La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

CALVET Laure. interne DES hématologie DESC de réanimation médicale 2 ème année Clermont-Ferrand 7 février 2011 (1,3) –β-D-glucane comme élément diagnostique.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "CALVET Laure. interne DES hématologie DESC de réanimation médicale 2 ème année Clermont-Ferrand 7 février 2011 (1,3) –β-D-glucane comme élément diagnostique."— Transcription de la présentation:

1 CALVET Laure. interne DES hématologie DESC de réanimation médicale 2 ème année Clermont-Ferrand 7 février 2011 (1,3) –β-D-glucane comme élément diagnostique dune infection fongique

2 (1,3) –β-D-glucane (BG) Composant naturel ubiquiste dans lenvironnement Polysaccharide du squelette pariétal de la paroi de nombreux champignons Libéré dans le sang des patients infectés marqueur dinfection fongique invasive

3 Spectre BG+Pas de BG Aspergillus Candida Pneumocystis jiroveci Saccharomyces Acremonium Fusarium Trichosporon Cryptococcus Zygomycètes La plupart des parois des espèces fongiques sont composées de BG

4 Technique Test chromogénique Test chromogénique : le BG initie la cascade de coagulation en activant spécifiquement le facteur G (limulus test)

5 Glucatell Europe

6 Faux positifs Hémodialyse en membrane de cellulose Immunoglobulines IV Albumine Filtres de cellulose pour perfusion IV Amoxycilline-acide clavulanique (IV) Bactériémie Compresses chirurgicales Pickering J et al.,JCM 2005 Kelaher A et al., Clin lab Scien 2006 Ostrosky-Zeichner L et al., CID 2004 Takesue Y et al.,J surg 2004

7 Validation du test : Obadasi et al, CID 2004 Etude prospective; 283 patients, chimio induction LAM ou SMD 16 Infections fongiques invasives (IFI) prouvées : 11 candida, 1 aspergillus, 3 trichosporon; 1 fusarium 4 IFI probables : 3 aspergillus; 1 fusarium 2 prélèvements par semaine Seuil: 60 pg/ml (Fungitell)

8 Validation du test : Obadasi et al, CID 2004 Marqueur précoce BG + en médiane 10 j avant le diagnostic (4j avant les premiers signes cliniques )

9 Évaluation du (1,3) –β-D-glucane (BG) EtudesObadasi CID 2004 Ostrosky- Zeichner CID 2005 Pickering J Clin microb 2005 Persat J Clin microb 2008 Senn CID 2008 Koo CID 2009 Population283 pts à risque IF (16 IFI prouvées; 4 probables) (2 tests/sem) 170 témoins sans IFI/163 IFI prouvée ou probable (1 test) 36 donneurs/ 15 fongémies/2 5 bactériemie (plusieurs tests) 117 avec IFI/122 risque IFI/40 donneurs de sang (1 test) 95 neutropéniques (30 IFI prouvées ou probables) (2 tests/ sem) 871 pts à risque IFI (116 IFI prouvée ou probable) (plusieurs tests) Test (seuil, pg/ml) Glucatell (60) Glucatell (60 et 80) Glucatell (80) Glucatell (80) Walko (7) Glucatell (80)

10 Évaluation du (1,3) –β-D-glucane (BG) EtudesObadasi CID 2004 Ostrosky- Zeichner CID 2005 Pickering J Clin microb 2005 Persat J Clin microb 2008 Senn CID 2008 Koo CID 2009 Se (%)10069,9 et 64,4 9377,8 - 68:AI -85:CI -92:Pnp :AI -63: CI -92:Pnp Spé (%) 90 (1) 96 (2) 87,1 et 92,477,292 (donneurs) 70,5 (risque IFI) 9684 VPP (%) 5083,8 et 8951,979 VPN (%) 10083,8 et 7397,891 AI : aspergillose invasive CI :candidose invasie Pnp : pneumocystose

11 Évaluation du (1,3) –β-D-glucane (BG) Études de validation hétérogènes: Tests variables Seuils variables Populations à risque dIFI Haute VPN : exclure une IFI si – Performances semblables pour AI et CI ( Koo CID 2009; Persat J Clin microb 2008) BG très intéressant dans Pneumocystose (valeurs>500 Pg/ml) ( Persat J Clin microb 2008)

12 Évaluation du (1,3) –β-D-glucane (BG) Pas dimpact du traitement prophylactique sur la performance du test ( Koo CID 2009) Test précoce (Obadasi CID 2004 ) Répéter les dosages ( Obadasi CID 2004, Senn CID 2008) : améliorer la performance et éliminer les faux positifs Lien entre le taux de BG et la réponse au traitement ( Senn CID 2008)

13 Pneumocystose (Pnp) Held at al., Clin Microb and Inf 2010 Étude rétrospective; 50 Pnp/50 patients pneumopathie sans Pnp (à risque de Pnp) Très bonne performance diagnostique : Se : 98% spé : 94% VPP: 64,7% VPN: 99,8%

14 Pneumocystose (Pnp) Held at al., Clin Microb and Inf 2010 Précocité : + entre 5 et 21 jours avant le diagnostic microbiologique Taux très élévés : 823 pg/ml (médiane) au diagnostic (Seuil 85 pg/ml) 94% BG sont + 5 jours avant le diagnostic Marqueur sérique indirect de Pnp ; insuffisant au diagnostic Pnp VPN très élevée intéressant pour poser lindication de LBA

15 Comparaison (1,3) –β-D-glucane (BG) et Galactomannan (GM) pour le diagnostic daspergillose invasive (AI) Pazos et al., J Clin Microb 2005 Etude rétrospective; 40 patients neutropéniques à haut risque AI 2 tests/sem; Glucatell (120 pg/ml); Platellia (1,5) 5 AI prouvées /3 AI probables /3 AI possibles BG et GM Mêmes performances diagnostiques Sensibilité : 87,5% Spécificité 89,6% VPP : 70% VPN : 96,3%

16 Comparaison (1,3) –β-D-glucane (BG) et Galactomannane (GM) pour le diagnostic daspergillose invasive (AI) Pazos et al., J Clin Microb 2005 Faux + : 10,3% pour chaque test (mais différents) Tests précoces BG et GM : + avant la clinique, limagerie, la mise en évidence du germe L association des 2 tests augmente la spécificité (100%) et la VPP (100%)

17 (1,3) –β-D-glucane : Critères EORTC dIFI probable Facteurs dhôte (5) Critères cliniques Critères mycologiques Tests directs : cytologie, examen direct, culture Tests indirects : - détection Antigène galactomannane : LBA, LCR, sérum - détection (1,3) –β-D-glucane sérum De Pauw b CID 2008

18 Conclusion Test encore peu utilisé en France mais place réelle Aide au diagnostic pour les patients à risque dIFI Large spectre : Aspergillus, candida, Pneumocystis jiroveci… Non influencé par lantifongithérapie, ni par lespèce Inclus dans les critères diagnostiques mycologiques EORTC/MSG Tenir compte des faux positifs (différents des GM)

19 conclusion Précocité : précède les signes cliniques, limagerie ou la mise en évidence du germe traitement préemptif précoce Répéter les tests VPN élevée : permet dexclure la plupart des IFI si négatif Mais expérience avec le BG encore limitée: besoins détudes complémentaires dans les différents types de mycoses invasives et dans les différentes populations de patients à haut risqueurs Associations avec dautres marqueurs ?

20


Télécharger ppt "CALVET Laure. interne DES hématologie DESC de réanimation médicale 2 ème année Clermont-Ferrand 7 février 2011 (1,3) –β-D-glucane comme élément diagnostique."

Présentations similaires


Annonces Google