La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Démences et aptitude à la conduite Dr Michelle Burdin CS mémoire hôpital Sud Francilien Septembre2008.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Démences et aptitude à la conduite Dr Michelle Burdin CS mémoire hôpital Sud Francilien Septembre2008."— Transcription de la présentation:

1 démences et aptitude à la conduite Dr Michelle Burdin CS mémoire hôpital Sud Francilien Septembre2008

2 Rappel des libertés individuelles Toute personne a le droit de circuler librement et de choisir sa résidence à l'intérieur d'un État. Toute personne a le droit de quitter tout pays, y compris le sien, et de revenir dans son pays. ( article 13 constitution) quiconque se trouve régulièrement sur le territoire d'un État a le droit d'y circuler librement Liberté daller et venir = droit fondamental (ANAES 2005) La liberté des uns finit où commence celle des autres … et où elle peut mettre en danger la vie dautrui

3 Pour conduire un véhicule il faut… Une voiture … en état de marche Un permis … valide La conservation dune aptitude physique, psychique et sensorielle

4 Règles pour la conduite automobile On doit détenir papiers …( véhicule, conducteur) véhicule conforme aux règlements (freins, éclairage, signalisation, … plaques, sinon --) le véhicule peut être immobilisé, mis en fourrière ou retiré de la circulation. Depuis le , contrôle technique systématique périodique des véhicules

5 Le permis de conduire Le permis de conduire est un droit administratif de circuler donnant l'autorisation de conduire certains véhicules dans un pays donné. Il est obligatoire de le posséder pour conduiredroit administratif de circulerconduirevéhicules Permis B : Véhicules dont le PTACPTAC (-)3500 kg et max 9 places assises (conducteur compris). + tracter remorque de(-) 750 kg,

6 Alzheimer – loi Loi 7 mai 97 fixait les incapacités physiques incompatibles avec permis de conduire Classe IV neurologie-psy Troubles neurologiques Troubles comportementaux Troubles de la sénescence Liste non limitative Possibilité appliquer pour affection hors liste

7 Permis et Incapacité physique incompatible (délivrance ou maintien ) Arrêté du 21décembre 2005 sont incompatibles avec la conduite automobile les troubles neurologiques, comportementaux ou les troubles de la sénescence, dus à des affections, des opérations du système nerveux central ou périphérique, extériorisés par des signes moteurs,sensitifs, sensoriels, trophiques, perturbant léquilibre et la coordination. Lincapacité sera déterminée par le spécialiste en fonction des capacités fonctionnelles

8 législation Obligation pour patient de signaler À son assureur À la commission médicale du permis de conduire Ou à un médecin agréé Toute patho influant sur sa capacité conduire Risque de responsabilité pénale en cas daccident Risque de perte de couverture de lassurance

9 Les risques en cas daccident Art code civil « Celui qui a causé un dommage à autrui alors qu'il était sous l'empire d'un trouble mental n'en est pas moins obligé à réparation» patient responsable sur son patrimoine des conséquences de ses actes

10 Les dispositions légales article R Code de la route, le préfet peut prescrire un examen médical dans le cas où les informations en sa possession lui permettent destimer que létat physique du titulaire du permis peut être incompatible avec le maintien de ce permis de conduire.

11 Aptitude à la conduite Un médecin généraliste ou spécialiste Libéral ou salarié Ne peut rédiger un certificat daptitude à la conduite Médecins agréés libéraux, formés, nommés pour 2 ans par les préfets( visite pour candidats et renouvellement)=aptitude N

12 Commission médicale primaire des permis de conduire 2 médecins généralistes pour 2 ans ( préfet) Obligatoire Retrait permis sup à 1 mois Conduite sous lemprise de stupéfiants Alcoolémie sup à 0,8g/l sg Passage permis après annulation ( judiciaire ou perte de points )

13 Recours si désaccord pr inaptitude Commission dappel départementale 1 généraliste +1 spécialiste de la patho concernée Commission dappel nationale Le conducteur est le premier responsable de ses actes mais ….

14 Responsabilité médicale Devoir dinformation sur linaptitude à la conduite ( devant témoins) Impossibilité de signalement ( secret médical) Informer la famille qui peut signaler à la commission du permis de conduire linaptitude

15 Évaluation risques/conséquences Bien être personnel, indépendance Risque disolement, perte dautonomie Risque encouru par la collectivité Droit de conduire= droit de circuler, liberté individuelle daller et venir Pas de critères formels

16 Évolution motorisation Augmentation du taux motorisation ménages 30% en % en % des retraités ont une voiture 3% des conducteurs ont + de 75 ans..20% en ,5DC-16-19ans/6,2DC (+85)pour100Mkms

17 Interdire-autoriser Capacités longtemps conservées (mémoire procédurale) Agnosie du patient Facteur dindépendance Inquiétude de la famille Apprécier la dangerosité au cas par cas

18 Conduire cest Coordination sensorielle, motrice et cérébrale Voir,Entendre,Conserver des réflexes rapides Garder une capacité de décision et danticipation Faire face en urgence à des situations nouvelles Être capable dinterpréter les panneaux

19 Comment apprécier État cognitif ( tests neuropsychologiques) Interrogatoire de la famille respect des signalisation difficultés à passer les vitesses appréciation des distances et vitesses Problèmes dorientation Tests par simulateur Conduite sur route

20 capacité de conduire = 3 facteurs Savoir faire du conducteur Comportement au volant Aptitude à la conduite

21 Le savoir faire du conducteur Analyse des performances en situation réelle Aptitude à conduire de façon fluide et sûre dans les différentes situations de conduite Dépend de Entretien des capacités -rouler régulièrement Capacité à faire les bons choix (carrefour) Type de véhicule et vitesse Conditions climatiques et de circulation

22 Le comportement au volant SA Ce que le conducteur fait réellement au volant qui se modifie avec lâge (Modifications 70-75ans) Prend moins de risques Évite la nuit et les voies rapides Évite périodes trafic chargé Distances parcourues plus courtes Mais accidents svt – de 15kms domicile

23 Aptitude à la conduite Capacité physique et mentale jugées suffisante par les autorités pour autoriser la conduite et fait appel à Bonne perception de lenvironnement Acuité visuelle, auditive, attention Fonctions cognitives conservées Orientation TS,mémorisation, Jugement Prise de décisions Force motrice( ms direction assistée..), coordination, vitesse dexécution

24 Que disent les statistiques ( 1) 1/3 ont eu 1 accident depuis début MA 50% auront 1 avant arrêt conduite 50% se perdent au volant/8% N 26% aides ( toilette habillage) conduisent! Stade précoce risque=jeune alcoolisé A accident identique + de DC/SJ

25 Statistiques (2) Moins souvent impliquées ds accident Peu de conduite en état ivresse Peu verbalisés Connaissance code identique aux SJ (malgré 170 panneaux de + quen 1950)

26 Modifications physiologiques avec lâge Réaction survient avec un délai et elle est plus lente Mais stratégies dadaptation Difficultés à faire plusieurs tâches en mm temps ( carrefour avec + de 2 autos) Refus de priorité à Dte Oublis de clignotants

27 Risques et Alzheimer 1 -baisse des performances visuospatiales : évaluation position du véhicule, estimation distances,analyse du trafic et prévoir son évolution ; -difficultés dattention : sélective et soutenue pour repérer événements imprévus, gérer multiples informations intersection et maintenir vigilance optimale sur longs trajets ;

28

29

30 Risques alzheimer2 -troubles du jugement : peut empêcher le sujet de prendre conscience de ses problèmes et donc dadapter sa conduite ! -mémoire et langage : troubles mémoire immédiate - -)erreurs de conduite ou de trajets. troubles du langage --) gêne la compréhension des panneaux et empêcher lanticipation de décisions -Latteinte régions frontales --) erreurs de stratégie.

31

32 Risques Ds 80à85% des cas où conducteur âgé est tué il est responsable À accident comparable risque de DCX5 à 6 au delà 70 ans/sujet jeune 33% des SA morts daccidents avaient lésions cérébrales permettant dgstic MA Difficulté de conduire pourrait être signe précoce de démence ds 10% des cas

33 75à79 ans4,8 80 à 84 ans9,4 Sup à 8524,1 Parkinson MMS+ 2717,5 Parkinson MMS ,3 Alzheimer MMS ,6 Classe âgeNombre accident/millionKM

34 Quand interdire? MMS, IADL Sépulveda road test Ce test comprend deux parties : -présentation de 7 panneaux de signalisation habituels -en deuxième lieu, présentation de 3 situations comportant des croisements de complexité croissante par ajout dinformations supplémentaires

35

36 Le CARA ( centre adaptation à la route pour automobiliste handicapés- Belgique) Evaluation psychotechnique Test routier Examen médical Programme de renforcement daptitudes MIT Age lab ( check list aidant

37 MIT age lab test ( interrog famille) 1-Mauvaise signalisation ( clignotant) 2-Difficultés dans les virages 3-Circulation sur la mauvaise file 4-Erreur de sortie 5-Stationnement inadapté 6-Choc sur bordures ou trottoirs 7-Vitesse inadaptée

38

39 MIT age lab test suite 8-Délai de réponse si situation imprévue 9-Absence anticipation situations dangereuses 10-Irritabilité, agitation au volant 11-Eraflures ou Bosses sur voiture 12-Se perd dans trajet familier 13-Accident évité de peu

40

41 MIT age lab test Suite ( et fin ) 14-Contravention pour non respect règles circulation 15-Accident automobile 16-Confusion accélérateur –frein 17-Arrêt dans le trafic sans raison

42 Comment faire, pas de recette.. Action de conseil auprès de la famille Insister sur les solutions alternatives contrat dassurance -responsable de sa capacité à conduire Conseiller passage devant commission PC

43

44

45

46 Bibliographie en français Lauwereys JP. La réduction de la mobilité des conducteurs âgés. La revue de gériatrie 1995 ; 20 : Dourthe C. A fond la caisse. La revue de gériatrie 1997 ; 22 : 335. Roche J, Dubois D, Di Pompeo, Pennequin M, Durocher A, Thevenon A, et al. Evolution des temps de réaction des distances de réaction et de freinage. La revue de gériatrie 1997 ; 22 :

47 Bibliographie française suite Dourthe C, Martron JL, Carlier F, Blanchetier P, Roche D. La commission médicale du permis de conduire et la personne âgée. La revue de gériatrie 1997 ; 22 : Nourhashémi F, Ousset PJ, Rolland Y, Amouyal K, Micas M, Ducasse JL, et al. Conduite automobile et personne âgée. La revue gériatrie 1999 ; 24 : 83-6.


Télécharger ppt "Démences et aptitude à la conduite Dr Michelle Burdin CS mémoire hôpital Sud Francilien Septembre2008."

Présentations similaires


Annonces Google