La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Lanalyse de pratique Fondements théoriques Diaporama conçu par B. Hubert, Formateur Espe Le Mans Université de Nantes, Docteur en Sciences de léducation.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Lanalyse de pratique Fondements théoriques Diaporama conçu par B. Hubert, Formateur Espe Le Mans Université de Nantes, Docteur en Sciences de léducation."— Transcription de la présentation:

1 Lanalyse de pratique Fondements théoriques Diaporama conçu par B. Hubert, Formateur Espe Le Mans Université de Nantes, Docteur en Sciences de léducation

2 Les démarches des deux novices RitaAurélie. Rien nest positif. Elle reste centrée sur sa préparation. Tout son discours consiste à envisager ce quelle aurait dû faire (conditionnel). Elle sinquiète des apprenants. Pas de prise de recul, une analyse linéaire de la séance. Décrit la situation avant de vouloir plaquer des solutions. Prise de recul : narration puis analyse puis prise de conscience

3 Quel est lenjeu de cette distanciation ? Le remplacement de manières de faire intuitives ou traditionnelles par des savoir-faire rationnels, scientifiquement fondés. (Michel Fabre) Tenter darticuler savoirs daction et savoirs théoriques, les deux séclairant réciproquement pour une meilleure compréhension de la complexité (Beckers Jean)

4 Quels objectifs pour le professionnel ? Comprendre sa manière de faire Améliorer sa pratique Remettre en cause des choix effectués Améliorer lapprentissage de ses élèves

5 Deux grandes idées Les savoirs et les gestes professionnels se construisent dans laction, et toute formation professionnelle qui perd laction de vue reste inopérante. En revanche cest assurément dans la prise de recul par rapport à cette action que se développe la professionnalité

6 Lapproche constructiviste qui met laccent sur lactivité pour appréhender les phénomènes Concept dabstraction réfléchissante Concept développé par Piaget, psychologue suisse ( ) qui a développé une théorie de lintelligence où il fait du sujet lacteur principal du processus de développement Piaget suppose un mécanisme de réfléchissement (réflexion sur le développement de la connaissance). Il a observé que le sujet est capable de dégager les caractéristiques de ses actions et de ses processus cognitifs.

7 Dans le champ professionnel Le praticien réflexif du canadien Donald Schön Comment les professionnels sy prennent-ils pour résoudre les problèmes qui leur sont soumis ? Comment se forme la pensée du professionnel dans laction ? Les professionnels se fondent moins sur des formules apprises au cours de leur formation initiale que sur ce quils ont acquis au cours de leur pratique professionnelle. Le savoir dexpérience en classe se construit dans un esprit de recherche que développe lanalyse réflexive.

8 « Le praticien réflexif est un praticien qui se regarde agir comme dans un miroir et cherche à comprendre comment il sy prend, et parfois pourquoi il fait ce quil fait, éventuellement contre son gré. » PERRENOUD Philippe

9 Revenir sur ce qui a déjà eu lieu Dans la perspective de ce qui aura peut- être lieu Bouscule le rapport au temps du sujet professionnel toujours plus préoccupé de lactivité future Contraint à se situer dans un apprentissage perpétuel « Il y aura souvent une tension entre lenvie doublier un épisode peu glorieux et lenvie de comprendre, de progresser. » Perrenoud

10 Nécessité de contextualiser laction Pose souvent problème dans les écrits des professeurs Facilitée si le sujet sexprime à partir dune « trace de pratiques » : une narration, un enregistrement audio, une cassette vidéo, des traces de lactivité- élèves, un entretien… Cela passe dabord par le récit de lexpérience personnelle avant que problématisation et théorisation soient possibles.

11 Mise en langage de laction Elle ne va pas de soi, il sagit bien dun apprentissage. Pour ouvrir aux autres le champ de son action, on peut dire quen quelque sorte il faut un peu « exposer » exposer son action sexposer comme personne agissant aux regards des pairs.

12 Transformation des pratiques en connaissances ou en savoirs daction La transformation des « représentations fonctionnelles de laction » en « représentations discursives formalisantes de laction » Dépend des interactions avec le groupe et avec lanimateur Ces interactions se révèlent quelquefois plus fécondes si la « trace de pratique » napparaît pas trop prégnante, si celle-ci ne limite pas lessai dexplicitation du sujet.

13 « ce qui est en jeu en analyse de pratiques, cest non pas la description dune scène vécue, mais la description (souvent difficile et lon comprend pourquoi) dun ensemble de significations accordées à la situation et à laction. » Wittorski

14 Analyser sa propre action savère complexe Laction renvoie aussi bien à la didactique aux savoirs disciplinaires à transmettre à la pédagogie et aux dispositifs mis en place à lidentité du sujet, ses compétences, sa personnalité, son rapport à lautorité, son capital culturel, sa relation à lautre… Nécessité daccepter cette complexité

15 Distinguer réflexion et réflexivité La réflexion reste interne à la situation Que sest-il passé ? Comment la discussion a-t-elle commencé ? Comment les élèves ont réagi à ma question?

16 Réflexivité : posture dextériorité Mise à distance de la situation Relativisation de la situation afin den extraire des invariants Quest-ce qui se joue dans la situation ? Prise de recul Retour sur soi-même en se prenant comme objet de réflexivité. Lenseignant se regarde agir du point de vue de ses actes mais aussi comme processus. Comment expliquer quon en est arrivé là ? Quelle image de moi ai-je pu donner ? Comment aurais-je pu être perçu par mes élèves en agissant autrement ?

17 Lenseignant professionnel Pour Jean Beckers Il est compétent, cest-à-dire quil peut faire face avec efficacité et autonomie à des situations denseignement-apprentissage non routinières et contextualisées. Il prend du recul par rapport à ses choix, à son fonctionnement et tente darticuler savoirs daction et savoirs théoriques pour une prise de décision davantage délibérée et autodéterminée. Il se sent individuellement et collégialement responsable de ses actes denseignement et des effets quils produisent sur les élèves et la communauté éducative.

18 Petite Bibliographie Altet Marguerite, « Caractériser, expliquer et comprendre les pratiques enseignantes : développer une pratique réflexive sur et pour laction », Education permanente, n°160, Beckers Jean, Compétences et identité professionnelle, De Boeck, 2007 Crinon Jacques, Guigue Michèle, « Ecriture et professionnalisation », note de synthèse, in Revue Française de Pédagogie, n°156, Delcambre Isabelle, « Parler dune classe (la décrire ?) dans un mémoire professionnel » in Pratiques, n°99, 1998, p Fabre Michel, Lang Vincent, Le mémoire professionnel IUFM est-il professionnalisant ?, Recherche et formation n°35, 2000 Perrenoud Philippe, « Adosser la pratique réflexive aux sciences sociales, condition de la professionnalisation », Education permanente, n°160, Piaget Jean et Inhelder Bärbel, La Psychologie de lenfant, Que sais- je ?, PUF, Schön Donald, La praticien réflexif. A la recherche du savoir caché dans lagir professionnel, Montréal; Editions Logiques, Wittorski Richard, « Les rapports théorie-pratique dans la conduite des dispositifs danalyse de pratiques », Education permanente, n°160, 2004


Télécharger ppt "Lanalyse de pratique Fondements théoriques Diaporama conçu par B. Hubert, Formateur Espe Le Mans Université de Nantes, Docteur en Sciences de léducation."

Présentations similaires


Annonces Google