La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Renato Oniga (Università degli Studi di Udine, Italia) Lanalyse synchronique des composés nominaux du latin hier et aujourdhui Paris, Centre Alfred Ernout.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Renato Oniga (Università degli Studi di Udine, Italia) Lanalyse synchronique des composés nominaux du latin hier et aujourdhui Paris, Centre Alfred Ernout."— Transcription de la présentation:

1 Renato Oniga (Università degli Studi di Udine, Italia) Lanalyse synchronique des composés nominaux du latin hier et aujourdhui Paris, Centre Alfred Ernout 25 janvier 2014

2 Denys le Thrace, section περ νματος (cf. GG, vol.1, pp ) : (1) σχματα δ νομτων στ τρα· πλον, σνθετον, παρασνθετον· πλον μν οον Μμνων, σνθετον δ οον γαμμνων, παρασνθετον δ οον γαμεμνονδης Φιλιππδης. – τν δ συνθτων διαφορα εσι τσσαρες. μν γρ ατν εσιν κ δο τελεων, ς Χειρσοφος, δ κ δο πολειπντων, ς Σοφοκλς, δ ξ πολεποντος κα τελεου, ς Φιλδημος, δ κ τελεου κα πολεποντος, ς Περικλς. «Les figures des noms sont au nombre de trois: simple, composée, dérivée de composée; simple comme Μμνων, composée comme γα-μμνων, et dérivée de composée comme γα-μεμνον-δης, Φιλ-ιππ-δης. – En outre, les variétés des composés sont au nombre de quatre. Certains sont formés de deux mots complets, comme Χειρ-σοφος. Dautres de deux mots incomplets, comme Σοφο- κλς. Dautres encore dun mot incomplet et dun mot complet, comme Φιλ-δημος. Dautres, enfin, dun mot complet et dun mot incomplet comme Περι-κλς.

3 Trois catégories: a. πλον (scil. νομα) dénote le mot simple : Μμνων; b. σνθετον dénote le mot composé: γα-μμνων; c. παρασνθετον dénote le dérivé dun mot composé: [[γα-μεμνον]-δης].

4 Quatre typologies : a. κ δο τελεων de deux formes complètes b. κ δο πολειπντων de deux formes incomplètes c. ξ πολεποντος κα τελεου dune forme incomplète et dune forme complète d. κ τελεου κα πολεποντος dune forme complète et dune forme incomplète.

5 GG, vol. 1, p. 380, l. 3-4: πσαι α πτσεις συντθενται, οον χηναλπεξ λλσποντος νουνεχς· κλητικ δ οκτι. « Tous les cas peuvent devenir membres dun composé, comme par exemple: χην-αλπεξ (renard-oie: nominatif + nominatif), λλσ-ποντος (Hellespont : génitif + nominatif), (cher à Arès : datif + nominatif), νουν-εχς (doué de sagesse : accusatif + nominatif); mais jamais le vocatif. »

6 GG, vol. 1, p. 574, l : δ κ δο πολειπντων, ς Σοφοκλς· τ γρ σοφς νομα πολεπει τ ς, τ δ κλσις πολεπει τν ις συλλαβν. « Dautres de deux mots incomplets, comme Σοφοκλς : en effet, le nom σοφς perd son ς, tandis que κλσις perd la syllabe ις. »

7 Varr. Ling. 8, 61-62: Quoniam est vocabulorum genus quod appellant compositicium et negant conferri id oportere cum simplicibus de quibus adhuc dixi, de compositis separatim dicam. Cum ab tibiis et canendo tibicines dicantur, et quaerunt, si analogias sequi oporteat, cur non a cithara et psalterio et pandura dicamus citharicen et sic alia. Puisquil y a un type de mots que nous appelons composés et quon pense quon ne peut les comparer avec les mots simples dont jai parlé jusquà présent, je parlerai des mots composés à part. [Les anomalistes] demandent pourquoi les joueurs de flûte sont appelés tibicines, de tibia et canere, et pourquoi nous nappelons pas le joueur de cithare citharicen, selon les principes de lanalogie, de cithara (cithare), et avec la même règle le joueur de psaltérion (psalterium), le joueur de pandore (pandura) et ainsi de suite.

8 a. tibicenb.*citharicen auceps*pisciceps argentifodina*ferrifodina lapicida*lignicida aurifex*argentifex

9 Charisius, GLK I 153, 21-25: Figura in nominibus aut simplex est, ut felix, aut composita, ut infelix. Conponuntur autem nomina modis quattuor, ex duobus integris, ut suburbanum; ex duobus corruptis, ut opifex artifex; ex integro et corrupto, ut ineptus; ex corrupto et integro, ut omnipotens; aliquando ex compluribus, ut inexpugnabilis. Dans les noms, la figure est simple, comme dans felix, ou composée, comme dans in-felix. Les noms se composent de quatre façons : à partir de deux mots intacts, comme sub-urbanum ; à partir de deux mots altérés, comme opi-fex, arti-fex ; dun mot intact et dun mot altéré, comme in-eptus ; dun mot altéré et dun mot intact, comme omni-potens ; parfois à partir de plusieurs mots, comme in-ex-pugnabilis.

10 Diomède, GLK, I 301, 23-30: Figura est discrimen simplicium dictionum et conpositarum. Figurae nominibus accidunt duae, simplex et conposita, simplex, ut doctus, conposita, ut indoctus. Conponuntur autem nomina modis quattuor, ex duobus integris, ut suburbanum; ex duobus corruptis, ut opifex artifex; ex integro et corrupto, ut ineptus; ex corrupto et integro, ut armipotens. Conponuntur etiam de conpluribus, quae parasyntheta Graeci appellant, ut inexpugnabilis inperterritus inexplicabilis. La figure est ce qui distingue les mots simples des mots composés. Les figures des noms sont au nombre de deux: simple et composée. Simple comme doctus et composée comme in-doctus. Les noms se composent de quatre façons: à partir de deux mots intacts, comme dans sub-urbanum ; de deux mots altérés, comme opi-fex, artif-ex; dun mot intact et dun mot altéré, comme in-eptus; dun mot altéré et dun mot intact comme armi-potens. Ils se composent également de plusieurs mots, ce que les Grecs appellent parasyntheta, comme in-ex-pugnabilis, in-per-territus, in-ex- plicabilis.

11 Donatus, GLK IV 377, In declinatione conpositorum nominum animaduertere debemus, ea, quae ex duobus nominatiuis conposita fuerint, ex utraque parte per omnes casus declinari, ut eques Romanus, praetor urbanus; quae ex nominatiuo et quolibet alio casu conposita fuerint, ea parte declinari tantum, qua fuerit nominatiuus casus, ut praefectus equitum, senatus consultum. Dans la flexion des noms composés nous devons prêter attention au fait que ceux qui se composent à partir de deux cas nominatifs sont à décliner dans tous les cas pour tous les membres. Cest le cas de eques Romanus, praetor urbanus. Lorsque les noms se composent dun cas nominatif et dun autre cas, seul le membre au nominatif est à décliner. Cest le cas de praefectus equitum, senatus consultum.

12 Servius, Commentarius in artem Donati, GLK IV 408, Figura aut simplex est aut conposita: simplex, quae unam rem continet atque naturalis est, ut doctus; conposita uero, quae ex arte fit et duas res habet, ut indoctus. La figure est simple ou composée ; simple, si elle ne contient quun concept et quelle est à létat primitif, comme doctus ; composée si elle est réalisée de façon fabriquée et quelle contient deux concepts, comme indoctus.

13 Priscien, GLK II 177, Figura quoque dictionis in quantitate comprehenditur : uel enim simplex est, ut magnus, uel composita, ut magnanimus, uel decomposita, quam Graeci παρασνθετον uocant, id est a compositis deriuata, ut magnanimitas, quae rationabiliter separatim accepta est figura a Graecis. « La figure du mot est également incluse dans la quantité : en effet elle est simple, comme magnus, ou bien composée, comme magnanimus, ou encore dérivée dun composé, ce que les Grecs appellent παρασνθετον, cest-à-dire dérivé dun nom composé comme magnanimitas, qui est une figure considérée séparément avec raison par les Grecs. »

14 Priscien, GLK II 177, Vna est enim res supposita, duae uero uoces diuersae sub uno accentu prolatae, quas inuenis separans compositum « Il y a un seul sens, mais il y a deux mots différents prononcés sous un seul accent, mots que lon trouve en séparant le composé. »

15 Priscien, GLK II 178, Componuntur autem nomina modis quattuor : ex duobus integris, ut tribunusplebis, iusiurandum; ex duobus corruptis, ut beniuolus, pinnirapus; ex integro et corrupto, ut inimicus, extorris; ex corrupto et integro, ut efferus, impius. « Les noms se composent de quatre façons : à partir de deux mots intacts, comme tribunusplebis, iusiurandum ; à partir de deux mots altérés, comme benivolus, pinnirapus ; à partir dun mot intact et dun mot altéré, comme inimicus, extorris ; à partir dun mot altéré et dun mot intact, comme efferus, impius. »

16 Prisc. GLK II 179, Nomina uero componuntur uel cum aliis nominibus, ut omniparens, paterfamilias, uel cum uerbis, ut armiger, lucifer, uel participiis, ut senatusdecretum, plebisscitum, uel pronominibus, ut huiuscemodi, illiusmodi, uel aduerbiis, ut satisfactio, beneficus, maledicus, causidicus, uel praepositionibus, ut impudens, perfidus. Les noms se composent soit avec dautres noms, comme omniparens, paterfamilias, soit avec des verbes, comme armiger, lucifer, soit avec des participes, comme senatusdecretum, plebisscitum, soit avec des pronoms, comme huiuscemodi, illiusmodi, soit avec des adverbes, comme satisfactio, beneficus, maledicus, causidicus, soit avec des « prépositions », comme impudens, perfidus.

17 La découverte du sankrit eut un double effet sur lhistoire de la linguistique : a. La comparaison historique du sanskrit avec les langues indo-européennes fut la première étape dans le développement systématique de la linguistique diachronique ; b. La connaissance des oeuvres des grammairiens indiens renouvela complètement la tradition de lanalyse linguistique synchronique.

18 a. Composés par coordination : le seul type dvandva. b. Composés par subordination: tous les autres (avyayībhāva, tatpuruşa et ses sous- types, bahuvrīhi).

19 Dans un bahuvrīhi «tous les membres sont upasarjana », cest-à-dire des éléments accessoires, parce que les deux membres se situent dans un rapport de détermination avec quelque chose qui est extérieur au composé.

20 J. Düntzer, Die Lehre von der lateinischen Wortbildung (1836): Kopulativa; Kollektiva; Determinativa; Präpositionskomposita; Abhängigkeitskomposita; Possessivkomposita.

21 Johann Lissner, Die lateinischen Composita(1855) : Determinative Komposita (karmadhāraya); Attributive Komposita (bahuvrīhi); Abhängigkeits- oder objective Komposita (tatpurusa); Copulative Komposita (dvandva); Collectivkomposita (dvigu); Adverbiale Komposita (avyayībhāva).

22 Théorie de la morphologie: Dictionnaire (mots simples) Règles de formation des mots : règles de dérivation ; règles de composition ; règles de flexion.

23 a.[ [magno + animo] + itas ] b. [ magno + [animo + itas] ]

24 Prisc., GLK II 177, 27 – 178, 3 Si enim dicam magnanimitas compositum est a magno et animitate (b), nihil dico, animitas enim per se non dicitur. Necesse est ergo dicere, quod magnanimus quidem compositum est a magno et animo, quae sunt intellegenda per se, a magnanimo autem deriuatum est magnanimitas (a).

25 La forme plus abstraite dune règle de composition est lunion de deux thèmes dans un nouveau thème complexe, qui contient une frontière interne. La règle peut être exprimée dune façon formelle comme : [a] X, [b] Y [ [a] X [b] Y ] Z où [a] et [b] sont les thèmes des deux membres du composé ; X, Y, Z sont les catégories lexicales respectivement des membres isolés et du composé ; et avec le symbole on indique la frontière interne.

26 a.des composés proprement dits, dans lesquels la frontière est réalisée par une frontière de morphème (+). Cest le cas de agri+cola; b. des juxtaposés, cest-à-dire des groupes de mots qui indiquent un concept unique, dans lesquels on identifie une frontière de mot (#). Cest le cas de res # publica.

27 Serv. auct. ad Aen. 4, 8: MALE SANA […] nec esse compositum verbum, quia composita unum plerumque corrumpant necesse est, ut malesuada.

28 Oniga (1988: 1-176): typologie des composés catégorie lexicale du premier et du deuxième membres ; rapport syntaxique entre les deux membres ; présence éventuelle de suffixes ; valeur sémantique de lensemble du composé.

29 Typologie des composés A. Composés ayant un deuxième membre déverbal 1. Nomina agentis: [ [b] + [[a] V + (Suf)] A ] A ex.: arti-fex, magni-fic-us sujet du verbe a qui se réfère à largument b 2. Nomina actionis:[ [b] + [[a] V + io] N ] N ex.: armi-lustr-ium action du verbe a qui se réfère à largument b

30 Typologie des composés B. Composés ayant un deuxième membre nominal 3. Abstraits:[[b] + [[a] N + io] N ] N ex.: aequi-nocti-um nom abstrait caractérisé par a spécifié par b 4. Bahuvrīhi:[[b] + [[a] N + (Suf)] A ] A ex.: albi-capill-us, tauri-form-is qui possède a spécifié par b 5. Déterminatifs:[[b] + [a] N ] N ex.: capri-fīcusa spécifié par b

31 Oniga (1988: ): la valeur stylistique En ce qui concerne les composés ayant un deuxième membre déverbal, en poésie les formes les plus récurrentes sont les noms dagent (type 1), notamment les adjectifs à suffixe –o/u-, -a- et à suffixe participial –nt-. En revanche, les noms dagent ayant un suffixe zéro et les noms daction (type 2) sont préférés dans la prose technique, dans la langue des institutions et des métiers.

32 Oniga (1988: ): la valeur stylistique De même, parmi les composés ayant le deuxième membre nominal, les différences sont significatives: le type des abstraits (3) est surtout prosastique, tandis que les composés du type bahuvrīhi (type 4) sont en majorité poétiques. en revanche, les composés déterminatifs (5) sont très rares et ont une légère préférence pour les textes en prose.

33 Merci pour votre attention!


Télécharger ppt "Renato Oniga (Università degli Studi di Udine, Italia) Lanalyse synchronique des composés nominaux du latin hier et aujourdhui Paris, Centre Alfred Ernout."

Présentations similaires


Annonces Google