La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

du 26 mars 1962 rue dIsly à Alger au 26 mars 2010 Quai Branly à Paris Mémorial National de la guerre dAlgérie.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "du 26 mars 1962 rue dIsly à Alger au 26 mars 2010 Quai Branly à Paris Mémorial National de la guerre dAlgérie."— Transcription de la présentation:

1

2 du 26 mars 1962 rue dIsly à Alger

3 au 26 mars 2010 Quai Branly à Paris Mémorial National de la guerre dAlgérie

4 Une tragédie effroyable, longtemps enfouie : des victimes traitées en coupables, des corps enterrés à la sauvette… des cérémonies interdites…

5 Les personnalités 26 MARS 2010 PARIS à 14 H 50 Un drame enfin reconnu, Nos victimes sortent de lombre et reçoivent lhommage officiel qui leur est dû depuis 48 ans. De gauche à droite, notamment M Y. Ködderitzsch, Président du HCR. M R.Bachy, Président de le Mission Interministérielle aux Rapatriés M H. Dalleau, Président de lUNC Mme Noussovitch, directrice adjointe de lONAC M X. Delarue, Directeur de Cabinet du Ministre des Anciens Combattants M H. Mékachera, Ancien Ministre

6 Le piquet militaire avec clairon et tambour mis à disposition par le Gouverneur Militaire de Paris sapprête à rendre les honneurs.

7 Les porte-drapeaux

8 Le président de L ANFANOMA

9 « Cest Nous les Africains » Par le fidèle Chœur Montjoie Saint-Denis

10

11 LUnion Nationale des Parachutistes

12 Allocution de la Présidente N.Ferrandis (extraits) « Je dois vous dire mon émotion de parvenir à une étape essentielle, au terme dun chemin semé de pièges et dembûches, qui marque la reconnaissance si longtemps attendue de notre drame commun. »

13 Mme Nicole Ferrandis Albert Camus nous avait prévenus : « Nous avions à recoudre ce qui était déchiré, à rendre la justice imaginable dans un monde si évidemment injuste. Naturellement, cest une tâche surhumaine. Mais on appelle surhumaines les tâches que lhomme met longtemps à accomplir, voilà tout »…

14 Et maintenant, vos noms, chers Disparus, vont quitter lombre qui les a enfouis, dissimulés pendant tant dannées, ils vont sélever un à un, vers la lumière. Combien cela aura été difficile mais, Paul Valéry la fort bien exprimé : « Une difficulté est une lumière. Une difficulté insurmontable est un soleil » Mme Nicole Ferrandis

15 M X. Delarue, représentant le ministre.

16 La colonne centrale, consacrée aux victimes civiles, est dévoilée par Alexandra et Frédéric, neveux de Renée Ferrandis, tombée à lâge de 22 ans, le 26 mars « Dans un instant, la liste nominative de nos morts va apparaître. Nous espérons que cet affichage suscitera des témoignages et ainsi pourrons-nous sans doute compléter progressivement cette liste… »

17 « Vos noms vont se fondre dans le ciel pour réapparaitre plus tard, à nouveau selon un cycle continu. A eux seuls, ils contribueront au rétablissement dune réalité occultée, au rayonnement de la vérité. Ils complèteront ainsi la longue liste des Combattants morts pour la France, donnant à ce Mémorial le rôle dun livre dHistoire à ciel ouvert, à la disposition, du passant, du touriste curieux de sinstruire. »

18 « Parmi les premiers à tomber au lendemain du pseudo « cessez-le-feu », il était juste que Vous, Morts du 26 mars, soyez aujourdhui les premiers à montrer la voie. Demain, Vous serez rejoints par la cohorte des autres victimes abattues, enlevées ou disparues après le 19 mars et aussi bien sûr par celles qui Vous ont précédés dans la mort, dès 1954 … Nous souhaitons que les Harkis qui, rendus à la vie civile, allaient trouver une fin horrible, soient accueillis sur cette colonne, ainsi que tous ceux qui, nayant pu fuir à temps, ont été tués au cours des semaines et des mois de chaos qui ont suivi le 2 juillet. Tel est le vœu que je forme. Puisse ce message à ladresse des personnalités qui aujourdhui honorent nos victimes de leur présence - et parmi lesquelles figurent plusieurs des artisans de cette avancée importante – être relayé et trouver une écoute attentive et compréhensive. »

19 « Chers Disparus, nous vous disons notre fierté, notre admiration pour la solidarité qui vous a poussés dans la rue ce jour-là. A votre exemple, nous demeurons fiers dappartenir à cette communauté des Français dAlgérie, une Communauté toujours debout… Vous êtes présents !.. »

20 Dépôt des gerbes officielles

21 Sonnerie aux Morts

22 « Aux Morts » Minute de Silence

23 Sur chaque bouquet déposé par les familles, le nom dune victime

24 « Ce lieu de mémoire et de recueillement qui nous a terriblement manqué depuis notre arrivée, nous lobtenons enfin. Lhommage de la Nation sera rendu chaque année à nos Victimes et le défilement de cette liste témoignera de la réalité de cette abominable tragédie du 26 mars 1962 après que nous, témoins aurons disparu à notre tour. Certes cette reconnaissance nexonère en rien les responsables de tant de souffrances… Du moins pouvons-nous dorénavant commencer notre travail de deuil. »

25 Dépôt des gerbes par les associations UNH, ARAPREM, AAFPA et ANFANOMA

26

27 Nicole Ferrandis, présidente de lassociation des familles des victimes 26 mars 1962 invite quelques membres des familles à évoquer chacun leur défunt.

28 Mme Le Lièpvre, nièce de Mme Pauline Hugues Mme Nicole Mesquida, fille de Jeanine Mesquida

29 Mme Annie-France Ferrandis, sœur de Renée Ferrandis M. Pierre Gerby, neveu de Fernand Gerby

30 Le représentant du Ministre sentretient avec M. Zelphati et avec les autres membres des Familles

31 Dépôt de fleurs par les participants

32

33

34

35 « … Vous êtes désormais Présents ! »

36 Association des familles des victimes du 26 mars 1962 Nous ne vous oublierons jamais !


Télécharger ppt "du 26 mars 1962 rue dIsly à Alger au 26 mars 2010 Quai Branly à Paris Mémorial National de la guerre dAlgérie."

Présentations similaires


Annonces Google