La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Cours D3 ORL Tenon, Périé, Lacau St Guily Dysphonie Voix= –Production laryngée (rôle de vibrateur laryngé): fréquence fondamentale Hz= hauteur –Soufflerie.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Cours D3 ORL Tenon, Périé, Lacau St Guily Dysphonie Voix= –Production laryngée (rôle de vibrateur laryngé): fréquence fondamentale Hz= hauteur –Soufflerie."— Transcription de la présentation:

1 Cours D3 ORL Tenon, Périé, Lacau St Guily Dysphonie Voix= –Production laryngée (rôle de vibrateur laryngé): fréquence fondamentale Hz= hauteur –Soufflerie pulmonaire: intensité (dB) –Cavités de résonance supralaryngées: timbre fonction de filtre et darticulation de la voix en parole Glotte phonatoire, antérieure Dysphonie= altération de la voix dorigine laryngée Diag diff: modification des cavités de résonance ou des composantes articulatoires

2 Cours D3 ORL Tenon, Périé, Lacau St Guily F0 (Hz): hauteur du son déterminée par le nb doscillations par seconde Mécanismes: –fry (0); de qq Hz à 100 –poitrine (I); Hz –tête (II); Hz –sifflet (III); 1000Hz Voix parlée de type I et II Femme 200Hz homme 100Hz Voix et fréquence fondamentale

3 Cours D3 ORL Tenon, Périé, Lacau St Guily Dysphonie Interrogatoire: ATCD, facteurs de risque, profession, dysphonie aiguë ou chronique, mode dinstallation, évolutivité Caractère de la voix: bitonale, faible, voilée, rugueuse, aphonie, spastique Dysphonie évolutive, intermittente Caractère de la toux Association: dyspnée, dysphagie…

4 Cours D3 ORL Tenon, Périé, Lacau St Guily Dysphonie – CAT initiale Ecoute de la voix: voix de tête, bitonale…, intensité, timbre, fatigabilité Examen cervical Examen à labaisse langue, des fosses nasales Laryngoscopie indirecte –étude dynamique et morphologique –au miroir ou en nasofibroscopie

5 Cours D3 ORL Tenon, Périé, Lacau St Guily Dysphonie - explorations Laryngoscopie directe, qui peut sintégrer dans le cadre dune panendoscopie pour le bilan dune tumeur TDM Bilan spécifique: stroboscopie (endoscope 90° et lumière à fréquences inférieure à la vibration vocale), EMG, enregistrement des paramètres acoustiques

6 Cours D3 ORL Tenon, Périé, Lacau St Guily

7 Dysphonies aiguës de ladulte Moins de 3 semaines Laryngites aigüës virales, BK Traumatismes fermés (intubations) ou ouverts Post chirurgicales: hématome, chirurgie laryngée Paralysies laryngées: paralysie récurrentielle a frigoré Aphonie hystérique: persistance toux sonore, malgrè voix chuchotée

8 Cours D3 ORL Tenon, Périé, Lacau St Guily Laryngites aiguës de ladulte Période hivernale, malmenage vocal, infections rhinosinusiennes, facteurs irritatifs Dysphonie à laphonie, toux fqte, fébricule, dyspnée chez le NVN et NRS –infections virales ++: rhino- adéno-virus, virus influenza et parainfluenzaE; laryngite herpétique –surinfections bactériennes, tuberculose laryngée –infections mycotiques: Idp ++ Allergiques (médicaments ++), œdème Quincke … oedème angioneurotique Thermiques: inhalation produits volatils. Laryngite avec dysphagie lors dingestion de caustiques Malmenage vocal (coup de «fouet» laryngé) Autoimmune (arthrite)

9 Cours D3 ORL Tenon, Périé, Lacau St Guily Laryngites aiguës de ladulte Traitement –Aérosols ou sprays de Bécotide 250 g X4/J –Corticoïdes si dyspnée –Antalgiques, antitussifs –Repos vocal –Antibio non systématique (terrain) –Antimycosique (Fungizone, Triflucan) 15J –Antiallergiques et corticoïdes si allergie

10 Cours D3 ORL Tenon, Périé, Lacau St Guily Traumatismes laryngés Traumatismes ouverts (armes…) Traumatismes fermés 80% –Contusions (tissus mous) –Fractures (désinsertion laryngotrachéale sur rachis en hyperextension) Traumatismes chirurgicaux Douleurs, dysphagie, dyspnée Recherche emphysème sous cutané ! Polytrauma Nasofibroscopie, TDM, surveillance ou chirurgie

11 Cours D3 ORL Tenon, Périé, Lacau St Guily Traumatismes laryngés Intubation endotrachéale –trauma direct –pression du tube ou du ballonnet –dysphonie immédiate à lextubation –hématome, luxation, œdème Dysphonie, odynophagie, dysphagie, dyspnée Risques: développement dune sténose laryngée Traitement: ++ préventif

12 Cours D3 ORL Tenon, Périé, Lacau St Guily Dysphonies chroniques de ladulte Anomalies morphologiques Tumeurs malignes: carcinome épidermoïde ++ Laryngites chroniques: rouges, congestives (œdème de Reinke), blanches dyskératosiques Tumeurs bénignes: papillomatose Kystes, nodules des cordes vocales, polypes, granulomes, ulcère de contact Monocordite: penser BK Séquelles de traumatismes Rôle du RGO, dune rhinorrhée post

13 Cours D3 ORL Tenon, Périé, Lacau St Guily Laryngites chroniques de ladulte Homme > femme, tabac Dysphonie, voix rapeuse, hemmage… Pas de corrélation aspect et histologie Laryngites érythrosiques, rouges Laryngites oedémateuses: pseudomyxome Laryngites dyskératosiques, blanches: dyskératosiques, pachydermiques (kératinisation plus ou moins importante) Laryngoscopie indirecte et directe pour épluchage Analyse histologique: dysplasie faible, moyenne et sévère (= CIS) Suppression facteurs irritatifs: tabac, RGO.. ! Laryngite et BK

14 Cours D3 ORL Tenon, Périé, Lacau St Guily Tumeurs bénignes laryngées de ladulte Nodules: 1/3 ant-1/3 moyen (point nodulaire); épaississement muqueux; malmenage vocal ++ –Spicules bilatéraux, œdème en fuseau, pseudokyste séreux Polypes: tuméfactions muqueuses unil point nodulaire Kystes muqueux= glandulaires, sous muqueux Granulomes: formations hypertrophiques muqueuses, ulcéres de contact, au 1/3 post; post intubation, RGO Sulcus glottidis: invagination épithélium Laryngocèles: distension ventricule laryngé; aspect de BV volumineuse; TDM Papillomatose laryngée: évolution papillomatose juvénile ou apparition tardive; HPV 6, 11

15 Cours D3 ORL Tenon, Périé, Lacau St Guily Tumeurs bénignes laryngées de ladulte Traitement –Orthophonie –Microlaryngoscopie en suspension pour éxérèse des lésions –Cidofovir en injections locales dans les papillomatoses –Anti-RGO –Repos vocal

16 Cours D3 ORL Tenon, Périé, Lacau St Guily Dysphonies chroniques de ladulte Pas danomalies morphologiques Immobilités laryngées –paralysies laryngées –mécaniques: ankylose crico- aryténoïdienne –myasthénie Dysphonies fonctionnelles, spasmodiques, psychogènes Dysphonies métaboliques: ins hypophysaire, thyroïdienne…

17 Cours D3 ORL Tenon, Périé, Lacau St Guily Troubles de la mobilité laryngée Paralysies laryngées: du nerf récurrent ou du X, uni ou bilatérales –Atteinte cérébrale: AVC, Wallenberg, SEP, polioencéphalites virales, syringobulbie, SLA, TC, tumeurs, toxiques (sérothérapie, saturnisme), malf, syphillis –Atteinte tronculaire ou des branches causes tumorales, causes traumatiques chirurgicales ou non, causes compressives (anévrysme aorte, syndrome dOrtner), causes infectieuses (Lyme, HSV, CMV, BK), causes métaboliques (diabète), générales (PAN, lupus, sarcoïdose), toxiques (plomb, cuivre, alcaloïdes), maladie de Charcot Marie Tooth idiopathique: 5-15%: PR a frigoré

18 Cours D3 ORL Tenon, Périé, Lacau St Guily

19 Troubles de la mobilité laryngée Diplégie en fermeture –Gerhardt, CV paramédianes –Riegel: diplégie globale, CV médianes Diplégie en ouverture: Ziemsen Traitement –Paralysie unilatérale: Orthophonie Médialisation par injection intramusculaire ou par thyroplastie –Paralysie bilatérale en fermeture Élargissement filière: cordotomie, trachéotomie

20 Cours D3 ORL Tenon, Périé, Lacau St Guily Médialisation de la corde vocale Injection Phonation Inspiration ThyroplastiePhonation

21 Cours D3 ORL Tenon, Périé, Lacau St Guily Troubles de la mobilité laryngée Arthrites et ankyloses crico-aryténoïdiennes –Postintubation –RGO –Traumatismes –RTE cervicale –Polyarthrite rhumatoïde, lupus Évolution séquellaire dune réaction inflammatoire de larticulation (arthrite); fqtes douleurs initiales avec odynophagie, puis ankylose avec immobilité active et passive

22 Cours D3 ORL Tenon, Périé, Lacau St Guily Troubles de la mobilité laryngée Troubles du mouvement laryngé: hypo/hyperkinésie –Maladie neurologique: Parkinson; voix hypotonique, monocorde, avec blocages Voix cérébelleuse, scandée Voix dystonique: maladie de Wilson Voix pseudobulbaire, tics, chorées, myoclonie, tremblement essentiel –Dysphonie spasmodique en adduction ++ (hyperactivité des muscles vocaux), en abduction; injections de toxine botulique Myasthénie: atteinte jonction neuro-musculaire Polymyosites, rares dans les myopathies

23 Cours D3 ORL Tenon, Périé, Lacau St Guily Dysphonies dysfonctionnelles de ladulte Mauvaise usage de la voix Entraine ou non des lésions Malmenage vocal: pertubations du souffle, du vibrateur, du résonateur Professionnels de la voix +++ Facteurs irritatifs associés: RGO, rhinorrhée postérieure, allergiques… Bilan vocal et orthophonie

24 Cours D3 ORL Tenon, Périé, Lacau St Guily Dyspnée laryngée Difficulté respiratoire par diminution du calibre laryngée Inspiration normale: dépression larynx et trachée haute, augmentation volume pulmonaire Glotte postérieure, respiratoire

25 Cours D3 ORL Tenon, Périé, Lacau St Guily Dyspnée laryngée= dyspnée obstructive haute Bradypnée inspiratoire Bruits inspiratoires: stridor, cornage Tirage inspiratoire sous jacent: sus- claviculaire, sus sternal, intercostal, épigastrique Voix étouffée, éteinte ou rauque Toux rauque aboyante (sous glotte)

26 Cours D3 ORL Tenon, Périé, Lacau St Guily Dyspnée laryngée Hypercapnie puis hypoxie, pauses respiratoires, tachypnée superficielle Urgence: enfant <1 an, durée, mode aiguë Diag diff: dyspnée non obstructive, dyspnée obstructive extralaryngée –trachée haute: dyspnée inspiratoire –trachée basse: dyspnée expiratoire

27 Cours D3 ORL Tenon, Périé, Lacau St Guily Dyspnée laryngée- diagnostic Inspection, auscultation Apprécier signes de gravité Fièvre associée, dysphagie associée? Etiologies déterminées en laryngoscopie

28 Cours D3 ORL Tenon, Périé, Lacau St Guily Dyspnées laryngées de ladulte- Etiologies Tumeurs malignes de lendolarynx et de lhypopharynx Tumeurs bénignes: papillomatose Laryngites: épiglottites ou margellites (H.I), tuberculose laryngée Allergique; œdème de Quincke: adrénaline 0.3ml SC, corticoïdes Traumatismes: CE, traumas fermés ou ouverts, brûlures Paralysies laryngées bilatérales Sténoses laryngées ou laryngotrachéales Séquelles traitements: RTE

29 Cours D3 ORL Tenon, Périé, Lacau St Guily CAT face à une dyspnée laryngée Fonction du contexte de lurgence Aérosols, corticoïdes et antibiothérapie Urgence: liberté des VA –Laryngoscopie à discuter aux urgences ou au bloc opératoire –But: étiologie, importance de lobstacle, intubation –CE à extraire, intubation si épiglottite –Trachéotomie sous AL si lobstruction ne peut être levée rapidement

30 Cours D3 ORL Tenon, Périé, Lacau St Guily Bilan des dyspnées laryngées Bilan morphologique, étiologique et fonctionnel: –Endoscopie –TDM –EFR –EMG laryngée

31 Cours D3 ORL Tenon, Périé, Lacau St Guily COURBES DEBIT-VOLUME Plateau inspiratoire: sténose laryngée et/ou de la trachée cervicale Courbe normale débit inspiratoire (L/s) débit expiratoire (L/s) volume (L) Plateau inspiratoire et expiratoire

32 Cours D3 ORL Tenon, Périé, Lacau St Guily

33 Dysphagie Gêne à la déglutition des aliments mais peut concerner la salive Aphagie, odynophagie Déglutition: –phases labiobuccale et orale, volontaires –temps réflexe –temps oesophagien Dysphagie haute/dysphagie basse

34 Cours D3 ORL Tenon, Périé, Lacau St Guily

35 Dysphagie Interrogatoire, mode dapparition, sélective ou non, signes associés, conséquences générales, ATCD Gravité: perte pondérale, fausses routes et pneumopathies de déglutition, épisodes asphyxiques En dehors dun contexte infectieux, rechercher une tumeur

36 Cours D3 ORL Tenon, Périé, Lacau St Guily Dysphagie- explorations Explorations morphologiques –Examen ORL –Laryngoscopie indirecte –Fibroscopie de lœsophage –Panendoscopie –Echo-endoscopie –Transit pharyngo-oesophagien –RP, TDM cervicale, cérébrale… IRM Explorations fonctionnelles –Fibroscopie de la déglutition –Radiocinéma et manométrie –Phmétrie

37 Cours D3 ORL Tenon, Périé, Lacau St Guily Dysphagie- étiologies Infections –Pharyngites, angines, phlegmons, suppurations parapharyngées –Abcès pharyngés, épiglottites, cellulites Tumeurs malignes et bénignes –Cancers oro-hypopharynx, cancers de lœsophage –Kystes de la vallécules

38 Cours D3 ORL Tenon, Périé, Lacau St Guily Dysphagie- étiologies Traumatismes –Corps étrangers, caustiques –Traumatismes, séquelles chirurgie Compressions extrinsèques –Ostéophytes –Adénopathies, masses cervicales … –Goitres et cancers de la thyroïde Origine mécanique buccale –Troubles appareil masticateur ATM, trismus, dermatoses, troubles salivaires

39 Cours D3 ORL Tenon, Périé, Lacau St Guily Dysphagie- étiologies Liées au vieillissement –Achalasie du SSO et diverticule de Zenker Neuromusculaires et musculaires –Myasthénie, myopathies Neurologiques –Paralysies pharyngolaryngées –Troubles de la déglutition dorigine centrale ou périphérique –SEP, Parkinson, névrites Médicamenteuses, post-radiques

40 Cours D3 ORL Tenon, Périé, Lacau St Guily

41 Dysfonctionnement isolé du SSO Achalasie Diverticule de Zenker

42 Cours D3 ORL Tenon, Périé, Lacau St Guily Myotomie du SSO- voie cervicale

43 Cours D3 ORL Tenon, Périé, Lacau St Guily avant arrière Diverticule de Zenker: vue endoscopique

44 Cours D3 ORL Tenon, Périé, Lacau St Guily Dysphagie- étiologies Oesophagites –Mycotique, herpétique –RGO et oesophagite I: lésions érythémateuses II: lésions érythémateuses confluentes III: lésions érythémateuses circonférentielles IV: lésions chroniques: EBO, ulcère, sténose –Caustiques I: muqueuse hyperhémiée II: ulcérations superficielles III: nécrose –Radiques

45 Cours D3 ORL Tenon, Périé, Lacau St Guily Dysphagie- étiologies Causes motrices oesophagiennes –Mégaoesophage et achalasie SIO I: anomalies innervation oeso et hypertonie SIO; dysphagie liq et solides, dl, régurgitations après repas –Maladie des spasmes diffus de lœsophage: troules péristaltismes intermittents, dl thoraciques –Œsophage «casse noisettes»: dl thoraciques pseudo-angineuses; anomalies contraction oeso –Hypertonie SIO Causes oesophagiennes secondaires –Sclérodermie (crest sd), collagénoses, dermato et polymyosites, lupus, polyarthrite rhumatoïde, myotonie de Steinert…

46 Cours D3 ORL Tenon, Périé, Lacau St Guily Dysphagie- étiologies Autres: rôle du RGO, rhinorrhée ??? Psychogène: globus hystericae

47 Cours D3 ORL Tenon, Périé, Lacau St Guily Corps étrangers des VADS Du nez, laryngo-trachéo-bronchiques, du pharynx et de lœsophage Pathologie de lenfant, entre 6M-6A, pic vers 3-4A, garçon 2/1 Nature alimentaire 90%, cacahuète 50% Urgence

48 Cours D3 ORL Tenon, Périé, Lacau St Guily Corps étrangers des VA Laryngo-trachéo-bronchiques Cacahuète, jouets, objets plastiques, métalliques Syndrome de pénétration: syndrome de suffocation intense avec cyanose et spasme, quintes de toux expulsives, cyanose, +/- apnée Tableau discret, ou sans témoin Toux non fébrile Infection pulmonaire, suppuration bronchique Symptomes en fonction localisation blocage CE sur les VA

49 Cours D3 ORL Tenon, Périé, Lacau St Guily Corps étrangers des VA CE laryngé: dyspnée asphyxiante, accès spasmes, voix éteinte CE trachéal: mobile ou fixé - blocage sous glottique, carène !! Dyspnée en fonction chgt positions. Wheezing, toux +++ CE bronchique: le plus fqt, atélectasie si obstruction bronchique; emphysème obstructif (passage air en inspiration, blocage en expiration) –évolution: abcès poumon, dilatation bronchique, emphysème médiastinal, sous cutané, cervico- thoracique, pneumothorax Auscultation +++

50 Cours D3 ORL Tenon, Périé, Lacau St Guily Corps étrangers des VA - CAT Auscultation +++ Température Signes de gravité –auscultation anormale dun poumon –formes graves: tirage sous jacent, bradypnée… Signes en fonction du niveau de lobstacle RP si état clinique stable ou rassurant

51 Cours D3 ORL Tenon, Périé, Lacau St Guily Corps étrangers des VA - CAT RP: face et profil, en inspir et expir –Nle –CE visible 10% –Signes indirects ++ Emphysème obstructif localisé Atélectasie: opacité avec rétraction parenchyme, médiastin attiré côté atteint Gravité: atélectasie de tout un lobe, PNO, PNM

52 Cours D3 ORL Tenon, Périé, Lacau St Guily Corps étrangers des VA - CAT Manœuvre dHeimlich: au domicile en cas durgence Trachéotomie dextrême urgence si CE impacté laryngé Dyspnée instable: bloc opératoire –détresse respiratoire, CE laryngé ou trachéal, CE mobile, PNO, PNM, trouble ventilatoire dun poumon Dyspnée stabilisée et diagnostic douteux: RP inspiration/expiration –discuter fibrolaryngotrachéale si RP nle Diagnostic de CE: extraction sous AG –laryngotrachéobronchoscopie au tube rigide –! risque décompensation –antibio; corticoïdes; kinési +++ –radio de contrôle après lextraction Très rarement: chirurgie thoracique

53 Cours D3 ORL Tenon, Périé, Lacau St Guily Corps étrangers du pharynx Typiquement: arête de poisson –Extraction à la pince Découverte parfois à distance: arête implantée dans la paroi pharyngée postérieure Appareil dentaire: risque plaie muqueuse +++

54 Cours D3 ORL Tenon, Périé, Lacau St Guily Corps étrangers de loesophage Fréquent chez lenfant, mais aussi chez le sujet âgé; risque de perforation de lœsophage et risque de médiastinite Objets volumineux, objets avec aspérités, aliments avec aspérités (os, cartilage) Radio-opacité le plus souvent Extraction par oesophagoscopie si CE vulnérants, avec aspérités Post-op: surveillance attentive à la recherche dune complication

55 Cours D3 ORL Tenon, Périé, Lacau St Guily Inflammations aiguës de loropharynx Angines: infl aiguë des amygdales palatines (linguales possibles) Reconnaitre une angine à strepto A hémolytiques (TDR) et une angine diphtérique Dysphagie avec odynophagie, fièvre Plus de 50% dorigine virale: MNI, HSV, adénovirus, virus influenza - parainfluenzae, VRS Origine bact (20-40%): streptocoques Examens compl en fonction contexte et aspect angine

56 Cours D3 ORL Tenon, Périé, Lacau St Guily Inflammations aiguës de loropharynx Pas dexamens complémentaires, sauf si angines traînantes, complications locorégionale ou à distance, angines ulcéronécrotiques ou à fausses membranes NFS, séro Sérologies: si suspiçion de MNI, herpés ou Syphilis Test diagnostic rapide strepto A : kit écouvillon; sp 95%, sensib 85%; population à risque de RAA Prélèvement oropharyngée: permet examen direct, cultures. Angines traînantes, complications, ATCD RAA, fausses mb, ucéro-nécrotiques, suspiçion scarlatine, Idp, TDR négatif (patients à risque) AC antistrepto (Aslo; >300) si syndr infl après angine, bandelette unrinaire

57 Cours D3 ORL Tenon, Périé, Lacau St Guily Angines érythémateuses +/- pultacées Les plus fréquentes 90% Amygdales rouges bilat, infl étendue aux piliers Origine virale ++: rougeur diffuse, coryza, laryngite, pas dadp sauf la MNI (souvent unilat, purpura voile, oed luette, éruption, HSM…) Strepto A hémolytique: –> 3 ans, début brutal, malaise, fièvre élevé, douleur intense, adp bilat –pas de rhinite ou de laryngotrachéite associée –traitement pour prévenir RAA et glomérulonéphrite: Péni V 10J, Péni A 7J, Macrolide 5J (Zithromax), CPS 5J Scarlatine: rash 24h après angine

58 Cours D3 ORL Tenon, Périé, Lacau St Guily Angines pseudomembraneuses MNI: primoinfection EBV; angine, fièvre, asthénie, adp; fausses mb détachables Diphtérie: corynebacterium diphteriae; respecte la luette, fausses membranes, AEG, adp douloureuses; atteinte neuro, arbre respir –Milieu Loeffler –Isolement patient, prélèvements sujets contacts et vaccination ou rappel –Méthode de Besredka: sérothérapie (30000U chez ladulte) + Péni –Maladie à déclaration obligatoire

59 Cours D3 ORL Tenon, Périé, Lacau St Guily Angines vésiculeuses Herpangine (virus Coxsackie A): vésicules avec érosions dans le pharynx, respecte CB Herpès HSV1: surtout bouche et lèvres Zona: unilatéralité, très dl Angines ulcéro-nécrotiques MNI Leucoses: atteinte bilat; NFS Unilatérales: - angine de Vincent; asthénie sans fièvre marquée; ulcération amygdale souple avec enduit; bactérie fuso-spirillaire (bacille fusiforme + spirochète); Péni - chancre syphilitique: érosion amygdale avec adp, induration

60 Cours D3 ORL Tenon, Périé, Lacau St Guily Syndrome post-streptococciques RAA, GNA, érythème noueux Strepto hémolytiques, groupe A Risque: enfants à partir de 4A, adolescents Réaction immuno; syndrome inflammatoire constant RAA: apparaît 15J après langine; manif articulaires; atteinte cardiaque; neurologique; cutanée; poussées de 1M; nécessité ATB 1-5 ans, et corticoïdes GNA: après 15J, syndrome néphrotique; dépistage par bandelette urinaire; évolution favorable Erythème noueux: dermohypodermite nodulaire à la face dextension des membres, arthralgies fqtes, poussée de 15J; résolutif avec ATB pour traiter le foyer primitif; Aslo +

61 Cours D3 ORL Tenon, Périé, Lacau St Guily Suppurations intra et péripharyngées Suppurations plus fréquentes après traitement angine par des AINS Phlegmon périamygdalien –collection entre amygdale et pilier ant refoulant en dedans lamygdale –collection entre amygdale et pilier post ou intra-amygdalien –adp, douleur, trismus, fièvre, AEG, aphagie –ponction, ouverture abcès et antibiotique

62 Cours D3 ORL Tenon, Périé, Lacau St Guily Suppurations intra et péripharyngées Phlegmons péripharyngés et cellulites: risques extension médiastin, risque vasculaire Abcès rétropharyngés: ++ enfant; ponction Phlegmons gangréneux cervicaux: fasciite nécrosante; ++ origine dentaire

63 Cours D3 ORL Tenon, Périé, Lacau St Guily Amygdalites chroniques Infectantes Non infectantes, caséuses Risques des amygdalectomies

64 Cours D3 ORL Tenon, Périé, Lacau St Guily

65 Epistaxis Hémorragie extériorisée par les fosses nasales et/ou la cavité buccale Caractère uni ou bilatéral Abondance Évènement ponctuel Survenue au cours dune affection connue: lésions des fosses nasales, post chirugicale ou affection générale à risque hémorragique Révélatrice dune affection

66 Cours D3 ORL Tenon, Périé, Lacau St Guily Epistaxis Evaluer rapidement gravité epistaxis et rassurer Sujet âgé, hgie abondante, ATCD cardio vx Interrogatoire pour orienter le diagnostic –prise AVK, antiaggrégants, HTA –affection: chimiothérapie récente, Atcd de tumeurs des fosses nasales, maladie systémique (Rendu Osler, Wegener…) Examen clinique après évacuation caillots; examen rhinoscopique ant et post, examen du pharynx à labaisse langue, fibroscopie des fosses nasales et du cavum

67 Cours D3 ORL Tenon, Périé, Lacau St Guily Epistaxis- étiologies Tache vasculaire Causes médicamenteuses Causes générales: HTA Traumatismes: fracture OPN, face Infections: stries sanglantes (++ enfant) Tumeurs des fosses nasales (fibrome), des sinus ou du cavum Maladies hémorragiques: Rendu Osler (angiomes), Wegener (granulomes)

68 Cours D3 ORL Tenon, Périé, Lacau St Guily Epistaxis- CAT Evacuation caillots Examen local Compression digitale Tamponnement antérieur mèche résorbable (coalgan) méchage matériel résorbable, ballonnet si trouble hémostase méchage tulle gras Tamponnement ant et post Embolisation Chirurgie

69 Cours D3 ORL Tenon, Périé, Lacau St Guily Epistaxis- CAT Epistaxis spontanément tari par une compression digitale: mèche de Coalgan simple Epistaxis associée à un problème de coagulation… : méchage bilatéral avec matériel résorbable (surgicel), ou ballonnet Epistaxis sans problème dhémostase: méchage uni ou bilatéral avec tulle gras ou Mérocel Anxyolitiques, antibio (Péni), et déméchage 48heures plus tard Place du méchage postérieur et de lembolisation

70 Cours D3 ORL Tenon, Périé, Lacau St Guily Epistaxis- CAT Evluation après tarissement de lhémorragie


Télécharger ppt "Cours D3 ORL Tenon, Périé, Lacau St Guily Dysphonie Voix= –Production laryngée (rôle de vibrateur laryngé): fréquence fondamentale Hz= hauteur –Soufflerie."

Présentations similaires


Annonces Google