La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Le début de la colonisation de l`Amérique du Nord Par Patrick Quinn

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Le début de la colonisation de l`Amérique du Nord Par Patrick Quinn"— Transcription de la présentation:

1 Le début de la colonisation de l`Amérique du Nord Par Patrick Quinn
Le regime FrançAis Image: Le début de la colonisation de l`Amérique du Nord Par Patrick Quinn Mercantilisme: Doctrine politique où la puissance est attribuée à l’argent qu’un État possède

2 POPULATION DURANT LE RÉGIME FRANÇAIS
Dans le 16ieme siècle, les empires européens (France, Angleterre, Espagne, Portugal) cherchent à trouver un passage aux Indes, car les Turcs et Italiens bloquent le passage utilisé. En 1534, Jacques Cartier ( ), qui explore pour le roi de France, découvre l'Amérique du Nord. Ses tentatives de colonisation se trouvent par un échec. La colonie est appelé la Nouvelle-France. 50 ans plus tard, la France a un intérêt économique et commence à coloniser. Beaucoup d’établissements comme le Québec (1608), Trois-Rivières (1634), Montréal (1642), commencent à former.  Le territoire est distribué en seigneuries, ou un seigneur distribue des terres à des paysans pour du travail, et des récoltes. En 1663, Louis XIV, le nouveau roi, decide de réorganiser ses colonies. Il se concentre maintenant sur la colonisation. Avec les mesures mises en place par Jean Talon, la population augmente considérablement. En 1665, la population est 3215, et en 1675, la population est 7832 Image du bateau: En 1713, la France signe le traité d’Utrecht et cède l’Acadie à la Grande-Bretagne. En 1755, c’est la Grande derangement. Plus de 6000 Acadiens sont déportés.  En 1756, la guerre éventuelle éclate entre la France et la Grande-Bretagne. La guerre finit en 1763 par le traité de Paris. La guerre était la Première Guerre mondiale. Elle cause plus de 2000 personnes de partir et beaucoup plus de mourir…

3 ÉCONOMIE DURANT LE RÉGIME FRANÇAIS
De 1541 à 1600, le territoire est dominé par la pêche.  À partir de 1600, la France s’intéresse dans la traite des fourrures. En 1600, Pierre de Chauvin fonde le premier poste de traite, Tadoussac.  De 1601 à 1627, le système des compagnies est en place. Une compagnie détient le monopole de la traite des fourrures. En échange, elle doit peupler la colonie. Mais, les compagnies ne respectent pas cette obligation. En 1627, la compagnie des Cent-Associés est créée. Il prend le monopole de fourrures, et peuple le territoire. Il est dissous en 1661, quand Louis XIV débute son régime La colonie est une colonie-comptoir, c’est-a-dire que le but de la colonie est d’exploiter le territoire, et le vendre au métropole... La métropole le transforme en des produits manufactures et le revend plusieurs chère. Le système économique est le mercantilisme. Le plus d’argent qu’un pays a, le plus prospère est puissant il est. Avec les guerres iroquoiennes (Hurons, ), la France perd ses alliés, et doit chercher de nouveaux partenaires économiques. Dans la colonie, les activités économiques sont l’agriculture, la pêche, et la commerce des fourrures. Pour diversifier les activités, Gilles Hocquart, in intendant, met sur place différentes mesures. Par exemple, il ordonne la construction d’un chantier navale. Ils pratiquent le commerce triangulaire (Manuel 1, tome 1, p. 172 pour une image qui le visualise). Il fait le commerce entre les Antilles et la France.  En 1760, un nouveau régime économique commence… Image:

4 CULTURE DURANT LE RÉGIME FRANÇAIS
Les nouveaux colons doivent adapter à leur climat. Ils font des changements à ce qu’ils portent comme les sabots sont remplacés par des mocassins. Aussi, les bas sont remplacés par les mitasses. Ils adaptent à une alimentation différente comme le syrop d’érable. Ils aussi utilisent de nouveaux transports comme le traineau.  Du XVIIime siècle au XVIIIe siècle, les maisons constituent une pièce, et les vitres des fenêtres sont faites en papier. Au XVIIIieme siècle, il y a plus qu’une pièce, et le chauffage est efficace (poêle de bois). Dans la première partie du 16 siècle, le but de l’église est de convertir les Amérindiens. Les missionnaires sont les auteurs des premiers lexiques et grammaires des langues amérindiennes, à cause qu’ils apprennent les langues. Les Français voient l’evangelisation un devoir. Paul de Chomedy de Maisonneuve et d’autres personnes fondent la Société de Notre-Dame de Montréal des Sauvages de la Nouvelle-France. C’est la laïcisation des missionnaires.  À cause de la destruction de la Huronie, ces Iroquois se tentent de convertir a au catholicisme.  L’Église catholique est chargée de différents services sociaux: l’enseignement et les soins. De différents groupes religieux s’occupent de ces taches comme les Ursilines sont chargées d’enseigner les filles. Des hôpitaux sont faites dans le 17 siècle comme l’Hotel-Dieu de Montréal (1642). L’Église encadre les colons avec les paroisses. Il dénonce certaines choses comme le billard, dames et de procurer des boissons alcoolisées. Il surveille les divertissements des élites, parce qu’ils suivent la mode de Paris et Versailles.  Durant le régime français, la France est absolutiste. Il veut dire que le roi obtient son pouvoir directement de Dieu et il est le représentant de lui sur Terre. Il se manifeste en différentes façons: avant 1663, le pouvoir qu’il exerce sur les compagnies, les pouvoirs de l’intendant et le gouverneur. Ils sont les représentants du roi dans la colonie. Les maisons que l’intendant et gouverneur vivent dans sont des représentations de la puissance du roi. Le paysage et la toponymie sont aussi des représentations de la puissance. Les villes et places sont nommées pour les rois comme Louisiane. Les manifestations sont des représentations de la puissance aussi, comme des fêtes publiques pour la famille royale. L’État est aussi gallicaniste. Ça veut dire que le roi est le chef de son royaume, et peut nommer les évêques, a cause qu’il est le représentant de Dieu. 

5 POUVOIR DURANT LE REGIME FRANCAIS
Les autorités de la colonie doivent obéir les autorités de la métropole, car ils peuvent être rappelés par la France, et leur carrière peut être compromise s’ils n’accomplient par leurs fonctions. Le gouverneur est en charge de la guerre et la diplomatie, et l’intendant est en charge de l’économie et les finances. Ils agissent sans consulter personne (comme arrêter quelqu’un…). Ils sont dans le Conseil Souverain, et aident à nominer les membres du Conseil. L’évêque de l’Église est dans ce conseil. L’intendant et le gouverneur peuvent intervenir dans tous qui concernent le pouvoir juridique. Par exemple, ils peuvent pardonner un noble qui a fait un crime. Critiquer les autorités coloniales peut se conduire à être arrêté. Les autorités utilisent les capitaines de milice et l’armée pour la police. Ils utilisent pour décourager le désordre public. Ils utilisent les édifices (comme le palais du gouverneur ou le palais de l’intendant) pour montrer la puissance du roi. Ils utilisent les vêtements couteux pour montrer le pouvoir, et la hiérarchie sociale aussi (par exemple, les nobles sont plus en avant aux messes que d'autres groupes sociaux) La France utilise les alliances amérindiennes pour faire leurs alliés battre la Grande-Bretagne et ses alliés. La France utilise des stratégies pour affronter la faiblesse de la population, mais les Amérindiens n’écoutent pas et utilisent leurs propres stratégies. La France doit faire des compromis pour entretenir ses alliances avec les Amérindiens. L’alliance avec l’Église catholique bénéfice mutuellement les deux. Avec l’alliance, l’Église peut étendre son influence dans la vie quotidienne des gens. En échange, l’Église garantit la fidélité et l’obéissance des gens. Il facilite la conversion des Amérindiens au religion catholique. Image: https://sites.google.com/site/hecanicolasgatineau/pouvoir-et-pouvoirs/dynamique-du-pouvoir/la-dynamique-du-pouvoir-entre-groupes-d-influence-et-pouvoir-en-nouvelle-france-1608-a-1760 Les nobles sont les plus fidèles. Ils occupent des postes dans l’administration coloniale et obtiennent des privilèges. L’administration coloniale voit les paysans comme une menace, car ils craignent qu’une rébellion puisse arriver. Ils n’ont peu de droits politiques, et doivent travailler gratuitement quand l’État le demande.


Télécharger ppt "Le début de la colonisation de l`Amérique du Nord Par Patrick Quinn"

Présentations similaires


Annonces Google