La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

1 Déterminants de la participation au dépistage des cancers du sein et du col dans lagglomération parisienne Pierre CHAUVIN Equipe DS3 (Déterminants Sociaux.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "1 Déterminants de la participation au dépistage des cancers du sein et du col dans lagglomération parisienne Pierre CHAUVIN Equipe DS3 (Déterminants Sociaux."— Transcription de la présentation:

1 1 Déterminants de la participation au dépistage des cancers du sein et du col dans lagglomération parisienne Pierre CHAUVIN Equipe DS3 (Déterminants Sociaux de la Santé et du recours aux Soins) UMRS 707, Paris Une recherche soutenue par

2 Une « mégapole mondiale » –6,5 millions dhabitants –Une des régions les plus riches dEurope (PIB) –La 1ere région européenne en terme de transports publics La « région capitale » : la région en France avec –la plus forte densité de population et de transports publics –les plus fortes inégalités de revenus –la proportion la plus élevée dimmigrés (15% de la pop.) –la proportion la plus élevée de Français issus de limmigration (37% des enfants sont nés dau moins un parent étranger) –la juxtaposition de territoires riches et pauvres (13% de la pop. en ZUS) Des caractéristiques spécifiques en terme de dépistage –Couverture D0 cancer sein très variable dun département à lautre : ,3% à Paris - 51,7% en Seine et Marne - 34,5% en IdF (43% au niveau national) –Couverture FCU (2007) : à Paris, 60% des femmes hors cible (25-65 ans) ont eu un FCU au cours des 3 dernières années… Quelques caractéristiques de lagglomération parisienne

3 La cohorte SIRS 3000 ménages de lagglomération parisienne Paris et première couronne 3023 adultes francophones 1843 femmes 50 quartiers (IRIS) ZUS/non ZUS Ouvrier/Moyen/Supérieur Inclusion en 2005 Suivi en 2007 Suivi en 2009 Représentative Géocodage Liens sociaux & origines Santé, Inégalités et Ruptures Sociales

4 Suivi gynécologique Absence de suivi gynécologique régulier (% par type de quartier), SIRS, 2005 Analyse ajustée sur : âge, origine, niveau détude, couverture maladie et situation maritale

5 Recours aux dépistages Pas de frottis du col de lutérus depuis 2 ans Pas de mammographie depuis 2 ans 24,2% (n=1774) 22,1% (n=741)

6 A la mammographie –Pas besoin, tout va bien : 60,0% –Personne ne me la proposé : 55,8% –Manque de temps, autres soucis : 8,1% –Naime pas ça : 5,3% –Différences significatives selon le type de quartier : Ne sait pas où aller : 4% ZUS, 3% Ouvrier, 0% ailleurs Peur des résultats : 5% ZUS, 1,5% ailleurs Au frottis du col de lutérus (FCU) –Pas besoin, tout va bien : 60,5% –Personne ne me la proposé : 34,5% –Différences significatives selon le type de quartier : Ne sait pas où aller : 6% ZUS, 3% Ouvrier, 2% ailleurs Naime pas ça : 30% ZUS, 18% Ouvrier, 15% ailleurs Raisons financières : 14% ZUS, 5% Ouvrier, < 1% ailleurs Manque de temps, autres soucis : 22% ZUS, 12% ailleurs Raisons de non recours

7 Le recours au FCU

8 Hypothèses : la mobilité quotidienne joue un rôle sur le recours aux dépistages des cancers féminins en réduisant les distances aux service de santé en diversifiant les interactions sociales en modulant linfluence du quartier de résidence Analyses : prendre en compte lespace de mobilité En décrire les déterminants sociaux En estimer les inter-relations avec le recours au FCU Compte-tenu des autres caractéristiques des femmes et des caractéristiques des quartiers de résidence Le rôle de la mobilité quotidienne

9 Contexte de résidence, santé et soins Une reconnaissance croissante dans la recherche épidémiologie sociale et en géographique de la santé de linfluence du contexte de résidence 5 types de caractéristiques du quartier qui peuvent promouvoir ou endommager la santé (Macintyre & Ellaway) les caractéristiques physiques de lenvironnement (eau,air, bruit...) la salubrité et la sécurité des espaces domestiques, prof. et de loisirs les caractéristiques sociales de la population et les normes véhiculées les équipements disponibles (services de santé, équipements sportifs, espaces verts, commerces de bouche...) la réputation du quartier (perception des habitants et des autorités) Etudier simultanément les caractéristiques des personnes et celles de leur contexte de résidence Effets de composition Effets contextuels

10 Mesurer lespace de mobilité « Lorsque vous - personnellement - faites les activités suivantes, à quel endroit cela se passe-t-il le plus souvent ? » –Faire les courses alimentaires - Principalement dans mon quartier –Aller au café, au restaurant - Principalement hors du quartier –Utiliser les services tels que la banque, la poste, etc. - Moitié-moitié –Se promener - ne le fais pas –Rencontrer des amis Espace de mobilité réduit au quartier de résidence

11 Une mobilité restreinte : pour qui ? Espace de mobilité restreint au quartier OR (IC 95 %) Genre (ref = hommes) femmes0.79 ( ) Age (ref = 60 ans) ans1.59 ( ) 30 – 44 ans1.14 ( ) 45 – 59 ans1.10 ( ) Origine (ref = Fr de parents français) Fr. de parent(s) étranger(s)1.18 ( ) étranger1.55 ( ) Niveau déducation (ref = supérieur) secondaire 2 ème cycle1.37 ( ) secondaire 1 er cycle1.40 ( ) aucun ou primaire1.76 ( ) Revenu du ménage (par UC) (ref = élevé) intermédiaire1.07 ( ) bas1.77 ( ) Occupation professionnelle (ref = actif occupé) Sans emploi1.31 ( ) Retraité2.28 ( ) A la maison1.76 ( ) Étudiant0.34 ( ) Durée de résidence dans quartier (ref=<20ans) 20 ans1.46 ( ) Moy. revenus des ménages/UC (ref = basse) intermédiaire1.67 ( ) riche3.32 ( ) Densité de commerces par km2 (ref = faible) intermédiaire1.88 ( ) élevée2.27 ( )

12 Mobilité et recours au FCU Pas de frottis du col de l ut é rus depuis 2 ans Femmes avec un espace de mobilit é + large que le quartier 24,9% (n= 1620) Femmes avec un espace de mobilit é restreint au quartier 32,4% (n=154) Toutes femmes 25,7% (n=1774) Fréquences brutes, SIRS, 2005

13 SSE, mobilité et recours au FCU Pas de FCU depuis 2 ans ou + OR* (IC 95 %) Age ( ref = ans) ans2.14 ( ) 45 – 59 ans1.41 ( ) > 60 ans5.58 ( ) Origine (ref = Français de parents français) Français avec parent(s) étranger(s)1.25 ( ) étranger1.79 ( ) Couverture Maladie (ref = couverture 100%) CMU (sans compl.) ou AME1.30 ( ) Sécurité sociale seule2.57 ( ) pas de couverture maladie6.39 ( ) Occupation professionnelle (ref = actif occupé) sans emploi0.86 ( ) retraité1.10 ( ) à la maison1.18 ( ) étudiante2.77( ) Vie de couple : non vs oui1.68 ( ) Espace de mobilité : restreint vs large1.93 ( ) *ajusté également sur le niveau déducation et le niveau de revenus du ménage

14 Mobilité, caractéristiques du quartier de résidence et FCU Pas de FCU depuis 2 ans ou + Femmes avec espace de mobilité restreint Femmes avec espace de mobilité large Toutes les femmes OR* (IC 95%) Moyenne des revenus fiscaux des ménages du quartier de résidence** (par UC) Riche 111 Pauvre 2.63 ( )1.61 ( )1,66 (1,22-2,26) Densité médicale du quartier de résidence** Forte111 Pauvre2.91 ( )1.19 ( )1,28 (0,94-1,75) *après ajustement sur les caractéristiques individuelles suivantes : âge, couverture maladie, revenu du ménage par UC, occupation professionnelle, vie en couple et limitation fonctionnelle **le quartier de résidence est défini par la réunion de lIRIS de résidence et de tous les IRIS adjacents (données respectivement de 2005 et 2007)

15 Perspectives Inégalités sociales et territoriales du recours à la mammographie –données 2009 : 2 dernières + la suivante –CAP DO : circonstances et expériences de la DO –DI versus DO –Fidélité au DO –Analyse des représentations : santé, médecine, cancer –Analyse spatiale : géolocalisation des centres de mammographie Vallée J, Cadot E, Grillo F, Parizot I, Chauvin P. The combined effects of perceived activity space and neighbourhood of residence on participation in preventive health-care activities. The case of cervical screening in the Paris metropolitan area (France). Health & Place 2010, in press. Chauvin P, Parizot I. Les inégalités sociales et territoriales de santé dans lagglomération parisienne : une analyse de la cohorte SIRS. Paris, Editions de la DIV (coll. Les documents de lONZUS), 2009, 105 p. Chauvin P, Parizot I, eds. Santé et expériences de soins : de lindividu à lenvironnement social. Paris, Editions Inserm-Vuibert, 2005, 300 p. Chaix B, Chauvin P. Influence du contexte de résidence sur les comportements de recours aux soins : lapport des méthodes danalyse multiniveau et spatiale. Questions déconomie de la santé 2005 ; 104 : 1-6.

16 Remerciements Equipe DS3 Julie Vallée Emmanuelle Cadot Francesca Grillo Isabelle Parizot Financements de la cohorte SIRS Fond Social Européen Agence Nationale de la Recherche (ANR) Institut de Recherche en Santé Publique (IRESP) Délégation Interministérielle à la Ville (DIV) Conseil Régional Île-de-France Soutien à la recherche de la Ville de Paris Financements spécifiques Institut National du Cancer Fondation de France


Télécharger ppt "1 Déterminants de la participation au dépistage des cancers du sein et du col dans lagglomération parisienne Pierre CHAUVIN Equipe DS3 (Déterminants Sociaux."

Présentations similaires


Annonces Google