La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

FORMATION Histoire-Géographie Education civique Inspection pédagogique régionale.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "FORMATION Histoire-Géographie Education civique Inspection pédagogique régionale."— Transcription de la présentation:

1 FORMATION Histoire-Géographie Education civique Inspection pédagogique régionale

2 Les nouveautés Fin du choix laissé au candidat. Les trois disciplines sont interrogées. Parité entre histoire et géographie. Les candidats composent sur le sujet lui-même, quils rendent à la fin de lépreuve. Un seul développement : le développement construit qui est associé à une page décriture (un cadre, une vingtaine de lignes), volume jugé raisonnable en troisième. Des exercices variés (connaissances de repères, tâche cartographique, répondre à des questions, répondre à des questions sur un document, argumenter…) Un seul document par partie. Epreuve de 2 heures, donc 35 à 40 mn par partie. Prise en compte effective du socle. Volonté de ne pas enfermer lélève en privilégiant toujours les mêmes compétences.

3 DNB et SOCLE C1 : Maîtrise de la langue française C5 : La culture humaniste o Avoir des connaissances et des repères o Situer dans le temps et dans lespace les civilisations o Lire et pratiquer différents langages o Témoigner de sensibilité, desprit critique, de curiosité C6 : Les compétences sociales et civiques o Connaître les principes et fondements de la vie civique et sociale o Avoir un comportement responsable

4 Ces nouveautés impliquent de… Traiter lintégralité des programmes. Diversifier les évaluations tout au long de lannée en relation avec le socle et le DNB. Initier une démarche dès la classe de sixième (tâche cartographique, développement construit). Etre très attentif aux consignes qui constituent des opérations intellectuelles différentes.

5 Structure de chaque partie En moyenne, chaque partie représente environ 40 mn de travail mais cet équilibre peut évoluer en fonction des sujets. Deux sous parties dans chaque partie o Questions o Travail sur document La distribution des points dans chacune des trois parties disciplinaires peut varier en fonction du sujet proposé ( 7+6 ou 8+5 …)

6 Première sous-partie I.QUESTIONS Elles sont destinées à vérifier la maîtrise des repères historiques et géographiques. En histoire la vérification des repères arrive en premier dans la série des questions. En géographie, la vérification est associée à une carte.

7 Les questions de repérage chronologique : la vérification du sens attribué au repère

8 Des consignes et des questions de formats variés

9 En géographie : une priorité donnée à la localisation

10 Deuxième sous-partie : Le travail sur le document Le document est en étroite relation avec le programme de troisième. Le candidat doit identifier, dégager le sens, prélever des informations et, éventuellement, porter sur le document un regard critique en expliquant son intérêt ou ses limites.

11 Le questionnement sur document : des questions plus analytiques et plus liées au sens que dans lancienne épreuve Un seul document est proposé (tout type de document). Il doit obligatoirement pouvoir être traité en mn. Une analyse complète du document nest pas systématique ; un seul aspect peut être étudié. Questions et/ou consignes pour guider le candidat. Prélèvement dinformations et recherche de sens. Les tâches demandées peuvent avoir des formes variées ( titre par exemple).

12 Donner un nouveau sens au travail sur document « On attend du candidat: [Histoire] : « qu'il ait la capacité de travailler sur un document en relation avec un thème du programme d'histoire. Il s'agit de l'identifier, d'en dégager le sens, de prélever des informations, et, si on le demande, de porter sur ce document un regard critique en indiquant son intérêt ou ses limites ». [Géographie] : « qu'il ait la capacité de travailler sur un document se rapportant à un thème du programme de géographie. Il s'agit de l'identifier, d'en dégager le sens, de prélever des informations ». [Education civique] : « qu'il ait la capacité de travailler sur un document se rapportant à un thème du programme d'éducation civique. Il s'agit de l'identifier, d'en dégager le sens, en rendant compte du problème politique ou social qu'il illustre ».

13 Remarques Les questions appellent des réponses de longueur inégale et lune delles peut faire lobjet dune développement long. Dans ce cas, la consigne est clairement expliquée: « En rédigeant un développement construit… » Les questions peuvent porter sur les études de cas en géographie ou sur les questions au choix en histoire. Le nombre de questions varie en fonction de plusieurs critères : o La place et le statut de la réponse développée o Le niveau de difficulté des questions o Le temps nécessaire à leur traitement

14 La réponse longue : quelle formulation ?

15 : « En rédigeant un développement construit, vous raconterez et expliquerez... » RÉDIGERDÉVELOPPEMENTCONSTRUIT C1 : la maîtrise de la langue française rédiger un texte bref, cohérent et ponctué, en réponse à une question ou à partir de consignes données. C5 : la culture humaniste avoir des connaissances et des repères / situer dans le temps, lespace Respecter les règles orthographiques, de la syntaxe, de la ponctuation Exposer de façon détaillée Cadre prévu 15 / 20 lignes Présenter de façon organisée, cohérente, logique CAPACITÉS ATTENDUES Présenter : montrer, exposer, faire connaître, définir Décrire : représenter dans son ensemble, énumérer les caractères, exposer, donner à voir Raconter : exposer dans un récit Expliquer : rendre clair, faire comprendre Caractériser : définir avec précision, mettre en évidence des éléments distinctifs, particuliers

16 A propos de la réponse longue Un texte structuré et une argumentation Une phrase introductive Un développement construit autour de deux ou trois idées majeures Une phrase conclusive

17 Une nouveauté : la tâche cartographique Un objectif des programmes : « Lélève approfondit au collège la capacité à lire et à utiliser des cartes ainsi quà réaliser des croquis » Elle désigne toute forme de travail sur une carte ou sur un croquis : o Compléter une légende o Tracer des flux o Mettre en relation des espaces o Choisir ou utiliser un figuré o Identifier un espace sur une carte en lentourant ou en le hachurant… Elle peut être demandée dans la sous-partie questions et/ou dans la sous-partie Travail sur document

18 TROISIEME PARTIE EDUCATION CIVIQUE Première partie : les questions Vérifier la connaissance des valeurs et principes de la République, des notions, des acteurs. Deuxième partie : travail sur document o Le document est en relation étroite avec un thème du programme déducation civique de troisième. o Le candidat doit identifier le document, dégager le sens, rendre compte du problème politique ou social évoqué.

19 Limportance des verbes daction dans le questionnement Annales zéro : Education civique. Questions de la première partie

20 …Importance que lon retrouve dans toute lépreuve…

21 Les enjeux du nouveau DNB

22 Une preuve par lépreuve « Les questions et exercices proposés mobilisent les repères chronologiques et géographiques acquis et les capacités construites sur l'ensemble de la scolarité obligatoire : connaître et utiliser des repères temporels et spatiaux, décrire, écrire un récit historique, caractériser et expliquer un événement ou une situation, travailler sur document (identification, contextualisation, prélèvement d'informations, mise en évidence du sens, confrontation éventuelle avec d'autres sources, expression d'un regard critique) ». = localiser/situer, décrire, raconter, expliquer, lire et pratiquer différents langages, porter un regard critique/exercer un jugement. = nécessité de construire ces compétences et capacités dans la durée/selon une progressivité sur lensemble de la scolarité au collège. = une épreuve qui sinscrit pleinement dans lesprit des nouveaux programmes du collège.

23 Aller vers une « acquisition durable » des connaissances On attend du candidat : « [Histoire] qu'il réponde à des questions : - Portant sur les repères chronologiques inscrits au programme d'histoire, -permettant de vérifier la connaissance de notions, d'acteurs et de faits historiques essentiels ; ces questions appellent des réponses de longueur inégale, et l'une d'elles peut être l'objet d'un développement ». « [Géographie] On attend du candidat : -qu'il localise sur un fond de carte des repères inscrits au programme de géographie ; -qu'il réponde à des questions permettant de vérifier la connaissance de notions, d'acteurs et de situations géographiques ». -« [Education civique] On attend du candidat […] qu'il réponde à des questions permettant de vérifier la connaissance de valeurs, de principes, de notions, d'acteurs ».

24 Le BOEN n°13 du redéfinit les modalités d'attribution du DNB et plus particulièrement les objectifs de lépreuve en histoire-géographie 4 ans pour apprendre aux élèves à maîtriser ces capacités et compétences Une référence : le Vade-mecum mis en ligne sur Eduscol. Une nécessité : organiser la progressivité des apprentissages de la 6° à la 3° 5 objectifs bien identifiés en termes de capacités et de compétences à maîtriser

25 Limpact sur les pratiques de classe: lexemple du travail cartographique « On attend du candidat […] qu'il ait la capacité de réaliser une tâche cartographique simple ». = pas de croquis de synthèse! = la capacité à exercer un raisonnement géographique à travers un autre langage. Plusieurs exemples dans les sujets « zéro »: -Compléter une carte/ une légende = 1 ière question -Proposer un titre pour une carte = travail sur document -Indiquer des flux migratoires = travail sur document -Localiser et nommer un espace fortement/faiblement peuplé = travail sur document. Attention! La tâche cartographique doit normalement aller au-delà du seul « repérage »

26 Quatre priorités pour travailler la nouvelle épreuve Repères : un statut différent selon les niveaux. Le document : variété des tâches demandées et des capacités mises en œuvre. La question « à réponse développée » : pas de composition! La « tâche cartographique simple » : un raisonnement plus quune restitution de connaissances.


Télécharger ppt "FORMATION Histoire-Géographie Education civique Inspection pédagogique régionale."

Présentations similaires


Annonces Google