La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

DU CULTE DASCLÈPIOS A LA SCIENCE DHIPPOCRATE O n doit l'émergence de l'art de la médecine à la nécessité de soigner les blessures de guerre, puis les accidents.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "DU CULTE DASCLÈPIOS A LA SCIENCE DHIPPOCRATE O n doit l'émergence de l'art de la médecine à la nécessité de soigner les blessures de guerre, puis les accidents."— Transcription de la présentation:

1 DU CULTE DASCLÈPIOS A LA SCIENCE DHIPPOCRATE O n doit l'émergence de l'art de la médecine à la nécessité de soigner les blessures de guerre, puis les accidents sportifs. Jusqu'à la fin de l'époque archaïque, on considérait que la plupart des maladies étaient le résultat d'une intervention divine, visant à punir les hommes de leur excès. A quel dieu est dédié le sanctuaire d'Epidaure ? Ouvrez le dossier « Dieux » et précisez le nom des autres divinités de la médecine. Regardez la statue du dieu et précisez l'animal qui est représenté avec le dieu. Quels sont les différentes étapes des soins (voir III Cérémonies ) ? A la lumière de ces rituels, comment expliquez-vous la présence du serpent à côté de la statue du dieu ? Comment le malade remerciait-il le dieu ? Lire les textes concernant les guérisons miraculeuses. I. Le sanctuaire d'Epidaure Sur le site du lycée ouvrir le dossier « médecine » puis « Epidaure ».

2 II. Hippocrate Sur le site du lycée ouvrir le dossier « Hippocrate ». A quelle époque a-t-il vécu ? D'où était-il originaire ? Qu'appelle-t-on les Asclépiades ? Pourquoi Hippocrate est-il considéré comme le père de la médecine ? Pour la plupart des Grecs, le fondateur de l'art médical était le dieu Asklépios, d'après le texte ci-dessous comment définiriez-vous la position d'Hippocrate par rapport à l'origine de la médecine ? «Dans l'origine, cet art n'aurait jamais été ni trouvé ni même cherché (car le besoin ne s'en serait pas fait sentir), si les hommes avaient été soulagés, malades, par le boire, le manger et le reste du régime dont ils usaient bien portants, et s'il n'y avait eu quelque chose de mieux à faire. Mais la nécessité même força les hommes de chercher et d'inventer l'art médical; car ils s'aperçurent que le régime de la santé ne convenait pas à la maladie, pas plus qu'il n'y convient aujourd'hui. » Hippocrate, De l'ancienne médecine,3. Traduction E. LITTRÉ

3 Peintre de la Clinique, Aryballe (vase à parfum) attique à figures rouges; Vers av. J.-C.; Grèce, Athènes Observez le document à gauche. De quel type d'objet s'agit-il? De quand date-t-il? Décrivez la scène représentée. Trousse de chirurgie ouverte entourée de deux ventouses,Athènes.

4 À propos de l'épilepsie, considérée par les Grecs comme une maladie sacrée. « Il me semble qu'elle n'est pas plus divine, ni plus sacrée que d'autres maladies, mais qu'elle est due à une cause naturelle comme d'autres affections. L'Homme considère sa nature et la croit divine à cause de son ignorance et de sa crédulité.» HIPPOCRATE, La maladie sacrée Sur les maladies en général. « Il faut porter son attention sur le premier jour où le malade s'est senti atteint et rechercher d'où et par quoi le mal a pris son origine: c'est le point qu'il faut éclaircir en premier.» HIPPOCRATE, Du régime dans les maladies. S ur l'importance de l'individu pour le diagnostic. «Notre connaissance de la maladie s'appuie sur la nature humaine, commune à tous, et sur la nature propre de chaque individu, sur les substances administrées, sur les habitudes du malade, ses occupations, son âge; sur ses paroles, ses silences, les pensées qui l'occupent, son sommeil; sur les gestes désordonnés des mains et les larmes, sur la sueur, le refroidissement, la toux... » HIPPOCRATE, Épidémies Sur les conditions de la santé. «Aliments et exercices ont des vertus opposées, mais qui collaborent à la santé. Par nature, les exercices dépensent l'énergie disponible, les aliments et les boissons, eux compensent les pertes. Il importe, à ce qu'il semble, de discerner la vertu des exercices naturels ou violents; il importe à ce qu'il semble de discerner lesquels d'entre eux développent les chairs, lesquels les diminuent et non seulement cela, mais encore la proportion des exercices à l'égard de la quantité d'aliments, de la nature du patient, de son âge, des saisons de l'année, des changements de vents, de la situation des lieux où il vit, de la constitution de l'année. Il faut connaître le lever et le coucher des astres, pour savoir prendre garde aux changements et excès des aliments, des boissons, des vents de l'univers entier: c'est de tout cela que proviennent les maladies.» HIPPOCRATE, Du Régime dans les maladies. A la lumière de ces quatre textes,vous préciserez ce qui fait la modernité de la conception de la médecine d'Hippocrate. III. Les leçons dHippocrate

5 V. Hippocrate après Hippocrate... P ortrait d'Hippocrate de Cos, Paris - Bibliothèque nationale, manuscrit grec, XIVème siècle. De quel type d'objet s'agit-il? De quand date-t-il? Observez la façon dont Hippocrate est représenté : vêtements, gestes : quel personnage est habituellement représenté dans cette attitude ? Que peut-on en conclure ?


Télécharger ppt "DU CULTE DASCLÈPIOS A LA SCIENCE DHIPPOCRATE O n doit l'émergence de l'art de la médecine à la nécessité de soigner les blessures de guerre, puis les accidents."

Présentations similaires


Annonces Google