La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Les Bases Biologiques du dopage Dr L. Ceballos Dr J.P. Bonfils Dr D.G. Béroule AlterTour Cendras, 3 juillet 2008 et leurs conséquences.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Les Bases Biologiques du dopage Dr L. Ceballos Dr J.P. Bonfils Dr D.G. Béroule AlterTour Cendras, 3 juillet 2008 et leurs conséquences."— Transcription de la présentation:

1

2 Les Bases Biologiques du dopage Dr L. Ceballos Dr J.P. Bonfils Dr D.G. Béroule AlterTour Cendras, 3 juillet 2008 et leurs conséquences

3 Stimulation artificielle temporaire Moulin de Lagnet - AlterTour 2008 Saint-émilion, le 20 juillet Stress de la scène

4 Stimulation artificielle temporaire Apaisement La nicotine du tabac est proche de lacétylcholine, calmant naturel de lorganisme.

5 Stimulation artificielle temporaire Alain Bernard pulvérise le record du monde sur 100 m nage libre Alain Bernard asthmatique à l'effort L'asthme d'effort correspond à une hyperactivité bronchique, elle est traitée par des bouffées de Ventoline. La Ventoline peut aussi être détournée pour servir à masquer une prise damphétamines.

6 Stimulation artificielle temporaire ? Vidéo : Conférence de Presse de N. Sarkozy au G8

7 Sensibilité naturelle au dopage Substances modulatrices du comportement : Dopamine, noradrénaline, sérotonine,…. Analgésique, euphorisant : Endomorphines Récupération après effort : Insuline (pancréas) Calmant : acétylcholine Anabolisant : testostérone Stimulant, reconstituant, analgésique : cortisone (au dessus des reins) Transport doxygène : erythropoïétine (EPO) rein Force / récupération : créatine (foie rein)

8 Universalité du dopage Large répartition géographique et historique Quelques dates… - Grèce: vins + opium, jusquiame, cannabis -Guerres puniques: vin + Datura : 1 er décès cycliste (Bordeaux-Paris) s: le fameux « pot belge » -1936: Athlètes allemands sous amphétamines aux JO de Berlin : Affaire Festina : Décès de F.Joyner Griffiths : Décès de Pantani (cocaïne) Arthur Linton

9 Asie

10 Afrique

11 Amérique du sud

12 Europe

13 Définitions du dopage 16 novembre 1989 (Europe) : administration aux sportifs de substances interdites par les organisations sportives internationales et figurant sur des listes officiellement approuvées 1903 (Petit Larousse illustré) : Emploi dexcitants susceptibles au moment dune course de donner au cheval une ardeur factice et momentanée 1950 (Petit Larousse illustré) : absorption de toute substance modifiant ou exaltant considérablement certaines propriétés avant de se présenter à un examen, à une épreuve sportive. 28 Juin 1989 (loi Bambuck) : 1. Utilisation de substances ou procédés interdits 2. Administration de ces substances 3. Incitation à les utiliser 1 er juin 1965 (Loi française sur le dopage) : Administration en vue ou au cours dune compétition sportive des substances destinées à accroître artificiellement et passagèrement les possibilités physiques dun sportif et susceptibles de nuire à la santé.

14 Substances interdites Stimulants Narcotiques Anabolisants Diurétiques Hormones

15 Dopage sanguin : auto-transfusion ou bien transfusion de transporteurs doxygène artificiels ( Hémoglobines réticulées ) Manipulation pharmacologique, chimique ou biologique - Transformation des échantillons - Modifications de lexcrétion rénale ( Probénicide ) Méthodes interdites

16 Substances tolérées (en prescription médicale) Alcool Salbutamol (« Ventoline ») Cannabinoïdes Anesthésiques locaux ( sauf la cocaïne ) Cortisone ( voie systémique interdite ) Béta-bloquants ( diminution du métabolisme ) Et substances apparentées: –Modificateurs du psychisme (Psychotropes) –Anti-allergiques (anti histaminiques )

17 Contrôles hors compétition Les méthodes / substances recherchées: Agents anabolisants Diurétiques Hormones peptidiques et substances mimétiques (EPO)

18 Classes pharmacologiques Pruvost & Depiesse 2004

19 Classes pharmacologiques Pruvost & Depiesse 2004

20 Évolution des substances dopantes

21 Acides aminés Vitamines Caféine Aspirine Valium Insuline Corticoïdes Venin de serpent Autotransfusion Grossesse Pentetrazol (captation O2) Hormone thyroïdienne EPO Créatine Testostérone Bêta agonistes Morphine, héroïne Cocaïne Amphétamines Hormone de croissance FONCTIONS Force Récupération Moral Tranquillisant Stimulant Analgésique Oxygénation Fluidifiant du sang Anabolisant : muscles Caféine Testostérone Morphine, héroïne Cocaïne Amphétamines SYMPTÔMES Amaigrissement Stress / Insomnies Tremblements Déshydratation Caractères féminins Caractères masculins Altération du jugement Lésions des reins Attaque cardiaque Attaque cérébrale Cancer Dépendance Décès SYMPTÔMES Vertiges Rétention deau Croissance os longs Fièvre - grippe Embolie Dégradation des tissus Diabète Arthrose DOPANTS

22 Probénécide Barichnikov - GH - Corticoïdes Législation Stéroïdes : -Dianabol (1958) -Nandrolone (1960) -GH et analogues, -masquants, - EPO … Ephédrine Amphétamines OBrien Testostérone Anabolisants ? Législation Évolution conjointe des records de lancer de poids et des substances dopantes

23 - Émotions positives Formations Emplois Achats Enfant adolescent adulte + temps Construction de comportements élaborés + Dopant artificiel Prise de dopant Comportements élémentaires Comportements élaborés +

24 Fragilité du système de régulation interne du comportement Circuit de récompense Tout comportement reçoit une « récompense interne » lorsquil aboutit à une situation déjà récompensée dans le passé. La construction de comportements de plus en plus élaborés sappuie ainsi sur les expériences antérieures et les émotions quelles ont suscitées. En court-circuitant la récompense interne par lapport direct de substances apportant une récompense directe, le dopage psycho- stimulant déséquilibre cette construction. Le comportement élémentaire « Prise de drogue » est mis en avant au delà de tous les comportements élaborés. Laccès éventuel au maillot jaune ajoute une « récompense interne » à la récompense directe du dopage.

25 Dopage : Analogies sport = agriculture Risques sanitaires : Santé humaine et Environnement effets secondaires du vertige au décès / du déséquilibre à la désertification Dégradation : amaigrissement, déshydrat (amphétamines) = Appauvrissmt du sol Muscle >tissu conjonctif (hormone de croissance) = diminution de la faune (lombrics, bactéries) Dépendance : craving = plantes moins résistantes Substances : médicaments = produits phytosanitaires Nourriture : anabolisants = Engrais Modificat. du terrain : Excitants / calmants = Acidifiants / bases Suroxygénation : Transfusion, EPO = Labour Conséquences pour la Société : Création dinégalité: soutien publicitaire = Subventions Compétition : Contrôle industriel = privatisation - Brevets


Télécharger ppt "Les Bases Biologiques du dopage Dr L. Ceballos Dr J.P. Bonfils Dr D.G. Béroule AlterTour Cendras, 3 juillet 2008 et leurs conséquences."

Présentations similaires


Annonces Google