêt. Ils nutilisent que des mots phrases. Ils nutilisent pas le « je» ni le « tu». Ils ne sont pas intelligibles.

32 Réactions aux bruits, à la musique ; volume de voix normal ; communication par dautres moyens ; contact visuel avec linterlocuteur ; essais de restitution de comptines, de chants ; plaisir dans les moments dédiés à ces activités.

33 Sur une liste de 750 mots : 119 mots grammaticaux, 83 adjectifs, 191 verbes, 354 noms.

34 Des catégories de mots PSMSGS L'identité fille/garçon/famille/co pains La motricité salle de jeu/cour La cuisine recettes/goûters Les animaux vus ou élevés en classe Les fêtes : Noël/rois/ carnaval/anniversaires Les jeux et coins jeux de la classe : eau/graines/cuisine/ marionnettes Cf. PS + Les mots classe/école lieux, coins jeux (dînette/marchande/ chambre/voitures/ déguisements) consignes scolaires Les mots du temps Le travail, les activités Les événements naissance/maladie/ accident Les sorties thématiques dans le quartier… Reprise des mêmes thèmes sous des formes différentes. La maison : les pièces Les moyens de transport Les sorties Les métiers Les activités

35 Environ 1500 mots - phrases de 6 mots et plus. Articulation maîtrisée pour lessentiel. Début des récits. Maniement adéquat des pronoms personnels, du nombre et du genre, de comparatifs. Usage de la négation. Production de nombreuses questions de forme diverse. Utilisation ludique du langage. Début de la conscience phonologique. Intérêt pour lécriture.

36 Les enfants comprennent moins bien quils ne parlent. Ils produisent des phrases sans verbe. Ils ne parlent quen situation. Ils nutilisent pas le « je» ni les autres pronoms usuels. Ils cherchent fréquemment leurs mots ; leur vocabulaire est réduit à des noms. Ils sont peu intelligibles (articulation). Ils évoluent peu ou pas malgré un guidage et une aide. Mêmes observations complémentaires que précédemment, en particulier pour ce qui est de la communication.

37 Vocabulaire varié Récits structurés; expression de la succession des temps Construction de scènes imaginaires Phrases complexes avec relatives, complétives, circonstancielles; usage correct du « parce que». Attitudes métalinguistiques Sensibilité à lhumour, aux jeux de mots Copie possible

38 Les enfants comprennent mal ou difficilement. Ils déforment des mots de manière importante et régulière. Ils ne remplacent pas un nom par « il» /« elle» quand ils racontent. Ils ne produisent pas de formes conjuguées pour exprimer le futur ou le passé. Ils produisent essentiellement des énoncés réduits (inférieurs à 4 mots) ou des phrases longues mais agrammaticales.

39 Ils ne parviennent pas à raconter. Ils nexpriment pas de notions de temps et despace. Ils ne parviennent pas à « jouer» avec les syllabes, encore moins avec les sons. Ils ont des difficultés à mémoriser des comptines, des chants, des poèmes, une histoire. Ils ne reconnaissent que très peu de lettres de lalphabet, voire aucune. Ils évoluent peu ou pas sur lannée malgré des aides.

40 Les problèmes notés affectent-ils de la même façon dautres domaines que le langage : Mémorisent-ils la suite des nombres, des itinéraires, des connaissances sur le monde, etc. ? Dessinent-ils ? Représentent-ils des « scènes» ? Discriminent-ils des formes graphiques ? Réagissent-ils de manière adaptée à la musique (jeux vocaux, activités instrumentales, danse) ?

41 Produire des textes Anne-Marie Chartier Hatier (2005)

42 Initier à la production des textes Amener aux compétences qui vont permettre de produire des textes de manière autonome Faire changer les enfants de registre dénonciation Mettre lélève en présence de quelquun qui transcrit sous leurs yeux Déléguer la réalisation matérielle

43 Apprendre à dicter : - situation collective - situation individuelle Apprendre à rédiger : mettre en mots et en phrases Apprendre à composer : planifier, réunir des matériaux, organiser

44 Il est scribe ; il est le premier récepteur du texte ; il est un soutien permanent de leffort langagier de lélève.

45 Il dit ce quil écrit mot après mot. Il demande à lenfant de ralentir son débit. Il demande des éclaircissements. Il sétonne, répète sans écrire, manifeste son embarras devant la forme de lénonciation. Il propose certaines corrections. Il relit.

46 Le langage à lécole maternelle ernelle_web_ pdf Listes de fréquence Eduscol – Brunet Listes Philippe Boisseau


Télécharger ppt "Des outils à disposition des enseignants Ketty de Larrinaga, IEN Laurence Maillet, Eric Morand, CPC."

Présentations similaires


Annonces Google