La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

1 CROYANCES ET COMPORTEMENT DES PATIENTES VIS-A-VIS DE LEUR SEROPOSITIVITE POUR LINFECTION A VIH ABAULETH R., ADJOBY R., KAKOU C., KOUAME A., KONAN J.,

Présentations similaires


Présentation au sujet: "1 CROYANCES ET COMPORTEMENT DES PATIENTES VIS-A-VIS DE LEUR SEROPOSITIVITE POUR LINFECTION A VIH ABAULETH R., ADJOBY R., KAKOU C., KOUAME A., KONAN J.,"— Transcription de la présentation:

1 1 CROYANCES ET COMPORTEMENT DES PATIENTES VIS-A-VIS DE LEUR SEROPOSITIVITE POUR LINFECTION A VIH ABAULETH R., ADJOBY R., KAKOU C., KOUAME A., KONAN J., ANGOI V., LOUE V., NGUESSAN K., DIBI A.,BONI S. DEPARTEMENT DE GYNECOLOGIE ET DOBSTETRIQUE DU C.H.U DE COCODY DABIDJAN

2 2 INTRODUCTION Pandémie du VIH = préoccupation en Afrique au sud du Sahara. PVVIH estimé à 39,5 millions dont 65% sont en Afrique subsaharienne. (ONUSIDA 2006 ). Représentations diverses, attitudes inopportunes, modifications des relations sociales.

3 3 OBJECTIFS(1) Objectif général: Analyser lattitude des femmes face à leur séropositivité.

4 4 OBJECTIFS(2) LES OBJECTIFS SPECIFIQUES: Décrire le profil sociodémographique Préciser les obstacles psychologiques Décrire la qualité de vie

5 5 PATIENTES ET METHODES(1) Etude transversale, descriptive 1er Janvier 2003 au 31 décembre 2007 (5 ans) Femmes séropositives au VIH 156 patientes VVIH identifiées

6 6 PATIENTES ET METHODES(2) Recrutement : femmes vivant avec VIH du groupe dauto-soutien «Cocody, cité de lespoir ». Collecte des données :un questionnaire et un entretien semi directif.

7 7 RESULTATS (1) Lâge et la parité: Age compris entre 30 ans et 35 ans (37,2 %) avec des extrêmes de 26 ans et 44 ans. Les patientes ayant accouché au moins une fois : 76,9%.

8 8 RESULTATS (2) Le statut matrimonial: Les célibataires : 57,7%. Motif de dépistage : Les affections opportunistes :54%. PTME : 21%.

9 9 RESULTATS (3) Ancienneté de la séropositivité: <12 mois : 23,1%. [12-36 mois] :45,5%. > 36 mois: 31,4%.

10 10 RESULTATS (4) Létat desprit à lannonce du résultat : Peur dêtre PVVIH : 62,2% Refus de croire au résultat du test :31,4% Pas de préparation suffisante selon: 23 %

11 11 RESULTATS (5) VECU PSYCHOLOGIQUE 23,4% de patientes sereines 78,3% dannonce du statut au partenaire.

12 12 RESULTATS (6) Dissimulation du statut au conjoint Risque de séparation = principal motif de dissimulation 42,9%. 55,5 % de rejet par le conjoint à lannonce.

13 13 RESULTATS (7) Test de dépistage du conjoint 80,6% de non persuasion. Parmi 129 conjoints, 25 acceptations de dépistage Conjoints séropositifs : 32% des cas dépistés.

14 14 RESULTATS (8) Type de crainte des patientes Stigmatisation et discrimination :61,1%. Naissance dun enfant séropositif:21,2% Traitement et observance 78,2% sous ARV 60,7% dobservance Cause de non observance: 27,1% effets secondaires,12,5 % stigmatisation

15 15 RESULTATS (9) MODE DE VIE DES PATIENTES -Nouveaux partenaires sexuels : 23,7%. -Usage exclusif de préservatif : 91%. -Désir de maternité : 60,9% -Le choix dadoption : 20,5%.

16 16 DISCUSSION Lâge et la parité Lâge :30 ans et 35 ans (37,2%). MLS : 20 et 49 ans, Cléopâtre (Abidjan, 2006): 20 et 45 ans. Plus de 75% :plus dune parité. Mandelbrot (France, 2008): malgré les risques, désir ardent de maternité.

17 17 Le statut matrimonial 57,7 % célibataires, Vie en ménage= 34,6 % Ouédraogo (Burkina Faso, 2005) : 21,8% de célibataires et 41% de femmes mariées

18 18 Motif du test de dépistage Survenue daffections opportunistes :54% PTME : 21%. Françoise (France, 2007) : 48% de test de dépistage lors de lapparition de signes présomptifs.

19 19 Létat desprit dans lattente du résultat Peur dêtre PVVIH : 62,2% Thomas (Suisse, 2000) : 50%. Refus dadmettre : 31,4 % Sentiment de mort imminente

20 20 Vécu psychologique (1) Annonce faite au conjoint Notre étude :78,3 %. Desclaux (Bangkok,2000): 66,7%. Risque de séparation = principal motif de dissimulation du statut (42,6%). Desgrées (Abidjan, 1997): 60% : peur dabandon, sans ressources.

21 21 Vécu psychologique (2) - Réaction du conjoint 55,5% de rejet/séparation Représentations culpabilisantes,rapports sociaux conflictuels. -Test de dépistage du conjoint 80,6% de non persuasion. Mboussou (2004) : 81,2%. Raison:inopportunité de ce test (76%).

22 22 Vécu psychologique (3) Le type de crainte Pour 61,1 % :stigmatisation et discrimination. Linfection par le VIH = une maladie honteuse selon Aggleton(ONUSIDA 2002)

23 23 Vécu psychologique (4) Lobservance du traitement ARV 78,2% sous traitement ARV. Nathalie-Lydié(France, 2005) : 56,5% 60,7% dobservance CRIPS(2001): 59%. Eholié(Abidjan, 1994) : 48%.

24 24 Vécu psychologique (5) Les causes de la non observance : Notre étude : 27,1% les effets secondaires 12,5% la stigmatisation. Tanon (Abidjan, 2002) : les effets secondaires : 27% la stigmatisation :18%.

25 25 Mode de vie des patientes(1) Usage exclusif de préservatif Choix de la quasi-totalité (91%) Desgrées: 64% de non utilisation. Port du préservatif mal admis =confesser infidélité et statut VIH positif

26 26 Mode de vie des patientes(2) Désir de maternité Notre étude :60,9%. Desclaux:58,2% Aka-Dago(2001): 59,6% Choix dadoption 79,5% de refus. Pratique peu courante dans les sociétés Africaines.

27 27 CONCLUSION Depuis la création de lunité PTME, augmentation du dépistage du VIH Suivi psychosocial obligatoire après le dépistage, doù nécessité dun groupe dauto-soutien.


Télécharger ppt "1 CROYANCES ET COMPORTEMENT DES PATIENTES VIS-A-VIS DE LEUR SEROPOSITIVITE POUR LINFECTION A VIH ABAULETH R., ADJOBY R., KAKOU C., KOUAME A., KONAN J.,"

Présentations similaires


Annonces Google