La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Le Cadre Européen Commun de Référence pour les Langues Nous concerne-t-il? 2002:Nouveaux Programmes Lycée 2005: Palier 1 Collège Introduction des niveaux.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Le Cadre Européen Commun de Référence pour les Langues Nous concerne-t-il? 2002:Nouveaux Programmes Lycée 2005: Palier 1 Collège Introduction des niveaux."— Transcription de la présentation:

1 Le Cadre Européen Commun de Référence pour les Langues Nous concerne-t-il? 2002:Nouveaux Programmes Lycée 2005: Palier 1 Collège Introduction des niveaux définis au sein du Conseil de l'Europe par le CECRL pour les langues. Niveau A1 en fin d'école élémentaire Niveau B1 en fin de scolarité obligatoire en LV1 et A2 pour la LV2 Niveau B2 en LV1 en terminale et B1 en LV2. Grille apparaissant dans les programmes lycée 2002

2 Enseignement obligatoire ou option facultative (LV3) LV1LV2LV3 Compréhension de loralB2 B1/B2A2/B1 Interaction oraleB1/B2 A2/B1 Expression oraleB2B1/B2A2/B1 Compréhension de lécritB2B1/B2A2/B1 Expression écriteB2B1/B2A2/B1 Enseignement de spécialitéLV1LV2 Compréhension de loralB2/C1B2 Interaction oraleB2B1 Expression oraleC1B2 Compréhension de lécritC1B2 Expression écriteB2

3 L'enseignement pourra se faire par groupes de compétence et non plus dans le cadre du groupe classe " les enseignements de langues vivantes étrangères peuvent être dispensés en groupes de compétences, indépendamment des classes ou divisions ; les principes de constitution de ces groupes sont adoptés par le conseil d'école sur proposition du conseil des maîtres, dans le cadre du projet d'école, ou par le conseil d'administration dans le cadre du projet d'établissement". Plan de Rénovation de Lenseignement des langues B.O.E.N.B.O.E.N. n° 31 du 1er septembre 2005.

4 Bac STG Possibilité de certification en Langues Etrangères Lépreuve obligatoire de langue vivante étrangère 1 et lépreuve obligatoire de langue vivante 2, étrangère ou régionale, de la série STG, comportent une évaluation de la compréhension de loral et une évaluation de lexpression orale. A compter de la rentrée 2007, une possibilité de certification en langues vivantes étrangères, gratuite et reconnue, calée sur le CECRL,sera offerte aux élèves en cours de leur scolarité.

5 Son origine Sa finalité: Mobilité en Europe Intégration / Cohésion sociale /Tolérance Accès à linformation / besoin de plurilinguisme Exercice de la citoyenneté en Europe Apports du Conseil de lEurope avant le CECR: Introduire lapproche communicative (75-90) Enoncés fonctionnels et tâches communicatives Fournir un outil utilisable par toutes les langues et dans tous les pays européens. Les objectifs de compétence de lenseignement/ apprentissage des langues sont dorénavant communs à toutes les langues.

6 1. Définition et contexte 2. Approche retenue (stratégies, compétences, tâches, contextes) 3. Niveaux communs de référence ("Je peux") 4. Utilisation de la langue (contextes, buts, processus, "textes") 5. Compétences communicatives 6. Opérations d'enseignement/apprentissage 7. Le rôle des tâches (approche "actionnelle") 8. Conception du curriculum 9. Evaluation Son contenu Editions Didier : 9 CHAPITREs9 CHAPITREs

7 Son UtilisationEnseigner / Apprendre / Evaluer Démarche actionnelle : l'apprenant en langue se prépare à devenir un utilisateur de la langue Partir de ce que lélève sait faire Elève acteur conscient de son apprentissage une certaine démarche pédagogique :

8 Ils sont définis en paliers: Utilisateur expérimenté C1 C2 AutonomeMaîtrise Utilisateur Indépendant B1 B2 Seuil Avancé Utilisateur Elémentaire A1 A2 Découverte De survie 6 niveaux de compétence

9 Ecouter : compréhension auditive Parler = interaction orale : conversation production orale en continu : monologue Lire : compréhension de lécrit Ecrire : expression écrite Chaque niveau définit des compétences de communication à atteindre dans les activités langagières

10 Ce Cadre se veut descriptif et non normatif: Il propose une terminologie commune Il décrit des compétences de communication Il donne une base de réflexion commune sur la construction de ces compétences Il décrit des niveaux à atteindre, un parcours à effectuer

11 Lentraînement Une compétence évaluée est une compétence qui a été construite. Activités de communication langagières et Stratégies Le contexte de l'utilisation de la langue Thèmes de communication Supports les situations, domaines, conditions, caractéristiques des utilisateurs « Textes » oraux ou écrits Enseigner/Apprendre Comment? Réception, production, interaction et médiation opérations mentales, planification, exécution et contrôle Élaboration dune tâche communicative dans laquelle lélève utilise la langue pour agir

12 Lenseignant propose des activités à travers lesquelles lélève va devenir compétent, cest-à-dire capable dutiliser ses connaissances, de résoudre ses difficultés grâce à des outils et des stratégies …. Question de lenseignant: De quoi ont-ils besoin pour pouvoir réaliser, accomplir……? Lélève aura à réaliser des tâches impliquant des activités langagières et une aptitude à communiquer. Ces tâches font partie du processus dapprentissage. Elles font aussi appel à des compétences non langagières (pragmatiques, sociolinguistiques, culturelles) Tâches communicatives Pédagogie de projet Pour quoi faire?

13 Lauto-évaluation et Le Portfolio Baliser la progression de lélève.Assurer une continuité dans le parcours Evaluer la capacité dutilisateur de la langue LEvaluation Elle se veut positive ("je peux" « je ne peux pas ») Elle distingue des compétences sans les isoler (réception, production, interaction) Elle propose un accomplissement partiel (ex: A2.1 / A2.2) Elle favorise l'auto-évaluation Elle s'applique à toute langue Les niveaux vont de débutant à natif « éduqué » Léchelle globale:

14 Echelle globale UTILISATEUR EXP É RIMENT É C2 Peut comprendre sans effort pratiquement tout ce qu'il/elle lit ou entend. Peut restituer faits et arguments de diverses sources écrites et orales en les résumant de façon cohérente. Peut s'exprimer spontanément, très couramment et de façon précise et peut rendre distinctes de fines nuances de sens en rapport avec des sujets complexes. C1 Peut comprendre une grande gamme de textes longs et exigeants, ainsi que saisir des significations implicites. Peut s'exprimer spontanément et couramment sans trop apparemment devoir chercher ses mots. Peut utiliser la langue de façon efficace et souple dans sa vie sociale, professionnelle ou académique. Peut s'exprimer sur des sujets complexes de façon claire et bien structurée et manifester son contrôle des outils d'organisation, d'articulation et de cohésion du discours. UTILISATEUR IND É PENDANT B2 Peut comprendre le contenu essentiel de sujets concrets ou abstraits dans un texte complexe, y compris une discussion technique dans sa spécialité. Peut communiquer avec un degré de spontanéité et d'aisance tel qu'une conversation avec un locuteur natif ne comportant de tension ni pour l'un ni pour l'autre. Peut s'exprimer de façon claire et détaillée sur une grande gamme de sujets, émettre un avis sur un sujet dactualité et exposer les avantages et les inconvénients de différentes possibilités. B1 Peut comprendre les points essentiels quand un langage clair et standard est utilisé et s'il s'agit de choses familières dans le travail, à l'école, dans les loisirs, etc. Peut se débrouiller dans la plupart des situations rencontrées en voyage dans une région où la langue cible est parlée. Peut produire un discours simple et cohérent sur des sujets familiers et dans ses domaines d'intérêt. Peut raconter un événement, une expérience ou un rêve, décrire un espoir ou un but et exposer brièvement des raisons ou explications pour un projet ou une idée. UTILISATEUR É L É MENTAIRE A2 Peut comprendre des phrases isolées et des expressions fréquemment utilisées en relation avec des domaines immédiats de priorité (par exemple, informations personnelles et familiales simples, achats, environnement proche, travail). Peut communiquer lors de tâches simples et habituelles ne demandant qu'un échange d'informations simple et direct sur des sujets familiers et habituels. Peut décrire avec des moyens simples sa formation, son environnement immédiat et évoquer des sujets qui correspondent à des besoins immédiats. A1 Peut comprendre et utiliser des expressions familières et quotidiennes ainsi que des énoncés très simples qui visent à satisfaire des besoins concrets. Peut se présenter ou présenter quelqu'un et poser à une personne des questions la concernant - par exemple, sur son lieu d'habitation, ses relations, ce qui lui appartient, etc. - et peut répondre au même type de questions. Peut communiquer de façon simple si l'interlocuteur parle lentement et distinctement et se montre coopératif.

15 Les échelles Elles décrivent une progression selon: La nature des textes et des thèmes abordés La performance exigée dans la réalisation des tâches Elles permettent de connaître Le niveau de compétence Par type dactivité langagière Elles permettent à lélève de suivre sa progression

16 Nature des textes et thèmes abordésPerformance exigée dans la réalisation des tâches A1 Écouter des énoncés prononcés lentement et distinctement au sujet de l'identité des interlocuteurs, de la famille ou de l'environnement immédiat et concret. Comprendre des mots familiers et reconnaître des expressions très courantes. A2 Écouter des énoncés ou des échanges, sur des sujets très familiers (identité, famille, achats, environnement proche Comprendre des expressions et un vocabulaire très fréquent, relatifs à ces sujets B1 Écouter des échanges ou des explications dans un langage clair et standard, sur des sujets familiers (travail, loisir, école,…) Comprendre les points essentiels. B2 Écouter des émissions de radio ou de télévision sur l'actualité ou sur des sujets familiers. Comprendre l'essentiel des informations transmises. Ecouter: comment la définition du niveau de compétence dans cette activité langagière repose sur larticulation entre 2 informations.

17 Le Portfolio européen des langues Elles permettent à lélève de sauto-évaluer… Permet à tout apprenant en langues de faire le bilan de ses capacités langagières et de ses expériences culturelles significatives de toute nature dans un document personnel et reconnu. Il comprend trois parties: un passeport de langues ( qualifications et capacités langagières ) une biographie linguistique et culturelle (expériences dapprentissage ) un dossier ( échantillons des travaux de lapprenant.) Il contribue à la mobilité en Europe en fournissant un état clair des capacités langagières dun individu

18 Grâce à des descripteurs, les élèves pourront repérer si ils répondent aux exigences décrites dans les échelles. Descripteurs correspondants dans le Portfolio européen des langues pour le collège Je peux dire qui je suis, où je suis né(e), où j'habite et demander le même type d'informations à quelqu'un. Je peux dire ce que je fais, comment je vais et demander à quelqu'un de ses nouvelles. Je peux présenter quelqu'un, saluer et prendre congé. Je peux parler simplement des gens que je connais et poser des questions à quelqu'un. Je peux répondre à des questions personnelles simples et en poser. Je peux demander un objet ou un renseignement à quelqu'un ou le lui donner s'il me le demande. Je sais compter, indiquer des quantités et donner l'heure. Je peux suivre des indications simples et en donner, par exemple pour aller d'un endroit à un autre. Je peux proposer ou offrir quelque chose à quelqu'un. Je peux parler d'une date ou d'un rendez-vous en utilisant, par exemple, « la semaine prochaine », « vendredi dernier », « en novembre », « à trois heures ».

19 Le passeport Assure la continuité entre classes et cycles Propose un parcours à lélève Laide à identifier ses réussites Et à se fixer des objectifs dans son apprentissage Exemples pour le primaire, le collège et les adultes En résumé….

20 Expérimentation Dans le cadre des nouveaux modes dorganisation de lenseignement des LV Voir Disciplines> portail langues >carrefour pédagogique> LVE nouvelles orientations Collège Jean Lartaut à Jarnac Lycée J.Desfontaines Class Portfolio: Danièle Morée, lycée Branly Bilan dexpérimentation en collège: Sylvie Marc, St Exupéry, Bourges

21 : exemples du DCL Expérimentation groupes de compétences sur 10 classes de seconde en anglais-espagnol-allemand. Témoignage de Elise Thiébaut Lycée Jeanne dArc à Nancy (allemand : expérimentation au lycée Mermoz, St Louis : Lycée Aristide Briand dEvreux Des expérimentations sont en cours dans notre académie


Télécharger ppt "Le Cadre Européen Commun de Référence pour les Langues Nous concerne-t-il? 2002:Nouveaux Programmes Lycée 2005: Palier 1 Collège Introduction des niveaux."

Présentations similaires


Annonces Google