La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

C. Tardieu - IUFM de Paris La liaison Cycle 3/palier 1 : vers un socle commun de compétences en langue IUFM Cergy 17 octobre.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "C. Tardieu - IUFM de Paris La liaison Cycle 3/palier 1 : vers un socle commun de compétences en langue IUFM Cergy 17 octobre."— Transcription de la présentation:

1 C. Tardieu - IUFM de Paris La liaison Cycle 3/palier 1 : vers un socle commun de compétences en langue IUFM Cergy 17 octobre

2 C. Tardieu - IUFM de Paris Plan La perspective actionnelle Une pédagogie de la tâche Les niveaux du CECR et le socle commun Changement de conception Exemple

3 C. Tardieu - IUFM de Paris Approche communicative et perspective actionnelle Communiquer pour agir sur autrui ou communiquer pour agir avec autrui Un changement de paradigme La communication = une action humaine pouvant impliquer des activités langagières

4 C. Tardieu - IUFM de Paris La perspective actionnelle Mots-clés -Compétences :Ensemble des connaissances, des habiletés et des dispositions qui permettent dagir - Compétences générales :Celles auxquelles ont fait appel pour des activités de toutes sortes, y compris langagières

5 C. Tardieu - IUFM de Paris contexte : Renvoie à la multitude des événements et des paramètres de la situation (physiques et autres), propres à la personne mais aussi extérieure à elle, dans laquelle sinscrivent les actes de communication Activités langagières : Impliquent lexercice de la compétence à communiquer langagièrement, dans un domaine déterminé, pour traiter (recevoir et/ou produire) un ou des textes en vue de réaliser une tâche.

6 C. Tardieu - IUFM de Paris Processus langagier : Renvoie à la suite des événements neurologiques et physiologiques qui participent à la réception et à la production décrit et doral. texte : Toute séquence discursive (orale et/ou écrite) inscrite dans un domaine particulier et donnant lieu, comme objet ou comme visée, comme produit ou comme processus, à activité langagière au cours de la réalisation dune tâche.

7 C. Tardieu - IUFM de Paris domaine : Educationnel, professionnel, public, personnel stratégie : Tout agencement organisé, finalisé et réglé dopérations choisies par un individu pour accomplir une tâche quil se donne ou qui se présente à lui. Tâche: Toute visée actionnelle que lacteur se représente comme devant parvenir à un résultat donné en fonction dun problème à résoudre, dune obligation à remplir, dun but quon sest fixé. (déplacer une armoire, écrire un livre, commander un repas dans un restaurant, etc.)

8 C. Tardieu - IUFM de Paris Extrait de Join the Team (6è), Nathan, 2006, pp ( voir annexe 1) - Compétences générales : - Contexte : - Activités langagières : - Texte : - Domaine : - Stratégie : - Tâche :

9 C. Tardieu - IUFM de Paris Extrait de Join the Team (6è), Nathan, 2006, pp Compétences générales : écrire pour un journal - Contexte : Actualités de lécole, sorties, activités extra- scolaires… - Activités langagières : lire et écrire - Texte : journaux et magazines scolaires - Domaine : éducationnel, public - Stratégie : le pastiche - Tâche : créer une « vraie » page de journal pour lécole

10 C. Tardieu - IUFM de Paris Une pédagogie de la tâche Texte et tâche ou tâche et texte? Un échange coopératif à lécole primaire (Muriel Grosbois)

11 C. Tardieu - IUFM de Paris Une définition de la tâche Widdowson, en 1998 : « A task requires the participants to function primarily as « language users » in the sense that they must employ the same kinds of communicative processes as those involved in real-world activities. Thus, any learning that takes place is incidental. In contrast, an exercise requires the participants to function primarily as learners ; here learning is intentional.[1] » (in Ellis 2003 : 3)[1] [1] « Une tâche requiert des participants quils fonctionnent en premier comme « des utilisateurs de langage » au sens où ils doivent employer les mêmes types de processus communicatifs que ceux impliqués dans des activités du monde réel. Ainsi, tout apprentissage qui a lieu est fortuit. Par contre, un « exercice » requiert que les participants fonctionnent en premier comme des « apprenants » ; dans ce cas, lapprentissage est intentionnel. »

12 C. Tardieu - IUFM de Paris In Aktion ! Allemand 1ère année, Hachette Education, 2007.pp (voir annexe 2) Apprentissage fortuit ou intentionnel? Tâche ou exercice?

13 C. Tardieu - IUFM de Paris In Aktion ! Allemand 1ère année, Hachette Education, 2007.pp « What distinguishes a task from an exercise is not in form as opposed to meaning, but rather the kind of meaning involved. Whereas a task is concerned with pragmatic meaning, i.e. the use of language in context, an exercise is concerned with semantic meaning, i.e. the systemic meanings that specific forms can convey irrespective of context.[1] (in Ellis 2003: 3)[1] [1] Ce qui distingue une tâche dun exercice nest pas dans la forme par opposition au sens, mais plutôt dans la sorte de sens impliqué. Tandis quune tâche a trait à un sens pragmatique, autrement dit lutilisation du langage en contexte, un exercice a trait au sens sémantique, soit les significations systémiques que les formes spécifiques peuvent véhiculer indépendamment du contexte ».[1]

14 C. Tardieu - IUFM de Paris Macro-tâche et micro-tâche Nicolas Guichon: « alors que la macro- tâche met le participant en situation réaliste dutiliser la L2 (ou du moins elle le rapproche des activités de la vie extrascolaire), la micro-tâche découpe la situation en unités dapprentissage et focalise lattention de lapprenant sur des traits particuliers de la L2. » (2006 : 80)

15 C. Tardieu - IUFM de Paris Tâche ou exercice? Apprentissage focalisé ou non focalisé? Macro-tâche ou micro-tâche? Exemple 1 (extrait de Apple Pie, 6è, 1988) Ex : Vanessa isnt in her room Where is she? Is she in the kitchen? 1-Dave isnt in his room 2-Mr Turner isnt at home. 3-Vanessa isnt in the bathroom. 4-Mrs Turner isnt in the kitchen. 5-Joyce isnt at school

16 C. Tardieu - IUFM de Paris Exemple 2 Demande où se trouvent ces objets et invente une réponse logique en utilisant le mot entre parenthèses. 1-Vanessas glasses. (under) 2-Your English book. (on) 3-Daves shoes. (near) 4-Vanessas tennis balls. (under) 5-Daves clothes. (in)

17 C. Tardieu - IUFM de Paris Exemple 3 « Tous en scène » Préparation : Observe les étiquettes de vos vêtements, les inscriptions « Made in... » sur vos montres, stylos, calculettes, etc. Choisissez 2 ou 3 objets dorigines différentes. Par groupes de 4 : Renseignez-vous sur lorigine des objets choisis par vos camarades : « Where is your pen from ? ». Combien de pays sont représentés dans votre groupe ? Par groupe de 8 : mettez vos découvertes en commun.

18 C. Tardieu - IUFM de Paris La liaison cycle 3-palier 1 De A1 vers A2 A2 et le socle commun

19 C. Tardieu - IUFM de Paris Le socle commun B.O. n°29 du 20 juillet 2006 « la scolarité obligatoire doit au moins garantir à chaque élève les moyens nécessaires à lacquisition dun socle commun constitué dun ensemble de connaissances et de compétences quil est indispensable de maîtriser pour accomplir avec succès sa scolarité, poursuivre sa formation, construire son avenir personnel et professionnel et réussir sa vie en société. » (article 9 de la loi du 23 avril 2005)

20 C. Tardieu - IUFM de Paris Les 7 compétences Cinq qui font lobjet des actuels programmes denseignement: - la maîtrise de la langue française - la pratique dune langue vivante étrangère - les compétences de base en mathématiques et la culture scientifique et technologique - la maîtrise des techniques usuelles de linformation et de la communication - la culture humaniste

21 C. Tardieu - IUFM de Paris Les 7 compétences Deux « qui ne font pas encore lobjet dune attention suffisante »: - des compétences sociales et civiques - lautonomie et linitiative des élèves. Une huitième devrait être rajoutée: la maîtrise du corps.

22 C. Tardieu - IUFM de Paris La pratique dune langue vivante étrangère Le niveau A2 du CECR Une ambition inférieure à celles des textes officiels sur les langues et au Conseil de lEurope

23 C. Tardieu - IUFM de Paris 3 types de compétences Des connaissances Des aptitudes Des attitudes

24 C. Tardieu - IUFM de Paris Cinq types dactivités langagières compréhension orale expression orale interaction orale compréhension écrite expression écrite

25 C. Tardieu - IUFM de Paris Connaissances - posséder un vocabulaire suffisant pour comprendre des sujets simples ; - connaître les règles grammaticales fondamentales (catégorie du nom, système verbal, coordination et subordination dans leur forme élémentaire) et le fonctionnement de la langue étudiée en tenant compte de ses particularités ; - connaître les règles de prononciation ; - maîtriser lorthographe des mots ou expressions appris en comprenant le rapport phonie-graphie. Pour certaines langues, lapprentissage du système graphique constitue une priorité compte tenu de la nécessaire familiarisation avec des caractères spécifiques.

26 C. Tardieu - IUFM de Paris Capacités - utiliser la langue en maîtrisant les codes de relations sociales associés à cette langue : - utiliser des expressions courantes en suivant les usages de base (saluer, formuler des invitations, des excuses...) ; - tenir compte de lexistence des différences de registre de langue, adapter son discours à la situation de communication ; - comprendre un bref propos oral : identifier le contenu dun message, le sujet dune discussion si léchange est mené lentement et clairement, suivre un récit ; - se faire comprendre à loral (brève intervention ou échange court) et à lécrit, avec suffisamment de clarté, cest-à-dire être capable : - de prononcer correctement ;

27 C. Tardieu - IUFM de Paris Attitudes - le désir de communiquer avec les étrangers dans leur langue, de lire un journal et découter les médias audiovisuels étrangers, de voir des films en version originale ; - louverture desprit et la compréhension dautres façons de penser et dagir.

28 C. Tardieu - IUFM de Paris Capacités (suite) - de relier des groupes de mots avec des connecteurs logiques ; - de donner des informations et de sinformer ; - dexprimer simplement une idée, une opinion ; - de raconter une histoire ou de décrire sommairement ; - comprendre un texte écrit court et simple.

29 C. Tardieu - IUFM de Paris Changement de conception Enseigner = faire passer dun niveau à un autre

30 C. Tardieu - IUFM de Paris Les niveaux du CECR Introductif ou de découverte (A1) Intermédiaire ou de survie (A2) Seuil (B1) Avancé ou indépendant (B2) Autonome (C1) Maîtrise (C2)

31 C. Tardieu - IUFM de Paris Illustration De A1 à C2 Méthode 1Méthode 2

32 C. Tardieu - IUFM de Paris Autrement dit…

33 C. Tardieu - IUFM de Paris Faire passer dun niveau à un autre Maîtrise du système phonologique C2 C1 Peut varier lintonation et placer laccent phrastique correctement afin dexprimer de fines nuances de sens B2 A acquis une prononciation et une intonation claires et naturelles B1 la prononciation est clairement intelligible même si un accent étranger est quelquefois perceptible et si des erreurs de prononciation proviennent occasionnellement A2 la prononciation est en général suffisamment claire pour être comprise malgré un net accent étranger mais linterlocuteur devra parfois faire répéter A1 la prononciation dun répertoire très limité dexpressions et de mots mémorisés est compréhensible avec quelque effort pour un locuteur natif habitué aux locuteurs du groupe linguistique de lapprenant/utilisateur

34 C. Tardieu - IUFM de Paris Faire passer dun niveau à un autre École: de A0 à A1 Collège: De A1 à A2 et de A2 à B1 Lycée: De B1 à B2

35 C. Tardieu - IUFM de Paris A1 « Le niveau A1 (introductif ou de découverte – Breakthrough (utilisé par Trim) est le niveau le plus élémentaire dutilisation de la langue à titre personnel –celui où lapprenant est capable dinteractions simples ; peut répondre à des questions simples sur lui-même, lendroit où il vit, les gens quil connaît et les choses quil a, et en poser ; peut intervenir avec des énoncés simples dans les domaines qui le concernent ou qui lui sont familiers et y répondre également, en ne se contentant pas de répéter des expressions toutes faites et préorganisées. »

36 C. Tardieu - IUFM de Paris A2 « Le niveau A2 (intermédiaire ou de survie) semble correspondre à la spécification du niveau Waystage. Cest à ce niveau que lon trouvera la plupart des descripteurs qui indiquent les rapports sociaux tels que : utilise les formes quotidiennes de politesse et dadresse ; accueille quelquun, lui demande de ses nouvelles et réagit à sa réponse ; mène à bien un échange très court ; répond à des questions sur ce quil fait professionnellement et pour ses loisirs et en pose de semblables ; invite et répond à une invitation ; discute de ce quil veut faire, où, et fait les arrangements nécessaires ; fait une proposition et en accepte une. Cest ici que lon trouvera également les descripteurs relatifs aux sorties et aux déplacements, version simplifiée de lensemble des spécifications transactionnelles du Niveau Seuil pour adultes vivant à létranger telles que ; mener à bien un échange simple dans un magasin, un bureau de poste ou une banque ; se renseigner sur un voyage ; utiliser les transports en commun : bus, trains et taxis, demander des informations de base, demander son chemin et lindiquer, acheter des billets : fournir les produits et les services nécessaires au quotidien et les demander. »

37 C. Tardieu - IUFM de Paris Deux remarques le CECR sadresse à des adultes ; La centration sur soi en A, louverture aux rapports sociaux en A2.

38 C. Tardieu - IUFM de Paris Jeu (voir annexe 3) - A quel niveau du CECR correspondent ces descripteurs? (A1 ou A2?) - Un item est à B1, lequel?

39 C. Tardieu - IUFM de Paris Faire passer de A1 à A2 Mettre en place des situations de communication où lélève est graduellement amené à sortir de sa sphère la plus immédiate. - des situations de communication où lenjeu communicationnel devient plus important. - des situations de communication où les conditions restrictives samenuisent

40 C. Tardieu - IUFM de Paris Comparer des supports espace privé, espace social École primaire/Collège Hop In :, CE2, ACtivity Book, Magnard, 2006 Hullabaloo, Cycle 3 niveau 2, Hatier, 2006 Enjoy 6è, Didier, 2006 Primary Teachers Resource Book 2, Mary Glasgow Magazine, Scholastic, 2001 (St pub.1997) 50 activités pour enseigner langlais à lécole, Scérèn, CRDP Midi-Pyrénées, 2004.

41 C. Tardieu - IUFM de Paris Favoriser la liaison inter-degrés Parler avec quelquun : commencer à initier des échanges, et à ouvrir sur le domaine public, commencer à entraîner à utiliser la gestuelle, le non verbal Ecouter et comprendre : commencer à faire entendre des messages plus longs, et à utiliser les médias authentiques, de manière raisonnable. Sexprimer en continu à loral : commencer à faire prendre la parole en continu, par le biais du théâtre ou de personnages dont on investit lidentité. (Ces étapes récapitulatives peuvent intervenir à différents moments de lannée).

42 C. Tardieu - IUFM de Paris Favoriser la liaison inter-degrés Ecrire : En CM2, ne pas hésiter à faire produire des phrases coordonnées, des messages plus longs, à entraîner à la relecture. Lire et comprendre : Ne pas hésiter à diversifier les supports, à introduire dans la classe des documents authentiques de toute nature, pas forcément pour faire lire les élèves, mais davantage pour matérialiser lexistence de cette variété de supports de lecture dans la classe, utiliser aussi à bon escient la recherche sur un site Internet. Commencer à entraîner à linférence.

43 C. Tardieu - IUFM de Paris Conclusion La perspective actionnelle: un atout pour la liaison inter-degrés? -Une clarification des niveaux de départ et darrivée -Un apprentissage motivé par des tâches socialement pertinentes - La possibilité de travailler réellement par projets

44 C. Tardieu - IUFM de Paris Un exemple Titre: Contrainte et Création Sous-titre : Expression multiple – arts/ langues Contenus : Lécole en Grande-Bretagne Lexique et fonctions langagières de langlais au cycle 3 Conception et mise en oeuvre dun projet interdisciplinaire utilisant la LVE Evaluation par la tâche

45 C. Tardieu - IUFM de Paris Visées spécifiques disciplinaires : Activités langagières : expression orale et interaction orale dans des situations de communication du contexte scolaire anglais (lexique et fonctions des programmes) Musique : chansons, comptines du patrimoine anglais Arts visuels : utilisation de différentes techniques comme moyen dexpression et de représentation de lécole anglaise (collage, pastels, modelages, construction de maquettes) représentant les différents lieux de lécole anglaise. TICE : Échange de fichiers sons avec des partenaires anglais + C2i2e Biologie : le packed lunch

46 C. Tardieu - IUFM de Paris Compétences communes à développer : Exprimer par la création verbale et artistique ses représentations de lécole anglaise, les faire évoluer et les enrichir Lien avec la progression de chaque discipline : Concevoir un projet de classe autour de lécole anglaise ; relativiser les stéréotypes, développer une compétence interculturelle en parallèle avec la compétence langagière ; mettre à profit la polyvalence ; donner du sens aux apprentissages.

47 C. Tardieu - IUFM de Paris Déroulement 1- Faire émerger (en anglais) les représentations de lécole en GB : les stagiaires et les formateurs apportent objets, extraits films, toutes sortes de choses. Réalisation dune fresque collective. Verbalisation Co-intervention anglais/ arts plastiques (6h) 2- Réfléchir à linterculturel (représentations stéréotypées, liens culture/langue) et à linterdisciplinarité. (3h) 3- Prise de parole en continu (enregistrée à lespace langues et envoyée aux partenaires de Southampton) 3h 4- Réception des fichiers son : les Anglais apportent leur propre vision de leur école. Relativisation des images créées par les stagiaires. (3h) 5- Construction dune « école anglaise » : boîtes à chaussures, modelage, objets, playmobil. Prise en charge par groupes dun morceau de lécole. Arts plastiques (6h).

48 C. Tardieu - IUFM de Paris Déroulement (suite) 6- Musique et Biologie : chanter des chansons du patrimoine, des comptines, faire un « Packed lunch » (3h) 7- Création de saynètes : anglais (3h) Exemples : La cour : chansons, comptines pour saut à la corde, etc. La salle de classe : le mobilier, un dialogue Assembly Hall : les professeurs, les élèves, les vêtements, etc. 8- Mise en scène et filmage, anglais/TICE (5h) 9- Bilan sur linterdisciplinarité, lutilisation des TICE, les apports interculturels (3h)

49 C. Tardieu - IUFM de Paris Annexe 1

50 C. Tardieu - IUFM de Paris Annexe 2

51 C. Tardieu - IUFM de Paris Annexe 3


Télécharger ppt "C. Tardieu - IUFM de Paris La liaison Cycle 3/palier 1 : vers un socle commun de compétences en langue IUFM Cergy 17 octobre."

Présentations similaires


Annonces Google