La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Evaluation de la communication pragmatique et du langage dans le cadre des troubles autistiques FNO/ANCRA.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Evaluation de la communication pragmatique et du langage dans le cadre des troubles autistiques FNO/ANCRA."— Transcription de la présentation:

1 Evaluation de la communication pragmatique et du langage dans le cadre des troubles autistiques FNO/ANCRA

2 Participer au diagnostic Envisager la prise en charge z Les personnes autistes présentent des difficultés daccès à une communication fonctionnelle, basée sur léchange et le partage. zDifficultés qui constituent un des signes cardinaux de lautisme. zLes évaluer, cest participer à la pose du diagnostic et pouvoir jeter les bases dune prise en charge adaptée.

3 « Les comportements non verbaux, aussi bien que le langage verbal, doivent être examinés sur la base de leur usage fonctionnel plutôt que sur celle de leurs caractères structuraux. » A.M. Wetherby Cest pourquoi, outre la description de laspect formel du langage, sil y a lieu, le bilan comportera un examen de la communication sous son angle pragmatique.

4 Communication pragmatique Capacité à adapter son langage au contexte communicatif. Etude des règles qui gouvernent lusage du langage dans un contexte.

5 Evaluer la communication pragmatique Deux types dévaluation: z Lenfant sans langage Consiste à établir un profil des fonctions et des moyens de communication de lenfant et à situer son niveau de développement dans les domaines considérés comme précurseurs de la communication. z Lenfant ayant développé le langage Consiste à établir une évaluation formelle du langage et à évaluer ses difficultés de communication sociale et pragmatique.

6 Contenu du bilan Entretien / Anamnèse z Observation clinique z Tests et outils dévaluation clinique z Conclusions z Propositions dintervention

7 Les outils dévaluation de la communication pragmatique Enfants sans langage zLa grille de Wetherby et Prutting adaptée par M.F. Livoir-Petersen(1984) zERC-PV : Dansart et al.1988 (Tours) zECSP : Guidetti et Tourrette (1993)

8 Les outils dévaluation de la communication pragmatique Enfants possédant le langage z Test des Habiletés Pragmatiques B.Schulman (1985) traduit par A. Monpetit (Montréal) z Grille dobservation des interactions des proches avec lenfant z PTP: Profil des troubles pragmatiques M. Monfort-A. Juarez – I. Monfort-Juarez z LCLP: S.Tattershall z Echelle australienne

9 Les échelles de développement z OEP : évaluation formelle J. Brisot – C. Bousquet (Montpellier) z Grilles dobservation N. Denni-Krichel (Strasbourg)

10 Liste de Wetherby et Prutting adaptée par MF Livoir-Petersen z A partir dune situation de jeu semi- structurée, filmée, z On recense les actes de communication intentionnels initiés par lenfant, z On répertorie les comportements utilisés : regards, gestes conventionnels ou non, mimiques, émissions vocales, etc., zOn établit une classification selon leurs fonctions de communication et on compare leurs occurrences pour définir un profil de communication.

11 Liste de Wetherby et Prutting adaptée par MF Livoir-Petersen Liste de 15 actes de communication z non-interactifs (communication privée, de soi à soi) z interactifs classés selon leurs fonctions : régulation comportementale interaction sociale attention conjointe

12 Lacte de communication z « Il commence quand lenfant initie une interaction avec ladulte ou un objet et se termine quand lattention de lenfant se porte ailleurs ou quand, dans le dialogue, un tour de rôle est échangé.» Wetherby et Prutting (1984)

13 Intentionnalité daprès Wetherby Persistance du comportement jusquà ce que le but soit atteint z Satisfaction quand le but est atteint z Ritualisation par abréviation ou exagération du signal utilisé de manière répétitive pour obtenir le même but z Alternance de la fixation du regard entre le but et le partenaire dans linteraction.

14 Communication intentionnelle entre 9 et 13 mois (Austin et Stern) z selon un continuum développemental z conscience rudimentaire dun but z coordination de comportement (Prizant et Wetherby)

15 Comportements de communication z Emissions vocales - verbales z Regards orientés vers le visage dautrui z Gestes conventionnels non verbaux z Gestes non conventionnels non verbaux z Mimiques et gestuelle émotionnelles z Comportements émotionnels corporels

16 Fonctions de communication interactives Régulation comportementale (agir sur lautre pour atteindre un but) z Interaction sociale (attirer lattention dautrui pour initier un échange) z Attention conjointe (afin de partager un intérêt avec autrui à propos dun objet non convoité, voire absent)

17 z Depuis 1984, les recherches de Wetherby ont montré que les autistes produisent autant dactes de communication interactifs que les autres enfants mais quils communiquent plutôt à des fins environnementales et très peu à des fins dattention conjointe.

18 On établit ainsi un bilan pragmatique du langage (Dr. M.F. Livoir-Petersen, M.J. Fernandes –Montpellier) Comportant: zConditions dexamen zOccurrence des différentes fonctions de communication zComportements de communication utilisés zOccurrences comparées des fonctions de communication

19 Mallette Angelmann Il sagit dun matériel de base, inspiré du PEP et du BEPL. Il est présenté à lenfant dans le but dinduire des situations favorisant lobservation clinique des précurseurs de la communication. Le contenu de la mallette nest pas limitatif.

20 Matériel de base pour lobservation clinique appareil à bulles z 2 téléphones z 2 petites voitures z 1 balle z gobelet et cuillère, brosse à cheveux z mirlitons ou sifflets z castagnettes cubes à empiler z jetons de couleurs z animaux en plastique et images correspondantes z objets familiers et photos correspondantes z imagier...

21 Les précurseurs de la communication (N. Denni-Krichel- C. Angelmann) z La modalité visuelle (contact poursuite oculaire) zLa modalité auditive zLa motricité (tonus, préhension, coordination oculo-manuelle) zLe rapport aux objets zLimitation (visuelle, sonore, avec ou sans objet) zLalternance zLe jeu zLes capacités de symbolisation z La compréhension verbale et non verbale z Lexpression verbale

22 Echelle dEvaluation Résumée du Comportement Pré-Verbal Dansart et al (Tours) Il sagit de recueillir un certain nombre de renseignements basés sur une observation clinique. Cette échelle comporte 10 items:

23 ERC-PV 1-Nutilise pas spontanément la voix ou la parole. 2- Ne répond pas de manière mimique, gestuelle ou posturale au langage. 3- Ne répond pas verbalement ou vocalement au langage. 4-Ne jase ou ne parle que dans des conditions très particulières.

24 ERC-PV(suite). 5-Ne parvient pas à exprimer des sentiments par des sons ou par du langage. 6-Ne reconnaît pas le sens des expressions de linterlocuteur. 7-Les échanges avec ladulte ne sorganisent pas en alternance. 8-Le répertoire des sons est très particulier.

25 ERC-PV(suite) 9- Il existe des particularités de laspect prosodique de lexpression vocale ou verbale. 10- Les performances sont variables en quantité et en qualité.

26 Évaluation de la Communication Sociale Précoce (ECSP) Guidetti et Tourrette (1993)

27 ECSP z propose 23 situations standardisées, z étalonnées sur une population d'enfants tout-venant, applicables au jeune enfant tout-venant âgé de 3 à 30 mois.

28 ECSP évalue trois fonctions du développement socio- communicatif l 'interaction sociale la régulation du comportement l'attention conjointe

29 OEP : évaluation pragmatique zL'évaluation de l'imitation zL'évaluation des bases perceptivo-motrices, dans le sens où celles-ci constituent les pré-requis indispensables à la mise en place de l'attention conjointe (mobilité oculaire pour permettre l'alternance du regard entre l'adulte et un objet convoité...) - visuelles - auditives - tactiles zL'évaluation des modalités émotionnelles zL'évaluation des formats définis par Bruner: - l'attention conjointe - le jeu imaginatif et de faire semblant - les interactions sociales/gestes conventionnels - les interactions sociales ou actions conjointes

30 OEP : évaluation formelle J. Brisot – C. Bousquet zL'évaluation phonétique et phonologique vise au recueil de plusieurs informations: - les acquisitions phonétiques (cotées selon leur présence ou leur absence) - l'articulation (cotée selon les aspects qualitatifs) - les praxies - la prosodie zL'évaluation lexicale: - versant compréhension - versant expression zL'évaluation syntaxique - versant compréhension - versant expression

31 Grilles dobservation N. Denni-Krichel auditif z visuel z gustatif z olfactif z expression...

32 Test des habiletés pragmatiques de B. Shulman (adapté par A. Monpetit – Montréal) z standardisé z concerne les enfants de 3 à 8 ans z permet détudier les intentions communicatives à travers 4 situations structurées de dialogue

33 Recherche les intentions communicatives suivantes: z demande daction z rejet / négation z nommer / identifier z réponse à question z raisonnement z comportement z formules de politesse z salutations

34 z Grille dobservation des interactions des proches avec lenfant z PTP: Profil des troubles pragmatiques M. MONFORT – A. JUAREZ - I. MONFORT-JUAREZ

35 LCLP: S.Tattershall 36 comportements pragmatiques

36 Echelle australienne C omportements et compétences (Syndrome Asperger, Ecole primaire)

37 Le bilan orthophonique permet Outre sa dimension diagnostique, z de recenser les comportements de communication z dapprécier leur utilisation fonctionnelle z dévaluer le niveau de développement Pour: z collaborer utilement avec les parents et les professionnels z proposer une prise en charge orthophonique adaptée


Télécharger ppt "Evaluation de la communication pragmatique et du langage dans le cadre des troubles autistiques FNO/ANCRA."

Présentations similaires


Annonces Google