La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La revue, vecteur principal de la communication scientifique La complexité dun genre en complète mutation Guylaine Beaudry, Université de Montréal Érudit.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "La revue, vecteur principal de la communication scientifique La complexité dun genre en complète mutation Guylaine Beaudry, Université de Montréal Érudit."— Transcription de la présentation:

1 La revue, vecteur principal de la communication scientifique La complexité dun genre en complète mutation Guylaine Beaudry, Université de Montréal Érudit Le transfert des connaissances en santé mentale : nouvelles perspectives Montréal, le 17 novembre 2006 TÉLUQ

2 Plan Linformation scientifique : le genre revue Complexité de la transition vers le numérique Mise en page Commercialisation Érudit

3 Ce qui importe, cest linformation. Vraiment? Par leurs formes et leurs structures, les genres ne sont pas des enveloppes neutres et interchangeables. À chaque genre scientifique, correspond une stratégie de communication, un exercice et un mode de diffusion. Cest linformation contextualisée, notamment par le genre, lauteur, son affiliation et son éditeur, qui compte.

4 La revue scientifique Périodisation Projet éditorial Évaluation Difficultés chroniques Financières Éditoriales Explosion documentaire Industrialisation et commercialisation des résultats de la recherche : le modèle oligopolistique Bases de données bibliographiques, ISI

5 La transition de la revue au numérique Le passage au numérique nest plus une question, la revue doit être numérique Cette transition a des répercussions multiples Commercialisation Mise en forme (ou page…)

6 La partie est jouée : les revues sont sous lemprise des grands groupes commerciaux Avantage : la simplicité, du diagnostic des voies de solution Réalité plus complexe : les revues qui échappent aux grands groupes occupent une place centrale Image simple pour définir le monde des revues

7 Éditeurs sans but lucratif : important ou dominant dans les structures nationales de communication (« éditeurs responsables ») > recouvrement de coût et morcellement Éditeurs commerciaux : Oligopoles ont une place majeure et dominante > prix élevés, fortes marges bénéficiaires, moyens dun vaste rayonnement ; cherchent à attirer les meilleurs (éditorial et auteurs) Deux segments, types de pratiques

8 Le sans but lucratif et indice dimpact Sciences sociales Sciences naturelles PoidsImpactPoidsImpact Presses universitaires 20 %1,071 %- Sociétés savantes 30 %1,3555 %3,44 Commerciaux50 %0,8844 %2,83

9 Prix des abonnements Les éditeurs commerciaux triplent la mise Sciences sociales Sciences naturelles Moy.Méd.Moy.Méd. Presses universitaires 145 $125 $-- Sociétés savantes 128 $118 $900 $625 $ Éditeurs commerciaux 411 $358 $1969 $1690 $

10 Deux observations Les revues sbl sont un meilleur investissement pour les bibliothèques et les universités Hypothèse : les revues SBL, par leur mission et le morcellement de leur milieu, nutilisent pas (et ne font pas payer…) les stratégies marketing des commerciaux

11

12

13

14 Gloses – Structure gothique

15

16

17

18

19

20

21

22 Quen est-il pour le numérique?

23

24

25 Érudit - Université de Montréal, Université Laval, Université du Québec à Montréal Société sans but lucratif Services dédition et de diffusion numériques Plusieurs genres scientifiques Service de commercialisation Pour et par le milieu universitaire

26

27

28

29

30

31 Réseau francophone Documents de lensemble du Réseau Requête de recherche sur une des plateformes France Belgique et France Québec France

32

33

34

35

36

37 Depuis janvier 2006 : 1166 consultations à partir de MedLine Nombre de fois que quelqu'un a cliqué sur l'icône "Read it on Érudit", dans Pubmed, pour un article de SMQ. > Month: January > Month: February > Month: March > Month: April > Month: May > Month: June > Month: July > Month: August > Month: September > Month: October

38 Conclusion Statistiques démontrent quÉrudit utile pour les chercheurs, les praticiens et le public en général Son succès tient du respect des pratiques dédition scientifique et de son intégration dans la communauté universitaire


Télécharger ppt "La revue, vecteur principal de la communication scientifique La complexité dun genre en complète mutation Guylaine Beaudry, Université de Montréal Érudit."

Présentations similaires


Annonces Google