La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Comment les réseaux sociaux changent-ils la société ? Les gens sont désormais plus à l'aise avec le fait de partager plus d'informations. Nous avons là

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Comment les réseaux sociaux changent-ils la société ? Les gens sont désormais plus à l'aise avec le fait de partager plus d'informations. Nous avons là"— Transcription de la présentation:

1

2 Comment les réseaux sociaux changent-ils la société ? Les gens sont désormais plus à l'aise avec le fait de partager plus d'informations. Nous avons là un témoignage d'un jeune cadre, Mattéo, qui nous confie lucidement. « Quand je ne suis pas connecté, j'ai l'impression que je suis en train de manquer quelque chose. Je veux tout savoir, tout commenter. » Les symptômes sont clairs, Mattéo est atteint de la nouvelle pathologie qui touche les internautes (Fear of missing out = peur de rater quelque chose).

3 Comment ces heures passées en ligne à « réseauter » impactent-elles notre cerveau ?. Daprès un neuro-économiste californien, échanger sur les réseaux sociaux dope la production d'ocytocine, l'hormone de l'amour et de l'empathie. Pour les chercheurs de l'université de Tel-Aviv, Facebook favorise le développement psychique des adolescents, quand leurs confrères Américains estiment eux, que passer trop de temps sur le site favorise l'angoisse et la dépression chez les adolescents. Le sujet a fait l'objet d'une conférence à la 119ème Convention annuelle. Mais il n'est pas nécessaire de faire passer toute une batterie de tests neurologiques à nos enfants pour ce rendre compte qu'ils ne vivent pas comme leurs grands-parents ni même comme leurs parents. A force de poster photos de vacances, états d'âme et statut marital sur le Net, les internautes ont profondément modifié la notion de vie privée.

4 Le grand besoin de dévoiler sa vie intime : « On est poussé vers une certaine mise en scène de sa vie où il faut avoir l'air cool. » Mattéo confie toujours: « Quand je m'exprime sur Facebook, je peux m'adresser en même temps à mon ex, à mon patron, à des membres de ma famille et à des amis. Or, un même propos ne va pas forcément être interprété de la même façon dans ces contextes différents » Il faut avoir conscience « Notre curiosité nous pousse à être voyeur et exhibitionniste en même temps » Cela ne va pas sans risque. Des risques que la presse relaie à chaque fois qu'un fait divers trouve sa source dans les réseaux sociaux. Comme cette employée suisse, licenciée en 2009 parce qu'elle surfait sur Facebook alors qu'elle s'est fait excuser pour une migraine.

5 Les jeunes ne sont pas toujours conscients de la vie privée de l'autre : Une association comme : Action Innocence, se déplace dans les établissements scolaires pour sensibiliser les élèves aux dangers liés à une trop grande divulgation de sa vie privée (ou de celle des autres). Depuis la création de cette association en 2003, nous observons une évolution : les jeunes ont une meilleure maîtrise technique, paramètre de confidentialité, mais ils n'ont pas toujours une conscience précise du périmètre de la vie privée de l'autre.

6 Dans le futur, il faudra permettre aux jeunes de changer de nom quand ils atteindront la majorité pour qu'ils puissent échapper à leur passé numérique. Avec cet outil, on croit que l'on va vers plus de sociabilité mais en fait, on est ''seul ensemble'. On paramètre notre relation aux autres pour qu'ils ne nous dérangent pas, on se tient à distance, caché derrière un écran. En clair, ce n'est pas parce qu'on a passé trois heures sur son canapé à regarder les profils de ses amis et les tweets de connaissance qu'on a partagé un moment de qualité avec eux. La vie sur les réseaux sociaux est en train de devenir un contrechamp de la vie réelle.

7 Pourquoi sommes-nous accros a Facebook ?

8 Facebook nous rend accros car on peut tout faire sur le réseau. On y rencontre des amis, un facebookeur moyen a environ 130 amis quil peut contacter rapidement et gratuitement ; ce qui rend Facebook indispensable. On expose sa vie sur le réseau social, les internautes racontent très exactement qui ils sont et ce quils font. Cest grâce à cela que les pirates informatiques volent nos données personnelles pour reconstituer nos mots de passe. On passe en moyenne 55 minutes par jour sur Facebook car il est impossible de sennuyer sur le réseau avec applications et jeux disponibles. Encore mieux, les ingénieurs de Facebook veulent ajouter un moteur de recherche inspiré par Google. Cest grâce à tous ces services que Facebook devient indispensable et nous rend accros.

9 Facebook en quelques chiffres Facebook a été fondé en 2004 mais a commencé a être utilisé par des abonnés vers Cest un réseau qui contient plus de 3000 employés, facebook est disponible en 70 langues. A ce jour, il y environ 845 Millions dusagers, sachant que un usager représente 100 dollars ($) de bénéfice. Facebook est un quartier général multiculturel, demain un bon nombre demployés sera millionnaire suite à lintroduction en bourse du réseau social. Le chiffre daffaire de Facebook est de 3,7 Milliards de dollars ($). Le bénéfice fut de 1 Milliard de dollar en 2011.

10

11

12 Bibliographie Ca mintéresse, décembre 2011 Comment les réseaux changent la société ? Sciences et vie junior, novembre 2010 Tous esclaves du réseau. Le Nouvel Observateur, 9 février 2012 N° 2466 Vos données valent de lor.


Télécharger ppt "Comment les réseaux sociaux changent-ils la société ? Les gens sont désormais plus à l'aise avec le fait de partager plus d'informations. Nous avons là"

Présentations similaires


Annonces Google