La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Alzheimer débutant versus dépression de la personne âgée Dr Desfontaines Ph Service de Neurologie CHC - Clinique de lEspérance Clinique de la Mémoire Rue.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Alzheimer débutant versus dépression de la personne âgée Dr Desfontaines Ph Service de Neurologie CHC - Clinique de lEspérance Clinique de la Mémoire Rue."— Transcription de la présentation:

1 Alzheimer débutant versus dépression de la personne âgée Dr Desfontaines Ph Service de Neurologie CHC - Clinique de lEspérance Clinique de la Mémoire Rue Malvoz, n°15, 4420 Montgnée Tél. : 04/ CEFO-P-SD, 25/02/2010

2 Alzheimer débutant versus dépressions de la personne âgée Vieillissement normalMaladie dAlzheimer ********************* ********************** Diminution defficacité des Diminution notable (mais variable) mémoires fragiles des mémoires fragiles Maintien (voire optimisation) Maintien fréquent des mémoires des mémoires stablesstables Persistance de ressources Perte des ressources et des pour sadapter aux capacités dadaptation spontanée modifications

3 Alzheimer débutant versus dépressions de la personne âgée Confrontation à la problématique Plaintes les plus fréquentes : 2) Modifications du comportement : - dépression, angoisse, apathie, irritabilité, difficulté de communication (troubles phasique), anosognosie -hallucination, d é sorientation spatiale, id é es d é lirantes, imitation, apraxie, refus d être aid é, troubles du comportement alimentaire, troubles du sommeil, comportement moteur aberrant

4 Alzheimer débutant versus dépressions de la personne âgée « Une maladie du cerveau » Symptômes primaires > origine biologique Symptômes secondaires > origine psychologique

5 Alzheimer débutant versus dépressions de la personne âgée Dépression : idées dépressives Elles sont fréquentes au début de la maladie et se caractérisent par : - un manque dentrain - une difficulté à assumer les tâches de la vie quotidienne qui paraissent é crasantes alors qu elles é taient facilement assum é es il y a peu de temps - une diminution du plaisir à faire ce qui lui plaisait avant - un sentiment d être inutile - parfois des id é es noires sur l avenir Ces id é es sont souvent associ é es à une irritabilit é et variables au cours de la journ é e, alternant avec des p é riodes d humeur normale voire de bonne humeur.

6 Alzheimer débutant versus dépressions de la personne âgée Dépression : idées dépressives Maladie dAlzheimer > idées dépressives dépression Pensez à une dépression caractérisée : - quand le malade est triste en permanence - lorsquil se croit responsable de sa situation (culpabilité) - lorsquil émet des idées suicidaires - lorsquil se réveille la nuit avec des idées « noires »

7 Alzheimer débutant versus dépressions de la personne âgée Lanxiété Elle sexprime de façon différente selon le stade dévolution : Au début de la maladie : le malade exprime directement son angoisse de ne plus pouvoir faire face au quotidien comme auparavant : - il déclare quune tâche est sans int é rêt - il rejette son é chec sur un d é ficit sensoriel, sur son âge, sur son manque de scolarisation - il valorise ses performances ant é rieures - il d é clare qu l n est pas capable de faire quelque chose pour ne pas affronter l é chec

8 Alzheimer débutant versus dépressions de la personne âgée Lanxiété Au un stade plus avancé de la maladie : - un refus de tout élément nouveau - des plaintes somatiques (jai mal à la tête; j ai mal au ventre,...) - des comportements moteurs (r é p è te les mêmes gestes sans but) - des conduites pour r é affirmer sa pr é sence ( fredonnement, interjections, interruptions soudaines,... ) lorsque plusieurs personnes parlent entre elles sans l inclure dans la conversation Cons é quences : - repli sur soi-même (peur de rencontrer des gens, refus de rester seul, participation aux activit é s communes plus difficile) - l anxi é t é l empêche de r é aliser des choses qu il est capable de faire lorsqu il est calme.

9 Alzheimer débutant versus dépressions de la personne âgée L apathie La maladie d Alzheimer entra î ne d è s le d é but une perte de motivation > diminution des activit é s sociales, des loisirs puis des activit é s quotidiennes > modification des r é actions é motionnelles : le malade r é agit moins aux é v é nements heureux ou malheureux et semble devenir indiff é rent à son entourage. Ces moments d indiff é rence peuvent alterner avec des p é riodes d angoisse o ù le malade pleure, s emporte, crie,.... Apathie d é pression : indiff é rence > tristesse; pas d inqui é tude pour sa sant é. sa sant é.

10 Alzheimer débutant versus dépressions de la personne âgée Troubles de la communication : l aphasie Au d é but de la maladie : la difficult é la plus fr é quente est le manque du mot : - il cherche ses mots et emploie des mots passe-partout (truc, machin); il utilise des p é riphrases (c est pour boire pour dire « verre » ); il emploie un mot pour un autre (crayon pour stylo; chapeau pour veston,... ) Les difficult é s de compr é hension sont aussi pr é coces : - il est en difficult é quand plusieurs personnes parlent en même temps A un stade plus avanc é de la maladie : - disparition de la construction de la phrase - perte de l articulation de la parole - jargonophasie

11 Alzheimer débutant versus dépressions de la personne âgée L anosognosie Une situation fr é quente : « Mon p è re qui a des pertes de m é moires importantes, a du mal à s exprimer, refuse qu on l aide quand il a des difficult é s. Il nous accuse, ma m è re et moi, de vouloir le rabaisser. Il affirme qu il n est pas malade et ne veut pas prendre ses m é dicaments. » m é dicaments. »

12 Alzheimer débutant versus dépressions de la personne âgée L anosognosie Deux types de m é canismes : 1) un m é canisme de d é fense psychologique destin é à maintenir l estime de soi > le « d é ni » 2) un m é canisme sp é cifique en rapport avec les l é sions de la maladie d Alzheimer : - un trouble particulier de la m é moire : le patient oublie qu il a oubli é - un trouble de la conscience de soi, surtout pr é sent aux stades avanc é s de la maladie

13 Alzheimer débutant versus dépressions de la personne âgée L agitation : comportements r é p é titifs, d é ambulation. = > s é rie de comportements moteurs ou verbaux ne traduisant pas des besoins apparents et paraissant inadapt é s car ils n ont pas de but é vident.

14 Alzheimer débutant versus dépressions de la personne âgée L agitation : comportements r é p é titifs, d é ambulation. = > Trois grandes causes : - la disparition du contrôle moteur volontaire de l activit é - l anxi é t é - la propre angoisse du proche

15 Alzheimer débutant versus dépressions de la personne âgée L agressivit é « Mon mari s é nerve pour un rien. Il m envoie promener à la moindre remarque. L autre jour, j ai voulu l aider parce qu il n arrivait pas à se servir du t é l é phone. Il s est mis en col è re comme jamais il ne l avait fait. » - Elle est le plus souvent verbale - Elle est rarement physique et dans ce cas, souvent d é clench é e par une contrainte, un é v é ne- ment v é cu comme d é sagr é able

16 LA DEPRESSION : CONSEILS PRATIQUES FREQUEMMENT OBSERVEE, ELLE PEUT ETRE DUE A DEUX CAUSES POUVANT COEXISTER : - COMPLICATION PROPRE A LA MALADIE - REACTION DU MALADE CONFRONTE A LA DIMINUTION DE SES CAPACITES COGNITIVES CAPACITES COGNITIVES ATTITUDE : - ETRE A L ECOUTE ET RASSURER - MAINTENIR UN ENVIRONNEMENT STABLE, QUE LE PATIENT SAIT ENCORE MAITRISER SAIT ENCORE MAITRISER Alzheimer débutant versus dépressions de la personne âgée

17 LA DEPRESSION : CONSEILS PRATIQUES TRAITEMENTS MEDICAMENTEUX : - Evitez les tricycliques (Anafranil, Redomex, Prothiaden,... ) > effet anti-cholinergique !! - Préférez : * SSRI : fluoxétine (effet plus psychostimulant); sertraline (plus anxiolytique); citalopram, paroxétine (« neutre ») * médication à effet sérotoninergique et noradrenergique non tricyclique: Venlafaxine (Efexor) : 150 à 300 mg / j Bupropione (Wellbutrin) 150 à 300 mg / j Duloxétine (Cymbalta) : 30 à 60 mg/j Mirtazapine (Remergon) : 15 à 45 mg/j Alzheimer débutant versus dépressions de la personne âgée

18 LA DEPRESSION : CONSEILS PRATIQUES TRAITEMENTS MEDICAMENTEUX : - Evitez les benzodiazépines : > effet gabaergique : bloque lencodage au niveau mnésique Si nécessaire (crise angoisse, troubles sommeil associés) : préférez les BZDs à courte durée de 1/2 vie : - alprazolam (Xanax) : 12 h - clonazepam (Rivotril) : 30 h - prazepam (Lysanxia) : 62 h Les « outsiders » : trazodone (Trazolan) : 50 à 100 mg, 2 à 3 X/j prothipendyl (Dominal ) : 40 à 80 mg le soir Alzheimer débutant versus dépressions de la personne âgée

19 Troubles du comportement : agitation, agressivité CONSEILS PRATIQUES Plus fréquents et importants avec lévolution de la maladie, il est important de toujours en rechercher le facteur déclenchant important de toujours en rechercher le facteur déclenchantéventuel. ATTITUDE : COMMENCEZ PAR PRENDRE DES MESURES COMPORTEMENTALES : - PARLEZ AU PATIENT - FAITES-LUI FAIRE UNE COURTE PROMENADE - CAJOLEZ-LE,... Alzheimer débutant versus dépressions de la personne âgée

20 Troubles du comportement : CONSEILS PRATIQUES Options médicamenteuses : BENZODIAZEPINES : - à éviter en chronique (sédation, accoutumance) - peuvent savérer utiles en cas de crise - peuvent savérer utiles en cas de crise pour une réponse rapide avant le pour une réponse rapide avant le recours aux neuroleptiques recours aux neuroleptiques NEUROLEPTIQUES : - évitez les anciennes générations (halopéridol) car effet extra-pyramidaux importants - préférez les neuroleptiques de nouvelles générations : - préférez les neuroleptiques de nouvelles générations : Risperidone (Risperdal) : 0,5 mg à 1 mg 2 à 3 x/jRisperidone (Risperdal) : 0,5 mg à 1 mg 2 à 3 x/j Olanzapine (Zyprexa) : 5 à 10 mg / jOlanzapine (Zyprexa) : 5 à 10 mg / j Amilsulpiride (Solian) : 50 à 100 mg 3X/jAmilsulpiride (Solian) : 50 à 100 mg 3X/j Clozapine (Leponex) : 25 mg, 1/4 à 1 co 3X/j ( ! Agranulocytose !)Clozapine (Leponex) : 25 mg, 1/4 à 1 co 3X/j ( ! Agranulocytose !) Alzheimer débutant versus dépressions de la personne âgée


Télécharger ppt "Alzheimer débutant versus dépression de la personne âgée Dr Desfontaines Ph Service de Neurologie CHC - Clinique de lEspérance Clinique de la Mémoire Rue."

Présentations similaires


Annonces Google