La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Une histoire sociale de la presse et du journalisme Prof univ dr Mihai Coman

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Une histoire sociale de la presse et du journalisme Prof univ dr Mihai Coman"— Transcription de la présentation:

1 Une histoire sociale de la presse et du journalisme Prof univ dr Mihai Coman

2 Linvention de limprimerie de Gutemberg Limprimerie a mecanise lacte de copier les manuscripts Elle a ete la premiere machine a assurer la production (dobjets), en serie (identiques), a grande echelle En consequence elle a offert: – Un flux de produits a des prix (de plus en plus) accessibles – Un marche du livre (une offre (de plus en plus) abondante qui avait besoin de dynamiser la demande) – Un acces (de plus en plus) democratise a la culture = laccess netait plus decide par des conditions religieuses ou politiques, mais par des conditions economiques (le prix) – Un nouveau mode de consommation – en prive, non pas en public Copyright Mihai ComanHistoire des medias2

3 De la connaissance a linformation Les premieres produits imprimes: le LIVRE sacre (la Bible), les ouvrages de lAntiquite grecque et romane, les oeuvres phylosophiques, litteraires, scientifiques etc (sources de connaissance non-perissable) Mais aussi: les actes du Vatican, des docuemnts legislatives, des bulletins dinformation commerciale Le lent glissement vers la valorisation de linformation (=perissable, incerte, de niche), consideree digne detre fixe en texte imprime et distribue au public Copyright Mihai ComanHistoire des medias3

4 La presse Du XVI-e auu XVIII-e siecle – la creation de lidee de periodicite (les livres et les Almanacs etaient repris selon les circonstances) et, aussi, la reduction de lintervale entre les parution (dun mois a chaque jour) – le marche de la presse Facteurs techniques: – Le development du transport rapide (les machines a vapeur) – Le perfectionement des imprimeries – La generalisation du systeme bancaire Facteurs socio-culturels – Le development des classes moyennes (middle classes) – Limportance de linformation pour les decisions economiques – Lalphabetisation dune partie importante de la population Copyright Mihai ComanHistoire des medias4

5 Les roles de la presse Le development de la presse a interpelle le pouvoir politique et religieux (interesse par le controle) et les elites intellectuelles (interessees par la liberte de lexpression) La bataille entre le modele autoritaire (la mission de la presse est de soutenir un ideal, une autorite, une ideologie, un regime politique etc) et le modele liberal (la mission de la presse est de repondre aux besoins et aspirations des individus) Copyright Mihai ComanHistoire des medias5

6 Le modele autoritaire Le controle sexerce a laide des – privileges: Le droit douvrir un journal Aide finnanciere, reduction/exemption des taxes Acces privilegie a la distribution – Restrictions: Interdiction de la publication Impots et taxes excessives Accusations de trahison ou dinstigation a la revolte Limites du controle: etant donne les droits (garantis) de la propriete privee, le pouvoir ne pouvait pas controler le contenu Copyright Mihai ComanHistoire des medias6

7 Le modele liberal Les droits de lindividus sont sacres >>> le droit a la liberte dexpression La presse assure la mise en application de ces droits et soutien le systeme democratique (entre un gouvenement sans journaux et des journaux sans gouvenement je choisirais la derniere solution – Th. Jefferson) – La liberte douvrir une entreprise de presse sans aprovation du Pouvoir – Laccess libre a linformation – La liberte dexpression sans cenzure ni autre menace La mise en place du modele liberal est fonde sur lautonomie economique de lentreprise de presse Copyright Mihai ComanHistoire des medias7

8 Le financement de la presse Les produits de la presse ne repondent pas a des besoins primaires (se nourrir, se chauffer etc) – ils repondent a des besoins secondaires «depanuissement intelectuel». Les aspirations et les besoins du public sont difficile a anticiper – les fluctuations de la demande produit une faiblesse chronique des entreprises qui agissent sur le marche de la presse Lindustrie de la presse a ete, plus que les autres industries, preoccupee par les possibilites de: Limiter les couts de la production Accroitre son public (la distribution) Trouver des sources variees de financement Copyright Mihai ComanHistoire des medias8

9 Formes de financement Vente a lunite (piece par piece); La vente du droit daccess: les abonnements de radio et de television (de type service public), les taxes au furniseurs par cable, Lachat du contenu : le systemepay per view La vente de lespace ou du temps propres a un produit media au clients qui desirent inserer des annonces sur ce support (la grande et la petite publicite); Le finnacement alternatif Les subventions de letat Les donnations des institutions privees (sponsorisation ou mecenat) Des reductions des taxes ou des avantages financieres Copyright Mihai ComanHistoire des medias9

10 La publicite Le deteneur dun produit presse (ecrite) vend son produit sur le marche de la presse (vente par unite) et, en meme temps, il vend des surfaces du journal aux annonceurs Donc il recoit de largent du marche de la presse + de largent du marche de la publicite = il recoit deux fois de largent de la valorisation economique du meme produit Ce systeme de double financement a cree un marche double: un produit participe simultanement sur deux marches, et sa performance sur un marche est influencee par sa performance sur lautre marche Copyright Mihai ComanHistoire des medias10

11 Le financement par la publicite A un niveau superficiel le patron de lentreprise de presse vend du temps et de lespace >>> a un niveau plus profond, il vend son public, qui, ainsi, devient disponible aux messages des annonceurs Les recettes publicitaires dependent de: Lampleur des audiences La relation entre les caracteristiques socio- demographiques des audiences et les caracteristiques du produit promove Copyright Mihai ComanHistoire des medias11

12 Les avantages du financement par la publicite Les institutions de presses sont devenues rentables du point de vue economique – elles sont aussi devenues autonomnes du point de vue politiques = elles ne doivent pas demander de largent au roi, a leglise, aux partis politiques etc = elles ne sont plus obligees a promouvoir une ideologie ou un lider La marginalisation du style partisan, militant: le parti-pris politique eloigne des segments importants du public >>>les patrons ont demande aux journalistes un style plus detache, plus neutre La mise en premiere plan du grand public, du public populaire: les recettes publicitaires etaient directemment liees a laccessiblite et latractivite des produits media La re-organisation des genres journalistique La separation entre les genres dinformation et les genres dopinion et, plus tard, entre les zones dediees (pages, emissions, chaines) La creation de nouveaux genres: linterview, le reportage, le debat; Copyright Mihai ComanHistoire des medias12

13 La presse et lelectricite Lutilisation du telegraphe: pour la premiere fois linformation circulait sans etre portee par un support >>> la distance nest plus un obstacle >>> lactualite devient de plus en plus planetaire La reduction entre le moment de levenement et le moment de sa diffusion vers le public La creation des entreprises de production et de distribution de linformation: les agences de presse Le changement du style journalistique : la parution de la pyramide inversee Plus tard, les fonction de transmission du telegraphe seront reprises par le telephone Copyright Mihai ComanHistoire des medias13

14 La presse et lelectricite Le radio et la television apportent: – la transmissdion instantanee de levenement: linvention du direct – La representation de levenement par le filtre du langage et du style du journaliste est remplacee par la presentation de levenement (sons et/ou images >>> a voir aussi le role de la photographie dans la presse ecrite) – La predominance de lemotion: les medias instituent un nouveau lien sociale fondee sur laffectivite (ex: les mobilisation pour aider les victimes des catastrofes naturelles ou des guerres civiles) Copyright Mihai ComanHistoire des medias14

15 Un nouveau role Les nouveaux medias demandent une nouvelle definition de la mission de la presse Le modele liberal a montre ses limites: le financement par la publicite a induit un abandon de la mission dinformation neutre en faveur dun style qui attire le public et augmente les recettes publicitaires: sensationalisme, tablodisation etc Comment faire que la presse ne perd pas sa mission dinformation et deducation, en restant autonome sur le plan politique et financier? Copyright Mihai ComanHistoire des medias15

16 Le service publique (SP) Letat appuie financierement les entreprises de presse, sans exercer le controle sur le contenu – la fonction de reglementation est transfere a un organisme independent (les conseils…) Chaine de sevice public vs. chaine comerciale – Statut juridique (detat – prive) – Systeme de financement (subvention – recette publicitaires) – Contenu (information neutre, diverrtissemnt de qualite - infotainment, divertisment populaire) – Type daudiences (nationale, generaliste – regionale ou nationale, plutot de niche) Copyright Mihai ComanHistoire des medias16

17 Le service publique (SP) Dans la pratique ces differences theoriques ne se retrouvent que partiellement A ses debut le SP en audiovisuel etait sur le monopole de chaines de la production, programmation et distribution Apres les annees 70 >>> le development de radios AM et FM, lapparution de la distribution tele par sattelite et cable, le succes de petites firmes de production specialisee (series, jeux, programs educatifs) – le SP perd son monopole Le retrait de letat: il subventionne de moins en moins – le besoin des recettes publicitaires - la commercialisation des contenus des postes et chaines de service publique Copyright Mihai ComanHistoire des medias17

18 Les solutions economiques Lassociation volontaire: la mise en reseau (le network). Le reseau est forme par plusieurs chaines qui distribuent, (dhabitude) en prime time, le meme programme: les chaines periferiques sont nourries par une chaine plus forte (lunitate centrale). Les avantages de ce systeme: – Les couts de productions sont diminues par le partages des emissions – Les revenus du marche publicitaires sont amplifies: les chaines locales nont pas daudiences significatives >>> la cummulation des audiences du reseau offre une audience danvergure, qui attire les annonceurs >>> ainsi on obtient des contrats convenablas et les revenus sont divises entre les chaines, proportionnellement a laudience specifique a chacune Copyright Mihai ComanHistoire des medias18

19 La concentration Le processus par lequel un group de presse arrive a controler un grand nombre dentreprises – concentration sur lhorizontale – lintegration des entreprises qui produisent et diffusent sur le meme marche (accumuler des journaus et revues, des radios et chaines de television) – Concentration sur la verticale – lintegration des unites qui assurer lamont de la production des medias (entreprises de cinematographie, maisons de production musicale) ou laval de celle-ci (chaines de salles de cinema, tellecommunication, reseaux de kiosques). Copyright Mihai ComanHistoire des medias19

20 Dimension horizontale Time Warner detient: – Hebdomadaires et mensuels (Time, Life, Sports Illustrated, Fortune, People, Money etc.); – Maisons dedition (Time Life Books, Warner Books, Sunset Books, Little, Brown & Comp); – television sattelite Warner Bros. Network; – Chaines distribuees seulement par cable: Time Warner Cable, CNN, CNN International, TBS, TNT, Turner Classic Movies, Cartoon Network, Home Box Office – HBO şi Cinemax; Copyright Mihai ComanHistoire des medias20

21 Dimension verticale Time Warner detient: En amont: – La maison de production musicale Warner Music Group; – La maison de production cinematographique Warner (Warner Bros. Film Studio, Warner Bros. Television Production Studios, Warner Bros. Home Video, Turner Worldwide Home Video, Turner Pictures, Castle Rock Entertainment, Turner Film Library – de films classiques - Hanna Barbera Cartoons); – Des tipographies et des fabriques dans lindustries du papier; En aval: – Reseaux de salles de cinema : plus de salles – Le reseau de difusion par cable Media One Express (3,7 milioane abonnes) – Des parcs de distraction; Copyright Mihai ComanHistoire des medias21

22 Le financement alternatif Pour leur role de soutien de la democratie et de promotion de la culture les entreprises de presses peuvent recevoir un appui hors du marche de la presse: les contributions directes (subventions) et les contributions indirectes (reduction ou deduction des taxes). Les subventions: letat couvre (integralement ou pastiellement) les couts de production et de distribution Les contribution indirectes: letat accepte une reduction de largent que les entreprises devraient lui rendre sous forme dimpots >>> des avantages fiscaux (reduction des impots tel que la TVA ou reduction des impots ou a lachat des equipements), Letat offre des tarifs preferrentiels pour les services de poste, telephoniques, de transport etc. La condition de lappui de letat >>> que lentreprise de presse soit considere dinteret publique Copyright Mihai ComanHistoire des medias22

23 Le pouvoir des medias Entre les deux guerres mondiales se generalise lidee du pouvoir des medias – Lexperience du succes de masse de la presse ecrite populaire et de la mobilisation populaire realisee par les politiciens a laide de celle-ci; – Limage du succes des liders forts tel que Mussolini, Hitler, Stalin par la maitrise de la radio – Lidee generalement accepte que les individus de la societe de masse sont demunis devant les messages de la presse (isoles dans les grands villes, ils sont alienes, sans lappui de la tradition, sans dialogue avec leurs voisins, semi- eduques, plutot irrationnels) Copyright Mihai ComanHistoire des medias23

24 Le pouvoir des medias Lecole de Frankfort (depuis 1924) – la modernite apporte une industrialisation de la production culturele: les medias assurent une vulgarisation et simplification de linformation et de la culture – Les medias sont controles par les classes dominantes – Celle-s-ci exercent le controle sur la societe par le medias – ils induisent dans les domines des convictions, valeurs, normes contre leurs interets, qui sont accepte et assumes (naturalises) comme des verites de bon sens a cause de la conviction que les medias presentent correctement la realite Copyright Mihai ComanHistoire des medias24

25 Les effets des medias Effets = influence = changement des idees, attitudes et comportement suite a lexposition aux medias La premiere recherche sociologique est partie de lidee commune du pouvoir des medias et a essaye de la prouver empiruement: les sociologues ont choisit une petite localite (Erie County, Ohio, SUA) et ont suivi le changement de lopinion publique pendant la campagne electorale de (le livre The people choice a été publie en 1944 par Paul Lazarfeld, Bernard Berelson şi H. Gaudet) Copyright Mihai ComanHistoire des medias25

26 Les effets des medias Deux perspectives: – les effets forts: les medias influencent directement, rapidement et durablement les comportements – Les effets faibles : les medies influencent partiellement, seulement certains publics, dans certains conditions, concernant certains issues, pour une certaine periode de temps (B. Berelson) Copyright Mihai ComanHistoire des medias26

27 Les effets forts Le one step flow of communication – Les individus sont coupes de leurs tradition, religion, culture et valeurs traditionnelles – Les individus sont isolles, nont pas des echanges avec leurs voisins ou collegues de travail – Les indivudus recoivent directement les messages des medias, sans le filtre (critique) du jugement de quelquun dautre ou celui des valeurs traditionnelles – Les individus sont victimes des medias, qui peuvent les programmer >>> le modele stimulus - reponse Copyright Mihai ComanHistoire des medias27

28 Les effets forts La theorie de la dependence: – Les individus dependent des institutions publiques et des medias pour obtenir des informations concernant leur environement – Dans des situations de crise (guerre, revolution, catastrofe naturelle) les institutions ne fonctionnent pas – les medias restent le seul fournisseur dinformation et dinterpretation sur/de levenement – Les individus dependent des versions offert par les medias lors de leurs decisions pour faire face a la crise Copyright Mihai ComanHistoire des medias28

29 Les effets forts La theorie de la spirale du silence – les individus naiment pas etre marginalises par la collectivite (le syndrome de la bete noire) – Les individus croient que les medias expriment lopinion publique dominante: si celle-ci correspond a leur vision,ils vont participer au debat, si non, ils vont cacher leur opinion (par peur detre stygmatises) et vont se taire dans le debat publique – DONC si les medias vont oublier ou marginaliser lopinion des certains groups minoritaires – ceux-ci vont seffacer du debat publique, les medias vont encore plus les ignorer et ils vont entrer dans une spirale de la silence = minorite silencieuse >>> faute de voix publique ils vont se revolter, generer de la violence (a voir les emeutes des peripheries parisiennes) – OU si les medias vont oublier ou marginaliser lopinion des groups majoritaires – ceux-ci vont seffacer du debat publique, les medias vont encore plus les ignorer et ils vont entrer dans une spirale de la silence = majorite silencieuse >>> faute de voix publique ils ne pourront se manifester que lors des elections = des resultats qui contredisent lanalyse des medias et les sondages Copyright Mihai ComanHistoire des medias29

30 Les effets faibles Le two step flow of communication – Le message des medias est filtre par une personne du milieu social = le lider doppinion – Celui-ci est une personne credible, qui sinforme constamment et est expose au differentes medias, qui represente les valeurs du groupe – Laudience est fragmente entre un lider plus active et une collectivite qui lui fait confiance; les membres de laudience discutent (critiquement) les messages des medias; ils peuvent attribuer a ces messages des significations differentes de ceux desirees par les producteurs (journalistes) Copyright Mihai ComanHistoire des medias30

31 Les effets faibles La theorie de lagenda: – les recherches ont montre que entre la hierarchie des problemes consideres importants par les medias et celle du public il y a une forte convergence – les medias imposent la liste des questions du jour, des questions a debatre – elles font lagenda de lopinion publique – Le risque de lomission par les medias dun probleme = celui-ci ne va pas mobiliser lopinion publique – Le risque de la fabrication dun probleme ou dune figure par les medias, qui les imposent comme des questions prioritaires Copyright Mihai ComanHistoire des medias31

32 Les effets faibles La theorie des usages et des gratifications – Le public est actif dans la consomation des medias = il poursuit des objectifs precis – Le public cherche des reponses a ses besoins (uses) ou des satisfactions pour combler ses aspirations (gratifications) – Les medias doivent repondre a ces besoins et aspirations ; Ex: la structures des programmes - la tele offre des informations utiles le matin (meteo, trafic) et des formes de divertisment le soir (series, filmes, jeux etc) Copyright Mihai ComanHistoire des medias32

33 Medias et opinion publique Dans les democraties modernes la legimite du Pouvoir est garantie par la concordance entre ses decisions et les besoins et aspirations des gens – mais comment les connaitre? Moyens de communication entre les liders et le peuple – Les visites dans le pays – Les reunion des organisations du parti (au pouvoir) – Les informations transmises par ladministration – Les articles de la presse – Les sondages dopinion Le development de la radio et de la television ont mis en avant limperatif de la communication avec les electeurs Copyright Mihai ComanHistoire des medias33

34 Lopinion publique un ensemble dattitudes, exprimees par un nombre significatif dindividus, concernant une question dimportance generale (B. Hennessy) Lopinion publique est produite par un public bien defini (lelectorat de France; les etudiants de Grenoble), est partagee par la majorite des membres de ce public et est exprimee dune certaine manière (R. Rieffel) Lopinion publique nest pas unanime, durable, rigide: elle evolue dans le temps ou a travers les classes sociales Copyright Mihai ComanHistoire des medias34

35 La contribution des medias Du haut vers le bas – Les medias sont un moyen de transmission des messages du Pouvoir – le probleme du controle des medias Effort de controle = le marketing politique Perte du controle = le media comme le 4-e pouvoir Du bas vers le haut – Les medias sont un moyen de sensibilisation du Pouvoir au problemes du peuple + ils obligent les liders a changer leur comportement Copyright Mihai ComanHistoire des medias35

36 Le marketing politique Laplication du modele marketing economique a la vie politique – Fixer un public – Determiner ses besoins et aspirations – Determiner les qualites du produit a vendre: lider, parti, ideologie – Re-emballer le produit afin de le faire repondre (sembler repondre) au besoins du public – Lancer une campagne de promotion Copyright Mihai ComanHistoire des medias36

37 Le marketing politique La publicite politique: en achetant de lespace ou du temps, un lider politique sassure le controle du message – Avantages Source de revenus pour lentreprise de presse Lequilibre: tous les candidats sont mediatises Facilite de programmation et de mise en page – Desavantages Limitation de lespace/temps des journalistes La mise en avant de lemotion et du spectacle (elle substitue la seduction au debat) Copyright Mihai ComanHistoire des medias37

38 Le marketing politique Des actions qui assurent la couverture – Les actes lourdes: des initiatives politiques importantes qui seront largement couvertes par les medias due a leur impact social – Les pseudo-evenements: des evenementents concus pour attirer la presse (Clinton chantant au saxophone) Des declarations qui assurent la couverture – Les declarations de strategie politique – effets dannonce – Des conferences de presse, des communiques de presse Tout cella a pour but la creation dune opinion publique favorable Copyright Mihai ComanHistoire des medias38

39 La presse – le quatriemme pouvoir Les medias independentes nexpriment plus la version du roi, dun parti, du gouvernement etc Les medias apportent des informations correctes et une variete dopinions qui permettent la formation de lopinion publique Les autres pouvoirs de letat de droit (le legislatif, lexecutif, le juridique) ont besoin des medias pour atteindre le public Le quatriemme pouvoir nest pas un pouvoir adversatif, mais un pouvoir alternatif (fonction de surveillance) – le chien de garde qui protégé les gens des abus du Pouvoir Copyright Mihai ComanHistoire des medias39

40 La presse –le quatriemme pouvoir La presse represente et defend les interets du public – Transmettre letat de lopinion – Reveler les injustices – Mobiliser les institutions autour dun probleme – Surveiller le fonctionement des institutions et devoiler les abus de pouvoir Creer une opinion publique sur une question dinteret general – la pression de cette opinion sur le Pouvoir force celui-ci de changer son comportement. Si elle refuse, au fil du temps la presse va creer une opinion publique adversative, qui serra concretise par le vote contre le Pouvoir Copyright Mihai ComanHistoire des medias40

41 Reppondre aux attentes des medias Pour etre connus par le grand public les liders doivent etre mediatises – pour cella ils doivent repondre aux attentes des medias Cultiver la transparence, etre disponibles, etre presents sur plusieurs supports, etre charismatique Connaitre la specificite de la communication mediatique – sadapter a la specificite de chaque support (la mediagenie) Doubler la legitimite politique (offerte par le vote) par une legitimite cathodique, offerte par laudimat Copyright Mihai ComanHistoire des medias41

42 Linfluence des medias sur la vie politique La personalisation du Pouvoir – Les differences dideologie ou de programme politique sont presentees comme des conflicts entre les liders (horse race) – Limportance de la vie privee dans la creation de ladhesion du public La spectularisation de la vie politique – la theatralisation des evenements politiques – des mises en scenes pour attirer la couverture mediatique – Le role des formats de linfotainement – les talk-shows Le changement du langage politique – Simplification: lusage des mots du langage populaire, des phrases courtes – Lelimination des elements abstraits – les comparaisons, les metaphores, les references a lexperience personnelle etc Copyright Mihai ComanHistoire des medias42

43 Les industries de la culture Definitions – les formes dindustrialisation et de marchandisation de la creation culturelle (G. Tremblay). – lensemble des entreprises privees ou detat dont le but est la production, le financement et la distribution des biens et des services culturelles (P. Brooker). – EX: la production editoriale (livres), la production de flot (radio et tele), la production de linformation ecrite (journaux et revues), la production des programmes en informatique (des softs pour lindustrie militaire jusquau jeux), la production des spectacles dart ou sportives etc. Copyright Mihai ComanHistoire des medias43

44 Tipologie: produits editoriaux, produits de flot (B Miege) Produits editoriaux vs produits de flot : Contenu fixe durablement sur un support vs contenu ephemere, qui sevanuit dans lacte de consommation; Des produits qui peuvent etre deposites (bibliotheque de livres ou de CD) vs des produits qui disparaissent apres leur diffusion (les programmes radio et tele); Consommation discontinue (au gre du lecteur) vs consommation sans interruption Des copies produits en serie – absorbtion lente vs des prototypes difuses et consommes instantanemment Financement par la vente a lunite vs financement par la publicite. Copyright Mihai ComanHistoire des medias44

45 Tipologie: produits culturels, produits informationnels Les produits culturels: Le caractere aleatoire de leur valeur dusage: il est difficile danticiper le gout du public ou dechapper au aleas de la mode Les risques de la production culturelle: des films a grand buget qui sont des echecs, des disques qui ne se vendent pas, des emissions de tele qui ne font pas daudience etc Pour reduire ces risques les producteurs apliquent la strategie du catalogue (de titres) : un CD a 1 ou 2 melodies de succes, mais on achete aussi les autres; un livre de succes (Harry Potter) permet par ses revenus la production de livrs de phylosophie ou mathematique de la meme maison dedition; Copyright Mihai ComanHistoire des medias45

46 Les produits informationnels La meme information peut etre produite sur des supports divers et vendue sur des marches divers (nous allons consommer la meme nouvelle a la tele, sur un portal et dans le journal ecrit) Le prix de vente peur navoir aucune conexion avec la valeur du produit: chaque jour nous achetons le journal au meme prix – mais dans certain jours nous ne trouvons rien dinteressant et dans dautres jours ya pelin de choses interessantes et nous le lisons pendant plusieurs heures. Le produit informationnel reste disponible pour des actes de consomation succesives (le meme journal peut etre lu par plusieures personnes). La production est gere par la formule LOP (Less Objectionable Program) – le produit qui ne derange quun petit nombre de personnes, attire plus daudience Copyright Mihai ComanHistoire des medias46

47 Bibliographie Jean-Claude Bertrand (coord), 2003, Medias, chap.2 (Les fonctions des medias), chap 3 (Typologie des medias), chap. 8 (Leconomie des medias), chap. 12 (les effets des medias) Jean-Marie Charon, 2003, Les médias en France, Paris : Éd. La Découverte, chap. 3 (Les grands characteristiques de loffre), chap. 4 (Leconomie du secteur) Patrice Flichy, 2004, Une histoire de la communication moderne : espace public et vie privée, Paris : La Découverte OU Jean-Noël Jeanneney, 2011, Une histoire des médias: des origines à nos jours Paris : Éd. du Seuil Eric Maigret, 2003, Sociologie de la communication et des medias, Paris, Armand Colin, chap. La theorie lazarfeldienne des effets limites, chap. Les theories politiques de lopinion publique Remy Rieffel, 2010, Sociologie des medias, Paris, Ellipses, chap. 1 (Les medias et la vie politique) Copyright Mihai ComanHistoire des medias47


Télécharger ppt "Une histoire sociale de la presse et du journalisme Prof univ dr Mihai Coman"

Présentations similaires


Annonces Google